La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

HALIFAX (NOUVELLE-ÉCOSSE) 16-18 NOVEMBRE 2008 Sûreté maritime – Favoriser les partenariats mondiaux Contre-amiral Peter Brady Administration maritime de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "HALIFAX (NOUVELLE-ÉCOSSE) 16-18 NOVEMBRE 2008 Sûreté maritime – Favoriser les partenariats mondiaux Contre-amiral Peter Brady Administration maritime de."— Transcription de la présentation:

1 HALIFAX (NOUVELLE-ÉCOSSE) NOVEMBRE 2008 Sûreté maritime – Favoriser les partenariats mondiaux Contre-amiral Peter Brady Administration maritime de la Jamaïque Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

2 2 CONTENU –COMMERCE MARITIME DE LA JAMAÏQUE –DOMAINE/PORTS MARITIMES –SÛRETÉ MARITIME / AIDE EXTERNE –PARTENARIAT CANADA- JAMAÏQUE SUR LA SÛRETÉ MARITIME –CONCLUSION

3 3 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime COMMERCE MARITIME DE LA JAMAÏQUE Île de la Jamaïque; population 2,7 millions Dépend à 95 % du commerce maritime : –La totalité de la demande énergétique est importée –Croisière/transbordement –Bauxite/alumine/minéraux –Produits agricoles/matières premières –Nourriture et autres

4 4 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime DOMAINE ET PORTS MARITIMES Espace maritime 25 > partie continentale de la Jamaïque 22 installations portuaires fonctionnelles, dont 16 avec la certification ISPS pour le commerce international

5 5 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime SÛRETÉ MARITIME En grande partie conforme aux modifications SOLAS/code ISPS, 1 er juillet 2004 Mise en œuvre gouvernementale par les moyens suivants : –Administration portuaire de la Jamaïque (APJ) à titre d« autorité désignée », pour les installations portuaires –Administration maritime de la Jamaïque (AMJ) à titre d« Administration » pour les navires et « le contrôle/la conformité » (port dentrée) Comité national de laccréditation (CNA) –Surveillance des installations portuaires – certification et conformité Certaines difficultés à préserver la conformité N.B. LAMJ est le centre de liaison pour lOMI

6 6 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime SÛRETÉ MARITIME GRANDS DÉFIS : 1.La législation est à létape de rédaction et a été incorporée dans Loi sur la marine marchande du Canada et la Loi sur les administrations portuaires canadiennes 2.Formation structurée inadéquate (suivi) principalement pour les installations portuaires Inspection/application de la loi Type particulier, c.-à-d. la sûreté des paquebots de croisière 3.Mise en œuvre complète des plans de sûreté uniformes

7 7 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime SÛRETÉ MARITIME AIDE EXTERNE –OEA/CICTE – programmes dévaluation de la sûreté portuaire –GARDE CÔTIÈRE DES É.-U. – programme international de sûreté portuaire –CANADA – initiative du Programme daide au renforcement des capacités anti-terroristes (PARCA) : « PARTENARIAT CANADA-JAMAÏQUE SUR LA SÛRETÉ MARITIME »

8 8 LE PARTENARIAT CANADA-JAMAÏQUE SUR LA SÛRETÉ MARITIME Linitiative de Transports Canada est facilitée par les Affaires étrangères pour établir un programme axé sur les besoins pour la sûreté portuaire et maritime –Elle est basée sur la collaboration et laide bilatérale liée à la sûreté maritime, surtout le renforcement de la capacité –Échange dinformation, notamment pour lélaboration de politiques et de lois, les pratiques exemplaires, les nouvelles technologies, les communications et léchange de renseignements –Former les Jamaïcains : cours spécialement conçus, participation à des programmes canadiens de formation, et observation lors dexercices de sûreté maritime au Canada. Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

9 9 PORTÉE DU PROJET ET ÉLABORATION DU PLAN 1. Atelier de planification de projet – Dartmouth, N.-É. oct TC/JAMAÏQUE a.Recenser les éléments de projet b.Établir les rapports hiérarchiques pour léchange de renseignements sur les politiques, procédures et pratiques propres à la sûreté maritime c.Définir le concept de latelier sur les paquebots de croisière d.Visites dans Halifax : ports à conteneurs et ports pour paquebots de croisière; COSM 2. Élaboration du plan daction préliminaire 3. Visite de TC en Jamaïque pour définir les besoins – mars 2008 Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

10 10 PLAN DACTION - PHASE 1 –Établir les liens pour léchange de renseignements sur lélaboration de politiques et lois en matière de sûreté maritime et les processus dapprobation au Canada –Établir les liens pour léchange de renseignements à TC sur certaines questions opérationnelles, comme les pratiques exemplaires pour les techniques de recherche sur les croisières, la tenue dentraînements et dexercices et les nouvelles technologies pour détecter les substances radioactives –Recenser les points de contact dans dautres AMO du Canada, comme lAgence des services frontaliers du Canada, la Garde côtière et la GRC, pour léchange de renseignements sur les tendances en matière dactivités illégales Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

11 11 PLAN DACTION -PHASE 1 (suite) –Occasions de transfert des connaissances Assister au cours dinspection et dapplication de la loi en matière de sûreté maritime – février 2008 Visite en Jamaïque pour définir conjointement les besoins (mars 2008), dont trois objectifs : –Définir la portée, le mécanisme de prestation et le programme de latelier sur la sûreté des paquebots de croisière –Déterminer les occasions possibles de suivi –Recenser les occasions pour renforcer le cadre stratégique de la Jamaïque sur la sûreté portuaire et maritime –Conception et prestation par TC dun atelier personnalisé sur la sûreté des paquebots de croisière – mise en œuvre vers la fin de 2008 en Jamaïque Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

12 12 PLAN DACTION - PHASE 1 (suite) Élaborer un plan pour les initiatives continues de transfert des connaissances qui pourraient également sappliquer à dautres pays des Caraïbes, dont des cours personnalisés dinspection et dapplication de la loi Observer les exercices dans tous les ports du Canada Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

13 13 VISITE DES ÉQUIPES DE TC EN JAMAÏQUE EN MARS 2008 Équipe A. Questions stratégiques et législatives. Chef déquipe, directeur général régional, Sûreté maritime, Canada atlantique Équipe B. Équipe de projet pour la formation sur la sûreté des paquebots de croisière. Expert- conseil de TC et formateur en chef de Sûreté maritime du Canada atlantique Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

14 14 –PLAN DACTION – PHASE 2 Élaborer un plan pluriannuel pour les initiatives de transfert des connaissances pour la Jamaïque (et les pays des Caraïbes) : –Encadrement des politiques, des lois et de la coordination pour renforcer les occasions pour la Jamaïque –Formation daffectation pour ladministration portuaire/administration maritime au Canada –Échange dinformations et de renseignements –Vérifications périodiques par TC? Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime

15 15 CONCLUSION –Dispositions bilatérales Canada-Jamaïque pour resserrer la coopération et aider la Jamaïque concernant ses besoins en matière de sûreté maritime. Partenariat Canada-Jamaïque sur la sûreté maritime


Télécharger ppt "HALIFAX (NOUVELLE-ÉCOSSE) 16-18 NOVEMBRE 2008 Sûreté maritime – Favoriser les partenariats mondiaux Contre-amiral Peter Brady Administration maritime de."

Présentations similaires


Annonces Google