La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cours de Gestion dentreprise CHAPITRE 1 : LES MOYENS DE FINANCEMENT.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cours de Gestion dentreprise CHAPITRE 1 : LES MOYENS DE FINANCEMENT."— Transcription de la présentation:

1 Cours de Gestion dentreprise CHAPITRE 1 : LES MOYENS DE FINANCEMENT

2 Plan I/LES BESOINS DE FINANCEMENT DE LENTREPRISE 1.1Les investissements 1.2 Les besoins du cycle dexploitation II/ LES SOURCES DE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS 2.1 Le capital social 2.2 Lautofinancement 2.3 Les emprunts Lemprunt obligataire Les prêts des établissements de crédit III/ LES SOURCES DE FINANCEMENT DE LEXPLOITATION 3.1 Le crédit-fournisseurs 3.2 Lescompte bancaire des effets de commerce 3.3 Les découverts bancaires 3.4 Laffacturage 3.5 Lémission des billets de trésorerie IV/LE CAS PARTICULIER DES START-UP 4.1 Les business angels 4.2 Les sociétés de capital-risque

3 I/LES BESOINS DE FINANCEMENT DE LENTREPRISE 1.1 Les investissements Définition : engagement de fonds destiné à lacquisition dactifs en vue den tirer des revenus satisfaisants investissements matériels investissements immatériels investissements financiers : titres de participation (acquisition dune fraction du capital dune entreprise, dans une perspective long terme)

4 Objectifs poursuivis investissements de maintien (remplacement ) investissements de capacité (expansion) investissements de productivité Investissement devra être financé par des ressources long terme en raison du caractère aléatoire de sa rentabilité.

5 1.2 Les besoins du cycle dexploitation Dépenses dexploitation de lentreprise : acquisition des stocks (matières, marchandises…) dépenses dénergie, salaires et charges sociales. Caractéristique : A la différence des investissements, ces dépenses génèrent un flux monétaire dans un délai relativement court. Problème : décalages temporels entre les dépenses et les recettes Il faut donc déterminer le montant des sommes à avancer pour amorcer et entretenir le cycle dexploitation.

6 II/ LES SOURCES DE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Lentreprise a des besoins de financement permanents pour assurer la réalisation de ses investissements et de son exploitation. Les ressources stables disponibles pour réaliser ces investissements comprennent : dune part les capitaux propres fournis par les associés (capital social) ou accumulés par lentreprise elle-même (autofinancement) dautre part, les capitaux empruntés à des prêteurs (emprunts auprès des établissements de crédit) ou à des sociétés spécialisées (crédit-bail)

7 2.1 Le capital social Lapport de capital par les associés seffectue : à la création de lentreprise : il sagit de la constitution du capital social au cours de la vie de lentreprise : cest un moyen daccroître les ressources stables ainsi que la capacité demprunt. Cest laugmentation de capital Laugmentation de capital permet de financer le développement de lentreprise (investissements nouveaux) ou en cas de perte de rétablir la situation financière.

8 Le capital social joue un double rôle il forme une ressource stable permettant de financer les investissements il constitue une garantie pour les prêteurs car il ne peut être remboursé, sauf en cas de dissolution de la société et après remboursement de toutes les dettes. De ce fait, limportance des capitaux propres détermine la capacité demprunt de lentreprise.

9 2.2 Lautofinancement La CAF représente lensemble des ressources engendrées par le fonctionnement de lentreprise et dont elle peut disposer librement. CAF = produits encaissables - charges décaissables En pratique, lentreprise peut : affecter la CAF au paiement des dividendes ou bien la conserver AUTOFINANCEMENT = CAF – dividendes

10 2.3 Les emprunts Lemprunt est une opération juridique et financière par laquelle un prêteur met à la disposition de lemprunteur des capitaux en contrepartie : du versement dun intérêt périodique calculé sur le capital restant dû du remboursement du capital prêté Lemprunt se caractérise par 5 paramètres fondamentaux : montant, durée, taux dintérêt, nombre de prêteurs [emprunt indivis; emprunt obligataire] mode de remboursement

11 2.3.1Lemprunt obligataire Lemprunt obligataire est un emprunt à long terme dont le montant est divisé en fractions égales représentées par des titres appelés obligations souscrits par plusieurs prêteurs. Chaque année, le détenteur dune obligation reçoit un versement correspondant aux intérêts jusquau remboursement de leur titre.

12 2.3.2 Les prêts des établissements de crédit Les banques accordent aux entreprises des crédits bancaires classiques: Long Terme : 7 à 20 ans Moyen Terme : 2 à 7 ans Court terme : < 2 ans

13 2.4 Le crédit-bail Le crédit-bail : procédé dinvestissement et de financement. Principe : Une société de crédit-bail mobilier ou immobilier achète, à la demande dune entreprise, un bien déquipement professionnel ou un immeuble, quelle lui loue pour une période au terme de laquelle le locataire peut opter entre : la restitution du bien au bailleur le renouvellement de la location lachat à une valeur de rachat prédéterminée dans le contrat Le contrat de crédit-bail sanalyse donc comme une location avec option dachat à terme. Lentreprise nétant pas propriétaire du bien tant quelle na pas levé loption dachat, ce dernier ne figure pas au bilan. Engagement hors bilan à mentionner dans lannexe.

14 III/ LES SOURCES DE FINANCEMENT DE LEXPLOITATION 3.1 Le crédit-fournisseurs Dans les relations inter-entreprises, chaque fournisseur accorde à son client un délai de règlement amiable, en général de 30 à 90 jours selon les branches et les produits. Le crédit fournisseurs correspond à ce délai de règlement accordé aux clients. Il est en principe destiné à financer le stock pendant la période durant laquelle les produits restent en stock chez les clients.

15 Bilan du crédit-fournisseurs Avantages obtention facile souplesse de fonctionnement renouvelable Inconvénients coût non négligeable risque de dépendance envers le fournisseur

16 3.2 Lescompte bancaire des effets de commerce Définition : La lettre de change est un écrit par lequel un créancier (tireur) donne lordre à son débiteur (tiré) de payer une certaine somme à une certaine date, à lui-même ou à une tierce personne (bénéficiaire).

17 Présentation dune lettre de change

18 Utilisation dune lettre de change Le tireur dune lettre de change peut lutiliser de plusieurs manières, dont principalement : la conserver jusquà son échéance et procéder à cette date à son encaissement auprès du tiré : remise à lencaissement la négocier auprès dune banque pour obtenir avant léchéance un crédit : remise à lescompte Instrument de mobilisation des créances commerciales

19 La remise à lescompte dun effet de commerce Principe : La banque verse au porteur dun effet de commerce NON ECHU le montant de celui-ci diminué dagios. Agios : escompte commercial : intérêt de largent avancé N x T x n E=____________ 100 x 360 N= nominal de leffet T= taux descompte n = nombre de jours commission bancaire soumise à la TVA Valeur nette = valeur nominal de leffet- agios

20

21 3.3 Les découverts bancaires Le découvert est lautorisation accordée à lentreprise par la banque de rendre son compte débiteur. (conditions de taux et de plafond) Les entreprises ont parfois des décalages passagers de quelques jours entre leurs encaissements et leurs décaissements. Elles peuvent dans ce cas utiliser les facilités de caisse. (besoins ponctuels fin de mois) Pour des besoins exceptionnels, notamment dans lattente de ressources plus durables, les banques accordent également des crédits relais. Pour des besoins réguliers liés au caractère saisonnier de lachat, lentreprise peut obtenir de sa banque des crédits de campagne pour financer ses achats, sa fabrication pendant quelques mois

22 3.4 Laffacturage Laffacturage est un procédé de financement et de recouvrement des créances commerciales par lintermédiaire de sociétés spécialisées. Montant des factures confiées aux sociétés daffacturage en 2002 : 61 milliards deuros

23 Objectifs de laffacturage

24 Principes de laffacturage

25 3.5 Lémission des billets de trésorerie Les billets de trésorerie sont des titres de créance négociables (TCN) dune durée allant de 1 jour à un an dun montant unitaire de

26 IV/LE CAS PARTICULIER DUNE START-UP 4.1 Les business angels Business angels : généralement anciens chefs dentreprise qui vont apporter : des fonds leur expérience du management leur carnet dadresses à des entreprises prometteuses. Objectif : Tripler ou quadrupler leur mise en quelques années

27 4.2 Les sociétés de capital-risque CAPITAL-RISQUE Finalités : financement et assistance en management Capital damorcage (seed-capital) : faisabilité du projet Capital du démarrage (financement de la création jusquau lancement industriel et commercial) Capital de première croissance ( 2-3 premières années) CAPITAL-DEVELOPPEMENT Finalités : couvrir des besoins de financement de la croissance de lentreprise Partenaire actif de lentreprise ( « hands on »)

28 Les acteurs en France les SDR (Sociétés de Développement Régional) autres organismes désireux dassurer le financement du développement régional (SOFIMAC, SIPAREX) dautres spécialisés dans le financement de linnovation (SOFINNOVA PARTNER, SOGINNOVE)

29 Conclusion


Télécharger ppt "Cours de Gestion dentreprise CHAPITRE 1 : LES MOYENS DE FINANCEMENT."

Présentations similaires


Annonces Google