La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1. Étymologie / Définition : Guerre / juste (justice, équité) 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon philo sur la guerre. 3. Questions / Discussion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1. Étymologie / Définition : Guerre / juste (justice, équité) 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon philo sur la guerre. 3. Questions / Discussion."— Transcription de la présentation:

1 1. Étymologie / Définition : Guerre / juste (justice, équité) 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon philo sur la guerre. 3. Questions / Discussion : Deux questions préalables avant dessayer de répondre à la question Y a-t-il des guerres justes ? 4. Tentative de conclusion Café-Philo à la médiathèque de Béziers animé par Jean-Paul Colin le 25 novembre 2008

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Guerre : Guerre : Mot dorigine germanique issu de werra (la guerre) Juste : Juste : Provient du latin justus, de justitia (la justice) Définitions : Définitions : Le Robert : Guerre : Guerre : Lutte armée entre groupes sociaux et spécialement entre Etats. Juste : Juste : Qui agit conformément à la justice, à léquité. Dictionnaire de philosophie Durozoi / Roussel : Guerre : Guerre : Même définition que le Robert. Juste : Juste : La notion de justice désigne : dune part, le principe moral qui exige le respect de la norme du droit (ordre juridico-politique). dautre part, la vertu qui consiste à respecter les droits dautrui (ordre moral).

3 Petit tour dhorizon philo 1.Platon ( /- 348) : Pour Platon, les causes de la guerre sont dues aux passions humaines. Cest sur le concept du refus de la soumission aux passions que sadossent bon nombre de philosophies pacifistes, telle celle dAlain (1868 / 1951). 2.La guerre juste : Au Moyen Age notamment, cette notion a pu prévaloir parce que, pour son salut, lEtat se devait dêtre le glaive de lautorité spirituelle qui indiquait la voie à suivre. 3.Machiavel (1469 /1527) : Fut lun des premiers à rejeter cette conception religieuse et à laïciser le politique. Mais, la fin justifiait toujours les moyens et, comme pour Clausewitz (1780 / 1831), la guerre nétait que la continuation de la politique par dautres moyens. 4.La guerre inéluctable : Hegel (1770 /1831) pensait que la guerre était une nécessité biologique, instrument du progrès de lhumanité, Proudhon (1809 /1865) estimait que lhumanité sest affirmée et civilisée dans et par la guerre. 5.En finir avec la guerre : Kant (1724 /1804) avait ouvert la voie de la réflexion sur la paix internationale durable dans son Projet de paix perpétuelle (1795) qui débouche sur la nécessité de voir se généraliser la démocratie. Hannah Arendt (1906 / 1975) estimait que la mise hors la loi de la guerre était désormais un enjeu essentiel et prioritaire car en cas de guerre nucléaire totale, que lun ou lautre gagne, ce serait la fin de lhumanité, autrement dit un crime contre lhumanité Si aujourdhui lobjectif de règne du droit paraît à peu près clair, la question des moyens à employer pour y parvenir continue de diviser tragiquement le monde. En effet, à supposer quil y ait des guerres justes, la détermination des cas relevant de cette catégorie est pour le moins problématique.

4 Questions : 1.La raison peut-elle justifier la violence ? 2.Le pacifisme est-il une vertu ? 3.Y a-t-il des guerres justes ?

5 1.La raison peut-elle justifier la violence ? Force et violence, est-ce la même chose ? La violence est-elle morale ? Y a-t-il des cas où la raison peut justifier la violence ? Si oui, à quelles conditions ?

6 1. La raison peut-elle justifier la violence ? 1.La violence / la force sont-elles morales ? La violence est lusage immodéré de la force. Le contraire de la violence est une vertu, cest la douceur. Etre doux, cest être pacifique. Le contraire de la force nest pas une vertu, cest la faiblesse. Si la morale désapprouve la violence, la raison peut la justifier au cas où lusage de la non-violence ne suffirait pas et où son absence serait pire. La morale désapprouve la violence. Mais elle approuve la force, puisque la force dâme, le courage est une vertu. 2.La raison peut-elle justifier la violence ? On oppose souvent la force au droit : en effet, de même que le droit du plus faible nest pas une force, le droit du plus fort nest pas un droit. Cest pourquoi dit ACS, « Nous avons besoin dun Etat pour que la force et le droit aillent ensemble. » La violence est une faute, sauf quand elle est indispensable et légitime. Contre les faibles ou les doux, la violence est impardonnable. Mais contre les violents, en revanche, on ne peut se linterdire absolument. La non-violence nest bonne que si elle est efficace soulignait Simone Weil : Gandhi contre les anglais est admirable, mais cela ne donne pas tort aux résistants contre les nazis, ni aux Alliés contre la Wehrmacht. La violence nest acceptable que lorsque son absence serait pire. Cest ce qui nécessite que la violence défensive soit encadrée et proportionnée à la violence offensive.

7 2.Le pacifisme est-il une vertu ? Pacifique et pacifiste est-ce la même chose ? Toute paix est-elle bonne ? Le pacifisme : vertu ou idéologie ? Doit-on tolérer lintolérable ? La paix est-elle un but ou un moyen ? Le pacifisme est-il de langélisme ?

8 2. Le pacifisme est-il une vertu ? 1.Pacifique ? Etre pacifique, ce nest pas une opinion, cest une vertu. Etre doux, cest être pacifique. Toutefois, cela nimplique pas que toute paix soit bonne, ni même acceptable. Etre pacifique, cest désirer la paix, mais pas à nimporte quel prix et sans sinterdire absolument la violence ou la guerre. Cest notamment la position de Spinoza (1632 / 1677) : « La guerre ne doit être entreprise quen vue de la paix, et dune paix qui soit celle non de la servitude mais dune population libre ». Etre pacifique est une vertu. Etre pacifiste, nest pas une vertu, cest une idéologie. Sil ne fait pas de doute que le belliciste est barbare; le pacifiste nest il pas angélique ou lâche dès lors quil sexpose à tolérer lintolérable ? 2.Pacifiste ? Etre pacifiste, ce nest pas une vertu, cest une opinion, une doctrine ou une idéologie qui juge que la guerre ne saurait être justifiée par rien. Pour le pacifiste, la paix, en toutes circonstances, vaut mieux. La paix est non seulement un but, mais un moyen; lunique moyen. Ce qui revient à penser que le pacifiste est prêt à tolérer lintolérable au cas où la non- violence ne suffirait pas pour en sortir. Etre pacifique, est une vertu, cest faire de la paix son but. Cela ne prouve pas, hélas, que la paix suffise toujours comme moyen. Tout comme le bellicisme, le pacifisme est une idéologie. Si le bellicisme est de la barbarie, le pacifisme nest-il pas de langélisme ? On ne confondra pas, être pacifique avec être pacifiste (le pacifisme)

9 Y a-t-il des guerres justes ? Quest-ce que tolérer ? Doit-on tout tolérer ? Lintolérable peut-il justifier la guerre ? Une guerre justifiée est-elle juste au sens de justice ?

10 3. Y a-t-il des guerres justes ? 1.Quest-ce que tolérer ? Doit-on tout tolérer ? Tolérer, cest laisser faire ce quon pourrait empêcher ou punir. Tolérer, cest sinterdire dinterdire au nom de la liberté. ACS dit « Cest aimer la liberté plus que son propre camp, le débat plus que la contrainte, la paix plus que la victoire ». Mais doit-on pour autant tout tolérer ? Evidemment, non, puisquil faudrait aussi tolérer lintolérance, y compris quand elle menace la liberté. « Que toute guerre soit injuste, dans son atroce déroulement, cela ne prouve pas que toute paix soit supportable, ni même admissible. » Dit ACS. La tolérance, nest ni laxisme ni faiblesse. Il nest pas interdit dinterdire, mais seulement dinterdire dattaquer ce qui doit être protégé. Si les guerres de défense des droits de lhomme, peuvent apparaître justes, toute guerre nest-elle pas néanmoins injuste dans son atroce déroulement ? 2.Lintolérable peut-il justifier la guerre ? On peut qualifier dintolérable tout ce qui rendrait la tolérance suicidaire ou coupable de complicité avec ce qui porte atteinte aux droits de lhomme, à la liberté. Qui pourrait contester par exemple quune guerre défensive ne soit pas juste ? Qui pourrait penser dune façon générale, que lon puisse porter atteinte aux droits de lhomme sans réagir, voire, le cas échéant, recourir à la guerre dans les cas ultimes ? Est-ce à dire pour autant quune telle guerre serait strictement juste (au sens de justice) ? On pourrait le penser si elle ne tuait que des coupables, ce qui nest hélas jamais à 100% le cas.

11 La guerre est donnée; la paix il faut la faire. Cest ce qui donne raison aux pacifiques, sans donner tort aux militaires. André Comte-Sponville Entre les écueils de langélisme et de la barbarie, la voie possible pour une guerre juste nest-elle pas éminemment étroite ?

12 Vous pourrez retrouver ce diaporama ainsi quune liste de citations sur la guerre aux adresses internet ci-après : aux adresses internet ci-après : (Café-Philo agathois animé par JP Colin)


Télécharger ppt "1. Étymologie / Définition : Guerre / juste (justice, équité) 2. Notions / Concepts : Petit tour dhorizon philo sur la guerre. 3. Questions / Discussion."

Présentations similaires


Annonces Google