La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier 2: L’entrée et le séjour des étudiants étrangers en France

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier 2: L’entrée et le séjour des étudiants étrangers en France"— Transcription de la présentation:

1 Atelier 2: L’entrée et le séjour des étudiants étrangers en France
Ministère de l’intérieur, de l’outre-mer, des collectivités territoriales et de l’immigration Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration Atelier 2: L’entrée et le séjour des étudiants étrangers en France Les visas délivrés aux étudiants étrangers: études de cas de la Chine et du Maroc Alain Ferré Sous-directeur des visas Secrétariat général à l’immigration et à l’intégration - Paris, mardi 29 novembre

2 Introduction La France délivre annuellement plus de visas de long séjour à des étudiants étrangers La Chine et le Maroc se placent depuis plusieurs années aux tout premiers rangs de l’accueil des étudiants étrangers en France : en flux d’entrée la Chine est au 1er rang, le Maroc au 3ème derrière les ETATS-UNIS 1 visa étudiant sur 7 est délivré à un étudiant chinois 1 visa étudiant sur 10 à un étudiant marocain. En stock, ces deux pays sont au coude à coude : marocains en première place, suivis de chinois.

3 Des pays aux caractéristiques contrastées
CHINE Population étudiante du pays : 12 millions en 2002, 29 millions en 2009 (+ 141 %) Etudiants en mobilité internationale : en 2002, en 2009 (+152 %) Rang de la France comme pays d’accueil : 6ème derrière USA, Japon, Australie, Roy.-Uni, Corée Eloignement géographique, culturel et linguistique de la France MAROC Population étudiante du pays : en 2002, en 2009 (+33 %) Etudiants en mobilité internationale : en 2002, en 2009 (- 20 %) Rang de la France comme pays d’accueil : 1er devant Allemagne, Espagne, Canada, Italie Proximité géographique, culturelle et linguistique avec la France

4 Les étudiants chinois Ils représentent 70 % des bénéficiaires de visa de long séjour délivrés en Chine Le réseau des Centres pour les études en France (CEF), aujourd’hui largement déployé dans 32 pays, trouve son origine dans le premier CELA (Centre d’évaluation linguistique et académique) créé à Pékin en 2003, dans le but d’offrir aux étudiants chinois une structure d’accueil, d’information et d’orientation vers les études supérieures en France. La Chine compte maintenant 13 espaces de ce type, gérés par l’opérateur Campus France, répartis dans tout le pays.

5 Parmi nos 5 postes consulaires en Chine continentale, Pékin et Shanghai traitent à eux seuls plus de 70 % des visas de long séjour pour études.

6 Les étudiants marocains
Ils représentent 30 % des bénéficiaires de visa de long séjour, dans un pays où l’immigration familiale vers la France reste largement prépondérante. Ils disposent d’un CEF à Rabat, compétent pour l’ensemble du Maroc. Le Maroc est membre de l’Office méditerranéen de la jeunesse (OMJ) en cours de concrétisation, qui doit constituer à terme un cadre de facilitation des migrations temporaires des jeunes travailleurs et étudiants, de 16 pays riverains de la méditerranée (www.officemediterraneendelajeunesse.org/)

7 La France privilégie les niveaux M et D
Répartition par niveau des étudiants suivant un cursus universitaire en France CHINE L : 51 % M : 40 % D : 9 % MAROC L : 45 % M : 49 % D : 6 % La France privilégie les niveaux M et D

8 Répartition par filière
CHINE MAROC Droit/sc. Politiques ,5 % ,8 % Sc. Éco. et sociales ,5 % % Lettres/Sc. Humaines ,8 % % Sciences ,2 % ,8 % Médical/paramédical % ,6 %

9 Une différence fondamentale
La proximité linguistique des Marocains, largement francophones Une barrière pour les Chinois, qui doivent consacrer plusieurs mois, voire une année complète, à l’apprentissage du français avant de pouvoir suivre un cursus universitaire dans notre pays.

10 Une difficulté partagée
Des candidats à l’immigration en France tentent parfois d’utiliser, avec l’aide de filières organisées, la procédure du visa pour études, alors qu’ils n’y sont pas éligibles, comme moyen détourné d’entrer en France et d’y exercer des activités professionnelles non déclarées.


Télécharger ppt "Atelier 2: L’entrée et le séjour des étudiants étrangers en France"

Présentations similaires


Annonces Google