La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Communication école-familles immigrantes en Alberta: même combat, deux approches. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Communication école-familles immigrantes en Alberta: même combat, deux approches. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Université"— Transcription de la présentation:

1 Communication école-familles immigrantes en Alberta: même combat, deux approches. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Université de Sherbrooke Congrès Acfas 2010

2 Choix du sujet Considérations dordre familial - Besoins des familles immigrantes Considérations dordre professionnel - Interactions école-famille Considérations dordre social - Intégration scolaire et sociale des jeunes et des familles immigrantes

3 Problématique De nouveaux besoins Accroissement massif de la population immigrante en Alberta (Statistique Canada, 2006, 2008;) Augmentation du nombre délèves immigrants dans les écoles albertaines : 700 élèves en au Conseil scolaire centre- nord (Le Franco, 2007) 24 % des francophones arrivés en Alberta sont dorigine africaine ( Mulatris, 2008) Doù, entre autres, des difficultés de communication entre les familles immigrantes et lécole

4 Problématique Problèmes rencontrés par les familles immigrantes Précarité demploi (Lafontant, 2009; Vatz- Laaroussi, 2009) Situation socioéconomique faible (Cook, 2009) Barrières linguistiques (Kanouté, 2007; Mulatris, 2008) Méconnaissance du système (Lenoir et Kalubi, 2008; Campey, 2002, Farmer et Labrie, 2009) Distances culturelles, (valeurs et des religions) (Hohl, 1996; Kanouté, 2002; 2007) Divers traumatismes (Vatz-Laaroussi, 2009; Bouteyre, 2004) Faible participation des parents (Leclercq, 1994; Kanu,2009)

5 Problématique Obstacles rencontrés par les enseignants Manque de formation à linterculturalité (Ouellet, 2002; Akkari, 2008) Manque de formation en stratégies de communication avec les familles (Abdallah-Pretceille, 2009; McAndrew, 1995) Manque dinformation sur la situation et les trajectoires migratoires de ces familles (Kanouté, 2007; Vatz-Laaroussi, 2009)

6 Cadre théorique Position épistémologique : constructiviste Modèle bioécosystémique (Bronfenbrenner et Morris, 2006) : le cadre danalyse de cette étude.

7 Inspiré du modèle développé par Bronfenbrenner (1986) Cadre théorique bioécosystémique Macrosystème Exosystème Mésosystème Microsystème Ontosystème * Conseils scolaires * Ministères * Politiques * Directions décole * Associations * Institutions sociales * Organismes communautaires (certains) * croyances * idéologies * normes * valeurs * culture * habitudes de vie

8 Questions de recherche Question générale Du point de vue des acteurs, quels sont les facteurs susceptibles de favoriser la communication entre le personnel enseignant et les parents immigrants dans le contexte scolaire albertain?

9 Objectifs de la recherche Objectif général Cette recherche vise à identifier et à analyser les facteurs qui, selon les participantes et participants, facilitent la communication entre le personnel et les parents immigrants en Alberta

10 Méthodologie Une étude Qualitative : comprendre ce phénomène social que constitue la communication entre les parents immigrants et le personnel enseignant Exploratoire : la littérature sest penchée sur les problèmes de communication plutôt que sur les solutions

11 Méthodologie Léchantillon CaractéristiquesParentsPersonnel enseignant Nombre1012 OriginesAfrique Provinces canadiennes Afrique Sexe Masculin Féminin Nombre denfants3 à 8 par famille Type Immigrants Non immigrants Expérience2 à 25 ans Réseau Francophone Anglophone 8484

12 Méthodologie Recrutement - Réseau anglophone - Réseau francophone - Lieu de rencontre : Campus Saint-Jean - Langue utilisée : le français - Difficulté: manque de temps de la part du personnel enseignant et des parents.

13 Méthodologie:procédure Instrument Groupes de discussion - Groupe 1: personnel enseignant - Groupe 2: parents immigrants - Groupe 3: parents – enseignants Organisation - Animateur : moi-même - Observatrice : Michèle Venet (Directrice)

14 Méthodologie Un instrument complémentaire

15 Analyse des données Les étapes 1)Constitution des verbatims des groupes 1 et 2 2)Validation préliminaire de ces verbatims par quelques participants 3)Analyse préliminaire des verbatims obtenus à partir des deux premiers groupes de discussion 4)Analyse systématique des verbatims obtenus à partir des trois groupes

16 Analyse des données Analyse de contenu Thématique Grille conceptuelle (modèle bioécosystémique) Validité de la recherche - Validation cumulative - Accord interjuges

17 Résultats: points convergents Enseignant non immigrant Organisation des sessions/ateliers dinformations Plus de collaboration avec les organismes communautaires Rencontres informelles avec les familles: activités culturelles, sportives, sociales,… Enseignant immigrant Organisation des sessions/ateliers dinformations Plus de collaboration avec les organismes communautaires et ethniques Rencontres informelles avec les familles: activités culturelles et sociales…

18 Résultats: points divergents Enseignant non immigrant Utilisation des canaux formels de communication: agenda, téléphone, messages écrits. Responsabilisation des parents à lapprentissage de leurs enfants (enseignant-parent). Enseignant immigrant Utilisation des canaux formels et informels: bouche-à-oreille, jumelage, réseautage. Privilégier une éducation communautaire (enseignant-famille élargie):« il faut tout un village pour éduquer un enfant ».

19 Résultats: points divergents Enseignant non immigrant Respect des règles établies. Recours aux nouvelles technologies de linformation (site des écoles) pour sinformer. Apprivoisement et intégration des parents aux valeurs culturelles de la société daccueil. Enseignant immigrant Assouplissement et adaptation des règles à la nouvelle clientèle. Mettre en valeur la communication orale/tradition orale. Plus douverture desprit des enseignants envers les parents immigrants (barrières culturelles,…).

20 Résultats: points divergents Enseignant non immigrant Embauche des intervenants: agent de liaison, médiateur interculturel ou constitution des bases de données des personnes immigrantes volontaires. Enseignant immigrant Embauche du personnel enseignant et administratif: faciliter la communication, modèle pour les jeunes immigrants, personnes- ressources pour leurs collègues.

21 Ébauche de modèle de communication

22 Discussion Limites de létude Échantillon très limité Une seule catégorie des parents Disparité entre les participants immigrants et non immigrants lors du groupe de discussion mixte Personnel enseignant immigrant et parents immigrants: même vécu et trajectoires migratoires similaires

23 Discussion Points forts Grand nombre de pistes des solutions Solutions plus ou moins facilement applicables Solutions émanant directement des personnes concernées donc répondant bien à leurs besoins Solutions très diversifiées et touchant les différentes sphères du modèle théorique.

24 Discussion Points saillants Même souci : celui de trouver des solutions Proximité des solutions proposées par des enseignants dorigine étrangère et celles des parents immigrants Les enseignants non immigrants ont appris quelques stratégies pour sapprocher de ces familles Les enseignants non immigrants peuvent devenir des personnes- ressources

25 Conclusion générale Une certaine homogeneité dans les discours des parents et des certains enseignants Une unanimité sur les voies et moyens à prendre pour communiquer Certaines pratiques ne cadrent pas avec les normes, les us et les valeurs de la societé daccueil

26 Merci!


Télécharger ppt "Communication école-familles immigrantes en Alberta: même combat, deux approches. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Malanga -Georges Liboy, Ph.D. Université"

Présentations similaires


Annonces Google