La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Recherche et développement en santé mentale, 30 ans de rêves et de réalité 30 ans après que sont nos rêves devenus ? Professeur Isy Pelc Le 24 avril 2006.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Recherche et développement en santé mentale, 30 ans de rêves et de réalité 30 ans après que sont nos rêves devenus ? Professeur Isy Pelc Le 24 avril 2006."— Transcription de la présentation:

1 Recherche et développement en santé mentale, 30 ans de rêves et de réalité 30 ans après que sont nos rêves devenus ? Professeur Isy Pelc Le 24 avril 2006

2 in Science et Avenir, septembre 2003 I. Pelc – Assuétudes – Librex

3 I. Pelc – Architecture et Hôpital

4 Résumé Psychiatrique Minimum Ne suffit pas pour un traitement adéquat Sélabore au cours de la prise en charge Évolue au cours du temps Résumé Clinique Minimum et Résumé Psychiatrique Minimum R.C.M.R.P.M. LE DIAGNOSTIC Quoi ?Qui ? Prioritaire pour le traitement Connu assez rapidement Assez stable dans le temps

5 Résumé Psychiatrique Minimum (R.P.M.) Soins procurés par une équipe multidisciplinaire selon les particularités de la personne Résumé Clinique Minimum et Résumé Psychiatrique Minimum R.C.M.R.P.M. LE TRAITEMENT Procédures codifiées en actes selon la maladie

6

7

8

9 Santé mentale au 21è siècle Défis persistants Persistance tenace didées reçues, da priori, de mythes, … et de stigmatisation. Difficulté didentification précoce des troubles mentaux, en pratique de Santé Mentale Primaire.

10 Santé mentale au 21è siècle Les réalités En Europe (Wittchen, ECNP Task Force, 2005). 27,4 % de la population a présenté un trouble mental au cours de lannée écoulée. Seuls 26 % des troubles identifiés bénéficient dun traitement adéquat. En Belgique Les troubles mentaux sont responsables de près de 20 % des problèmes de handicap dans la population. (Dalys, OMS 2004). Seuls 6 % du budget Santé Publique sont consacrés à la Santé Mentale (Pelc, BCNBP 2006).

11 Santé mentale et évolution sociologique Années 50-70Années Travail solidaritécompétition manufactureservices plein emploichômage Sociétéhomogénéitédiversité satisfactionpeur Violencefaiblehaute (daprès Matt Muijen 2005 – CSH)

12 Santé mentale : pathologies non traitées Belgique : % des cas identifiés (Esemed, année voir avant)…, Troubles de lhumeur : 57 % Troubles anxieux : 62 % Problèmes dalcool :83 %

13 Médecins Généralistes Assistants Sociaux Intervenants divers Psychologues Thérapeutes occupationnels Psychiatres Infirmières Les professions de la santé mentale daprès Matt Muijen – OMS Europe

14 Les professions de la santé mentale Médecins Généralistes Assistants Sociaux Intervenants divers Psychologues Thérapeutes occupationnels Psychiatres Infirmières daprès Matt Muijen – OMS Europe

15

16 Santé mentale au XXI ème siècle Les nouveaux paradigmes ou ce que mes rêves sont devenus Continuer à DIVERSIFIER les approches Accumuler des connaissances mais surtout élaborer des SAVOIRS Dégager de la complexité chez chaque patient, ce qui lui est SPECIFIQUE Ajouter à un diagnostic précis et aux traitements adéquats, un PROGRAMME de soins et un PROCESSUS de prise en charge Revenir finalement à lHUMAIN et à ses problèmes fondamentaux

17

18 I. Pelc – 2006 Le Petit Robert reconnaît que le terme « assuétude » a été emprunté très récemment, en 1969, au latin « assuetudo » qui signifie « habitude » et que ce terme convient par ailleurs le mieux pour traduire la notion anglaise d « addiction ». ( p.17 )

19

20 Modalités d'alcoolisation 1. contact social 2. goût ou habitude 3. difficultés psychologiques 4. stimulant 5. pharmaco-dépendance

21 Actualités Psychiatriques, 7, pp 79-82, 1988.

22 Nouveaux éléments pour une thérapie dynamico-comportementale de lalcoolisme Isidore Pelc et Jacques Van Wijnsberghe Actualités Psychiatriques n° 7 – septembre La perception des signaux révélateurs dun besoin insatisfait. 2.Linterprétation de la signification du signal. 3.La recherche active de ce qui aidera à satisfaire le besoin. 4.Lacceptation de ce qui est reçu. Sentiment Général de Bien-être (SGBE)

23 Alcoologie et Addictologie 2000 ; 22 (4) :

24 Expressions faciales émotionnelles

25

26 Maurice VERBANCK

27 PELC, I., VERBANCK, M. Résultats du traitement de patients alcooliques pharmacodépendants traités en hospitalisation médicale non psychiatrique In : Revue de lAlcoolisme, 23 : 1-6 (1977)

28 PELC, I., VERBANCK, M. La technique des cures successives chez les patients alcooliques hospitalisés Communication au 31è Congrès International sur lAlcoolisme et les Toxicomanies, Bangkok, 1975

29 Rate of Complete Abstinence throughout a 6 month Period Evaluation after Detoxification CAPRISO STUDY Randomized Placebo-controlled Study * Randomized Psycho-social follow-up Study ** N = 104N = 100 * Acamprosate in the treatment of alcohol dependence : a 6 months post-detoxification study - I. Pelc and coll, 1992 * * Capriso Study : I. Pelc and coll, 2001 Placebo Acamprosate 4% 24% Acamprosate No Fu Fu 14% 32%

30 Motivation au changement Principes généraux Exprimer lempathie Développer les différences Éviter largumentation Utiliser la résistance Favoriser lefficacité personnelle

31

32

33

34 Evolution of treatments targets Psychotic Disorders (1) From Shock Therapy to : Conventional antipsychotics Dopaminergic receptors Broaders receptors sites D2 partial agonist (and atypical neuroleptics) Identification of specific receptor Identification of specific signal transduction Preclinical and clinical Improvement of Positive Symptoms Negative Symptoms Cognitive Performance Reduction of EPS Efficacy and effectiveness Study Protocols, RCT, Real Life Conditions, Compliance, Tolerability, Safety, Quality of Life, Access to Treatment, Continuity of Care, Care Costs, Patients and Therapists Judgment, Prospective Evaluation I. Pelc – BCNBP 2005 Adaptation of a personal communication from Prof. D. Lecompte

35 Evolution of treatments targets Psychotic Disorders (2) Stabilisation, Remission, Recovery Stabilisation : less external impact of positive symptoms Remission :mild detected levels of positive and other symptoms for at least 3 months Recovery : absence of any positive symptoms and mild other symptoms for at least 1 year (40 % of patients if followed up during 15 years !!!) Adaptation of a personal communication from Prof. D. Lecompte I. Pelc – BCNBP 2005

36

37

38 Unité Rimbaud CHU Brugmann Adolescents Couples Familles

39 Dr. Pierre Minner Unité de crise du CHU - Brugmann « … létat de crise concerne une conception qui essaie de comprendre les moments de discontinuité dans lhistoire de lindividu. La crise tente de les articuler à ce qui est permanent, souvent inconscient et la crise sinscrit dans une démarche dont le but est de retrouver le sens des actions des personnes, au moment de rupture de lhistoire personnelle. » « … il faut donner au patient, dans ces conditions, un lieu, un espace, un soutien permettant un équilibre entre mise à labri et maintien de la tension. La mise à labri rendra possible le travail nécessaire dadaptation et le maintien de la tension rappellera quil ny a de toute façon pas dautre issue que des changements et lacceptation de linéluctable qu a eu lieu. » « … le projet de lUnité de Crise est de rester ouvert à toutes les possibilités daide et nimplique pas nécessairement une acceptation dune méthode thérapeutique ou dun engagement à long terme dans un travail psychothérapeutique. »

40 GESMESPART Gestion Motivation Estime Participation I. Pelc – MMISS

41 PSYCHOTHERAPIES : DEFINITIONS, PRATIQUES, CONDITIONS DAGREMENT (CSH n° 7855 – Approuvé par le groupe de travail le 21/06/2005 et validé par le Collège transitoire le 13/07/2005) Président : Prof. I. Pelc Résumé Le présent avis Psychothérapies: définitions, pratiques et conditions dagrément répond à la demande des Autorités de la Santé publique, soucieuses de garantir une qualité optimale dans les soins de santé mentale. Face à la demande croissante de psychothérapies, le Cabinet de la Santé Publique a souhaité que le CSH réponde à un certain nombre dinterrogations y afférent et formule des recommandations en la matière. Le CSH a mis en place un groupe de travail dexperts qui expose ici le cadre général de la psychothérapie, les diverses modalités des pratiques psychothérapeutiques en Belgique et en Europe et met en évidence labsence de réglementation et de reconnaissance dans notre pays, source de mauvaises informations, déventuels abus et dérives, doù la nécessité de légiférer. Il inventorie les données scientifiques basées sur lévidence (« evidence based ») en faveur de lefficacité des psychothérapies. Le rapport présente les quatre principales orientations en psychothérapie retenues et validées : les psychothérapies à orientation 1. psychanalytique et psychodynamique, 2. comportementale et cognitive, 3. systémique et familiale, 4. expérientielle SPF Santé publique, Sécurité de la Chaîne alimentaire et Environnement Conseil supérieur dHygiène

42 Les psys ne sont pas des nuls GUTIERREZ Freud n'est pas un imposteur... N'en déplaise aux auteurs du « Livre noir de la psychanalyse ». L'efficacité de sa pratique, comme celle des trois autres grandes orientations de la psychothérapie, est scientifiquement démontrée. Vingt-trois experts belges ont planché, pendant plus d'un an et demi, sur la question, à la demande du ministre fédéral de la Santé. Ils sont formels : les psychothérapeutes ne sont pas des charlatans. L'expertise se veut nuancée : si les principales pratiques sont efficaces, elles ne sont pas universelles. Les troubles de la personnalité céderont plus facilement à la cure psychanalytique, alors que l'anxiété sera mieux traitée par les thérapies comportementalistes. Notre « Livre blanc » reste ouvert, commente le professeur Isidore Pelc (ULB), qui a piloté le rapport, mais il faut bien admettre que certaines psychothérapies n'ont pas encore prouvé scientifiquement leur efficacité. Même quand elles sont pratiquées dans les hôpitaux universitaires. C'est le cas, notamment, de l'hypnose, de la relaxation, de la sophrologie ou des thérapies psycho-corporelles. édition du 24/09/2005 page 1

43 Extraits dentretiens vidéo


Télécharger ppt "Recherche et développement en santé mentale, 30 ans de rêves et de réalité 30 ans après que sont nos rêves devenus ? Professeur Isy Pelc Le 24 avril 2006."

Présentations similaires


Annonces Google