La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Colloque Energie-Forêt-Territoire Le bois énergie au service des écosystèmes, de la forêt méditerranéenne et des territoires Le Luc en Provence 26 et 27.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Colloque Energie-Forêt-Territoire Le bois énergie au service des écosystèmes, de la forêt méditerranéenne et des territoires Le Luc en Provence 26 et 27."— Transcription de la présentation:

1 Colloque Energie-Forêt-Territoire Le bois énergie au service des écosystèmes, de la forêt méditerranéenne et des territoires Le Luc en Provence 26 et 27 Novembre 2009 Pour le groupe, Nicolas Nguyen The, FCBA Sud-Est, Les acquis des séminaires préparatoires sur les questions environnementales

2 Contexte Séminaire Ecologie et sylviculture (mai 2009) Il existe a priori une importante ressource en bois susceptible dêtre mobilisée sans porter préjudice à la productivité Des arguments environnementaux pour le développement du bois énergie - Une énergie neutre pour leffet de serre - Une ressource renouvelable Mais aussi des questions posées en matière environnementale - Intensification de la récolte, exportation accrue en minéraux, - Transformation du milieu (lumière, humidité du sol)

3 Avant Broyage Après Une incidence potentielle (et avec quelle rémanence?) sur : - la fertilité des sols, - la biodiversité. Contexte

4 Enjeux sur la fertilité des sols Les rémanents représentent % du volume découpe 7 cm La récolte nest jamais exhaustive % en arbres entiers - 40 à 70 % des rémanents si récolte en deux temps Mais les rémanents sont potentiellement riches en minéraux, notamment feuilles et aiguilles (N, P) Et les sols des régions méditerranéennes souvent superficiels La question des taillis à courte rotation (TCR) sur terrain agricole, intensif pour le forestier, extensif pour lagriculteur

5 Récolte/broyage par arbres entiers Récolte/broyage des rémanents séparé de la récolte des troncs

6 La grille ADEME permettant de caractériser la sensibilité des sols en fonction de la texture des sols et de leur niveau trophique Eléments sur la fertilité des sols Peu de risque en Provence calcaire ; Sensibilité des massifs cristallins (Maures Esterel)

7

8 Eléments sur la fertilité des sols Aspects méthodologiques pour qualifier le déficit possible Les bilans minéraux exhaustifs sont difficiles à mettre en œuvre mais des bilans « simplifiés » de biomasse / minéralomasse peuvent être entrepris. Il manque de référence en région méditerranéenne Recours possibles aux diagnostics foliaires Régulation du bilan en jouant sur la fréquence des récoltes (Taillis) ou le nombre de récoltes de rémanents (Résineux) Les chantiers de référence de létude ADEME

9 Quel que soit le type de sol Laisser sécher les rémanents sur la parcelle 4 à 6 mois avant leur récolte ou récolter les rémanents de feuillus en hiver, Éviter de récolter les rémanents en montée de sève, Préserver au maximum lhumus lors des opérations de récolte et inversement éviter landainage, Eviter le tassement du sol en faisant attention aux conditions de récolte Selon la sensibilité du sol, récolter les rémanents jusquà 2 fois maximum dans la vie du peuplement, sans apport de fertilisant Quelques règles pratiques à observer

10 Lintégration de la DFCI Gestion du combustible = clé de voute de la politique de prévention des incendies Débroussaillement = élimination des strates basses mais aussi élagage des arbres et mise à distance des houppiers Lénergie, une opportunité de valorisation pour cette biomasse souvent laissée sur place Egalement des inquiétudes relatives aux impacts environnementaux dune pression accrue de débroussaillement mais la question de la perte de fertilité ne se pose pas de la même façon

11 Enjeux sur la biodiversité Conséquences de la récolte du BE sur la biodiversité : Suppression dune ressource trophique (nourriture) –Conséquence directe sur les Insectes, Champignons… se nourrissant du bois mort (notamment les rémanents) –Forte diminution du retour de la matière organique (MO) au sol => impact sur la faune et la flore du sol se nourrissant de cette MO (détritivores…) et sur les mycorhizes

12 Conséquences de la récolte du BE sur la biodiversité : Suppression dune ressource trophique (nourriture) Modification physique du milieu Modification physique du milieu –Rémanents = isolant + habitat => modification du micro-climat du sol (augmentation de lécart des températures, dessiccation) après récolte => impacts sur la faune et la flore du sol –Diminution du retour de la matière organique au sol => impact sur la structure des sols => baisse de la réserve utile, sensibilité accrue à lérosion, Enjeux sur la biodiversité

13 Conséquences de la récolte du BE sur la biodiversité : Suppression dune ressource trophique (nourriture) Suppression dune ressource trophique (nourriture) Modification physique du milieu Modification physique du milieu Artificialisation du milieu Artificialisation du milieu –Plus de desserte –Plus de perturbation –Moins de forêts anciennes

14 Enjeux sur la biodiversité Les perturbations font partie intégrantes et naturelles des écosystèmes forestiers méditerranéens Une capacité naturel des milieux à restaurer les processus fonctionnels : Des indicateurs de mesure des niveaux de perturbation (teneur en minéraux des feuilles, rapport entre les types biologiques animaux ou végétaux) Bilan non négatif pour la biodiversité si la pression nest pas trop intense Incidences possibles des changements climatiques

15 Questions relatives à la qualité de lair La combustion du bois conduit à des émissions dans latmosphères ( CO2, CO, NOx, Poussières, cendres) Incidence possible sur la santé (très fines particules ou particules contenant des métaux lourds ou des hydrocarbures cancérigènes) Dépend du type dappareil/chaufferie, de leur réglage et de la qualité du combustible. Quelles garanties sur la santé individuelle ? Santé et écologie sopposent-ils ?

16 Questions relatives au bilan carbone et E Principe de conservation du CO 2 (bilan neutre entre CO 2 stocké et rejeté par combustion) Mais émissions de GES liés à la mobilisation du bois Emissions directes et indirectes (GO, fabrication des engins) Mais des flux de CO 2 liés à la perturbation du milieu Libérations de CO 2 après ouverture et capitalisation progressive ensuite Quelles quantités de GES évitées en ayant recours au bois E plutôt quune ressource fossile pour obtenir la même quantité dénergie ? Exemple du TCR : Entre 60 et 100 kg de CO 2 évités par GJ consommée

17 Questions relatives à la durabilité de la ressource Une ressource forestière a priori abondante et peu valorisée Mais hétérogène dans les conditions et le cout de mobilisation Une pression qui devrait être différenciée sur la ressource la plus accessible et la plus facilement mobilisable Quelles incidences sur la durabilité et le renouvellement de la ressource dans ces conditions ?

18 Conclusion Des experts qui se veulent rassurant, Un pouvoir de résilience des écosystèmes pourvu que la pression reste raisonnée Le prélèvement dune ressource supplémentaire pour le BE peut être réalisée de façon durable en ne perdant pas de vue des conseils pratiques (grille ADEME, préservation de la MO) Mais reste un besoin de références - plus spécifiques au milieu méditerranéen - à une échelle globale (bilan carbone) Quelle acceptabilité sociale dun prélèvement accru par rapport à la demande environnementale ?


Télécharger ppt "Colloque Energie-Forêt-Territoire Le bois énergie au service des écosystèmes, de la forêt méditerranéenne et des territoires Le Luc en Provence 26 et 27."

Présentations similaires


Annonces Google