La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lhépatite C en médecine générale Morris Sherman, M.B., B. Ch., Ph. D., FRCP(C) Université de Toronto Janvier 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lhépatite C en médecine générale Morris Sherman, M.B., B. Ch., Ph. D., FRCP(C) Université de Toronto Janvier 2013."— Transcription de la présentation:

1 Lhépatite C en médecine générale Morris Sherman, M.B., B. Ch., Ph. D., FRCP(C) Université de Toronto Janvier 2013

2 Dépistage de lhépatite C Pourquoi soumettre les patients au dépistage? Qui devrait faire lobjet d'un dépistage? Quels tests de dépistage choisir?

3 Pourquoi faire un dépistage de lhépatite C? Lhépatite C est répandue – Prévalence entre 0,8 et 1 % à personnes sont atteintes au Canada Dans tous les cas, lhépatite C évoluera en hépatopathie progressive – Vitesse de progression variable – Certains patients ne présenteront jamais de cirrhose Phénomène imprévisible Lhépatite C est curable – Taux de guérison de 65 à 75 % avec les traitements actuels – Taux de guérison > 90 % avec les traitements futurs

4 Qui devrait faire lobjet dun dépistage de lhépatite C? Patients faisant partie des groupes à risque reconnus – Utilisation de drogues injectables, même une seule fois et même s'il y a longtemps – Incarcération antérieure – Tatouage dans un établissement ne possédant pas de permis – Transfusion avant 1990 – Immigrants provenant de pays où la prévalence de lhépatite C est très élevée Italie Égypte Somalie Japon Tous les pays dEurope de lEst Vietnam

5 Qui devrait faire lobjet dun dépistage de lhépatite C? Le dépistage fondé sur le risque nest cependant pas très efficace – Les facteurs de risque sont souvent négligés La Fondation canadienne du foie recommande de soumettre tous les adultes nés entre 1945 et 1975 à un dépistage – Population comptant pour plus de 80 % de tous les cas dhépatite C au Canada – Comprend la majorité des personnes ayant déjà utilisé des drogues injectables – Comprend la plupart des immigrants adultes à risque

6 Comment dépister lhépatite C? Anticorps anti-VHC – Indiquent une exposition – Ne confirment pas une infection en cours Environ 20 à 30 % des personnes exposées éliminent le virus mais demeurent séropositives En cas de séropositivité, passer aux tests suivants : – Dépistage de lARN du VHC et génotypage du VHC La présence dARN du VHC confirme une infection active Le génotype et la charge virale sont des éléments importants pour établir la stratégie thérapeutique Tests sanguins de la fonction hépatique

7 Ces tests devraient être effectués chez les patients atteints dhépatite C afin dévaluer lhépatopathie – ALT Marqueur de linflammation hépatique Un taux dALT normal n'exclut pas la présence dune hépatopathie significative – Bilirubine, albumine, INR Tests évaluant la fonction hépatique Tout résultat anormal exige une évaluation plus approfondie – FSC Un faible nombre de plaquettes soulève la possibilité dune cirrhose – Échographie

8 Indicateurs dune cirrhose possible AST > ALT Augmentation du taux de PA sans autre explication Faible nombre de plaquettes Faible nombre de leucocytes – (sauf les cas dorigine constitutionnelle chez les Africains) Résultats de léchographie : – Échotexture grossière du foie (en labsence dinfiltration graisseuse) – Splénomégalie – Foie nodulaire

9 Quels patients atteints dhépatite C devraient être traités? Plusieurs variables entrent en jeu dans la décision de traiter – Désir du patient – Probabilité de réponse au traitement – Urgence ou non de traiter – Gravité de lhépatopathie Linstauration dun traitement devrait être évaluée chez tous les patients – Linstauration dun traitement devrait également être évaluée chez les patients dont le taux dALT est normal ou légèrement élevé Certains présenteront une fibrose avancée ou une cirrhose

10 Hépatite C et cancer du foie Le risque de cancer du foie est accru chez les patients atteints dhépatite C Le risque est en grande partie limité aux patients atteints de cirrhose – La fibrose au stade avancé accroît également le risque, mais pas autant que la cirrhose Les patients courant un risque élevé doivent être soumis à un dépistage du CHC par échographie tous les 6 mois


Télécharger ppt "Lhépatite C en médecine générale Morris Sherman, M.B., B. Ch., Ph. D., FRCP(C) Université de Toronto Janvier 2013."

Présentations similaires


Annonces Google