La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

L’Océanie intertropicale : cartographie dynamique

Présentations similaires


Présentation au sujet: "L’Océanie intertropicale : cartographie dynamique"— Transcription de la présentation:

1 L’Océanie intertropicale : cartographie dynamique
Groupes PREP

2 L’espace Pacifique La superficie de l'océan Pacifique atteint 181 millions de kilomètres carrés, soit la moitié de tous les océans et plus du tiers de la surface du globe, qui totalise 510 millions de kilomètres carrés. Sa surface est équivalente à celle de tous les continents, y compris l'Antarctique, mais en comptant une seconde fois la surface de l'Afrique. Le volume de l'océan Pacifique, 714 410 kilomètres cubes, représente plus de la moitié du volume total des océans. C'est aussi l'océan le plus profond, avec une profondeur maximale de 11 034 mètres Du nord au sud, la distance entre le détroit de Béring et le continent antarctique, près du cap Colbeck, est de 15 850 kilomètres et dans sa plus grande largeur, entre Panamá et Mindanao, dans l'archipel des Philippines, le Pacifique atteint 17 120 kilomètres. © Encyclopædia Universalis 2005

3 L’espace Pacifique kms 17120 Kms

4 L’Océanie intertropicale Aspects culturels
L’Océanie représente un ensemble composite de plusieurs milliers d’îles répertoriées sur les cartes. Le plus grand nombre se situe au sud de l’Équateur à l’exception de la Micronésie et de Hawaï. Trois mondes ethnoculturels traditionnels la partagent, la Mélanésie, la Polynésie et la Micronésie. Plus de sept millions de personnes l’habitent. En dépit des distances considérables, qui souvent, séparent ces îles et ces archipels les uns des autres, un certain nombre de traits historiques et culturels les rendent proches. Si au cours du dernier millénaire, un peuplement diversifié s’est mis en place, son origine renvoie, en revanche, à un même berceau géographique et culturel : le Sud-est asiatique B. Antheaume, J.Bonnemaison, Atlas des îles et États du Pacifique Sud, GIP Reclus, 1988

5 L’Océanie intertropicale : Aspects culturels
Berceau des Océaniens Micronésie Mélanésie Polynésie Tropique du Cancer Équateur Tropique du Capricorne

6 L’Océanie intertropicale Aspects politiques
Australie Cook États fédérés de Micronésie Fiji Guam Hawaï Île de Pâques Kiribati Mariannes Marshall Nauru Niue Nouvelle Calédonie Nouvelle Zélande Palau Papouasie Nouvelle Guinée Polynésie française Salomon Samoa Tokelau Tonga Tuvalu Vanuatu Wallis et Futuna Cliquez sur les pays de votre choix si vous désirez des renseignements précis sur son statut politique, ses problèmes, son drapeau et son hymne Cliquez sur ce bouton pour avancer dans le diaporama.

7 Australie État indépendant. Démocratie.
Monarchie Constitutionnelle (Statut de République refusé en 1999 par référendum). Membre de l’ONU, de l’APEC, du SPARTECA, refuse l’ASEAN car il n’y a pas les USA, fait partie du Commonwealth, fait partie du forum du Pacifique, de la communauté du Pacifique rattachée depuis peu au groupe Asie en football… n’a pas ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels : A souffert de la crise asiatique. Pratique un contrôle de l’immigration. Problèmes de société (incidents à caractères xénophobes, problèmes avec la communauté aborigène). Elle est une des cibles du terrorisme pour son alliance avec les USA et sa position en Irak. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

8 Cook État associé à la Nouvelle Zélande.
Membre du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, a ratifié les accords de Kyoto, Problèmes actuels Le pavillon bleu britannique représente les liens avec la Nouvelle-Zélande. Les étoiles évoquent les quinze îles et symbolisent le ciel, la foi en Dieu et la force qui a guidé les habitants des îles au cours de leur histoire. Le cercle représente l'unité et la force. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

9 États fédérés de Micronésie
État indépendant Membre du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, ont ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le bleu représente l'océan Pacifique. Les étoiles symbolisent le groupe d'îles formant la fédération. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

10 Fiji Etat indépendant République
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, du SPARTECA , de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto, fait partie du groupe mélanésien fer de lance (GMFL) Problèmes actuels Pour la première fois dans l'histoire, on changea la couleur du pavillon pour distinguer ce drapeau de ceux d'Australie et de Nouvelle-Zélande. Le bleu clair symbolise l'océan. La croix de Saint-George est placée au milieu des armoiries accordées en 1908 ; elle sépare les produits agricoles locaux (canne à sucre, noix de coco, bananes) et une colombe en plein vol tenant dans son bec une feuille d'arbres à pain, emblème du royaume des Fidji ( ). Sur la partie supérieure de l'écu, le lion britannique tient une noix de coco. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

11 Guam Territoire de Guam Membre de la communauté du Pacifique
Problèmes actuels Le dessin de base du drapeau fut approuvé en juillet 1917 ; une étroite bordure rouge a été rajoutée en Le bleu représente l'océan. Le sceau a la forme du lance-pierres, en usage chez les anciens Chamorros pour la chasse et la guerre. C'est un symbole de la protection offerte du gouvernement local. Le sceau dépeint un paysage typique de Guam, vu de l'embouchure de la rivière Agana. Le cocotier isolé faillit être déraciné au cours du typhon destructeur de 1918 et symbolise ici la persévérance, le courage, la force et l'utilité (la noix de coco est la principale ressource de l'île). Au loin, se trouve la Pointe-des-deux-amants qui représente la foi dans ses convictions. Selon la légende, les deux amants préfèrent sauter de la falaise plutôt que d'accepter un mariage imposé. Le canoë rappelle la renommée du peuple indigène, les Chamorros, pour leur habileté nautique. Il figure le courage et la capacité à tirer parti de l'environnement. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

12 Hawaï État des États-unis. Problèmes actuels Suite du Diaporama
Le dessin est inspiré du drapeau adopté par le royaume d'Hawaii en Il associe les symboles du Royaume-Uni (l'Union Jack) et des Etats-Unis (bandes d'une enseigne d'une enseigne du début du XIXème siècle). Les bandes représentent les huit principales îles : Hawaii, Kahoolawe, Kauai, Lanai, Maui, Molokai Nihau et Oahu. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

13 Île de Pâques Territoire sous dépendance chilienne
Très peu intégré à l’Océanie, malgré une culture polynésienne forte. Problèmes actuels Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

14 Kiribati État indépendant République
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, de la communauté du Pacifique, du SPARTECA, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels : l’immensité de son territoire marin qui en fait un pays aux densités les plus faibles au monde et le paradoxe c’est que les densités non urbaines sur l’atoll de Betio sont parmi les plus fortes du monde, (2500 hab au km².) Pas d’industrie (une seule usine à clous)… Mais une zone de pêche gigantesque. Les îles Kribati ont été le lieu des essais nucléaires anglais et américains atolls Christmas et Malden. Le drapeau est la bannière héraldique de Kiribati. La frégate (Fregata minor) symbolise l'autorité, la liberté et les danses traditionnelles. Le soleil levant représente l'Equateur. Les vagues blanches et bleues symbolisent l'océan Pacifique, dont quelques 5 millions de km² appartiennent à Kiribati. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

15 Mariannes Membre de la communauté du Pacifique Problèmes actuels
Le bleu évoque l'océan Pacifique qui entoure les îles d'amour et de paix, et l'étoile représente le Commonwealth. La pierre latte symbolise la culture des Chamorros. La coiffure en bandeau circulaire faite de quatre fleurs (ylang-ylang, seyur, ang'gha et teibwo) est un symbole de la culture carolinienne indigène. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

16 Marshall État indépendant République
Membre du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le bleu représente l'océan Pacifique. L'étoile symbolise la nation et ses branches les vingt-quatre municipalités. Les quatre rayons plus longs représentent Majuro (la capitale), Wotje, Jaluit et Kwajalein, et forment une croix, symbole de la foi chrétienne des insulaires. L'emplacement de l'étoile indique la position géographique des îles, à quelques degrés au nord de l'Equateur représenté par deux bandes dont la forme (s'élargissant vers le battant) symbolise la croissance et la vitalité. L'orange incarne la prospérité et le courage, le blanc l'intelligence. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

17 Nauru État indépendant
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels : en faillite économique avec la fin de l’exploitation des phosphates. Lueur d’espoir avec quelques investissements australiens pour reprendre l’exploitation de certains secteurs . Volonté de devenir un nouveau paradis fiscal, développement de banques offshore… Dans le collimateur du GAFI (Groupe d'action financière sur le blanchiment des capitaux) comme « pays et territoires non coopératifs » (PTNC) dans la lutte contre le blanchiment d'argent. (trois pays sont spécialement concernés Nauru, Birmanie et Nigéria. Le bleu représente l'océan et le ciel. La ligne jaune symbolise l'Equateur juste au-dessous duquel se trouve l'île, représentée par une étoile blanche. Ses douze branches représentent les tribus originales de Nauru. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

18 Niue État associé à la Nouvelle Zélande.
Membre du forum du Pacifique, du SPARTECA,de la communauté du Pacifique, a ratifié les accords de Kyoto. Problèmes actuels : pas de port, économie de subsistance, émission de timbres, pays dépendant de la Nouvelle Zélande, fortes migrations vers la NZ, un territoire qui vit essentiellement des aides… A souffert récemment d’un cyclone et a peur de l’élévation du niveau des mers et océans. La grande étoile représente Niue, les petites symbolisent les liens avec la Nouvelle-Zélande. Le drapeau de l'Union évoque le protectorat britannique établi en 1900, à la suite d'une demande faite par les rois et les chefs de Niue. Le jaune d'or symbolise "le soleil de Niue et les sentiments chaleureux du peuple de Niue envers la Nouvelle-Zélande et son peuple". Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

19 Nouvelle Calédonie Collectivité de l’Outre mer Français
Membre de la communauté du Pacifique, fait partie du groupe mélanésien fer de lance (GMFL) par l ’intermédiaire du FLNKS indépendantiste Problèmes actuels : Toujours à la recherche de son statut, autonomie, indépendance, importantes richesses minérales, membre actif au sein de l’Océanie, siège d’une organisation océanienne. La Nouvelle-Calédonie n’a pas de drapeau officiel. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

20 Nouvelle Zélande État indépendant Monarchie constitutionnelle
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, de la communauté du Pacifique, du SPARTECA, de l’ONU, de l’APEC, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le battant est chargé des quatre principales étoiles de la Croix du Sud. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

21 Palau Etat indépendant République
Membre du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le bleu représente le passage final de la domination étrangère à l'indépendance. Le disque au centre symbolise la pleine lune, période propice pour la pêche, l'abattage des arbres, la fabrication des canoës, les plantations, les récoltes et les célébrations. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

22 Papouasie Nouvelle Guinée
État indépendant Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, de la communauté du Pacifique, du SPARTECA, de l’ONU, de l’APEC, a ratifié les accords de Kyoto, fait partie du groupe mélanésien fer de lance (GMFL) Problèmes actuels La jeune étudiante, Susan Hareho Karike, qui créa le drapeau, choisit le rouge et le noir en raison de leur omniprésence dans l'art traditionnel. L'oiseau de paradis de l'impératrice d'Allemagne (Paradisaea raggiana augustae-victoriae) est spécifique à l'île de la Nouvelle-Guinée. Les cinq étoiles qui forment la constellation de la Croix du Sud symbolisent les relations avec l'Australie et se rapportent également à une légende locale au sujet des trois soeurs. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

23 Polynésie française Collectivité de l’Outre mer français.
Membre de la communauté duPacifique Problèmes actuels Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

24 Salomon État indépendant
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto, fait partie du groupe mélanésien fer de lance (GMFL) Problèmes actuels Les étoiles représentaient, à l'origine, les cinq districts du pays, mais en 1982, quand ce dernier fut divisé en sept provinces, il fut décidé que les étoiles symboliseraient les cinq principaux groupes d'îles. Le jaune figure le soleil, le bleu l'eau (mer, rivières et pluie) et le vert la terre, ses arbres et ses cultures. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

25 Samoa État indépendant
Membre du Commonwealth, du SPARTECA, du forum du Pacifique, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Les cinq étoiles représentent la croix du sud. Les couleurs symbolisent la liberté (bleu), la pureté (blanc) et le courage (rouge). Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

26 Tokelau État associé à la Nouvelle Zélande
Membre de la communauté du Pacifique Problèmes actuels Le bleu représente l'océan Pacifique. La silhouette d'un palmier symbolise la flore locale et les trois étoiles représentent les atolls d'Atafu, Fakaofo et Nukunonu. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

27 Tonga État indépendant Monarchie
Membre du Commonwealth, du SPARTECA, du forum du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le drapeau reflète le christianisme profondément ancré à Tonga. La croix rappelle au peuple qu'il doit son salut au sacrifice fait par Jésus sur la croix, le rouge représente le sang versé par le Christ et le blanc la pureté. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

28 Tuvalu État indépendant
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, du SPARTECA, de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto Problèmes actuels Le pavillon bleu britannique, dont le champ est devenu bleu clair (qui représente l'Océan Pacifique), est chargé avec neuf étoiles jaunes représentant les neuf îles de la nation (Nanumea, Niuiatao, Nanumanga, Nui, Vaitupu, Nukufetau, Funafuti, Nukulaelae et Niulakita). La disposition des étoiles indique la position des îles sur la carte, orientées vers l'est (l'est étant situé en haut du drapeau). Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

29 Vanuatu État indépendant
Membre du Commonwealth, du forum du Pacifique, du SPARTECA , de la communauté du Pacifique, de l’ONU, a ratifié les accords de Kyoto, fait partie du groupe mélanésien fer de lance (GMFL) Problèmes actuels L'emblème national se compose de deux feuilles de namele entrecroisées (Phoenix sylvestris), entourées par une défense de sanglier. Les feuilles symbolisent la paix et leur trente-neuf frondes les membres de l'Assemblée des représentants. La défense de sanglier est un symbole de prospérité. Le noir évoque le peuple et la terre fertile, le jaune (à la forme de l'archipel) figure la paix et la lumière du christianisme, le vert les îles, et le rouge l'unité du peuple de Vanuatu. Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

30 Wallis et Futuna Collectivité de l’outre mer français
Membre de la communauté du Pacifique Problèmes actuels Officiellement, le Territoire de Wallis et Futuna n'a pas d'emblème spécifique officiel. Le seul drapeau officiel est le drapeau français Suite du Diaporama Retour à la liste des pays

31 L’Océanie intertropicale : Aspects politiques
Siège de la communauté du Pacifique Siège du forum du Pacifique Siège du groupe Mélanésien Fer de Lance Hawaï Mariannes du Nord Palau Guam Marshall Clipperton Micronésie Kiribati Nauru Tuvalu Papouasie Tokelau Galápagos Salomon Wallis Samoa Polynésie Française Vanuatu Cook Fidji Niue Nelle Calédonie Tonga Norfolk Kermadec Ile de Pâques

32 Des niveaux de vie très différents
Les plus riches Niveau de vie faible Hawaï 26000 Guam 20164 Australie 19200 Polynésie française 17398 Nouvelle Zélande 16800 Nouvelle Calédonie 15910 Cook 4727 Niue 4375 Samoa 3833 Fiji 2652 Niveau de vie très faible Marshall 1961 États fédérés de Micronésie 1822 Wallis et Futuna 1666 Vanuatu 1286 Tonga 1263 Tokelau 1034 Papouasie Nouvelle Guinée 900 Salomon 771 Tuvalu 516 Kiribati 625 Niveau de vie élevé Mariannes 10401 Palau 8000 Nauru 7292 Ile de Pâques 6000 Ron Crocombe, The south Pacific, University of south Pacific, 2001

33 Une Océanie aux niveaux de vie très différents.
PNB / hab + --

34 L’Océanie et son intégration dans les réseaux mondiaux
Métropoles Millions d'hab Tokyo 31,2 Mexico 21,5 Séoul 20,2 Osaka Kobé 17,6 Los Angeles 16,7 San Francisco Manille 14,1 Shanghaï 14 Pékin 13,2 Hong Kong 7,4 Santiago 5,7 Singapour 4,3 Sidney 4,2 Seattle 3,5 Les aires métropolitaines de plus de d’habitants.

35 Volume total des échanges
Pays Exportations Millions de $ Importations Volume total des échanges Taux de couverture En % Australie 86890 98100 184990 88,6 Nouvelle Zélande 19850 19770 39620 100,4 Papouasie Nouvelle Guinée 1850 900 2750 205,6 Polynésie française 244 1341 1585 18,2 Nouvelle Calédonie 448 1007 1455 44,5 Fiji 550 898 1448 61,2 Guam 38 462 500 8,2 Tokelau 98 323 421 30,3 États fédérés de Micronésie 22 149 171 14,8 Vanuatu 26 138 164 18,8 Salomon 74 67 141 110,4 Samoa 14 113 127 12,4 Kiribati 35 83 118 42,2 Palau 18 99 117 Tonga 27 86 31,4 Tuvalu 1 79 80 1,3 Marshall 9 54 63 16,7 Cook 9,1 50,7 59,8 17,9 Nauru 0,64 19,8 20,44 3,2 Niue 0,14 2,3 2,44 6,1 Wallis et Futuna 0,25 0,3 0,55 83,3 Les échanges des pays océaniens.

36 Volume total des échanges en Millions de $
Les volumes d’échanges par pays et leurs taux de couverture Volume total des échanges en Millions de $ Taux de couverture en % >200000 >50000 à > à 200%. Large excédent commercial >3000 à 50000 >110 à 200%. Excédent commercial >1000 à 3000 >200 à 1000 >100 à 110%. Équilibre voire excédent dans les échanges commerciaux >100 à 200 De 0 à 100 >50 à 100%. Échanges non équilibrés mais assez large autonomie >20 à 50%. Échanges très déséquilibrés >10 à 20 %. Économies sous perfusion Moins de 10 %. Pays extrêmement dépendants.

37 Conclusions sur la place de l’Océanie dans les échanges.
1) Les volumes échangés sont très faibles, Ainsi le géant de l’Océanie l’Australie a un volume d’échanges 11 fois moins élevé que celui des États-unis… Et Wallis et Futuna le plus petit des États d’Océanie a un volume d’échanges 300 fois moins élevé que celui de l’Australie !!! 2) L’Océanie se trouve donc à l’écart des échanges commerciaux excepté l’Australie et dans son prolongement la Nouvelle Zélande. 3) Les situations de dépendance peuvent être extrêmes, certains territoires ou pays sont hyper dépendants de leurs tutelles (La Polynésie et Guam sont des exemples parlant d’économies sous perfusion.) ou de l’aide internationale pour pouvoir survivre. (Vanuatu et Tonga des zones qui ne vivent que du système MI R A B. (Migrations, Remittance, Aid et bureaucracy) Quelques exceptions toutefois avec par exemple Wallis et Futuna qui a un taux de couverture de plus de 80%, cela est en fait lié à une vie toujours proche de l’autosubsistance, avec un minimum d’échanges… L’autre exemple particulier est celui de la Papouasie Nouvelle Guinée, un des pays les plus pauvres de la planète mais qui pourtant a une balance commerciale largement excédentaire plus de 200%. C’est le résultat d’un pillage systématique de ces richesses forestières ou minérales par les pays voisins au profit d’une oligarchie peu srcupuleuse… Port Morestby la capitale est actuellement l’une des villes au monde les plus dangereuses… Nous ferons donc le choix de représenter l’Océanie à l’écart des échanges mondiaux en faisant décrire un arc de cercle aux flux majeurs comme si ils ne traversaient pas cette zone…

38 L’Océanie et son intégration dans les réseaux mondiaux
Villes Monde Flux majeurs Pôles majeurs Flux importants Flux secondaires Pôles régionaux Vancouver New York Seattle Beijing Tokyo Los Angeles Shanghai Séoul Mexico Singapour Sidney Santiago Auckland

39 Les pôles océaniens et leurs aires d’influence
  A l'échelle de cette immense région, n'existe qu'une seule agglomération d'envergure métropolitaine, Honolulu ( hab.) qui a bâti sa puissance, depuis les années 1960, sur le tourisme de masse grâce à l'implantation en bordure de la plage de Waikiki de plus de la moitié du parc hôtelier hawaïen ( chambres) En marge d'Honolulu, cinq agglomérations de taille moyenne se sont développées dans l'espace insulaire océanien. Elles font toutes figure de pôles "sous-régionaux": Suva ( hab.) rayonne sur les archipels du Pacifique central; Port Moresby ( hab.) sur la vaste Papouasie-Nouvelle-Guinée et sa dizaine de centres urbanisés (dont Lae qui compte tout de même à présent hab.), très accessoirement sur les îles Salomon; Nouméa ( hab.) sur l'archipel néo-calédonien, le Vanuatu et les îles Wallis et Futuna; Papeete ( hab.) sur les archipels formant la Polynésie française et les Îles Cook; quant à l'agglomération d'environ hab. regroupant les districts d'Agaña, Tamuning, Barrigada, Mangilao et Dededo, dans l'île de Guam (tiers central), elle rayonne uniquement sur la Micronésie. L'île ville de Guam n'est en fait qu'un simple relais d'Honolulu en matière de ravitaillement des îles (au Nord de l'Équateur), d'urbanisation des insulaires, de base militaire américaine et d'équipements touristiques pour Japonais. Évolution géopolitique et stratégique du Pacifique insulaire et de l'Australasie à l'orée du XXIe siècle par le Recteur J.P Doumenge

40 Les pôles océaniens et leurs aires d’influence
Pôles locaux et aires d’influences Honolulu Agana Papeete Port Moresby Nouméa Suva

41 L’Océanie intertropicale sous influence
Dossier d’articles de presse, montrant les différentes influences exercées en Océanie par les grandes puissances. Chine États-unis Australie Nouvelle Zélande France Japon Grande Bretagne Cliquez sur le pays de votre choix OU Pour continuer le diaporama

42 La Chine une puissance qui s’affirme en Océanie ?
Pacifique : 03/01/2006 à 06:47 Un siège chinois pour les pays mélanésiens Fer de Lance ? (Flash d'Océanie) - Le premier bâtiment devant servir de secrétariat général permanent du Groupe Mélanésien Fer de Lance (GMFL, composé de Fidji, de Vanuatu, de la Papouasie-Nouvelle-Guinée, des îles Salomon et du Front de Libération Nationale Kanak Socialiste – FLNKS, indépendantiste – de Nouvelle-Calédonie) pourrait être construit par la Chine Populaire. Gao Wung Yung, directeur adjoint au bureau chinois en charge de l'aide internationale, à Pékin, qui était de passage à Port-Vila ces derniers jours, a indiqué que son gouvernement était d'ores et déjà disposé à apporter sa pierre à l'édifice. Depuis sa création en 1988, le GMFL n'a jamais eu de siège permanent dédié. Seule amélioration ces derniers mois : en attendant de lui trouver un domicile fixe, c'est le ministère vanuatuan des affaires étrangères qui, à Port-Vila, lui prête un bureau. Selon le haut responsable chinois, une équipe d'ingénieurs et d'architectes devrait prochainement venir effectuer une première mission à Port-Vila pour proposer un projet au gouvernement local. À Vanuatu, il y a une dizaine d'années, la Chine faisait officiellement don au gouvernement d'un complexe abritant le Parlement et ses bâtiments annexes. À Fidji, à l'occasion des Jeux du Pacifique de 2003, Pékin offrait un complexe sportif polyvalent, ainsi qu'une piscine olympique. … et un commissariat central de police aux îles Cook Juste avant Noël, Maara Tetava, adjoint au chef de la police des îles Cook, a annoncé l'arrivée le mois prochain d'une équipe d'experts chinois, dont la première mission sera de mettre la dernière main aux plans afin de construire ce qui est appelé à devenir le nouveau commissariat central de la police locale, dans la capitale. Ces nouveaux locaux, une fois construits, remplaceront les anciens, jugés trop vétustes. La Chine a déjà construit le tribunal des îles Cook. Voir un autre pays Suite du diaporama

43 États-unis Voir un autre pays Suite du diaporama
À l'heure actuelle, Guam doit sa fortune à sa position stratégique qui en a fait une des plus grandes bases militaires américaines dans le monde. En effet, l'armée américaine possède 40 % de la superficie de l'île.  Cette présence militaire a profondément bouleversé la population autochtone qui vit totalement à l'heure américaine. Dernière mise a jour: 26/09/2005 3:01:16 PM Face aux menaces posées par le terrorisme international, le commandant des forces navales américaine aux Mariannes, le contre-amiral Charles Leiding, indique que les États-unis envisageaient d'accroître la présence militaire américaine dans la région Ouest du Pacifique. L'armée américaine étudie en ce moment les différentes options possibles pour accroître leurs forces à Guam, aux Mariannes du Nord, aux Îles Marshall et dans les États Fédérés de Micronésie. Un rapport a déjà recommandé l'expansion de la base aérienne de Guam et l'avenir des Mariannes du Nord devrait être annoncé au mois de décembre. Le contre-amiral Leidig a souligné que toutes ces îles seront toujours d'une importance stratégique pour les États-unis. Par ailleurs, il faut savoir que l'officier le plus haut gradé de l'armée américaine dans la région, le commandant des forces du Pacifique, l'amiral William Fallon, s'est rendu en visite à Fidji où il a été reçu par le capitaine de vaisseau, Frank Bainimarama. L'amiral Fallon a félicité l'armée fidjienne pour son rôle dans la région et sa participation aux opérations de maintien de la paix à travers le monde. Voir un autre pays Suite du diaporama

44 Australie Voir un autre pays Suite du diaporama
L'Australie et la Papouasie - Nouvelle-Guinée entretiennent des relations étroites et privilégiées. Depuis l'indépendance de celle-ci en 1975, ces relations se sont traduites par tout un ensemble d'activitiés gouvernementales et non-gouvernementales Elle essaie de contrôler l’immigration. L'axe principal de la politique étrangère australienne reste l'alliance avec les Etats-Unis. Mais, depuis une vingtaine d'années, les gouvernements successifs ont poursuivi également une politique d'insertion dans la région asiatique, avec des succès inégaux. L'engagement australien à Timor a marqué un tournant important qui a modifié la perception de la place de l'Australie dans la région par ses voisins et par l'Australie elle-même. Depuis cette date, Canberra a semblé hésiter entre une nouvelle attitude plus « agressive » de policier régional, mal accueillie par les pays de l'ASEAN en général, et le retour à sa politique antérieure d'engagement (reconnaissance des valeurs asiatiques, non ingérence dans les affaires intérieures...). Les changements économiques, politiques et stratégiques en Asie, en particulier en Indonésie, ont imposé à l'Australie une vigilance particulière. La sphère d'influence australienne dans le Pacifique Le poids de l'économie australienne et l'importance de l'aide qu'elle accorde à cette région en font un partenaire incontournable pour tous les pays du Pacifique Sud. Cette relation de dépendance étroite crée parfois un certain ressentiment, notamment parmi les petits Etats insulaires, qui ont le sentiment que l'Australie profite de sa position de force pour leur imposer des choix conformes à ses propres intérêts. Les relations entre l'Australie et son « pré carré » restent placées sous le signe de l'inquiétude. Plein Droit n° 58, décembre 2003 « Des camps pour étrangers » La criminalisation des réfugiés en Australie Si l’immigration est la base de la construction de la société australienne, elle est aussi la source d’un conflit majeur. Sa désignation, ces dernières années, comme une menace, a favorisé la résurgence de la vision conservatrice d’une Australie blanche. Les événements du 11 septembre ont achevé de diaboliser certains étrangers et entériné l’amalgame entre terroristes et demandeurs d’asile. Concrètement, la nouvelle politique d’immigration s’est traduite par des camps d’internement où hommes, femmes et enfants sont détenus pour une durée illimitée dans des conditions parfois inhumaines. Eva Le Pallec Anciennement chargée d'aide aux migrants, Inner West Migrant Centre, Sydney Voir un autre pays Suite du diaporama

45 Nouvelle Zélande Voir un autre pays Suite du diaporama
Une implication modérée dans les institutions du « Pacifique Sud » La Nouvelle-Zélande est membre fondateur de la Commission du Pacifique-Sud (aujourd’hui Communauté du Pacifique) et du Forum du Pacifique. Son rôle est effacé au sein de la Communauté. Il est plus actif au niveau du Forum qui regroupe les États indépendants de la zone et qui milite pour la dénucléarisation du Pacifique et sa décolonisation. En fait, si la Nouvelle-Zélande fait largement entendre sa voix dans certains combats pour l’Océanie insulaire, c’est à moindres frais. Côté finances en effet, l’aide qu’elle accorde au Pacifique insulaire est bien inférieure à celle d’autres états pourtant extérieurs à la zone M Lextreyt : - S'agissant des Etats insulaires du Pacifique sud, la diplomatie néo-zélandaise cherche à préserver un équilibre intra-régional et, le cas échéant, à neutraliser des partenaires difficiles, comme les îles Fidji et le Samoa occidental. Elle s'appuie sur une aide au développement limitée (0,25 % du PIB) mais efficace. La Nouvelle-Zélande se pose en avocat des micro-Etats de la région et son action, du fait notamment de son identité maorie, est souvent mieux perçue dans le Pacifique insulaire que celle de l'Australie. Les relations avec les Iles Cook méritent une mention particulière même si elles ont traversé récemment une phase de tensions, liée à l'effort drastique de redressement des finances publiques qui a été imposé aux Iles Cook et aux agissements de sociétés néo-zélandaises dans ce paradis fiscal. Il faut enfin souligner, parmi les inflexions -modestes- qui semblent devoir être données par le nouveau gouvernement à la diplomatie de Wellington, la priorité qui doit être attribuée au Pacifique insulaire dans l'aide au développement néo-zélandaise, M. Winston Peters -leader de "New Zealand First" étant particulièrement soucieux de limiter l'émigration vers la Nouvelle-Zélande. Voir un autre pays Suite du diaporama

46 France Voir un autre pays Suite du diaporama
Mais l'aide française au développement du Pacifique sud est, au-delà de nos territoires, très substantielle : le seul Vanuatu bénéficie ainsi d'une aide de 40 millions de francs par an. L'Australie -comme la Nouvelle-Zélande- apprécie d'autant plus cette assistance française aux économies insulaires de la région que la volonté française contraste avec le désintérêt croissant des autres bailleurs de fonds potentiels depuis la fin de la guerre froide : la Grande-Bretagne a quitté la Commission du Pacifique sud en 1995 et les Etats-Unis ont, de leur côté, considérablement diminué leur aide. La France reste ainsi la dernière grande puissance impliquée dans la zone. Voir un autre pays Suite du diaporama

47 Japon Voir un autre pays Suite du diaporama
Pacifique : 21/12/2005 à 05:58 Aide japonaise à la Mélanésie : des hauts et des bas (Flash d'Océanie) - Le gouvernement japonais a approuvé une série de treize projets au bénéfice de l'archipel de Vanuatu, pour un total de euros, rapporte la radio nationale. Voir un autre pays Suite du diaporama

48 Grande Bretagne Son rôle est quasi éteint en Océanie, elle n’y intervient plus, depuis qu’elle a accordé l’indépendance à toutes ses anciennes possessions, que ses essais nucléaires effectués au Kiribati (île Christmas et Malden) sont terminés, et que ses intérêts sont préservés par d’autres puissances anglo-saxonnes avec lesquelles elle entretient des relations privilégiées. La Grande Bretagne a quitté la Commission du Pacifique sud en Voir un autre pays Suite du diaporama

49 L’Océanie intertropicale sous influence
Zone stratégique sous contrôle américain Zone sous influence économique japonaise Zone sous influence Australienne forte, militaire et économique Zone sous influence Néozélandaise assez lâche Enclaves françaises Honolulu Guam Suva Papeete Nouméa

50 L’Océanie intertropicale : à la croisée des Suds et des Nords.
Vide à faire !

51 L’Océanie intertropicale : à la croisée des Suds et des Nords.
Honolulu Guam Suva Papeete Nouméa

52 L’Océanie intertropicale : interfaces.

53 L’Océanie intertropicale : interfaces.
Interface américaine, toujours active, mais en perte de vitesse depuis la fin de la guerre froide. Pourrait se redynamiser avec l’influence de plus en plus forte de la Chine… Interface australienne, de plus en plus active, interventionnisme. Interface Néo-Zélandaise, très lâche, voire désengagement, mais contrôle des flux migratoires. Honolulu Guam Suva Papeete Nouméa

54 L’Océanie intertropicale.
Légende 1) Un espace ultramarin démesuré, hétérogène et très disparate. 2) Un espace peu intégré, dépendant et en quête de reconnaissance 3) Un espace soumis à diverses influences, à la croisée des Nords et des Suds. a) L’immensité a) L a dépendance a) Les formes de domination en Océanie Excédent commercial Des poussières d’îles dans un océan gigantesque de plus de Kms Des ZEE souvent gigantesques Zone sous domination américaine forte, présence militaire prépondérante Échanges déséquilibrés mais assez large autonomie Zone sous domination australienne forte, interventionnisme pratiqué Échanges très déséquilibrés b) La diversité culturelle Zone sous influence néo-zélandaise lâche, désengagement en cours. Dépendances fortes L’ensemble micronésien Dépendances très fortes Zone sous forte influence économique japonaise Le triangle Polynésien b) La mise à l’écart L’ensemble mélanésien Les pôles extérieurs et leurs réseaux b) L’Océanie un carrefour d’interfaces… c) Les disparités Interface américaine toujours active, peur du terrorisme et méfiance vis-à-vis de la Chine Dans la richesse + Les pôles locaux et leur rayonnement Interface australienne très active PNB / Hab c) A la recherche de coopérations et d’identités Interface Néo-zélandaise, de plus en plus lâche désormais plus tournée vers l’Asie. Économique __ Siège de la communauté du Pacifique Dans les échanges Enclaves françaises en relation directe et quasi exclusive avec la métropole Siège du forum du Pacifique Volume d’échanges modéré Politique Volume d’échanges faible Siège du GMFL c) L’Océanie limites Nord - Sud Volume d’échanges très faible Culturelle L’Océanie un Sud où les Nords se rencontrent Festival international du film océanien

55 L’Océanie intertropicale.
17500 kms

56 FIN


Télécharger ppt "L’Océanie intertropicale : cartographie dynamique"

Présentations similaires


Annonces Google