La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LYCEE « NICHITA STANESCU » PLOIESTI ROUMANIE LA PRATIQUE THEATRALE DANS L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE LENTREE DANS LE SENS PAR LE CORPS Rapport.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LYCEE « NICHITA STANESCU » PLOIESTI ROUMANIE LA PRATIQUE THEATRALE DANS L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE LENTREE DANS LE SENS PAR LE CORPS Rapport."— Transcription de la présentation:

1 LYCEE « NICHITA STANESCU » PLOIESTI ROUMANIE LA PRATIQUE THEATRALE DANS L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE LENTREE DANS LE SENS PAR LE CORPS Rapport pour le comité de pilotage avril 2008

2 LA PRATIQUE THEATRALE DANS L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE LENTREE DANS LE SENS PAR LE CORPS Depuis plusieurs années la pratique théâtrale fait partie des démarches pédagogiques utilisées dans notre établissement, comme appui à lenseignement du français. Une personnalité du monde de la création dramatique disait, à juste titre, que : « L AFFAIRE DU THEATRE A TOUJOURS ETE DE DIVERTIR LES HOMMES. IL N Y A AUCUNE CONTRADICTION ENTRE DIVERTIR ET INSTRUIRE, CAR IL Y A UN PLAISIR D APPRENDRE. Au départ, latelier de théâtre à lécole nétait quune alternative au cours traditionnel, une proposition de jouer, mais, en réalité, pour travailler autrement. Cette expérience nous a convaincus que le théâtre lycéen francophone est une forme complexe de communication. Cest un exercice de français, langue étrangère très motivant. Lexercice théâtral permet de se découvrir et davoir confiance en soi, il aide à vaincre la timidité, il offre des satisfactions multiples. Enfin, la pratique théâtrale à lécole répond aux attentes déchanges entre les jeunes, car de nombreuses rencontres théâtrales se développent un peu partout dans le domaine de la francophonie Cette expérience nous a convaincus que le théâtre lycéen francophone est une forme complexe de communication. Cest un exercice de français, langue étrangère très motivant. Lexercice théâtral permet de se découvrir et davoir confiance en soi, il aide à vaincre la timidité, il offre des satisfactions multiples. Enfin, la pratique théâtrale à lécole répond aux attentes déchanges entre les jeunes, car de nombreuses rencontres théâtrales se développent un peu partout dans le domaine de la francophonie.

3 Le théâtre réunit plusieurs formes de communication, à une époque où on parle beaucoup de communication car on communique mal. Le regard, le geste et la parole permettent, à travers lexpression théâtrale, de mieux comprendre, le sens caché entre les lignes du texte, de dévoiler les non dits,. alliant une activité ludique très appréciée par les élèves, à un exercice sérieux et pas facile. Cest pour cela que, à travers le temps, dans notre lycée a fonctionné un atelier de théâtre qui a proposé des exercices intéressants commençant par la découverte du texte et continuant par : la compréhension, par des lectures répétées.la compréhension, par des lectures répétées. le résumé de lensemble du textele résumé de lensemble du texte létude et le résumé dun rôle par fragmentslétude et le résumé dun rôle par fragments la présentation de la situation du personnage et de ses intentions communicativesla présentation de la situation du personnage et de ses intentions communicatives des exercices déchauffementdes exercices déchauffement loccupation de lespaceloccupation de lespace le travail de la voixle travail de la voix le travail des gestesle travail des gestes écoute et jeu de diverses situationsécoute et jeu de diverses situations Monter une pièce de théâtre, constitue un projet très motivant pour les élèves, leur permettant de développer leurs compétences en français, de façon ludique et de resserrer les liens de groupe

4 Cette pratique nous a appris que pour comprendre le statut du personnage, lélève devait parcourir les mêmes étapes de découverte de la situation de communication de nimporte quel texte. Il se pose les mêmes questions : Il se pose les mêmes questions : où se trouve le personnageoù se trouve le personnage qui il estqui il est quand la scène se déroule ( période, moment précis )quand la scène se déroule ( période, moment précis ) quelle est lintention communicative du personnage, quel est le message quil veut transmettre.quelle est lintention communicative du personnage, quel est le message quil veut transmettre. Après avoir compris son nouveau statut, cette autre identité qui lui revient, lélève trouvera plus facilement la façon dadapter la tonalité, le regard et le geste, à la situation. Les petits spectacles que nous avons mis en scène, concernaient des textes de : Bernard Da Costa ( « La Dernière enquête de lInspecteur Drive « )Bernard Da Costa ( « La Dernière enquête de lInspecteur Drive « ) Tardieu ( « La Société Apollon «, « Un mot pour un autre «, « Finissez vos phrases « ) )Tardieu ( « La Société Apollon «, « Un mot pour un autre «, « Finissez vos phrases « ) ) Roland Dubillard ( Le Plongeon «, « Le Compte-gouttes «, « L Examen » )Roland Dubillard ( Le Plongeon «, « Le Compte-gouttes «, « L Examen » ) Raymond Quenneau ( « Exercices de style « )Raymond Quenneau ( « Exercices de style « ) Raymond Devos (« Sans dessus – dessous » )Raymond Devos (« Sans dessus – dessous » ) Guy Foissy ( « L Enfant mort sur le trottoir « )Guy Foissy ( « L Enfant mort sur le trottoir « ) Karl Valentin ( Le Rôti de lièvre «, « Le Chapelier « )Karl Valentin ( Le Rôti de lièvre «, « Le Chapelier « ) « L Homme en colère «« L Homme en colère « Petre Ispirescu « Jeunesse Eternelle «Petre Ispirescu « Jeunesse Eternelle «

5 Parfois le geste est plus important que la parole car il transmettait, par lui-même le sens.Par exemple, le travail sur la pièce de Tardieu « Finissez vos phrases « a exigé de la part des élèves, un long exercice de compréhension des bouts de texte qui nétaient pas prononcés. Cétait une espèce de reconstitution du texte.Voici un exemple extrait du texte du texte : « Monsieur A Mais, au fait ! Puis-vous demander où vous … ? Madame B ( très précise et décidée ) Mais pas de ! Non, non, rien. Je vais jusquau, pour aller chercher mon. Puis je reviens à la. Monsieur A ( engageant et galant, offrant son bras ) Me permettez – vous de … ? Madame B Mais, bien entendu ! Nous ferons ensemble un bout de. « Mais, bien entendu ! Nous ferons ensemble un bout de. « Dautres fois, lensemble du groupe créait lambiance qui dévoilait toute une atmosphère. Nos élèves ont réalisé la traduction dun conte roumain, et ensuite nous lavons mis en scène. Lactivité a été très créative Les gestes du groupe suggéraient la peur, lémerveillement, la stupéfaction, mais aussi les phénomènes de la nature.

6 Toute notre activité dans latelier de théâtre se déroule avec la collaboration dune comédienne professionnelle. Cest elle qui a présenté aux élèves quelques attitudes corporelles et leur signification implicite.Ils ont beaucoup appris, également, à loccasion des ateliers de théâtre auxquels ils ont participé, chaque fois quils participaient à un festival de théâtre. De cette façon ils ont compris que lexpression théâtrale était soumise à un code, comme dans dautres domaines. Ce code était fait de gestes et dattitudes ayant une signification implicite. Par exemple :

7 ATTITUDES CORPORELLES : SIGNIFICATIONS IMPLICITES : Se gratter -loreille -laile du nez - les cheveux On a quelque chose dennuyeux à dire.Ne pas savoir par quel bout prendre les choses

8 Manipuler un objet ( ex. lunettes ), Intérêt, mais sentiment que la situation tourne en rond.Agressivité. Impatience. Exaspération.

9 Se frotter les cuisses, les jambes du plat de la paume des mains. du plat de la paume des mains. Frotter la table de la main. Autosatisfaction.Contentement de soi ou impatience Autosatisfaction.Contentement de soi ou impatience pour accélérer le rythme ou désir de prise de parole. pour accélérer le rythme ou désir de prise de parole.

10 Se tenir le dessous du menton Dans la paume de la main. Attention patiente et désabusée.

11 Geste sur le côté. Démonstration, alternative ( doublée) certitude. Démonstration, alternative ( doublée) certitude.

12 Geste devant soi. Référence au futur, à linterlocuteur, conviction.

13 Geste derrière soi. Référence au passé, désintéressement.

14 Geste vers le bas Hic et nunc, référence au présent.

15 Mains ouvertes. Fatalité, offrande, référence aux puissances supérieures. Fatalité, offrande, référence aux puissances supérieures.

16 Croiser les bras. Croiser les mains. Attention soutenue, politesse, respect Attention soutenue, politesse, respect dautrui...Neutralité : participation sans dautrui...Neutralité : participation sans excès ni défaut. excès ni défaut.

17 Lèvres ramenées sous le nez. Doute, inacceptation, moue dubitative. dubitative.

18 Poing fermé agité. Conviction.Appel à la cohésion

19 Mains en avant, bras repliés. Appel au calme. Tête baissée. Culpabilité, timidité. Hochement de tête latéral. Dénégation, doute. Hochement de tête vertical. Acceptation, certitude. Froncer les sourcils. Etonnement, doute, incompréhension, concentration. Etonnement, doute, incompréhension, concentration.

20 Yeux exorbités Stupeur, indignation, surprise. Tapotement des doigts. Désintérêt, énervement, exaspération, Désintérêt, énervement, exaspération, inadéquation du rythme du dialogue avec son inadéquation du rythme du dialogue avec son rythme propre rythme propre.

21 Quitter les lunettes. Dédoublement du personnage.Un changement de modalité dintervention. Regarder sa montre. Impatience, exaspération, ennui, préoccupation.

22

23

24

25 A travers cette activité théâtrale, lélève apprend à observer les spectacles des professionnels, et à les juger par lui-même. Il développe lintérêt et le plaisir daller au théâtre. Finalement on comprend quune manifestation théâtrale est un ensemble de signes. Toutes les réalités de la scène, le texte de lauteur, le jeu de lacteur, léclairage, sont des réalités qui représentent dautres réalités. Lacteur représente un personnage. La scène représente le lieu de laction. La lumière blanche représente le jour, la lumière bleue la nuit. La musique représente un événement. Lart dramatique est un art de la représentation ; et cela de façon uniforme dans tous ses éléments.

26 La fonction représentative de le scène, sapplique, également aux autres aspects du phénomène théâtral. Dans les pièces radiophoniques, la voix et le son représentent non seulement des personnages dramatiques, mais tous les autres phénomènes du théâtre. : scène, décors, accessoires, éclairage. La radio utilise pour tout cela des SIGNES SONNORES.On peut parler de décor acoustique. Nous découvrons avec stupéfaction que lespace scénique nest pas nécessairement un espace mais que le son peut également représenter une scène, la musique être événement, le décor message.Lauteur et le metteur en scène peuvent suggérer la scène par ce phénomène sonore, qui répond le mieux à leurs intentions. Le lieu théâtral est le lieu dune action, dun événement représenté. Cest un lieu déchange et de communication complexe. Le spectacle théâtral doit donner au spectateur lillusion dune union parfaite du réel et de limaginaire. Prof. Maria Radu Prof. Maria Radu


Télécharger ppt "LYCEE « NICHITA STANESCU » PLOIESTI ROUMANIE LA PRATIQUE THEATRALE DANS L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS LANGUE ETRANGERE LENTREE DANS LE SENS PAR LE CORPS Rapport."

Présentations similaires


Annonces Google