La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Guides de bonnes pratiques en prévention du suicide en CSSS : du pourquoi au comment Présentation effectuée dans le cadre du Rendez-vous Jeanne-Mance Le.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Guides de bonnes pratiques en prévention du suicide en CSSS : du pourquoi au comment Présentation effectuée dans le cadre du Rendez-vous Jeanne-Mance Le."— Transcription de la présentation:

1 Guides de bonnes pratiques en prévention du suicide en CSSS : du pourquoi au comment Présentation effectuée dans le cadre du Rendez-vous Jeanne-Mance Le 10 février 2011 Par : Jeanne Bazinet en collaboration avec Julie Lane et Johanne Archambault

2 2 Déroulement de la présentation Pourquoi avoir travaillé sur les pratiques liées à la prévention du suicide? Quelles sont les attentes à légard des CSSS en matière de prévention du suicide? Quelles sont les pratiques efficaces en prévention du suicide? Comment accompagner les CSSS et leurs partenaires pour implanter les changements? Quel est le bilan de cette implantation? Quelles sont vos interrogations?

3 3 Pourquoi avoir travaillé sur les pratiques liées à la prévention du suicide en CSSS?

4 4 Mandat initial du MSSS : produire un guide de bonnes pratiques en prévention du suicide destiné aux intervenants des CSSS. Mandat donné au CSSS-IUG de Sherbrooke pour son expertise particulière liée : à la conception de démarches partenariales adaptées aux besoins exprimés et à la réalité des CSSS; à laccompagnement du changement; à lélaboration et au déploiement de stratégies de transfert des connaissances. Mandat transformé : mettre en place une démarche globale daccompagnement du changement arrimée à la pratique en CSSS et aux orientations ministérielles. « Les guides de pratiques ne peuvent pas être produits dans une tour divoire, par des experts.» (traduction libre de Burgers, 2006) Mandat

5 5 Sommaire de la démarche déployée… La personne suicidaire au centre de nos préoccupations

6 6 Quelles sont les attentes à légard des CSSS en matière de prévention du suicide?

7 7 Le Québec continue de présenter les taux les plus élevés au Canada, malgré une baisse des taux de suicide depuis Chaque jour en moyenne, 3 personnes s'enlèvent la vie au Québec. La Stratégie québécoise daction face au suicide : Sentraider pour la vie (1998) fixe plusieurs objectifs pour la prise en charge et le suivi de la personne suicidaire. LÉvaluation de limplantation de la Stratégie québécoise daction face au suicide (2004) révélait : le fonctionnement de la ligne APPELLE; limportance de la dispensation de la formation accréditée « Intervenir en situation de crise suicidaire » de lAssociation québécoise de prévention du suicide (AQPS); la nécessité daméliorer la qualité, laccessibilité et la continuité des services offerts à la personne suicidaire. Contexte

8 8 Le Plan daction en santé mentale – La force des liens et le Programme national de santé publique invitent les CSSS à adopter lintervention globale en prévention du suicide. La démarche conjointe dAgrément Canada et du Conseil québécois dagrément identifie une pratique organisationnelle normée portant sur la prévention du suicide : évaluation du risque de passage à lacte suicidaire; mise en place dun suivi pour assurer la sécurité. Contexte

9 9 Invitation lancée aux CSSS pour : renforcer, à léchelle locale, la prévention du suicide; travailler en collaboration avec les organisations des réseaux locaux de services (RLS). Contexte

10 10 Enjeux de reconnaissance, de partage des expertises, de création dun langage commun : CSSS est au centre du RLS, mais il nest pas le seul acteur à intervenir auprès des personnes suicidaires; différentes ressources sont disponibles pour intervenir (institutionnelles, communautaires, médicales); rôles à convenir entre les partenaires communautaires et publics pour que la prévention du suicide soit une responsabilité vraiment partagée. Importance de reconnaître que les organismes communautaires ont un impact positif sur le système de santé mentale et sur la clientèle (Grenier, Fleury, 2009). Historique de tensions entre certains partenaires. Contexte

11 11 Contexte Notre analyse des besoins, effectuée auprès dune centaine de personnes, démontre certains problèmes au regard de: lintervention auprès de la personne suicidaire dans les CSSS (ex.: manque duniformité des outils servant à évaluer la personne suicidaire, absence de processus dintervention, le manque de fluidité des mécanismes visant à référer la personne suicidaire, etc.); laccès à la formation en prévention du suicide et au soutien clinique par les intervenants des CSSS. Notre analyse des besoins souligne limportance : dadopter une approche globale; doutiller les gestionnaires; déployer plusieurs stratégies pour favoriser lappropriation des bonnes pratiques.

12 12 Quelles sont les pratiques efficaces en prévention du suicide?

13 13 Contenu commun aux deux guides

14 14 Guide pour les intervenants : contenu

15 15 Guide pour les gestionnaires : contenu

16 16 Particularités des guides Des guides : arrimés aux besoins exprimés par les intervenants; qui sinscrivent en cohérence avec les orientations ministérielles, avec le contexte dintervention en CSSS et avec la réalité du travail en RLS; qui favorisent lautodiagnostic des pratiques actuelles; qui font la promotion des savoirs issus de la recherche et des savoirs issus de lexpérience; qui sont présentés de façon andragogique.

17 17 Présentation andragogique des guides

18 18 Présentation andragogique des guides

19 19 Comment accompagner les CSSS et leurs partenaires pour implanter les changements?

20 20 Particularités de la démarche Un processus délaboration qui augmente les chances dappropriation des guides en : adoptant une approche multistratégies qui est réputée efficace pour favoriser ladoption des pratiques cliniques préventives (MSSS, 2007) et pour entraîner des modifications de pratiques professionnelles (Cockburn, 2004; Grimshaw et al., 2001; Solberg et al., 2000); « prêchant par lexemple », et ce, en travaillant en collaboration avec certaines organisations des RLS; misant sur le dialogue, le respect et la reconnaissance des expertises mutuelles dans loptique de diminuer certaines méfiances entre le milieu communautaire et certaines institutions publiques; impliquant les futurs utilisateurs dans le processus délaboration.

21 21 Objectifs de limplantation Une implantation partenariale orchestrée par des acteurs* engagés pour : soutenir lamélioration des pratiques en prévention du suicide dans le réseau de la santé et des services sociaux, en particulier dans les CSSS; faire de la prévention du suicide une responsabilité partagée à lintérieur du CSSS et sur le territoire local; inciter les acteurs concernés par la prévention du suicide à la concertation et au partage des expertises. * Les acteurs opérationnels : la Direction de la santé publique du MSSS, AQPS, Suicide Action Montréal, CSSS-IUGS. * Les acteurs stratégiques : les acteurs opérationnels et la Direction des services sociaux généraux et des activités communautaires, la Direction de la santé mentale, la Direction de la planification, de lévaluation et du développement en santé publique du MSSS, lAgence d'évaluation des technologies et des modes d'intervention en santé, lAgence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, lAssociation québécoise détablissements de santé et de services sociaux, lInstitut national de santé publique du Québec.

22 22 Processus dimplantation Sollicitation de lAgence de santé et de services sociaux Rencontre de démarrage régionale Journée de préparation à latelier pour les gestionnaires Formation « Intervenir auprès de la personne suicidaire à laide de bonnes pratiques » pour les intervenants Atelier pour les gestionnaires Accompagnement des intervenants et des gestionnaires formés dans le transfert des apprentissages Déploiement dautres stratégies de diffusion et dappropriation

23 23 Zoom sur latelier pour les gestionnaires (4) Personnes présentes les gestionnaires de CSSS; les gestionnaires du RLS qui offrent des services aux personnes suicidaires. Objectifs de latelier Établir une vision commune de la situation actuelle en prévention du suicide. Favoriser le travail en collaboration dans le réseau local de services. Favoriser lappropriation des pratiques de gestion réputées efficaces. Élaborer un plan daction local et concerté pour le rehaussement des services aux personnes suicidaires.

24 24 Zoom sur la formation pour les intervenants (5) Formation dune durée de 3 jours, accréditée par la Société de formation et déducation continue (SOFEDUC), qui réunira : les intervenants des CSSS qui œuvrent auprès dune clientèle suicidaire; les intervenants des organisations du réseau local de services qui œuvrent auprès dune clientèle suicidaire. Cette formation est dispensée par les formateurs de lAQPS. Elle : met de lavant la grille destimation de la dangerosité développée par SAM et CDC-IUD; est axée sur le développement de compétences; propose un processus et des stratégies dintervention adaptées aux personnes suicidaires.

25 25 Zoom sur la formation pour les intervenants (5)

26 26 Certains acteurs auront pour rôle : daccompagner sur le terrain les intervenants et les gestionnaires dans le transfert des apprentissages faits lors de la formation des intervenants ou de latelier des gestionnaires; daccompagner particulièrement les personnes du CSSS qui ont un rôle de soutien clinique afin que celles-ci soient mieux outillées dans lactualisation de leur fonction. Zoom sur laccompagnement des intervenants et des gestionnaires (6)

27 27 Zoom sur les autres stratégies de diffusion et dappropriation (7) Création dun site internet, avec : lieu de dépôt virtuel de tous les outils et expériences utiles aux CSSS; communauté de pratique virtuelle pour favoriser le partage dinformation. Organisation de rencontres annuelles déchanges entre les personnes impliquées Élaboration dateliers dapprofondissement pour les intervenants œuvrant auprès de clientèles spécifiques

28 28 Quel est le bilan de cette implantation?

29 29 Bilan de limplantation Démarche daccompagnement en cours dans 6 régions du Québec: Côte-Nord Capitale-Nationale Estrie Montréal Montérégie Bas-St-Laurent

30 30 Vos questions et vos commentaires…

31 31 Pour nous joindre Julie Lane Professeure associée au Département des sciences de la santé communautaire de la Faculté de médecine et des sciences de la santé de lUniversité de Sherbrooke Chercheuse et coordonnatrice de léquipe « Soutien au développement des pratiques » Direction de la coordination et des affaires académiques Centre de santé et de services sociaux - Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke 500, rue Murray, bureau 100 Sherbrooke (Québec) J1G 2K6 Téléphone : , poste Télécopieur : Courriel : ou Pour en savoir plus Rendez-vous sur le site du MSSS : Lane, J. Archambault, J., Collins-Poulette, M., Camirand, R. ( 2010). Guide de bonnes pratiques en prévention du suicide à lintention des intervenants des centres de santé et de services sociaux. Québec : ministère de la Santé et des Services sociaux. Archambault, J., Lane, J. Collins-Poulette, M., Camirand, R. (2010). Guide de soutien au rehaussement des services à lintention des gestionnaires des centres de santé et de services sociaux. Québec : ministère de la Santé et des Services sociaux. Lane, J. Archambault, J. (2010). Perceptions dintervenants au regard de la prévention du suicide en centre de santé et de services sociaux. Québec : ministère de la Santé et des Services sociaux


Télécharger ppt "Guides de bonnes pratiques en prévention du suicide en CSSS : du pourquoi au comment Présentation effectuée dans le cadre du Rendez-vous Jeanne-Mance Le."

Présentations similaires


Annonces Google