La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cest quoi la SEP constitué du Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. Comparé avec le fil électrique,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cest quoi la SEP constitué du Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. Comparé avec le fil électrique,"— Transcription de la présentation:

1

2

3 Cest quoi la SEP constitué du Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. Comparé avec le fil électrique, on peut dire que : le câble est «laxone» qui véhicule linflux nerveux composé de neurones et de sa gaine protectrice, la myéline, nourrit le neurone et son axone Quand la gaine, la myéline, est enflammée, linflux nerveux est perturbé et explique la maladie et ses troubles au niveau, soit du cerveau, soit de la moelle épinière. Le terme plaques vient des zones brunâtres observées et résultant de cette inflammation. La SEP est une maladie auto-immune dont le système de défense «semballe» et attaque les propres éléments de lorganisme.

4

5 Facteurs endogènes : génétiques < 15% Il existe, rarement, des familles avec plusieurs cas de SEP Facteurs exogènes : dépendant de lenvironnement * infections pas encore établis* climat scientifiquement* stress * alimentation Ces paramètres bien agencés font le «lit» de la maladie. Pourquoi la SEP

6 Qui a la SEP ? environ en France cas nouveaux estimés chaque année Sexe : 2 femmes pour 1 homme Age dapparition : 20 – 40 ans Répartition géographique : - le nombre de cas en Europe du nord est le double de celui observé en Europe du sud - rares dans lhémisphère sud Couleur de la peau : la blanche plus touchée que les autres

7 Les symptômes de la SEP - Divers - Difficultés de diagnostic Troubles moteurs :faiblesse musculaire troubles de la coordination des mouvements Troubles sensitifs :fourmillements brûlures douleurs Troubles oculaires :névrite optique baisse de lacuité visuelle vision double Troubles génito urinaires : fuite ou rétention urinaire troubles sexuels Signes généraux :fatigue anxiété troubles de la concentration

8 Evolutionde la SEP Evolution de la SEP Forme primaire progressive : 15 % des cas - la maladie ou gène neurologique sinstalle régulièrement sans phénomène de poussée Forme évoluant par poussée ou rémittente, évoluant en phase chronique secondaire progressive : 85 % des cas - la fréquence est variable dune personne à lautre Chaque cas est un cas individuel et très variable dun patient à un autre.

9 Diagnosticde la SEP Diagnostic de la SEP Sur des données cliniques (symptômes) IRM Analyses du liquide céphalorachidien prélevé par ponction lombaire Lannonce du diagnostic au malade par le neurologue est une étape difficile.

10 Traitements de la SEP Stratégie thérapeutique Traitements de la poussée Traitements de fond Traitements symptomatiques Corticoïdes Perfusions 3 jours Immunomodulateurs Injection intramusculaire sous cutanée 1 à 3 fois par semaine troubles urinaires troubles du tonus musculaire troubles psychologiques troubles sexuels fatigue douleur

11 Effets secondaires des traitements de la SEP Corticoïdes : ulcération tension artérielle, oculaire décalcification prolifération microbienne Immunomodulateurs (Interférons bêta) : fièvre, frisson, courbatures, maux de tête serrement thoracique troubles cutanés Immunosuppresseurs : risques infectieux cardiaque hématologique vésicale

12

13 La SEP et le travail Quelques remarques - Continuer à travailler est essentiel à léquilibre psychologique, quand cest possible. - Le maintien dune insertion professionnelle peut être difficile. - Seuls 20 à 30 % des patients travaillent quelque soit le stade de la maladie. - On constate, dans la majorité des cas, une perte demploi quelques années après la découverte de la maladie. - La crainte de perdre son emploi, empêche la personne salariée dinformer son employeur, ses collègues ou le médecin du travail, de sa maladie. - La fatigue, les troubles cognitifs, lirritabilité ont un profond retentissement sur la vie professionnelle.

14 Les principes généraux à retenir Evaluer la situation Pas de décision hâtive : démission ou réduction du temps de travail. Ne pas céder à la pression de certains employeurs. Discuter avec le médecin du travail. Viser le maintien dans lemploi avec aménagements du temps ou du poste. Envisager le reclassement dans lentreprise. Nenvisager le reclassement professionnel quen dernier recours. La SEP et le travail (suite)

15 Données chiffrées Poste chargée dinsertion professionnelle A.P.F. 33 Sur 100 personnes handicapées moteurs suivies : 14 ont une SEP En emploi2 Arrêt de travail2 En formation2 En recherche demploi2 Aggravation du handicap 4 En recherche de projet professionnel 2 TOTAL14

16 La SEP et lEurope Grandes disparités en matière de prise en charge tant sur le plan médical que social Dépend des moyens financiers réservés dans le cadre des politiques sanitaires et sociales Pays Scandinaves en pointe dans la prise en charge en raison du domicile et à lhôpital par les équipes de soins En réadaptation, les principaux centres pilotes (traitements, accompagnement, soutien psychologique, aides techniques…) se situent au Danemark, Allemagne, Finlande, Suisse et France (Rennes) On note davantage déchanges dinformations et déchanges didées par les Web-sites et CD-Rom.


Télécharger ppt "Cest quoi la SEP constitué du Maladie du système nerveux central (SNC) qui est constitué du cerveau et la moelle épinière. Comparé avec le fil électrique,"

Présentations similaires


Annonces Google