La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Explications cognitivo-comportementales de la relation stress-détresse: Le Coping Gestion du stress, coping et adaptation Patrice Renaud, PhD Département.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Explications cognitivo-comportementales de la relation stress-détresse: Le Coping Gestion du stress, coping et adaptation Patrice Renaud, PhD Département."— Transcription de la présentation:

1 Explications cognitivo-comportementales de la relation stress-détresse: Le Coping Gestion du stress, coping et adaptation Patrice Renaud, PhD Département de psychoéducation et de psychologie UQO

2 Le stress perçu Lindsay et Norman (1980): dans une situation stressante, lévaluation subjective est plus importante que les faits objectifs Pas une réaction stéréotypée mais réponse tributaire de la perception et de linterprétation de la situation (facteurs perceptifs, cognitifs, affectifs et motivationnels) Importance de lévaluation du contexte (cognitif)

3 Le stress perçu (suite) Stress ne peut être strictement expliqué par les stimuli (stresseur) et par la réponse (émotion) Besoin de processus intermédiaires sinterposant entre lagression et lorganisme: la perception est un facteur central La mort du conjoint à un impact différent suivant la perception du veuf (ou de la veuve); Rodin et coll., 1994 Cest le stress perçu par les individus et concernant des événements de la vie quotidienne et du passé récent qui est le plus prédictif des troubles de santé psychique et physique ultérieurs

4 Le contrôle perçu Lazarus et Folkman (1984): le stress consiste donc en une transaction entre la personne et lenvironnement dans laquelle la situation est évaluée par lindividu comme débordant ses ressources et pouvant affecter son bien-être La connaissance de notre capacité de contrôler une situation stressante serait donc un 2e facteur cognitif modérant la relation stress-émotion Cette croyance dépend de lévaluation subjective des ressources personnelles et sociales disponibles

5 Le contrôle perçu Ressources personnelles Lieu de contrôle Dimensions stables de la personnalité: perception ou non dune relation causale entre son comportement et les résultats qui en découlent (Rotter, 1966; Échelle de Rotter) Lieu de contrôle (locus of control) –Interne: croyance généralisée selon laquelle ce qui arrive dépend du sujet –Externe: croyance généralisée selon laquelle ce qui arrive est attribuable à des facteurs externes (chance, hasard, destin, autrui) soliditéLe lieu de contrôle (1) serait lun des trois facteurs responsables dun trait de personnalité appelé solidité (hardiness): sens de maîtrise personnelle des événements stressants (Kobasa et coll., 1982; Steptoe, 1991) Engagement (2): sens de responsabilité et dengagement face aux activités quotidiennes Défi (3): souplesse dadaptation aux changements inattendus, les stresseurs sont perçus comme des défis et nos comme des menaces

6 Le contrôle perçu Ressources personnelles et détresse émotionnelle Le contrôle interne est un modérateur significatif du stress (stress buffer) Le contrôle externe amplifie les effets négatifs des stresseurs Dans situation ambiguë, le contrôle interne amène une interprétation de la situation comme étant contrôlable Lattribution causale (Weiner, 1985) serait un autre modérateur de la relation stress-émotion: indique dans quelle mesure la cause est perçue comme étant sujette au contrôle personnel

7 Le contrôle perçu Ressources personnelles et détresse émotionnelle (suite) La gravité du PTSD de guerre est positivement corrélée avec le fait dattribuer les événements négatifs à des causes externes, stables et incontrôlables (Solomon, 1989) Même chose pour maladie Important de distinguer lieu de contrôle interne associé à de la culpabilité (causalité interne caractérologique) à celui associé à de la responsabilité (causalité interne comportementale)

8 Le contrôle perçu Soutien social Soutien social: autre modérateur efficace de la relation stress-émotion Vient de la sociologie de la santé Déf.: transaction interpersonnelle nécessitant lun des éléments suivants: intérêt émotionnel, aide contributive, connaissances ou une appréciation sur lenvironnement Steptoe (1991): –Lintimité affective –Laide matérielle –Lapport dinformations et de conseils

9 Le contrôle perçu Soutien social et détresse émotionnelle Clairement, le soutien social diminue la détresse De Araujo, 1973: effet du soutien social auprès de 50 asthmatiques –Si pas dévénements stressants – » faible taux de corticostéroïdes –Si événements stressants – » hauts taux de corticostéroïdes mais seulement si pas de soutien social Résultats similaires avec femmes enceintes et complications post-natales (Nuckolls,1972)

10 Le contrôle perçu Soutien social et lieu de contrôle Interaction entre soutien social et lieu de contrôle (Sandler et coll., 1982; Lecourt et coll., 1984) Soutien social plus efficace chez les individus avec un lieu de contrôle interne Explication: les individus avec un lieu de contrôle interne utilisent le soutien social comme un moyen pour les aider à faire face aux événements stressants

11 Le Coping

12 Le coping: variable cognitivo- comportementale modérant la relation stress-détresse Étymologie: angl. to cope (affronter, faire face, venir à bout, sen tirer, etc.), lui même du vieux français: coup, couper, frapper, et au-delà, du latin colpus, colaphus, et du grec kolaphos: frapper de façon vive et répétitive, notamment avec la main Définition (Lazarus et Launier, 1978): ensemble des processus quun individu interpose entre lui et lévénement perçu comme menaçant, pour maîtriser, tolérer ou diminuer limpact de celui-ci sur son bien-être psychologique et physique Le coping implique lexistence dun problème (réel ou imaginé) et la mise en place dune réponse – » processus actif Efforts cognitifs et comportementaux

13 Le coping Approches traditionnelles Les défenses du moi Les défenses du moi: ensemble dopérations cognitives inconscientes dont la finalité est de diminuer ou supprimer langoisse Proches des mécanismes de défense freudien Déni: le sujet perçoit et constate la réalité tout en niant certains de ses éléments péjoratifs ou insupportables Isolation: le cours de la pensée se bloque autour dune idée ou dune représentation, empêchant ainsi une compréhension de ce qui arrive Intellectualisation: le sujet a une interprétation cohérente, logique, de ce qui lui arrive Le critère essentiel de la réussite du coping concerne ici la qualité du processus et la qualité du devenir psychologique et physique

14 Le coping Approches traditionnelles Les défenses du moi (suite) Une définition complète du coping nécessite dinclure à la fois les fonctions de régulation émotionnelle et de résolution de problème, i.e. les stratégies inconscientes et conscientes que lindividu met en place pour sajuster à un événement quil perçoit comme menaçant

15 Le coping Approches traditionnelles Les traits de personnalité Le coping comme un trait de personnalité –Répression-sensibilité (Byrne, 1961) –Le fatalisme (Wheaton, 1983) –Lendurance (Kobasa et coll., 1982) Cependant, plusieurs recherches démontrent de faibles corrélations entre les traits de personnalité et les stratégies de coping: –La nature multidimensionnelle du processus actuel de coping ne peut être prédite par une mesure unidimensionnelle telle que le trait de personnalité –Le caractère mouvant du processus de coping: change dans le temps, influencé par lapprentissage et le contexte

16 Le coping Approches traditionnelles Les traits de personnalité (suite) Pearlin et Schooler, 1978: les stratégies cognitives sont davantage adoptées lorsque les événements sont incontrôlables (auto-régulation émotionnelle); les stratégies comportementales sont utilisées lorsquil y a possibilité de changement de la situation Selon Lazarus et Folkman (1984), il faut sintéresser autant à ce que lindividu est quà ce quil fait La notion de coping permet de tenir compte à la fois des dispositions personnelles stables (ressources) et des modalités comportementales effectivement à lœuvre dans différentes situations de stress (réponses)

17 Théorie cognitive du stress et coping

18 Le coping comme modérateur de la relation événement stressant-détresse émotionnelle Le stress ne dépend pas seulement de lévénement ni de lindividu, mais dune transaction entre lindividu et lenvironnement Réponse = résultat dun déséquilibre entre exigences de la situation et les ressources de lindividu Selon le modèle transactionnel du stress, les stresseurs passent à travers une série de filtres qui ont pour fonction de modifier lévénement stressant et donc damplifier ou de diminuer la réaction de stress

19 Mécanismes filtrant limpact du stresseur sur lindividu stresseur Réactions de stress Perception du stresseur Méc. défense Efforts conscients

20 Lévaluation et le coping Folkman et Lazarus (1988) estiment que lévaluation et le coping sont les deux médiateurs fondamentaux de la relation entre lindividu et son environnement Évaluation: processus cognitif à travers lequel un individu évalue de quelle façon une situation particulière peut mettre en danger son bien-être et quelles sont ses ressources pour y faire face Coping: ensemble des processus quun individu interpose entre lui et lévénement perçu comme menaçant, pour maîtriser, tolérer ou diminuer limpact de celui-ci sur son bien-être psychologique et physique

21 Lévaluation Folkman et Lazarus (1988)

22 Lévaluation Lévaluation primaire vs secondaire Lazarus et Folkman (1984) A)Primaire –Évaluation par laquelle le sujet évalue ce quil y a en jeu (ex.: perte, menace, défi, etc.) –Contribue à la nature et à lintensité de lémotion vécue B)Secondaire Processus par lequel lindividu se demande ce quil peut faire pour remédier à la perte, prévenir la menace ou obtenir le bénéfice Oriente le coping Détermine si coping centré sur lémotion ou coping centré sur le problème

23 Lévaluation Lévaluation et les ressources personnelles Folkman et Lazarus (1988) Les processus dévaluation sont influencés par les caractéristiques personnelles antérieures et les variables environnementales Caractéristiques personnelles –Les croyances Religieuses, morales; lieu de contrôle –Lendurance Hardiness, propension stable de lindividu à être résistant aux exigences extérieures –Lanxiété-trait (Spielberg et al., 1983) Tendance générale à percevoir les situations aversives comme menaçantes Ces facteurs sont dautant plus importants que la situation est ambiguë (seuls sources dinformation)

24 Lévaluation Lévaluation et les caractéristiques environnementales Folkman et Lazarus (1988) Le choix du type de coping est intimement lié aux caractéristiques environnementales –Les caractéristiques de la situation La nature du danger, son imminence, sa durée Les stratégies de coping centrées sur le problème sont choisis lorsque la situation est susceptible de changer, sinon on se concentre sur lémotion –Les ressources sociales Entourage familial, social, professionnel Un soutien social faible est un facteur de vulnérabilité au stress

25 Le coping Folkman et Lazarus (1988)

26 Le coping ou les stratégies dajustement au stress Le coping peut moduler lémotion de différentes façons A) LÉvitement-Vigilance: Faire varier lattention –Éviter linfo perturbatrice –Pensée magique –Usage de drogues et dalcool –Répit temporaire suivi de symptômes plus importants –Focaliser lattention sur le problème pour le régler –Recherche dinfo –Peut aider mais peut aussi augmenter la tension associée à lémotion lorsque le contrôle est impossible

27 Le coping ou les stratégies dajustement au stress (suite) B) Les activités cognitives apparentées au déni –Altérer la signification subjective de la situation en ayant recours à des activités cognitives sapparentant au déni –Efficaces lorsque le coping centré sur le problème est impossible ou pour diminuer la tension émotionnelle sur de courtes périodes –Génèrent des émotions positives –Prise de distance par distraction (penser à quelque chose dagréable) –Exagérer les aspects positifs –Diminuer les aspects négatifs –Faire de lhumour –Réévaluer positivement (menace transformée en défi)

28 Le coping ou les stratégies dajustement au stress (suite) C) Les efforts comportementaux actifs –Modification directe des termes mêmes de la relation personne environnement –Affrontement direct du problème –Élaboration et mise en œuvre de plans daction

29 La séquence évaluation-action- réévaluation détermine lefficacité des stratégies de coping Ressources personnelles (croyances, lieu de ctrl, traits de personnalité) Évaluation de lévénement Stratégies de coping Facteurs environn. (caract. de la situation et soutien social) Réévaluation- Feedback

30 Classification des méthodes coping et méthodes dévaluation Coping centré sur lémotion: –Régulation de la détresse émotionnelle Coping centré sur le problème –Gestion du problème à lorigine de la détresse

31 Classification des méthodes coping et méthodes dévaluation (suite) Les échelles de coping (The ways of coping checklist; Lazarus et Folkman, 1984): –La résolution du problème (y compris recherche dinfos) –Lesprit combatif ou lacceptation de la confrontation –La prise de distance ou la minimisation des menaces –La réévaluation positive –Lauto-accusation –La fuite-évitement –La recherche dun soutien social –La maîtrise de soi Deux premières échelles: coping centré sur le problème

32 Efficacité des stratégies de coping Efficace si permet contrôle sur événement stressant (Laborit, 1979) Généralement le coping actif est plus efficace que le coping passif pour diminuer la détresse émotionnelle (anxiété, dépression) Il ny a pas de stratégies de coping efficaces en soi, indépendamment des caractéristiques personnelles et perceptivo-cognitives du sujet ainsi que des particularités des situations stressantes Lévitement est plus efficace peu de temps après la survenue du stresseur (0 à 3 jours) alors que les stratégies actives sont plus efficaces à long terme (à partir de deux semaines)


Télécharger ppt "Explications cognitivo-comportementales de la relation stress-détresse: Le Coping Gestion du stress, coping et adaptation Patrice Renaud, PhD Département."

Présentations similaires


Annonces Google