La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ultrafiltration Généralités Définition Quantification Phénomène de Starling Description Etiologies des oedèmes Filtration glomérulaire Thierry PETITCLERC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ultrafiltration Généralités Définition Quantification Phénomène de Starling Description Etiologies des oedèmes Filtration glomérulaire Thierry PETITCLERC."— Transcription de la présentation:

1 Ultrafiltration Généralités Définition Quantification Phénomène de Starling Description Etiologies des oedèmes Filtration glomérulaire Thierry PETITCLERC Biophysique du milieu intérieur PCEM1 – Université Paris 6

2 Ultrafiltration a) Définition : filtration à travers une membrane dialysante (qui nest pas également perméable à tous les solutés). Conséquence :la filtration du solvant est "parasitée" par un phénomène diffusif. Flux net de solvant :Q UF = Q F - Q D en valeur absolue P piston membrane rétentat ultrafiltrat QFQF QDQD C0C0 0 Concentration des solutés qui ne peuvent pas traverser la membrane

3 b) quantification Q UF = Q F – Q D Hypothèses : gradients de pression et de concentration uniformes dans la membrane. Q F = L H S Δ Pavec :L H = b m-eau V eau / Δx Q D = R T b m-eau V eau S Δc osm / Δx = L H S R T Δc osm = L H S Δ Q UF = L H S (ΔP - Δ ) Note :si 0 P :Q UF = 0 si P > :Q UF = L H S P eff avec P eff = P - : pression efficace de filtration

4 Phénomène de Starling a) description Q UF = L H S P eff en moyenne : Q UF = L H S P eff = L H S (ΔP – ΔΠ) = 0 P Δ P eff 0 Hypothèses :1) Δ constant car fraction filtration << 1 (~ 2 %) 2) ΔP varie artériole veinule Q UF capillaire

5 b) Etiologies des oedèmes (oedèmes = augmentation du volume interstitiel) 1) augmentation de la pression hydrostatique dans le capillaire - surcharge sodée - diminution du retour veineux : - insuffisance cardiaque droite - obstacle au retour veineux : - thrombose (phlébite) - compression extrinsèque (tumeur, ganglions) Remarque : lhypertension artérielle essentielle (en rapport avec une augmentation de la résistance des artères) nentraîne pas daugmentation de la pression hydrostatique en aval des artères (en particulier dans les capillaires).

6 2) diminution de la pression oncotique - diminution de la protidémie (hypoalbuminémie) - insuffisance dapports : oedèmes de carence - insuffisance dabsorption : diarrhées - insuffisance de synthèse : insuffisance hépatique - excès délimination : syndrome néphrotique (protéinurie > 4 g/j ; albuminémie < 30 g/L) - augmentation de la perméabilité capillaire (diminution de ) - oedèmes cycliques idiopathiques - oedèmes lésionnels : brûlures, grippe maligne etc…

7 Filtration glomérulaire a) Description Le néphron : glomérule : épuration tubule : régulation deux réseaux capillaires en série : capillaire glomérulaire capillaire tubulaire artériole efférente capillaire glomérulaire artériole afférente capillaire tubulaire tubule ultrafiltrat plasmatique = urine primitive urine définitive (vessie) glomérule

8 Q UF = L H S (ΔP – ΔΠ) = K f P eff P Δ P eff 0 Hypothèses : 1) ΔP constant car résistance à lécoulement du capillaire glomérulaire très faible 2) ΔΠ varie car fraction filtration > 20% artériole afférente artériole efférente Q UF capillaire

9 Conséquences : 1) état de choc :chute tensionnelle P < Q UF = 0 (anurie) insuffisance rénale fonctionnelle 2) augmentation du débit sanguin rénal (donc du débit plasmatique dans le capillaire glomérulaire) : Le débit de filtration glomérulaire augmente avec le débit sanguin rénal P eff Δ P (le débit sanguin rénal de 1 à 3)

10 b) Clairance Définition :clairance = unité = débit (ml/mn etc…) Conséquence :La clairance dune substance est le volume de solution totalement épuré de cette substance par unité de temps. Intérêt :La clairance mesure la puissance de lépuration vis-à-vis dune substance donnée. quantité épurée / unité de temps concentration de la solution à épurer

11 c) Mesure du débit de filtration glomérulaire La CREATININE est une substance : - uniquement éliminée par le rein (non métabolisée) donc : quantité épurée = quantité filtrée - ni réabsorbée ni sécrétée par le tubule rénal donc :quantité épurée = quantité excrétée dans les urines (mesurable) Conséquences : 1)quantité épurée J par unité de temps = quantité filtrée j c par unité de temps :j c = Q FG c P (car : transmittance de la créatinine = 1) avec :Q FG : débit de filtration glomérulaire c P : créatininémie donc :clairance de la créatinine = J / c P = j c / c P = Q FG Le débit de filtration glomérulaire est égal à la clairance de la créatinine

12 2) quantité épurée J par unité de temps = quantité excrétée dans les urines j u par unité de temps :j u = c U V avec :V : débit urinaire (habituellement : diurèse des 24 heures) c U : concentration de la créatinine dans les urines (de 24 heures) donc :clairance de la créatinine = J / c P = j U /c P = (c U / c P ) V La mesure de la clairance de la créatinine (et donc du débit de filtration glomérulaire) nécessite seulement le recueil des urines de 24 heures et dun échantillon plasmatique. d) Insuffisance rénale Définition : diminution du débit de filtration glomérulaire (normale ~ mL / min) Mesure : clairance de la créatinine Une clairance de la créatinine inférieure à ~ 7 mL / min nécessite lépuration extrarénale ("rein artificiel").


Télécharger ppt "Ultrafiltration Généralités Définition Quantification Phénomène de Starling Description Etiologies des oedèmes Filtration glomérulaire Thierry PETITCLERC."

Présentations similaires


Annonces Google