La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les relations école- famille dans lhistoire Stage RRS Mermoz 2011 A De Magistra CPC Lyon 8.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les relations école- famille dans lhistoire Stage RRS Mermoz 2011 A De Magistra CPC Lyon 8."— Transcription de la présentation:

1 Les relations école- famille dans lhistoire Stage RRS Mermoz 2011 A De Magistra CPC Lyon 8

2 Une question qui se pose longtemps en ces termes: à qui appartient lenfant?

3 Avant la Révolution Française Deux institutions se partagent lenfance: - lEglise -la famille -Lécole est le fruit du Concile de Trente et de la reconquête catholique: elle vise essentiellement à catéchiser, par le biais de lalphabétisation -Cest un lieu qui gêne les familles en ôtant la main doeuvre

4 La France est alors divisée en 2 Sud et Ouest évitent lécole Nord et Est: les familles soffrent les services dun enseignant pour catéchiser, lire, écrire, compter

5 En parallèle deux institutions forment les élites: - le collège - luniversité Le collège intègrera luniversité à la fin du XVIème siècle Débouchés: droit, médecine, théologie « Ex-ducere » (arrachement):Les enfants sont confiés dès 5/6ans : on délègue la fonction éducative à linstitution scolaire (à fin « utilitaire ») Lenfant devient lélève (terme du XVIIème s) Ceci jusquau XIX ème siècle

6 Une autre manière de se décharger de lélevage et de léducation de lenfant: le placer en nourrice à la campagne

7 Donc, jusquà la révolution une grande diversité de positions et de souhaits

8 Après la Révolution Française La plupart des débats et des lois scolaires vont porter sur la liberté de lécole. Lenjeu est le rapport: - de lécole à la famille - de lécole à léglise - de lécole à létat

9 Ecole républicaine: 2 faits importants vont se conjuguer Le fait que lécole devienne gratuite (fait partie du processus dautonomisation de lécole; école payante jusquà la première moitié du XIX ème (droit décolage) donc les familles avaient envie quon y enseigne les principes auxquels elles tenaient. Le principe de gratuité vient avant celui de laïcisation Le fait que lécole sinvestisse dune mission sociétale majeure: libérer la France de lobscurantisme et du cléricalisme (Gambetta 1881 « le cléricalisme, voilà lennemi »)

10 Il sagit de créer une école différente de la famille par son mode de gestion collective et antagoniste des idées quelle diffuse Ferdinand Buisson » Va petit missionnaire des idées modernes »La relation éducative est parfois inversée, lécole faisant entrer dans les familles, par lenfant, le message quelle délivre

11 La Révolution a été le cadre dune rupture majeure: celle de léglise et de lEtat Lidée naît dune prise en charge de lécole par lEtat lui-même et dune « Education Nationale » (terme du XVIIIème s)

12 Il a fallu plus de 40 ans pour que lobligation scolaire devienne concrète… 1832 Loi Guizot donne lobligation à létat de construire des écoles, mais pas aux familles de scolariser leurs enfants Lois Ferry: obligation scolaire pour les enfants de 6 à 11 ans (et obligation de créer des écoles de filles comme de garçons) et programmes conçus sur 2 ans seulement 1923: programmes sur un cursus CP…CM2 et cours complémentaire À la Libération, on associe le versement des allocations familiales à la contrainte scolaire

13 Pendant ces 40 ans « une course aux élèves » 1959: l inspecteur dacadémie du Loiret envoie ses directeurs décole dans les familles pour les encourager à inscrire leurs élèves en 6 ème (Aujourdhui les parents demandent à ce que leur enfant soit chez tel ou tel enseignant)

14 La question de la relation école-parent est née avec la « massification » (ou démocratisation) du système scolaire vers les années 60, avec la prolongation de la scolarisation jusquà 16 ans en 1959.

15 Analyse de lhistorien Antoine Prost 1)Bascule sopère: lécole a pris le pouvoir sur la scolarité des élèves Années 59 à 75: Une fois que la scolarisation est acquise à 100 pour cent jusquà 16 ans, mise en place de: - la sectorisation - de lorientation (par des circulaires,Ce ne sont plus les parents qui choisissent ni lécole ni lorientation Slogan: »travaillez sinon vous seriez orientés »)

16 2) Nous sommes entrés dans une société du savoir Doù limportance de lenjeu de lorientation: la scolarisation conditionne le statut social et laccès à lemploi depuis les années 59/60. Lécole est devenue le lieu où se décide lavenir des jeunes 1957 lexamen dentrée en 6 ème disparaît, lécole ne fonctionne plus en termes délitisme Entraîne une course aux diplômes qui va créer des liens conflictuels Avec la fin du baby boom, plus que jamais lenfant est porteur des virtualités du devenir familial. Deux conséquences: -des relations où entrent laffectif qui conduisent les parents à protéger lenfant en cas de conflit -- la relation à lécole se situe en termes de stratégies familiales: lenfant doit entrer dans un modèle social et lécole est jugée uniquement en termes de réussite de lenfant, de manière subjective Le pouvoir des enseignants est accru par les conseils de classe, …le baccalauréat (sur 15 ans de scolarité de 3 à 18 ans)

17 Paradoxalement, les enseignants ont perdu leur prestige (ils ne sont plus lunique détenteur de savoir comme linstituteur dautrefois l était) et leur autorité (on peut contester leur avis)

18 Paradoxe dun système scolaire qui vient dire aujourdhui aux parents « Vous démissionnez » alors quhistoriquement cest lécole qui a évacué les parents (59 école maternelle nest pas née des besoin de faire garder les enfants pour aller travailler mais mot dordre « Confiez-nous vos enfants, nous saurons mieux les éduquer que vous ». Idée dune institutrice« mère éducative »)

19 3) Dans cette société du savoir, les familles sont réduites à laffectif Pendant les Trente Glorieuses, la famille a cessé dêtre une unité de production et daccumulation du capital Avant le travail de lenfant était nécessaire à la production familiale et aux tâches domestiques. Ce nétait pas discutable. (En perdant cela la famille a perdu son autorité, laffectivité en contre-partie acquiert une place nouvelle.)

20 Avec le développement de la psychanalyse Des manuels de puériculture (parlent du bonheur que les parents doivent tirer de leurs enfants) La famille devient lieu de lépanouissement personnel où chacun doit développer son propre programme. (Naissance de léducation permissive)

21 Aujourdhui la famille nest plus la cellule de base de la société (disparition du repas à table…) Lécole est une petite société qui se retrouve en première ligne pour lapprentissage de la vie en société (qui va à lencontre du développement personnel)

22 Lécole est une institution qui ne sassume pas toujours comme institution mais cherche des arrangements devant les problèmes de violence rencontrés (injures…pas de conseil de discipline) De même on « sarrange » dans la famille Dans ces 2 lieux perte de la loi et de léducation à la vertu Paradoxe intrinsèque aux termes eux-mêmes: « Comment faire une société,dindividus? » ADeMagistra CPC Lyon 8ème


Télécharger ppt "Les relations école- famille dans lhistoire Stage RRS Mermoz 2011 A De Magistra CPC Lyon 8."

Présentations similaires


Annonces Google