La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Linterrogatoire « Faire un examen sans interrogatoire est un insanité » Suwen §17.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Linterrogatoire « Faire un examen sans interrogatoire est un insanité » Suwen §17."— Transcription de la présentation:

1 Linterrogatoire « Faire un examen sans interrogatoire est un insanité » Suwen §17

2 La « chanson des dix questions » Zhang Jing Yue 1624 Fièvre et frissons. Transpiration. Céphalées et douleurs. Urines et selles. Appétit. Sensations dans la poitrine. Vue. Soif. Prise de pouls, observation. Audition et olfaction.

3 FIEVRE ET FRISSONS 1

4 Fièvre et frissons (1) Deux formes de craintes du froid: Wuhan: frissons non améliorés par la chaleur. Weihan: sensation de froid graduelle et frissons améliorés par la chaleur. Trois aspects de Chaleur: Fièvre. Sensation de chaleur (bouffée de chaleur, chaleur des 5 cœurs). Crainte de la chaleur (envie de se découvrir – lagent pathogène atteint la couche du qi et la crainte du froid devient une crainte de la chaleur).

5 Fièvre et frissons (2) La crainte du froid provient: Du froid pervers Du yin en excès. Du yang faible et du yin en excès. La fièvre provient: De la Chaleur perverse. Du yang en excès. Du yin faible et du yang en excès.

6 Fièvre et frissons (3) Interroger la crainte du froid ou la sensation de chaleur, cest déterminer la force ou la faiblesse du yin ou du yang. Il faut également savoir si la fièvre et les frissons sont concomitants, alternés ou isolés. Il faut connaître la gravité, la durée des accès, leurs caractéristiques, les symptômes associés.

7 Fièvre et frissons (4) Crainte du froid (wuhan) avec fièvre (1). Phase initiale de la maladie et association à des symptômes de surface. Le pervers est en Surface. Il y a lutte entre weiqi (qi protecteur) et xieqi (qi pervers), entre xieqi et zhengqi (qi correct): Xieqi et zhengqi faibles: frissons et fièvre faibles. Xieqi et zhengqi forts: frissons et fièvre forts. Xieqi fort et zhengqi faible: frissons importants et fièvre légère.

8 Fièvre et frissons (5) Crainte du froid (wuhan) avec fièvre (2). Attaque par le Vent-Froid: Forte crainte du froid, car le froid pervers paralyse la surface et blesse le yang. Fièvre légère, courbatures, céphalées, pouls superficiel (fu) et serré (jin), car le froid bloque la circulation du yang protecteur (weiyang).

9 Fièvre et frissons (6) Crainte du froid (wuhan) avec fièvre (3). Attaque par le Vent-Chaleur: Forte fièvre, car le yang est en excès. Il y a tout de même une légère crainte du froid, car le yang relâche la Surface. Soif, sueur spontanée, pouls superficiel (fu) et rapide (shuo)

10 Fièvre et frissons (7) Crainte du froid (weihan) sans fièvre. Froid-vide: le yang en vide ne peut réchauffer le corps, doù visage blême, malade couché en chien de fusil, désirant se couvrir. Froid-plein: le Froid pervers atteint les organes, blesse le yang, et on observe des sensations de froid et des douleurs localisées aux endroits malades.

11 Fièvre et frissons (8) Fièvre sans crainte du froid (1). Les hyperthermies (zhuang re): Fièvre élevée qui ne tombe pas, Crainte de la chaleur, Par pénétration du Vent-Chaleur, Ou par transformation chaleur dun Vent-Froid ayant pénétré en profondeur. Il sagit dun tableau de plénitude de yang, avec transpirations abondantes, soif, sensation doppression et agitation.

12 Fièvre et frissons (9) Fièvre sans crainte du froid (2). Fièvres cycliques (Chao re): Accès de fièvre irréguliers ou à une heure régulière (souvent lAM). Fièvre cyclique avec yin vide: fièvre régulière laprès-midi ou le soir; transpirations durant le sommeil, pommettes rouges, bouche et gorge sèches, langue rouge avec peu de salive, Signe caractéristique: chaleur aux paumes des mains et aux plantes des pieds, avec oppression et chaleur thoracique (wu xin fan re).

13 Fièvre et frissons (10) Fièvre sans crainte du froid (3). Fièvre cyclique avec Chaleur Humide: Accroissement de la fièvre lA.M., Corps chaud et sensation de malaise, En palpant le corps, la chaleur nest perçue quau bout de quelques secondes, Nausées, Poitrine oppressée, Tête et corps lourds, Selles liquides et pâteuses, Enduit lingual gras, La maladie est dans la Rate et lEstomac.

14 Fièvre et frissons (11) Fièvre sans crainte du froid (4). Fièvre cyclique du yangming: Chaleur et sécheresse sagrègent dans lEstomac et lIntestin, Fièvre plus importante entre 15h et 17h. Ventre plein et douloureux, selles sèches, Transpiration des mains et des pieds, Enduit lingual jaune et sec, avec langue épineuse.

15 Fièvre et frissons (12) Fièvre sans crainte du froid (5). Fièvres chroniques: Surtout par vide de qi, Fièvre chronique peu élevée, Visage blanc, langue pâle, Anorexie, Asthénie, Souffle court, parole rare, Pouls vide (xu) et faible (ruo).

16 Fièvre et frissons (13) Fièvre et froid alternés. Tableau mi-surface, mi-profondeur, Xieqi ne peut pénétrer en profondeur, car insuffisamment puissant, Zhengqi ne peut expulser xieqi, car trop faible. Aucun des deux ne lemporte. La malaria est un exemple type.

17 TRANSPIRATION 2

18 Transpiration (1) La sueur est le liquide du Coeur. La sueur provient de la distillation des Liquides (jin ye) par le yang qi. Interroger la transpiration cest demander: Son horaire, Sa localisation, Sa quantité, Son odeur, Les principaux signes associés.

19 Transpiration (2): Transpiration dans les maladies de Surface. Labsence de transpiration correspond à un tableau Plénitude-Froid en Surface. Le froid resserre les Cou Li et ferme les pores sudoripares. La présence de transpiration traduit un Vent pervers, ou de la Chaleur, qui tous les deux relâchent la surface et les Cou Li et favorisent la transpiration. Un yangwei (yang protecteur) vide favorise également la transpiration.

20 Transpiration (3) Transpiration spontanée, surtout après les mouvements: Vide de qi; le yang protecteur nest pas solide. Transpiration durant le sommeil: le yin est vide et donc le yang est en excès et vaporise les liquides. Transpiration profuse: correspond le plus souvent à une Plénitude-Chaleur (le yang en excès chasse la sueur). Peut correspondre aussi à un épuisement du yangqi dans les fins de vie (les liquides séchappent avec le qi).

21 Transpiration (4) Transpiration avec frissons: Si la fièvre baisse avec la transpiration et si le pouls se calme: bon pronostic (xieqi disparaît et zhengqi se stabilise). Si le pouls saccélère et si le patient est agité: mauvais pronostic (xieqi domine et zhengqi saffaiblit).

22 Transpiration (5) Sueurs froides: dues à un vide de yang ou de qi (weiqi) qui causent un relâchement de la Surface. Sueurs chaudes: dues à un Vent- Chaleur dorigine externe ou à une Chaleur interne qui vaporise et chasse la sueur.

23 LES DOULEURS 3

24 Les douleurs (1) Interroger la douleur, cest demander: Sa localisation, Ses caractères.

25 Les douleurs (2) Localisation (1) Elle renseigne sur les viscères ou sur les méridiens en cause. Céphalées: la localisation de la douleur permet de déterminer le méridien en cause: Douleur cervicale sur taiyang, Douleur temporale sur shaoyang, Douleur faciale sur yangming…..

26 Les douleurs (3) Localisation (2) Douleurs thoraciques: penser au Poumon et au Cœur. Douleurs costales et des flancs: Foie et Vésicule biliaire. Douleurs épigastriques: Estomac (ou Cœur). Douleurs lombaires: Rein. Douleurs des membres: stagnation de qi et du sang sur un trajet de méridien.

27 Les douleurs (4) Localisation (3) Douleurs abdominales: Le grand ventre (au-dessus du nombril) correspond à la Rate et lEstomac. Le petit ventre (au-dessous du nombril) correspond aux Reins, à la Vessie, au GI, à lIG et à lUtérus. Le « peu de ventre » (shaofu) des deux côtés du petit ventre correspond aux méridiens du Foie.

28 Les douleurs (5) Caractères des douleurs (1) Douleurs avec gonflement (Zhangtong): Le plus souvent à lépigastre et au ventre, Correspond à une stagnation de qi. Douleurs avec lourdeur (zhongtong): Le plus souvent à la tête, aux membres, aux lombes, Correspond à lHumidité perverse qui arrête le qi et le sang.

29 Les douleurs (6) Caractères des douleurs (2) Douleur pongitive (citong): Comme des piqures daiguilles. Correspond à une stagnation de sang. Surtout à la poitrine, aux flancs, au petit ventre, au peu de ventre, à lépigastre. Douleur tormineuse (jiaotong): Le pervers bloque le fonctionnement du qi.

30 Les douleurs (7) Caractères des douleurs (3) Douleur cuisante: Sensation de brûlure soulagée par le froid. Localisée aux flancs et à lépigastre. Due à un Feu pervers ou un yin vide. Douleur froide (lengtong): Sensation de froid soulagée par la chaleur. Tête, lombes, abdomen, épigastre, Due au Froid pervers ou à un yang vide.

31 Les douleurs (8) Caractères des douleurs (4) Douleur sourde: Peu intense, continue, de longue durée Vide de qi et de sang, froid. Tête, épigastre, ventre, lombes. Douleur irradiante: Liée à la chaleur, à une pathologie du Foie (tendons, muscles des méridiens)

32 LE SOMMEIL ET LES RÊVES 4

33 Le sommeil et les rêves (1) « Quand le yangqi est à sa fin, yinqi est à son apogée, on dort. » « Quand le yinqi est à sa fin, yangqi est à son apogée, on veille. » Lingshu § 28 Selon linsomnie ou lhypersomnie, on peut juger de léquilibre yin-yang.

34 Le sommeil et les rêves (2) Linsomnie (1) Les principales caractéristiques de linsomnie: Difficultés fréquentes à sendormir, Réveil aisé dans la nuit, Réveil fréquent en sursaut, Sommeil agité, Insomnie totale. Le yang ne peut pénétrer dans le yin, le shen ne peut rester en sa demeure.

35 Le sommeil et les rêves (3) Linsomnie (2) Insuffisance de yin et de Sang: La chaleur du yang en excès dérange le shen du Cœur, et il y a insomnie. Perturbation par une énergie perverse, Glaire-Feu (Tan Huo), stagnation de nourriture (Shi Ji).

36 Le sommeil et les rêves (4) Lhypersomnie. Sommeil excessif. Somnolence diurne incoercible. Ces deux états traduisent un yang en vide et un yin en plénitude, ou une stagnation de Mucosités- humidité qui empêchent le yang de sélever. Endormissement inconscient. Lagent pathogène pénètre lenveloppe du Cœur (xin bao).La chaleur en plénitude fait perdre conscience (maladies fébriles aiguës)

37 Le sommeil et les rêves (5) Les rêves (1) Le chapitre 17 du Suwen décrit les rêves en relation avec des Organes en Plénitude (agression par des agents pathogènes): Surabondance de yin: rêves où lon traverse une abondante étendue deau. Surabondance de yang: rêves dincendie. Surabondance des deux: rêves où lon sentretue. Surabondance dans le haut: rêves où lon senvole. Surabondance dans le bas: rêves où lon tombe. Excès alimentaire: rêves où lon donne. Etat de besoin: rêves où lon prend. Pléthore du Foie: rêve de colère. Pléthore du Poumon: rêve de deuil.

38 Le sommeil et les rêves (6) Les rêves (2) Le chapitre 80 traite des rêves causés par des Organes en Vide: Vide de Poumon: rêves de choses blanches et de blessures sanglantes. En automne, rêves guerriers. Vide de Rein: rêves de noyages, de navigation. En hiver, on rêve de se dissimuler dans leau. Vide de Foie: rêve de parfums de champignons et de plantes fraîches. Au printemps, on rêve que lon se cache sous un arbre sans oser se lever. Vide de Cœur: rêves de lutter contre un incendie. En été, rêves de brûlures. Vide de Rate: Rêves dinsuffisance de nourriture. A la saison, rêves que lon bâtit des maisons.

39 APPETIT ET SAVEURS BUCCALES 5

40 Appétit et saveurs buccales (1) Soif et boissons. Absence de soif lors dune maladie: Jin ye conservés (froid ou chaleur modérée). Soif: jin ye affaiblis, ou bloqués en profondeur: Soif avec désir de boire frais: Chaleur. Soif avec désir de boire chaud, en petite quantité, ou avec vomissements: Tan yin bloqués en profondeur. Bouche sèche et simple désir de se rincer la bouche sans avaler: Stagnation de Sang.

41 Appétit et saveurs buccales (2). Appétit. Un manque dappétit, une mauvaise réception de lestomac, traduisent un mauvais fonctionnement de la Rate et de lEstomac. Un appétit excessif, une sensation de faim peu après avoir mangé: Feu de lEstomac. Sensation de faim mais sans envie de manger ou vite rassasiée: Vide de yin dEstomac.

42 Appétit et saveurs buccales (3) Saveurs buccales. Amertume: symptômes chaleur (surtout Foie et VB). Saveur douce, grasse, agréable: Rate et Estomac chauds et humides. Saveur acide: La chaleur sagrège dans le Foie et lEstomac. Saveur sûre: Stagnation de nourriture. Saveur douceâtre: Rate en vide.

43 URINES ET SELLES 6

44 Urines et selles. Consistance, Couleur, Odeur, Horaires, Quantité, Fréquence, Signes associés. Voir le cours sur les bagang.

45 OUÏE, ACOUPHENES 7 Voir bagang

46 VUE ET VERTIGES 8 Voir Bagang

47 MENSTRUATIONS ET LEUCORRHEES 9 Voir Bagang

48

49 Audition et olfaction

50 Audition et Olfaction (1) Le son de la voix (1) Force de la voix: Voix haute, sonore, logorrhée avec agitation: plénitude et chaleur. Voix basse, faible, paroles rares, prostration: vide et froid. Aphonie et extinction de voix: plénitude ou vide.

51 Audition et Olfaction (2) Le son de la voix (2) Paroles désordonnées: Délire verbal (langage fort et incohérent): chaleur ou plénitude dérangent le shen du Cœur. Voix « languide » (rabâchage avec une voix basse; faible, lente): vide de qi du Cœur. Démence verbale (grossier, incohérent, injures, cris): Feu des mucosités troublent le Cœur. Soliloquer: Le jing en vide ne nourrit pas le shen (Vide de qi du Cœur). Bégaiement: Les mucosités-vent troublent le haut du corps.

52 Audition et Olfaction (3) La respiration. Respiration faible: Vide (insuffisance du qi du Poumon et des Reins). Respiration rugueuse et sonore: Plénitude et Chaleur. Toux; hoquet; éructations (voir bagang).

53 Audition et Olfaction (4) Lolfaction. Lhaleine: Haleine fétide: Chaleur dans lestomac ou mauvaise digestion. Haleine acide: stagnation de nourriture dans lestomac. Les excrétats et les sécrétions: Odeur nauséabonde: plénitude-chaleur. Odeur de viande ou de poisson cru: plénitude-froid. Odeur marquée: plénitude, Odeur faible: vide.

54 La palpation Le pouls (voir cours) La palpation du corps

55 Palpation du corps (1) Toucher et presser: Les muscles et la peau, Les mains et les pieds, Le ventre et les autres parties malades, Les points dacupuncture. Pour évaluer: La température locale, La dureté ou la mollesse, Les douleurs, Les tumeurs ou autres modifications.

56 Palpation du corps (2) Lenveloppe musculaire (1) Température de la peau: Corps chaud: Chaleur. Corps froid: Vide de yang. Le chaud disparaît assez vite si on maintient la main: la Chaleur est en Surface. Si le corps est froid mais la chaleur apparaît si on maintient la main: Chaleur interne, ou chaleur-humidité.

57 Palpation du corps (3) Lenveloppe musculaire (2) Sécheresse et humidité: Peau humide: jin ye non lésés. Peau sèche, ongles cassants: jin ye réduits ou sang asséché. Recherche denflures, doedèmes. Recherche de pus.

58 Palpation du corps (3) Mains et pieds. Mains et pieds froids: yang vide; froid en excès. Mains et pieds chauds: yang en excès; Chaleur brûlante. Grande chaleur dans la paume des mains: atteinte interne. Grande chaleur sur le dos de la main: atteinte externe.

59 Palpation du corps (4) Ventre et épigastre Ventre douloureux soulagé par la pression: vide. Ventre douloureux qui résiste à la pression (défense): plénitude. Ventre avec des masses enflées, dures, fixes et douloureuses: accumulations, amas de sang, tumeurs. Ventre avec des masses intermittentes et mobiles: stagnation de qi.

60 Palpation du corps (5) Points dacupuncture La présence dune douleur, aide à diagnostiquer certaines atteintes dorgane, par exemple: Nodosité au VE13 et douleur au PO1: Poumon. Douleurs au VE18 et FO14: Foie. Douleurs au VE21 et ES36: Estomac. Etc…


Télécharger ppt "Linterrogatoire « Faire un examen sans interrogatoire est un insanité » Suwen §17."

Présentations similaires


Annonces Google