La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lestime de soi Présentation par Mélanie Cliche, psychologue.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lestime de soi Présentation par Mélanie Cliche, psychologue."— Transcription de la présentation:

1 Lestime de soi Présentation par Mélanie Cliche, psychologue

2 LE VILAIN PETIT CANARD De la couvée dune maman cane naît un caneton plus grand que les autres, plus gris et plus laid. Il est la risée de toute la basse-cour. On le bouscule, on le pince et on lui donne des coups de bec. Il se sent si malheureux quil décide de senfuir. Au cours de son aventure, il connaît la solitude, le rejet, la peur et le froid.

3 LE VILAIN PETIT CANARD Un jour, de beaux oiseaux blancs passent près de lui. Un sentiment étrange lenvahit. Il prend alors son envol et arrive à la rivière où trois cygnes majestueux lissent leurs plumes. Les cygnes se dirigent vers lui. Il a peur et baisse la tête. Il voit alors sa propre image dans leau claire et découvre quil nest pas un vilain caneton…

4 LE VILAIN PETIT CANARD mais un cygne! Un superbe cygne! Il se redresse alors la tête. Les autres cygnes font un cercle autour de lui et le caressent du bec, doucement. Pour la première fois de sa vie, il se sent fier et il connaît le bonheur daimer et dêtre aimé.

5 LE VILAIN PETIT CANARD

6 LESTIME DE SOI Définition Développement de lestime de soi Composantes de lestime de soi Signes dune faible estime de soi Attitudes à privilégier en tant que parents Questionnaire Vrai ou Faux

7 LESTIME DE SOI Documents à remettre : Questionnaire sur lestime de soi de lenfant (à compléter par les parents) Informations sur lestime de soi de lenfant et attitudes à privilégier Période de questions

8 Définition de lestime de soi Terme utilisé la première fois en 1890 par William James : « lestime de soi se situe dans la personne, et quelle se définit par la cohésion entre ses aspirations et ses succès. » Lestime de soi « cest comment on se voit et si ce quon voit on laime »

9 Définition de lestime de soi Le terme estimer vient du latin oestimare qui signifie déterminer une valeur et avoir une opinion favorable sur. estime de soi implique de juger de sa valeur personnelle.

10 Définition de lestime de soi G. Duclos (2000) : la conscience de sa valeur personnelle quon se reconnaît dans différents domaines. Elle suppose une conscience de ses forces, de ses difficultés et de ses limites personnelles. Cest un ensemble dattitudes et de croyances qui nous permettent de faire face au monde.

11 Définition de lestime de soi

12 Lestime de soi nest pas statique, elle peut sadapter et évoluer en fonction des événements. Dès le plus jeune âge, lenfant va avoir une idée de lui, souvent le reflet du regard de ses parents. On mesurer notre image par les renvois que les autres nous font. Plus ces autres nous sont proches, et plus les remarques ont dimpact sur nous.

13 Développement de lestime de soi Émergence : de 0 à 2 ans Différenciation de son propre corps Sentiment dattachement (être aimé, avoir de la valeur)

14 Développement de lestime de soi Confirmation de soi : de 2 à 5 ans Consolidation des premiers concepts par le langage, les identifications, les possessions, les feed-backs. Surestimation des compétences. Concept de Soi limité au concret.

15 Développement de lestime de soi Expansion du soi : de 5 à 7-8 ans Développement des capacités cognitives Multiplication des expériences (compa- raison sociale et image de soi plus différenciée)

16 Développement de lestime de soi Naissance de lestime de soi : de 7- 8 à 12 ans Capacités dautocritique Comparaison sociale plus déve- loppée

17 Développement de lestime de soi Différenciation du soi : de à ans Volonté de se différencier, sidentifier. Capacités dabstraction permettant la confrontation entre Soi réel et Idéal. Lestime de soi repose aussi sur aspects physiques et dappartenance à un groupe social.

18 Composantes de lestime de soi

19 Sentiment de sécurité Le bien-être et lassurance par la compréhension des limites, la connaissance des attentes dautrui. Il se constitue au fil des relations dattachement et des expériences que fait lenfant. Pour que lenfant puisse se sentir en sécurité, il faut subvenir à ses besoins essentiels. Lenfant éprouve un sentiment de sécurité et de confiance lorsquil a une vie stable dans le temps, lespace et dans ses relations avec les autres.

20 Composantes de lestime de soi Sentiment didentité Se connaître, c'est savoir qui on est physiquement et psychologiquement. Les enfants qui se connaissent et s'acceptent, avec leurs forces et leurs faiblesses, sont capables de se faire une place dans un groupe sans avoir à utiliser la force ou la résistance passive (se faire oublier). L'enfant qui s'accepte est aussi capable d'accepter l'autre et ne cherchera pas à le dominer ou à l'admirer de façon exagérée. Il saura établir des relations saines. Savoir qui nous sommes, c'est apprendre à composer avec soi et avec les autres, c'est apprendre nos limites et celles des autres.

21 Composantes de lestime de soi Sentiment dappartenance Lenfant a besoin de savoir quil compte aux yeux des autres. Ce que les autres lui disent, ce quils pensent de lui, la façon dont ils le voient aide lenfant à se définir, à modifier son image de lui-même et sa valeur personnelle. Le concept du moi se construit en parallèle du concept dautrui. Le premier lieu d'appartenance d'un enfant est la famille. L'enfant a besoin d'un lieu où il sait qu'il est aimé comme il est. Il peut développer des liens de confiance et une certaine intimité lorsqu'il sait que ceux qui l'entourent le connaissent vraiment.

22 Composantes de lestime de soi Sentiment de compétence Se sentir capable de faire quelque chose. Cest au cours de ses apprentissages et surtout de ses réussites que lenfant peut progressivement développer ce sentiment de compétence personnelle. Développer le sentiment de compétence, c'est d'abord et avant tout connaître et accepter ses forces et ses faiblesses. Développer le sentiment de compétence, c'est établir des conditions qui permettent de mieux apprendre et des objectifs réalistes. C'est rendre l'enfant conscient que le succès est relié à l'effort.

23 Signes dune faible estime de soi Dévalorisation de lenfant La dévalorisation est souvent formulée en décou-ragement et en résignation. Lenfant a le senti-ment de ne pas avoir la valeur personnelle de faire telle ou telle chose. Le regard de ladulte sur ce que fait lenfant est important. Si lon répète à lenfant constamment quil ne vaut rien, alors il va finir par croire ce discours et en faire le sien.

24 Signes dune faible estime de soi Échec Avec lentrée à lécole, il va se confronter au groupe social. Le fait de se comparer aux autres, dêtre noté par lenseignant va influencer sa valeur personnelle. Si lenfant a une faible estime de soi, alors lerreur le fige, le bloque et ne lui permet plus davancer. Il a du mal à se remettre de cet échec qui reste douloureux. Il en est de même pour la critique que les autres lui font. Ce quil fait = ce quil est !

25 Signes dune faible estime de soi Fausse bonne estime de soi Faire attention aux apparences : un enfant qui fait preuve dune grande estime de lui- même, voulant sans arrêt se mettre en avant et prouver ses compétences, na pas forcément une si bonne estime de lui-même. Il cherche à se faire remarquer par les autres en se mettant en avant. Il cherche ladmiration dautrui, il veut attirer lattention.

26 Signes dune faible estime de soi Abandon Besoin : se sentir en sécurité avec ses parents. Savoir quils seront toujours présents auprès de lui et ne labandonneront pas. Si les parents semblent ne pas respecter cela, lenfant peut être effrayé. Labandon peut être interprété comme un rejet, un rejet de la valeur personnelle de lenfant. Il culpabilise de lacte dabandon de son parent en se sentant responsable du fait que celui ci ne soccupe plus de lui.

27 Attitudes favorables Offrir un encadrement stable et sécurisant (constance et cohérence dans l'application des règles et des conséquences). Établir avec votre enfant des règles négociables, d'autres non négociables et l'impliquer dans l'élaboration des conséquences. L'écouter attentivement, lui offrir la possibilité d'exprimer ses émotions, de s'affirmer, de donner son opinion, se montrer ouvert à la discussion. Encourager les relations sociales et la réparation des torts causés.

28 Attitudes favorables Ajuster les attentes que nous avons envers nos enfants afin qu'elles soient réalistes (qu'elles respectent leurs forces et leurs limites). L'encourager, le féliciter et adopter un langage valorisant. Reconnaître et mettre l'accent sur ses bons coups, souligner et valoriser ses forces, ses efforts et ses succès. Passer du temps avec lui, s'intéresser à lui, à ce qu'il fait, à ce qu'il aime. Donner droit à l'erreur, dédramatiser les situations d'échecs.

29 Attitudes favorables Mettre l'emphase sur l'effort et le processus plutôt que sur le résultat. Encourager la recherche de solution, le guider et le soutenir devant les difficultés. L'inciter à relever de nouveaux défis, à faire de nouveaux apprentissages. Lui faire confiance, lui donner l'opportunité de faire des choix, de prendre des décisions, lui donner des responsabilités qui correspondent à son âge.

30 Questionnaire Vrai ou Faux On peut rendre un enfant égoïste et orgueilleux en lui disant souvent combien on laime et on le trouve merveilleux.FAUX On confond parfois estime de soi et narcissisme. Estime de soi = conscience réaliste de ses forces et de ses limites dans différents domaines. Narcissisme = image de soi sans défaut, ne re- connaît pas ses limites et se surévalue.

31 Questionnaire Vrai ou Faux Lestime de soi et la confiance en soi veulent dire la même chose. FAUX Confiance en soi: se penser capable dabou- tir à ce que lon veut, datteindre le but fixé en reconnaissant ses limites. Elle sacquiert par les expériences et les réus- sites. Il faut croire en soi et en ses ressources, connaître ses limites pour ensuite sévaluer à sa juste valeur.

32 Questionnaire Vrai ou Faux Lestime de soi a un effet sur la motivation scolaire.VRAI être conscient de ses habiletés permet daccroître la motiva- tion. Cest en utilisant des moyens efficaces que lenfant atteint son but et ressent un senti- ment de fierté person- nelle qui rehausse son estime de soi.

33 Questionnaire Vrai ou Faux Lactivité physique et sportive influence lestime de soi.VRAI Favoriser une image corporelle positive et permet dacquérir des habiletés physiques. Valorisation par la reconnaissance ma- nifestée par la fa- mille et les amis par les liens sociaux que le sport nous donnent loccasion de créer.

34 Questionnaire Vrai ou Faux Lestime de soi peut être affectée chez un enfant présentant un trouble déficitaire dattention.VRAI Lenfant atteint dun T.D.A.H. peut avoir connu plu- sieurs difficultés (comportement, relations sociales et apprentissages).

35 Questionnaire Vrai ou Faux Une reprise dannée peut influencer lestime de mon enfant. VRAI Celui qui reprend son année retrouvera rapide- ment son estime de lui- même car il s'améliorera, tandis que l'autre aura de la difficulté à rattraper l'apprentissage et à résorber ses difficultés. La reprise d'une année scolaire cause souvent une atteinte à l'estime, ou plu- tôt à «l'ego» des parents. Les adultes se soucient davantage du regard et du jugement des autres.

36 Questionnaire Vrai ou Faux Il existe des recettes miracles pour développer lestime de soi.FAUX Ce qui convient à un enfant peut ne pas convenir à un autre.

37 Lestime de soi Documents à remettre aux parents Période de questions et de commentaires

38 Référence Lestime de soi, un passeport pour la vie écrit par Germain Duclos, paru en 2004 par les Éditions de lHôpital Sainte-Justine


Télécharger ppt "Lestime de soi Présentation par Mélanie Cliche, psychologue."

Présentations similaires


Annonces Google