La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Internationale universitaire et enseignement des langues étrangères - Quelques réflexions Jean-Marc DEFAYS Institut Supérieur des Langues Vivantes Université

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Internationale universitaire et enseignement des langues étrangères - Quelques réflexions Jean-Marc DEFAYS Institut Supérieur des Langues Vivantes Université"— Transcription de la présentation:

1 Internationale universitaire et enseignement des langues étrangères - Quelques réflexions Jean-Marc DEFAYS Institut Supérieur des Langues Vivantes Université de Liège

2 Defays - Helsinki 02/09/052 Du double langage des institutions universitaires De lévaluation DUNE langue universitaire internationale

3 Defays - Helsinki 02/09/ Du double langage des institutions universitaires A.Importance stratégique des langues pour le rayonnement dune université… pour la formation et la mobilité des étudiants, des chercheurs locaux pour laccueil des étudiants, des chercheurs, des enseignants étrangers pour le développement des enseignements, des recherches, des collaborations (scientifiques, éducatives, logistiques) pour le succès professionnel des diplômés

4 Defays - Helsinki 02/09/054 à cause didées reçues concernant… …leur apprentissage …leur enseignement …leurs enseignants B. Mais parfois/souvent (?) discrédit persistant des langues sur le plan académique

5 Defays - Helsinki 02/09/055 … est un apprentissage élémentaire, spontané, machinal, qui dépend surtout de la motivation et des efforts de lapprenant » Or apprentissage aussi complexe que les autres apprentissages, peut-être davantage car mobilise des compétences multiples et variées : cognitives sensorielles relationnelles culturelles stratégiques (communicatives) et associe étroitement savoir (le vocabulaire, la grammaire… ) savoir-faire (écouter, parler, lire, écrire) savoir-être (se comprendre, sentendre, vivre ensemble) 1 ère idée reçue : « Lapprentissage des langues…

6 Defays - Helsinki 02/09/056 … nest quun palliatif à lapprentissage naturel » Effectivement, depuis les méthodes traditionnelles où les langues senseignaient comme les autres matières on a estimé ensuite que les langues ne senseignent pas, quelles sinculquent automatiquement par conditionnement, spécialement en laboratoire (méthodes structuro-behavioristes) quelles sacquièrent naturellement en les utilisant pour communiquer en situation réelle (méthodes communicatives) quelles sapprennent en fonction de processus linguistiques et/ou cérébraux programmés, peut-être universels (approches génératives, cognitives) 2 ème idée reçue : « Lenseignement des langues…

7 Defays - Helsinki 02/09/057 conviction quon peut sen passer (comme dans la vie réelle?) Les multiples avatars de lenseignement des langues : Enseignement magistral Entraînement, drill Animation culturelle Gestion mentale Coaching, tutoring Formation aux NTIC Dynamique de groupes

8 Defays - Helsinki 02/09/058 la conception et lorganisation de lenseignement des langues ont beaucoup changé en fonction : des besoins des étudiants et de la société du contexte (surtout, de la multiplication et la diversification des opportunités dapprentissage) des développements de la recherche en linguistique, en psychologie, en didactique des langues mais la responsabilité de cet enseignement sest accrue et précisée : analyser les besoins et les transformer en objectifs, en programmes planifier, conduire, individualiser lapprentissage, orchestrer les différents moyens mis à sa disposition stimuler la recherche et profiter de ses résultats pour favoriser lapprentissage En fait…

9 Defays - Helsinki 02/09/059 « … pourraient être remplacés… par des répétiteurs (native speakers) pour les séances de conversation par un enseignement virtuel (labo. AV, EAO, NTIC) pour les cours de langue (explications et exercices de grammaire, de vocabulaire,…) » RAPPEL : 1.Il ne suffit pas de parler sa langue maternelle pour lenseigner à autrui, qui reste un travail de professionnel; 2.lenseignement via les NTIC (e-learning, e-tutoring, e- coaching) permet doptimaliser lemploi du temps des enseignants, mais pas de le réduire. 3 ème idée reçue : « Les professeurs de langues…

10 Defays - Helsinki 02/09/0510 Apprentissage des langues parfois/souvent (?) réduit… à leur dimension structurale à leurs objectifs fonctionnels Enseignement des langues garde parfois/souvent (?) une position marginale… dans les programmes, les horaires dans les curriculum, lors des délibérations dans les budgets Parfois/souvent (?), les enseignants de langues… ont un statut peu valorisé, précaire (hors cadre) dans linstitution travaillent dans des conditions difficiles Conséquences sur le terrain :

11 Defays - Helsinki 02/09/0511 reconnaître les spécificités et les exigences de lapprentissage/ enseignement des langues… et les enjeux de leurs dimensions culturelles et interculturelles, élaborer une politique linguistique cohérente et pertinente à long terme, et se donner les moyens humains, académiques, logistiques, financiers de la mener à bien. Linstitution universitaire devrait davantage…

12 Defays - Helsinki 02/09/0512 Établir une politique de développement linguistique sur les 3 plans : 1.cours de langues étrangères 2.cours/activités en langues étrangères 3.cours/activités à létranger tendance à remplacer (1) par (2), et (2) par (3), par soucis defficacité et déconomie (?) mais nécessité de maintenir, de combiner, de coordonner les trois approches

13 Defays - Helsinki 02/09/ De lévaluation En raison des exigences du contexte économique, social, culturel, lenseignement des langues a été une des premières disciplines denseignement… à être envisagée en termes de finalité, defficacité, de concurrence à sortir du cadre scolaire pour entrer dans le circuit commercial (ouvrages, logiciels dauto-apprentissage, écoles privées, tests internationaux) à faire lobjet dans les institutions danalyses coûts- bénéfices, investissements-rendements

14 Defays - Helsinki 02/09/0514 Effets positifs : dynamiser lenseignement des langues et les politiques éducatives caractériser lenseignement des langues par rapport aux autres enseignements clarifier les objectifs de lenseignement des langues (savoir, savoir-faire, savoir-être) améliorer les méthodes denseignement (grammaticales structurales communicatives) développer les recherches en matière dapprentissage des langues, notamment sur les rapports entre linné et lacquis

15 Defays - Helsinki 02/09/0515 Effets négatifs dune évaluation excessive : perspective de plus en plus fonctionnaliste de lenseignement des langues accent davantage sur les aspects formels de la langue et de la communication, en réduisant leur contextualisation davantage dintérêt… aux résultats limités et rapides quaux processus et aux conditions dapprentissage à long terme aux résultats observables, mesurables quaux bénéfices personnels, culturels, humanistes Risques : les tests informatisés – rendus indispensables par la demande en croissance exponentielle – névaluent quune partie des compétences que les méthodes communicatives visent à développer

16 Defays - Helsinki 02/09/0516 Effets négatifs (suite) : lenseignement des langues se met au service de lévaluation et non linverse, les cours deviennent des préparations aux tests (bachotage) peu de marge de manœuvre laissée aux enseignants, devenus des répétiteurs peu dimportance donnée aux motivations non académiques, non professionnelles des apprenants Risques : lenseignement des langues étrangères devrait ouvrir des horizons, leur apprentissage représenter une expérience personnelle, or les évaluations peuvent limiter les objectifs et canaliser les parcours

17 Defays - Helsinki 02/09/0517 Effets négatifs (suite) : les grands tests internationaux conditionnent non seulement les finalités des enseignements de langues, mais également leur organisation et leur contenu les cours de langues sont en train de se formater, de suniformiser, de se systématiser au détriment des différences entre les personnes et les circonstances concernées Risques: au lieu de favoriser lenrichissement mutuel, un enseignement des langues trop ciblé et standardisé pourrait entraîner à long terme un appauvrissement culturel

18 Defays - Helsinki 02/09/0518 Jerome Bruner : savoir… …à lintérieur du cerveau + dans un environnement culturel déterminé le savoir, sa création, sa transmission sont indissociables de la culture 3. Dune langue universitaire internationale

19 Defays - Helsinki 02/09/0519 pas de langue « naturelle » sans fondement culturel, pas de science sans options épistémologiques, pas de discours scientifique sans orientation idéologique utopie de la langue parfaite (U. Eco) mystification du degré zéro (Barthes) danger de la novlangue (Orwell)

20 Defays - Helsinki 02/09/0520 la langue ne sert pas quà communiquer la science (transcodage), mais aussi à la produire : lobjet scientifique est indissociable des discours que lon tient sur lui renouveler les sciences = renouveler les paradigmes = renouveler les discours scientifiques (P. Feyerabend, Th. Kuhn)

21 Defays - Helsinki 02/09/0521 (s)imposer une langue, normer un discours = risque de sclérose, dappauvrissement, daliénation? = handicap pour les sciences, leur progrès, leur enseignement?

22 Defays - Helsinki 02/09/0522 danger duniformiser discours, langue, culture : enjeux scientifiques, idéologiques, humains de la « globalisation intellectuelle » langue unique>> discours unique>> pensée unique?

23 Defays - Helsinki 02/09/0523 interroger, construire, réévaluer sans cesse larticulation (le compromis?) entre… les besoins dune communication et dune collaboration maximales sur le plan international ET la sauvegarde… des spécificités disciplinaires, culturelles, institutionnelles mais aussi de louverture, de la flexibilité, de la créativité Défi pour lavenir des universités :


Télécharger ppt "Internationale universitaire et enseignement des langues étrangères - Quelques réflexions Jean-Marc DEFAYS Institut Supérieur des Langues Vivantes Université"

Présentations similaires


Annonces Google