La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dr Ir Anne Beeldens Dr Ir Sergio Perez Centre de recherches routières Exemple de gestion deau pluviale via des aménagements urbains.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dr Ir Anne Beeldens Dr Ir Sergio Perez Centre de recherches routières Exemple de gestion deau pluviale via des aménagements urbains."— Transcription de la présentation:

1 Dr Ir Anne Beeldens Dr Ir Sergio Perez Centre de recherches routières Exemple de gestion deau pluviale via des aménagements urbains

2 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne La gestion durable de leau Gestion intégrale des eaux Plan Pluies: prévention et lutte contre les inondations et leurs effets sur les sinistrés Réutilisation des eaux: évite lutilisation des nappes phréatiques Infiltration des eaux: remplissage du niveau phréatique Stockage des eaux: diminution du risque dinondation (pas de pics) De préférence: sur place – pas dévacuation – méthode durable: stabilité et capacité de stockage doivent se maintenir dans le temps Gestion des réseaux dassainissement : éviter la dilution qui génère un mauvais fonctionnement des ouvrages dépuration

3 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Mesures à la source Domaine privé, industriel ou public Mesures à la source: Mesures locales, prises en amont Prévient la pollution des eaux de pluie qui sécoulent Empêche les surcharges hydrauliques Volume de stockage avec vidage retardé Vidage: leau ne peut pas y rester Infiltration, recyclage, écoulement différé,… Carrossable et facile dentretien

4 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Infiltration immédiate dans le sol Surfaces dénudées: pavages drainants, revêtements en dolomie, enrobé drainant, paillis Surfaces couvertes: katern

5 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Mauvais exemple Aménagements simples Bon exemple

6 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples Bon exemple h

7 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples Fournir un meilleur canal

8 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples

9 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne à éviter Aménagements simples

10 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples

11 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples

12 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples

13 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Prise en compte de lapproche architectural / paysagiste

14 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Aménagements simples avec des résultats fonctionnels et pratiques

15 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Stockage dans des dispositifs ouverts – éléments linéaires – fossés – tranchées – bassins de katern

16 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Stockage dans des dispositifs ouverts – bassins katern

17 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Stockage dans des dispositifs souterrains- puits et tuyaux dinfiltration – caissons katern

18 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Caissons katern

19 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Bassins dinfiltration en matériaux katern

20 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Eléments linéaires: routes

21 Les pavés drainants: une application utile dans le cadre de la gestion des eaux pluviales

22 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Nouveaux types de pavages permettant le stockage provisoire des eaux de précipitation et leur infiltration dans le sol pour décharger les réseaux dégouttage Projet entamé à la demande de FEBESTRAL Juin 2003-mai 2007 Collaboration entre fabricants de pavés, CRR et Université Catholique de Louvain (département du sol et de la gestion des eaux) Objectifs : Nouveau concept de pavages drainants : une nécessité pour lenvironnement, une exigence des autorités – une bonne conception et une bonne mise en oeuvre sont primordiales Base scientifique pour la conception et lutilisation – données réelles qui démontrent lutilité et limitent les risques Instruments en méthodes de mesure : développement, mesures en laboratoire et in situ – choix correct des matériaux, contrôle sur chantier Propriétés et résultats de mesure des matériaux et structures, évolution de la perméabilité dans le temps Directives – code de bonne pratique GT (guidance technologique) – optimisation de lassistance technique

23 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne But des pavés drainants Empêcher lévacuation des eaux de pluie par le système dégouttage Empêcher les écoulements: forte diminution du risque dinondation dans les régions plus basses Alimentation de la nappe phréatique Évacuation des eaux Plus économique (pas ou très peu de drainage) Plus écologique Utilisable par le trafic Changement de CONCEPTION: eau DANS la structure – mais pas de saturation continue

24 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Application:trottoirs, pistes cyclables, parkings pour voitures, places et rues piétonnes, trafic léger…

25 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne

26

27 Comment cela fonctionne-t-il? Les pavés seuls ne sont PAS suffisants!

28 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Concept général Pavés perméables + (sous-)fondation perméable + sol perméable (en cas dinfiltration) + système réduit ou non existant dévacuation ! Conception et exécution professionnelles ! Compromis perméabilité - résistance Contrôle des matériaux (échantillons testés en laboratoire) et exécution (contrôle sur site après réalisation) 1.Pavés drainants (pierres poreuses) 2.Produit de scellement de joints: sable 0/2 3.Couche de pose: porphyre 0/7 4.Géotextile 5.Porphyre 2/20 6.Calcaire 7/32

29 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Principe de fonctionnement du pavage drainant Pavés drainants: transmission de leau de surface à la fondation Fondation: portance – transmission vers la sous- fondation ou le sol Sous-fondation: stockage provisoire de leau Système de drainage: évacuation différée de leau si la dainabilité du sol nest pas suffisante PAS davaloir nécessaire – il est préférable de prévoir des zones vertes plus basses par sécurité PAS de pente nécessaire (0.5 % souhaitable – max. 5%) PAS de stockage supplémentaire nécessaire: un écoulement limité détermine la durée de stockage dans la structure

30 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Quels choix doivent être faits? Pas dinfiltration Limon Sable Argile

31 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Quels choix doivent être faits? minimale

32 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Quels choix doivent être faits?

33 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Structures standard TRAFIC LOURD 10 cm pavages drainants 3 cm couche de pose Géotextile non tissé 20 cm béton maigre drainant 20 cm granulats 2/32 Système de drainage en fonction de la perméabilité du sol TRAFIC LEGER (zone piétonne) 8 cm pavages drainants 3 cm couche de pose 15 cm granulats 0/32 (avec teneur limitée en fines) 20 cm granulats de débris de béton 2/32 Système de drainage en fonction de la perméabilité du sol

34 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne WP 5: Proefparking OCW PARKING DU CRR

35 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Contrôle en laboratoire et sur chantier BENOR certification des pavés: PTV 122 Pavés et dalles en béton perméable à leau

36 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne DIeteren à Kortenberg Voirie en dalles de béton Transition en pavés poreux Parking en pavés avec ouvertures de drainage (>30% de porosité) m² Voirie en dalles de béton Transition en pavés poreux Parking en pavés avec ouvertures de drainage (>30% de porosité) m²

37 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Lotissement – problème dencrassement pendant les travaux – bon suivi du nettoyage ou pose en deux phases

38 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Base de données projets in situ

39 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Conclusions Une bonne conception et une bonne pose permettent le stockage dans la structure et linfiltration dans le sol: pas dévacuation en surface, si nécessaire écoulement réduit vers le système dinfiltration ou vers le système dégouttage Stockage de leau dans les couches inférieures de la structure, pas de stagnation Distinction entre portance (fondation) et stockage (sous- fondation) – inclusion dune sécurité supplémentaire Choix des matériaux: éviter les fines – qualité plus élevée pour couche de pose Les contrôles sont possibles avant, pendant et après les travaux Entretien limité – le colmatage peut être éliminé par un nettoyage superficiel

40 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Actuellement en cours Guidance technologique mise sur pied par le CRR (projet GT IWT) Logiciel pour le calcul hydraulique des pavages drainants prévue Traitement des problèmes concrets– lotissement – milieu urbain - Approche active des communes, autorités, fournisseurs,… Rédaction dun guide pratique (dossier 5) Informations disponibles sur le site:

41 4 mars de 2009 – Les Assises de lEau en Région Wallonne Pour plus dinformations : 02/ / / Merci pour votre attention


Télécharger ppt "Dr Ir Anne Beeldens Dr Ir Sergio Perez Centre de recherches routières Exemple de gestion deau pluviale via des aménagements urbains."

Présentations similaires


Annonces Google