La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La ponctuation; Les dialogues Français 8, Madame Stéphanie AuCoin.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La ponctuation; Les dialogues Français 8, Madame Stéphanie AuCoin."— Transcription de la présentation:

1 La ponctuation; Les dialogues Français 8, Madame Stéphanie AuCoin

2 Exemples de dialogues en colonne correctement écrits Avec guillemets « Si on allait manger ! proposa Albert en se levant. – Bonne idée », répondit Henri. Il ferma son livre avec tant de force qu'il en fit sursauter les autres lecteurs. «Je meurs de faim, ajouta-t-il. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon ! » dit sèchement Georgette.

3 Exemples de dialogues en colonne correctement écrits Sans guillemets – Si on allait manger ! proposa Albert en se levant. – Bonne idée, répondit Henri. Il ferma son livre avec tant de force qu'il en fit sursauter les autres lecteurs. – Je meurs de faim, ajouta-t-il. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon ! dit sèchement Georgette.

4 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets on ouvre le dialogue par les guillemets ouvrants : « on ferme le dialogue par des guillemets fermants : » « Si on allait manger ! »

5 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Les guillemets sont encadrés par des espaces. Chaque changement d'interlocuteur donne lieu à un tiret, sauf la première réplique. « Si on allait manger ! – Bonne idée. Je meurs de faim. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon ! »

6 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Pour chaque dialogue, il ne doit donc y avoir qu'une seule paire de guillemets, au début de l'échange et à la fin. On écrit : « Viens donc manger, dit-il en se levant. C'est l'heure » Et non : « Viens donc manger », dit-il en se levant. « C'est l'heure »

7 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Les dialogues sans guillemets Dans l'édition, il est de plus en plus l'usage de supprimer les guillemets. Dans ce cas, la première réplique commence par un tiret pour marquer le début du dialogue : – Si on allait manger ! – Bonne idée, je meurs de faim. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon !

8 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Ce sont des tirets (–) et non des tirets bas ( _ ou underscore) qui doivent être utilisés. Il est impératif de mettre un espace après chaque tiret pour le décoller du début de la phrase.

9 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Les incises Ce sont les incises qui vont permettre d'indiquer qui a la parole d'enrichir le dialogue L'incise suit la phrase prononcée, dont elle est séparée par une virgule, un point d'exclamation ou d'interrogation.

10 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Les incises sont englobées dans le dialogue (on ne ferme donc pas les guillemets pour les en exclure). Par contre, la dernière incise se place après le guillemet fermant le dialogue.

11 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets « Si on allait manger ! proposa Albert. – Bonne idée, répondit Henri. Je meurs de faim. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon », dit Georgette.

12 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Une incise ne commence PAS par une majuscule, même quand elle suit un point d'exclamation ou d'interrogation, contrairement à ce qu'affirme la correction orthographique de Word (attention, parfois la correction automatique de Word vous rajoute une majuscule en douce !).correction automatique de Word

13 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets Si les indications scèniques forment un phrase à part entière, il faudra alors la mettre hors guillemets. « Si on allait manger ! proposa Albert en se levant. – Bonne idée », répondit Henri. Il ferma son livre avec tant de force qu'il en fit sursauter les autres lecteurs. « Je meurs de faim, ajouta-t-il. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon ! » dit sèchement Georgette.

14 Règles de typographie: Les guillemets et les tirets « Si on allait manger ! proposa Albert en se levant. – Bonne idée », répondit Henri. Il ferma son livre avec tant de force qu'il en fit sursauter les autres lecteurs. « Je meurs de faim, ajouta-t-il. – Henri, tu as toujours faim, de toute façon ! » dit sèchement Georgette.

15 Les verbes de parole En ouverture du dialogue Le verbe a comme sujet celui qui parle en premier le verbe se trouve juste avant le début du dialogue la phrase se finit par deux points

16 Les verbes de parole Albert demanda à Henri : « Veux–tu aller manger ? – Bonne idée, répondit ce dernier. Je meurs de faim.»

17 Les verbes de parole Pour introduire un dialogue, on peut même utiliser un verbe de mouvement : Albert se tourna vers Henri : « Veux–tu aller manger ? – Bonne idée. Je meurs de faim.» Albert ferma son livre de chimie : « On va manger ? »

18 Les verbes de parole En incise le verbe se trouve au milieu ou à la fin d'une réplique le verbe et le sujet sont inversés « Veux–tu aller manger ? demanda–t–il. – Bonne idée, répondit Henri. Je meurs de faim.» Le t qui est mis entre le sujet et le verbe est un t euphonique, pour permettre une liaison en t. C'est donc un tiret qui sépare le t du sujet, et non une apostrophe (utilisée pour l'élision) On écrit donc dit–il et non dit'il.

19 Principes de base du dialogue Le dialogue doit être utile – Tu viens manger ? demanda Albert. – Oui, répondit Henri. Ce dialogue n'apporte rien. Autant écrire simplement : Albert et Henri partirent déjeuner à midi et demi.

20 Principes de base du dialogue Le dialogue doit être facile à suivre Indiquer qui a la parole Avec deux interlocuteurs- indiquer qui a la parole à tous les cinq ou six répliques Avec trois interlocuteurs ou plus- indiquer qui a la parole à chaque réplique

21 Principes de base du dialogue Indiquer qui a la parole Pour faire varier les appellations pour ne pas faire trop de répétitions: utiliser les pronoms il et elle quand les personnages sont de sexe opposés et qu'ils ne sont que deux. désigner les personnes par leur prénom.

22 Pour faire varier les appellations pour ne pas faire trop de répétitions: désigner les personnes par leur fonction et leur statut : le directeur, le père d'Henri, la matriarche des Dupont, le gardien d'immeuble utiliser les liens entre les personnes : lui répondit sa soeur, indiqua sa petite amie, soupira son professeur

23 Pour faire varier les appellations pour ne pas faire trop de répétitions: mettre le nom de l'interlocuteur précédent dans la réponse : – Mais arrête de ne penser qu'à manger, Henri ! s'insurgea sa meilleure amie donner des indications identifiant l'auteur de la réplique : – C´est l'heure de manger ? Georgette soupira : il était toujours le premier à avoir faim...

24 Enrichir le dialogue Les personnages utilisent leur voix pour exprimer leurs sentiments Ainsi, un personnage agressif va tonner, crier, parler sèchement, lancer d'une voix furieuse, parler d'un ton agressif. Pour détendre l'atmosphère, on va ironiser, dire d'une voix gouailleuse, concluredans un éclat de rire. Le séducteur va promettre avec douceur, proposer d'une voix suggestive, assurer avec passion, plaider sa cause.

25 FIN FIN Voir les tableaux pour plus dexemples de synonymes, de verbes de paroles et dincises. p


Télécharger ppt "La ponctuation; Les dialogues Français 8, Madame Stéphanie AuCoin."

Présentations similaires


Annonces Google