La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Enseigner la RSE par la méthode des cas: lexemple du Fonds de Solidarité de la FTQ et laffaire Gildan Emmanuel Raufflet, Professeur, co-responsable pédagogique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Enseigner la RSE par la méthode des cas: lexemple du Fonds de Solidarité de la FTQ et laffaire Gildan Emmanuel Raufflet, Professeur, co-responsable pédagogique."— Transcription de la présentation:

1 1 Enseigner la RSE par la méthode des cas: lexemple du Fonds de Solidarité de la FTQ et laffaire Gildan Emmanuel Raufflet, Professeur, co-responsable pédagogique DESS Gestion et Développement Durable, HEC Montréal

2 Enseigner la RSE 2 Enseigner la RSE présente quelques défis: Penser (et pratiquer!) intégration et transversalité; Nécessité de penser les interactions entre différents niveaux danalyse et daction: individuels, entreprise et autres organisations, parties prenantes, local, national, international et global; Défi pédagogique: rendre palpables des enjeux parfois complexes et fuyants.

3 Enseignement RSE et cas 3 Lenseignement par les cas permet de faire face à certains de ces défis: Se mettre en situation « quasi-réelle »– au-delà des silos fonctionnels et des barrières théoriques; Former à la prise de décision et à lélaboration du jugement; Sensibiliser les étudiants aux enjeux dans différents contextes – dont leur contexte professionnel futur.

4 Une illustration… 4 Cas : Le Fonds de Solidarité FTQ et laffaire Gildan Textes: Zadek: cinq niveaux dapprentissage organisationnel en relation à la RSE. Arnold & Hartman (2005): Comment influencer le comportement dune entreprise : forces et faiblesses de la déviance positive

5 Questions du jour 5 Point de départ: les activités économiques et financières se mondialisent. Émergence du « supercapitalisme » (Reich, 2007),,,qui pose des défis pour les droits, qui au XXème siècle étaient définis et garantis par dans le cadre des états-nations. Comment définir et garantir ces droits? Définir: qui les définit, sur quels critères? Garantir: qui les protège? Comment? Par quels moyens daction?

6 Défis liés à la globalisation 6 Contexte globalisé: Diminution de la pertinence des frontières nationales Diminution de la capacité daction des états Quel rôle pour les entreprises? Quels rôles pour les états? Quels rôles pour les nouveaux groupes de la société civile?

7 Acteur 1: Fonds FTQ 7 Eléments-clés du Fonds de Solidarité FTQ: Triple mission: financer PMEs pour créer emplois au Québec + Promouvoir des valeurs syndicales dans linvestissement + Démocratiser lépargne-retraite. Investissements dans PMEs québécoises en croissance. Double prise de décision: valeurs syndicales + logique financière. En 2002: 5 milliards de fonds placés.

8 Acteur 1: Fonds Solidarité FTQ 8 Critères et pratiques dinvestissements: Respect des normes du travail : réalisation des audits sociaux; Participation au fonds de formation économique dans chaque entreprise; Financement adapté dentreprises en croissance, créatrices demplois au Québec, syndicalisées ou non.

9 Acteur 2: Gildan Activewear 9 Fondée en 1984, entreprise montréalaise en croissance rapide Secteur textile Modèle daffaires « mean and lean »: T-shirt institutionnel, vendus en lots; Cœur de métier: intégration verticale et délocalisations; strict contrôle des coûts et de la qualité.

10 Partenariat Fonds FTQ - Gildan : Le Fonds FTQ investit 3 millions $ en actions et debentures dans Gildan Croissance rapide, excellents rendements; Entrée en bourse en 1998: TSE et NYSE : Gildan et Fonds entretiennent une relation fructueuse tant économiquement que socialement – Gildan respecte les modalités dinvestissements du Fonds.

11 Gildan Une croissance soutenue : Concurrents en faillite; Forte capacité à anticiper les accords commerciaux et les opportunités daffaires. Délocalisation des emplois vers différents pays dAmérique Centrale en fonction des accords commerciaux;

12 Janvier 2002: reportage de CBC 12 Des révélations-choc.. Allégations fortes dans une unité de Gildan au Honduras de… Pratiques anti-syndicales, mauvaises conditions de travail, tests illégaux de grossesse…. La directrice des RP de Gildan affirme quil sagit de diffamation….

13 Janvier 2002: Le reportage de CBC: 13 Etape 1: Le Fonds vous demande de le conseiller sur la stratégie à adopter. Quel est le problème /dilemme pour le Fonds? Quelles options stratégiques se présentent? Pourquoi? Quels sont les forces et les faiblesses de chacune des options? Désinvestir? Rester? Sous quelles conditions? Avec quels objectifs?

14 Etape 2: Rester et influencer 14 Comment influencer Gildan? De quels leviers disposez-vous? En petits groupes, élaborez une stratégie. Le recours aux codes de conduite est une option centrale. Quest-ce que le Code de Conduite promu devrait vraiment inclure par rapport aux valeurs du Fonds? En petits groupes (20 minutes)

15 Etape 3: Présentation des stratégies 15 Quelle stratégie? Pourquoi? Quespérez-vous atteindre avec cette stratégie? Pourquoi? Comment?

16 Etape 4: Partie B: Novembre Questions: Quels sont les événements-clés de ces 20 mois? A partir de ces événements entre 2002 et fin 2003, comment évaluez-vous le comportement de Gildan? Quelles sont les forces et les limites de lutilisation de codes de conduite?

17 Evaluez le comportement de Gildan (modèle de Zadek)… 17 Cinq étapes dapprentissage organisationnel / comportement des entreprises: Défensif: nier les pratiques / short term focus Obéissance aux normes (Compliance): Se plier pour éviter les risques de réputations et risques légaux Managérial: ancrer les préoccupations de RSE dans le les gènes et les pratiques de la firme Stratégique: intégrer les préoccupations de RSE dans le coeur de métier Civile: promouvoir lengagement du secteur dactivité dans les activités de RSE

18 Sur les codes de conduite 18 A partir de cette expérience, Quavez-vous appris sur les forces et les limites de lutilisation de codes de conduite?

19 Les codes de conduite sont des innovations 19 Codes de conduite sont des innovations et des objets de négociation et de concurrence entre les firmes Dans leurs contenus: FLA, WRAP vs. SA 8000 En ce moment: plusieurs codes en concurrence. Les firmes jouent stratégiquement et tactiquement avec les codes.

20 Les codes de conduite sont des innovations 20 Lavenir… Des normes qui demeureront en compétition? Emergence dune seule méga-norme?

21 Critères de qualité de codes de conduite 21 Le système de vérification est-il crédible: indépendance des vérificateurs? formation des vérificateurs? adaptation et compréhension du local? Hétérogénéité du contenu : clarté dans les définitions et critères de performance? absence de standard permettant la comparaison? Contenu : certaines normes fondamentales sont-elles intégrées : liberté dassociation, négociation collective, heures de travail, salaire de subsistance, etc. Coûts associés à ces procédures.

22 Partie C 22 Epilogue ( ): Quels éléments nouveaux sont pertinents? Dans quelle mesure la firme Gildan a-telle changé?

23 23

24 Comment élever les normes dun groupe? 24 Dans un état-nation: la législation et la régulation; Sur le marché: un incitatif économique; Dans une organisation: règles, incitatifs et récompenses. Question: comment améliorer les normes dun groupe dans un contexte ouvert, peu régulé, non hiérarchisé, dépourvu dincitatif économique évident?

25 Déviance positive 25 Postulat: dans chaque groupe (une communauté, une industrie, une entreprise), certains individus auront des normes et des pratiques supérieures à la moyenne du groupe. Ces individus sont des « déviants positifs », ils ont des pratiques et normes au dessus de la moyenne.

26 Promouvoir la déviance positive… 26 Identifier les déviants positifs, Documenter leurs pratiques, Diffuser ces pratiques, Construire des incitatifs pour leur diffusion et leur adoption.

27 Les limites de la déviance positive.. 27 Ce cas illustre les limites de la déviance positive comme mode de changement: Les incitatifs étaient limités pour Gildan, Quelles étaient les intentions des dirigeants de la firme?


Télécharger ppt "1 Enseigner la RSE par la méthode des cas: lexemple du Fonds de Solidarité de la FTQ et laffaire Gildan Emmanuel Raufflet, Professeur, co-responsable pédagogique."

Présentations similaires


Annonces Google