La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

31/01/2013 LE LBDSN ET LA LPM CONSÉQUENCES POUR LARMÉE DE TERRE École supérieure des ORSEM 10 février 2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "31/01/2013 LE LBDSN ET LA LPM CONSÉQUENCES POUR LARMÉE DE TERRE École supérieure des ORSEM 10 février 2014."— Transcription de la présentation:

1 31/01/2013 LE LBDSN ET LA LPM CONSÉQUENCES POUR LARMÉE DE TERRE École supérieure des ORSEM 10 février 2014

2 LPM LPM Introduction À LA CHARNIÈRE DE DEUX LPM LBDSN LPM Clause de revoyure Décisions gouvernance Election présidentielle

3 PLAN I.UN NOUVEAU LBDSN POUR RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS STRATÉGIQUES… ET ÉCONOMIQUES II.QUELQUES IDÉES-FORCES POUR CONSERVER UNE ARMÉE DE TERRE COHÉRENTE III.VERS LE NOUVEAU MODÈLE DARMÉE : UNE ADAPTATION A CONDUIRE IV.LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA LPM

4 PLAN I.UN NOUVEAU LBDSN POUR RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS STRATÉGIQUES… ET ÉCONOMIQUES II.QUELQUES IDÉES-FORCES POUR CONSERVER UNE ARMÉE DE TERRE COHÉRENTE III.VERS LE NOUVEAU MODÈLE DARMÉE : UNE ADAPTATION A CONDUIRE IV.LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA LPM

5 Du Livre blanc à la LPM 13 JUILLET 2012 LETTRE DE MISSION DU PREDIDENT DE LA REPUBLIQUE 13 JUILLET 2012 LETTRE DE MISSION DU PREDIDENT DE LA REPUBLIQUE ÉTÉ 2012 DÉBUT DES TRAVAUX ÉTÉ 2012 DÉBUT DES TRAVAUX ÉTÉ 2012 – JANVIER 2013 RÉUNIONS DE LA COMMISSION ET DES GT ÉTÉ 2012 – JANVIER 2013 RÉUNIONS DE LA COMMISSION ET DES GT FÉVRIER- AVRIL 2013 TRAVAIL INTER- MINISTERIEL - CONSEILS DE DEFENSE FÉVRIER- AVRIL 2013 TRAVAIL INTER- MINISTERIEL - CONSEILS DE DEFENSE 29 AVRIL 2013 SIGNATURE DU LBDSN 29 AVRIL 2013 SIGNATURE DU LBDSN PRINTEMPS -ÉTÉ 2013 TRAVAUX LPM ET DEPÔT AU PARLEMENT PRINTEMPS -ÉTÉ 2013 TRAVAUX LPM ET DEPÔT AU PARLEMENT AUTOMNE 2013 EXAMEN DE LA LPM AU PARLEMENT AUTOMNE 2013 EXAMEN DE LA LPM AU PARLEMENT DECEMBRE 2013 VOTE DE LA LPM DECEMBRE 2013 VOTE DE LA LPM CALENDRIER DES TRAVAUX

6 Organisation des travaux COMMISSION LBDSN – Jean-Marie Guéhenno NIVEAU INTER- MINISTÉRIEL NIVEAU MINISTÉRIEL NIVEAU ARMÉES GT1 Contexte stratégique GT1 Contexte stratégique GT2 Cadre daction GT2 Cadre daction GT3 Sécurité nationale GT3 Sécurité nationale GT4 Rens GT4 Rens GT5 Capacités GT5 Capacités GT6 Industrie de défense GT6 Industrie de défense GT7 RH GT7 RH EMATEMM EMAA EMA COMMISSION LBDSN – Jean-Marie Guéhenno COMMISSION du LBDSN – Jean-Marie Guéhenno CL3/1 Sécurité nationale CL3/1 Sécurité nationale CL3/2 Réformes CL3/2 Réformes CL4 Rens CL4 Rens CL5 Capacités CL5 Capacités CL6 Industrie de défense CL6 Industrie de défense CL7/1 RH CL7/1 RH CL7/2 Défense et société CL7/2 Défense et société COPIL MINDEF – Jean-Claude Mallet CELLULES MIROIRS

7 Mandat initial Lettre de mission du PR : répondre aux « changements majeurs intervenus dans notre environnement international et économique depuis la parution, en juin 2008, du précédent ouvrage ». Dès lorigine, un double défi : 1.dordre géostratégique 2.dordre économique et budgétaire

8 Approche méthodologique BLD INF FDP DSA GEN BLD FDP DSA GEN I I I xx x 2 brigades durgence III III III I I I I I l I I I III x III xx III I l I xx I I I xx III III xx I xx 2 brigades de décision 4 brigades multirôles I I I 2 brigades légères I I I xx x Modèle A : force de protection = 25% adT actuelle 2 BIA légèrement équipées

9 Approche méthodologique BLD INF FDP DSA GEN BLD FDP DSA GEN I I I xx x 2 brigades durgence III III III I I I I I l I I I III x III xx III I l I xx I I I xx III III xx I xx 2 brigades de décision 4 brigades multirôles I I I III III III I I l I I I x III I xx I I I III III III I I l I I I x III I xx I I I 4 brigades lourdes Modèle B : corps expéditionnaire = 50% adT actuelle 4 BIA lourdement équipées

10 Approche méthodologique BLD INF FDP DSA GEN BLD FDP DSA GEN I I I xx x III III III I I l I I I III x III III I l I xx I I I xx III xx I xx 2 brigades blindées 2 brigades légères dinfanterie I I I 3 brigades légères blindées I I I xx x 2 brigades durgence III III III I I I I I l I I I III x III xx III I l I xx I I I xx III III xx I xx 2 brigades de décision 4 brigades multirôles I I I Modèle C : palette complète 7 BIA différenciées

11 PLAN I.UN NOUVEAU LBDSN POUR RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS STRATÉGIQUES… ET ÉCONOMIQUES II.QUELQUES IDÉES-FORCES POUR CONSERVER UNE ARMÉE DE TERRE COHÉRENTE III.VERS LE NOUVEAU MODÈLE DARMÉE : UNE ADAPTATION A CONDUIRE IV.LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA LPM

12 Idées-forces de larmée de Terre 1.Préciser les périmètres Larmée de Terre en 2013 : postes en organisation mais une FOT de hommes projetables SMA BSPP - UIISC DCMD AUTRES HORS MINDEF P178 : Autres BOP : BOP TERRE : Forces : dont une capacité opérationnelle de hommes projetables Environnement des forces : Hors P178 : (DGSE – DPSD – DGA – STAT – DSN - SID – SHD – SGA – ARD – DICOD …) AU SEIN DU MINDEF

13 Forces : dont une capacité opérationnelle de hommes projetables Idées-forces de larmée de Terre I I I 1 RHC I I I 3 RHC I I I 5 RHC dont DECISION BRIGADES INTERARMES X BFA BRIGADES SPECIALISEES XX CRR EUR (60) EMF 3 (290) EMF 1 (290) CRR- FR XX (350) Commandement Aéro combat SMITer (maintenance) (700) CFT I I I RNBC 2 RD I CYNO 132 BCAT Divers I GOMI GOMI-GIACM … FOT projetable : AUTRES FORCES OME F.P. 500 F.S X BRENS X BTAC X 1 BL divers FOT =

14 Idées-forces de larmée de Terre 2.Préserver la richesse de larmée de Terre : sa ressource humaine Des déflations équitables préservant lavenir La bataille des effectifs : « mère des batailles » Décorréler effectifs et équipements

15 Idées-forces de larmée de Terre Se donner des ambitions raisonnables Prioriser les menaces et choisir nos zones deffort Priorité à la protection du territoire national et à la stabilisation de notre environnement proche 3.Se recentrer sur un ennemi « à nos portes et à notre portée »

16 Idées-forces de larmée de Terre 4.Prendre en compte la réalité des engagements actuels

17 Evolution du parc déquipement de larmée de Terre Idées-forces de larmée de Terre 5.Conserver léventail des capacités nécessaires pour répondre à la réalité des engagements daujourdhui et de demain Une priorité: SCORPION

18 Idées-forces de larmée de Terre 6.Un rapport qualité-prix imbattable 75% de contractuels 52% des EVAT à lindice plancher de la fonction publique

19 45 % des effectifs militaires du MINDEF pour seulement 29 % de sa masse salariale (hors pension) et 28 % des coûts de la mission Défense fournissent 80 % des hommes et femmes engagés en opérations. Coûts au sein de la mission Défense Engagements en OPEX Effectifs militaires du MINDEF Masse salariale MINDEF hors pension 45% 29% 28% 80% 75% de contractuels 52% à lindice « plancher » Composition armée de Terre Idées-forces de larmée de Terre

20 PLAN I.UN NOUVEAU LBDSN POUR RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS STRATÉGIQUES… ET ÉCONOMIQUES II.QUELQUES IDÉES-FORCES POUR CONSERVER UNE ARMÉE DE TERRE COHÉRENTE III.VERS LE NOUVEAU MODÈLE DARMÉE : UNE ADAPTATION A CONDUIRE IV.LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA LPM

21 Des moyens ajustés La contrainte financière 364Mds 2013 dici à 2025 dont 179,2Mds 2013 entre (REB incluses) dont 31,4Mds 2013 en 2014, 2015 et 2016 (REB incluses) Incertitude des ressources extra-budgétaires LBDSN 2013 « option Budget » LBDSN 2008 LBDSN 2013 sans REB 31,4Mds 2013

22 Des ambitions raisonnables Stabiliser le voisinage de lEurope LA MEDITERRANEE, FAÇADE STRATEGIQUE MARGES ORIENTALES AFRIQUE SAHELIENNE ET SUBSAHARIENNE VISION EUROPEENNE PARTAGEE DES RISQUES ET DES MENACES

23 2 OU 3 OPÉRATIONS DE GESTION DE CRISE SIMULTANÉES à frégate, 1 groupe bâtiment de projection et de commandement, 1 sous-marin nucléaire dattaque 12 1 OPÉRATION DE COERCITION MAJEURE environ moyens de soutien et de commandement associés 1 porte avions, 2 bâtiments de projection et de commandement, 1 noyau clé national daccompagnement à base de frégates, 1 sous-marin nucléaire dattaque jusquà 45 ALERTE (échelon national durgence) 5000 projection en 7 jours dune force interarmées de h. à km RENFORT DES FORCES DE SÉCURITÉ (CRISE MAJEURE) jusquà moyens adaptés des forces navales et aériennes. DISSUASION (Océanique et aéroportée) Des ambitions raisonnables PREVENTION (EAU et Afrique)

24 Forces terrestres hommes projetables environ 7 brigades interarmes 200 chars lourds et 250 chars médians 2700 véhicules blindés multirôles et de combat 140 hélicoptères de reconnaissance et dattaque 115 hélicoptères de manœuvre 30 drones tactiques environ Forces navales 4 SNLE 6 SNA 1 porte-avions 15 frégates de premier rang 15 patrouilleurs environ 6 frégates de surveillance 3 bâtiments de projection et de commandement Forces aériennes 225 avions de chasse (air et marine) 50 avions de transport tactique environ 7 avions de détection et de surveillance aérienne 12 avions ravitailleurs multirôles 12 drones de surveillance de théâtre 8 systèmes sol-air de moyenne portée Des moyens ajustés

25 AUJOURDHUIDEMAIN FOT PM 8 BIA PM 7 BIA BOP Terre Armée de Terre LARMEE DE TERRE Une adaptation à conduire

26 AUJOURDHUIDEMAIN BIA 87 Leclerc ERC/10RC /EBRC VBCI 528 (630)630 VAB/VBMR Tigre 39 (80)60 Gazelle/HIL HM LARMEE DE TERRE Une adaptation à conduire

27 PLAN I.UN NOUVEAU LBDSN POUR RÉPONDRE AUX ÉVOLUTIONS STRATÉGIQUES… ET ÉCONOMIQUES II.QUELQUES IDÉES-FORCES POUR CONSERVER UNE ARMÉE DE TERRE COHÉRENTE III.VERS LE NOUVEAU MODÈLE DARMÉE : UNE ADAPTATION A CONDUIRE IV.LES PRINCIPAUX DÉFIS DE LA LPM

28 Les principaux défis Deux préoccupations majeures : Environnement des forces / répartition des déflations par grade La manœuvre RH RESTE à FAIRE LBDSN TOTAL MINDEF Hors P P Forces Environnement des forces BOP Terre9 338 Hors BOP Terre Pour larmée de Terre Forces7 865 Environnement des forces Total MINDEF PM/PC Reste à faire LPM Total Pour le ministère

29 La manœuvre des restructurations Mettre en cohérence : Un besoin capacitaire (LBDSN) Une contrainte financière (LPM) Une organisation territoriale… 2014 Les principaux défis 110 è RI Donaueschingen

30 Unité transférée en 2015 Destination de transfert 1 er RHP Élément cynotechnique de détection de Tarbes 1 er RHP Élément cynotechnique de détection de Tarbes 7 ème RMAT Détachement Saint Priest 7 ème RMAT Détachement Saint Priest Vayres Lyon ? Restructurations LPM : Restructurations LPM : ? 2015 Les principaux défis

31 Etudes Réflexion sur les casernes demandant le plus de travaux. Maintien des fonctions échantillonnaires (drone, NRBC…). Des dissolutions couplées à des rationalisations qui ne toucheront pas quune seule et même brigade. Maintien de léquilibre entre les fonctions ops. Un renforcement de la convergence géographique entre soutenants et soutenus. Problématique des déserts militaires. Eviter de nouveaux bouleversements. Etudes Réflexion sur les casernes demandant le plus de travaux. Maintien des fonctions échantillonnaires (drone, NRBC…). Des dissolutions couplées à des rationalisations qui ne toucheront pas quune seule et même brigade. Maintien de léquilibre entre les fonctions ops. Un renforcement de la convergence géographique entre soutenants et soutenus. Problématique des déserts militaires. Eviter de nouveaux bouleversements. Critères Réformer à moindres coûts financier Conserver lensemble du panel des fonctions ops. Conserver léquité dans le choix des réductions Renforcer la cohérence Territoriale Préserver les bassins de recrutement Faire accepter socialement la réforme Critères Réformer à moindres coûts financier Conserver lensemble du panel des fonctions ops. Conserver léquité dans le choix des réductions Renforcer la cohérence Territoriale Préserver les bassins de recrutement Faire accepter socialement la réforme Des principes pour les restructurations Les principaux défis

32 Risques de glissement des programmes et de RTC Matériels dancienne génération Matériels de nouvelle génération Matériels dancienne génération Matériels de nouvelle génération Les équipements

33 Un risque : la baisse des activités Un objectif : obtenir les ressources garantissant lactivité et leur exécution Lactivité Des arguments : larmée de Terre produit de la capacité opérationnelle à moindre coût 28% des coûts de la mission Défense – 45% des effectifs militaires – plus de 80% des soldats engagés en opérations Les principaux défis

34 La condition du personnel Un risque : la dégradation des conditions dexercice du métier Un objectif : préserver notre ressource humaine Les principaux défis

35 Conclusion

36 Le principal défi est certainement devant nous : expliquer, faire accepter et faire vivre cette nouvelle réforme à des hommes et des femmes déjà fortement éprouvés par celle en cours… Conclusion


Télécharger ppt "31/01/2013 LE LBDSN ET LA LPM CONSÉQUENCES POUR LARMÉE DE TERRE École supérieure des ORSEM 10 février 2014."

Présentations similaires


Annonces Google