La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Hémorragie digestive haute survenant en amont de langle de Treitz 80% des hémorragies digestives mortalité 10% importance du terrain diagnostic étiologique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Hémorragie digestive haute survenant en amont de langle de Treitz 80% des hémorragies digestives mortalité 10% importance du terrain diagnostic étiologique."— Transcription de la présentation:

1 Hémorragie digestive haute survenant en amont de langle de Treitz 80% des hémorragies digestives mortalité 10% importance du terrain diagnostic étiologique dans 90% des cas endoscopie examen clé

2 Incidence et étiologies incidence annuelle 1/1000 habitants ulcère et ulcération gastro-duodénale :40% hypertension portale: 30% gastrite et duodénite aiguës : 15% Mallory-Weiss, tumeurs malignes, hernies hiatales, oesophagite peptique, ulcère de Dieulafoy, hémobilie

3 Pronostic Structure d hospitalisation Rythme de la surveillance endoscopique Score de Rockall (Gut 1996;38: ) choc, comorbidité, diagnostic endoscopique et signes endoscopiques de saignement important

4 Pronostic en cas de cirrhose Gravité de latteinte hépatique 50% si Child C vs 10% si Child A Age> 60 ans, insuffisance rénale Etiologie de la cirrhose, atcd hémorragique Nbre de culots transfusés???

5 Diagnostic Hématémèse: 2/3 Méléna: 1/5 Hématochézie <5% collapsus/choc sans saignement extériorisé hémoptysie, sgt bucco dentaire, ORL

6 Retentissement hémodynamique Abondance du saignement? Pouls, pression artérielle, marbrures, sueurs PAS 120, sueurs=> 50% de la masse sanguine Orthostatisme 25%

7 Sonde naso-gastrique Confirme le diagnostic et son caractère actif Lavage clair non bilieux: hgie postpylorique? Non contre-indiquée par lexistence de VO Efficacité du lavage si caillots? Avec quel soluté faut-il laver?

8 Une voire deux voies veineuses Groupe, Rh, RAI, ionogramme, bilan hépatique Choc: macromolécules :objectif ? Oxygénothérapie Transfusion: Hb> 7g/dl Endoscopie une fois le patient stabilisé

9 Traitement médical de lulcère hémorragique Acidité et coagulation Maintien du pH gastrique au delà de 6 Intérêt des anti-H2 et des IPP à la phase aiguë de l hémorragie ulcéreuse?

10 Anti-H patients ulcère peptique hémorragique famotidine IV continu sur 72h mortalité (6.2% vs 5%) récidive (23.9% vs 25.5%) chirurgie (15.5% vs 17.1%) Walt Lancet 1992;340:

11 Maintien permanent du pH > 6 Green Gastroenterology 1978;74:38-43 Pas de ttt endoscopique Inhibiteurs de la pompe à protons Suppression efficace de lacidité par la perfusion continue doméprazole Netzer Am J Gastroenterol 1999;94:

12 IPP et ulcère peptique hémorragique Omeprazole vs placebo SANS ttt endoscopique! 220 pts 110/110 :40mg/12h per os pendant 5j arrêt de l hgie (10.9% vs 36.4%) chirurgie 8/110 vs 26/110 omeprazole efficace si caillots adhérents ou vx non suitant aucun effet si saignement en jet ou en nappe Khuroo NJEM 1997;336:

13 IPP et ulcère peptique hémorragique Omeprazole vs placebo après ttt endoscopique 240 pts 120/120 :80mg puis 8mg/h IVSE pdt 3jpuis 20mg/j pendant 2 mois récidive hémorragique à 30 j: 8 vs 27 récidive hémorragique à 3 j: 5 vs 24 pas d effet sur la mortalité ni sur la chirurgie Lau NJEM 2000;343:

14 Traitement endoscopique Quand? Hémorragie active Vaisseau visible Caillot adhérent ?? Comment? Électro-coagulation, injection,sonde thermique, laser, sonde micro-onde, hémoclips le moins coûteux: injection adrénaline

15 Traitement chirurgical et ulcère peptique hémorragique hémorragie active non contrôlée par ttt endoscopique récidive après ttt initialement efficace d emblée si saignement incontrôlable haut risque opératoire: embolisation

16 Aspect endoscopique et pronostic

17 Sang ou caillot adhérent ou Vx visible ou saignt artériel 0 ou taches noires Stigmate de saignement récent Cancer digestif Autre diagnostic MW ou ni lésion/saigne ment récent Diagnostic Ins rénale Ins hépatique Néoplasie Ins Card Cardiopathie ischémique aucuneComorbidité > <60Age (ans) <100 >100 <100 >100 Pouls c/mn PAS mmHg Variable

18 Durée du jeune après lendoscopie Les lésions à faible risque de récidive hémorragique: Mallory Weiss, ulcère propre, sans vaisseau (le jour même) Vaisseau visible, saignement actif (3jours) Caillot?

19 Transjugular Intrahepatic Portosystemic Shunt= TIPS Saignement réfractaire au ttt maximal (10%) Saignement de varice gastrique Opérateur dépendant (perforation cardiaque,cave, portale, hémopéritoine) Cessation immédiate du saignement 73-92% Morbi-mortalité de la procédure faible ? Encéphalopathie % Pas d effet sur la mortalité à distance (607 pts/9 RCT) Affaissement des VO (sinon fistule artério-portale)

20

21 Infection et hémorragie du cirrhotique 39% des décès du cirrhotique Prédictif de la récidive hémorragique Bacille Gram négatif /bactérie Gram positif Procédure invasive (endoscopie, sclérose, intubation) Cathéter central, sonde urinaire

22 Antibiothérapie Nystatine, genta, vanco Rimola. Hepatology 1985 Norfloxacine 800mg pdt 7j Soriano. Gastroenterology 1992 Amox/ac clav bolus + FQ pdt 7j Blaise. Hepatology 1994 Amox/ac clav +FQ 3j Pauwels Hepatology 1996 Ciprofloxacine orale pdt 7j Hsieh Am J Gastroenterol 1998

23 Cirrhotiques/ rupture de VO 46 pts +/45 pts - Amox/ac clav (endoscopie) + Oflo 10j Infections survenant dans les 14j suivant ladmission Infections: 12 vs 52 (52.9% vs 13.3%) p<.001 Infection liquide dascite: 3 vs 7 Infection urinaire: 1 vs 10 BGN : 3 vs 17 CGP: 7 vs 13 Blaise M Hepatology 1994; 20: 34-38

24 Cirrhotique Child C ou récidive 34 pts -/30 pts + Amox/ac clav + Cip 3j après saignement Infections survenant dans les 10j suivant larrêt du saignement, décès, chirurgie Infections: 18 vs 4 (52.9% vs 13.3%) p<.001 Bactériémie 13 vs 3 (38.2% vs 6.7%) p<.01 Infection liquide dascite :7 vs 1 ( 20.6% vs 3.3) Pauwels A Hepatology 1996; 24:

25 Antibiothérapie Méta analyse Bernard Gastroenterology pts 264 +/270- diminution significative infections : odds ratio: 4.64 IC [ ] infection d ascite : odds ratio: 2.84 IC [ ] survie : odds ratio: 1.88 IC [ ]

26

27 Traitement des varices oeso cardiales Traitement endoscopique ++ Traitement médical Traitement endoscopique et médical Importance de la prophylaxie secondaire

28 Hémorragie du cirrhotique Mortalité du 1er épisode : 30 % Mortalité identique pour les récidives Fonction hépatique, saignement actif 1/3 des décès des cirrhotiques 20% à 50% de récidives dans les premiers jours risque majeur pendant les 6 premiers jours

29 Traitement endoscopique Sclérose : polydocanol 1%, 2% / histoacryl Ligature élastique contrôle du saignement initial équivalent: 85% complications sclérose+++: 30% ulcère oesophagien, sténose oesophagienne moins bonne visibilité si hémorragie active Préférer la ligature élastique…mais Pas dintérêt à associer les deux

30 Traitement vasoactif Eviter les récidives précoces (3-5j) terlipressine (effets secondaires) analogues de la somatostatine Administré de plus en plus précocement Administré à tort à 15 % à 30% de patients A maintenir 5 jours (plus fort risque de récidive)

31 Traitement vasoactif terlipressine supérieur au placebo 141pts OR:0.31 [ ] équivalent à la somatostatine:tamponnement diminue les récidives terlipressine + nitré :amélioration de la survie Levacher. Lancet 1995;346: diminue la mortalité: OR: 0.32 [ ] D Amico Hepatology 1995; 22:

32 Traitement vasoactif Analogue de la somatostatine octreotide, vapreotide diminue les récidives Equivalent au ttt endoscopique D Amico Hepatology 1995; 22: Améliore la faisabilité et lefficacité de la sclérothérapie /ligature diminue les besoins transfusionnels. Pas d effet sur la mortalité. Avgerinos A. Lancet 1997;350: Calès P. N Engl J Med 2001;344:22-8

33 Que préférer ? Terlipressine :1-2 mg/4h IV CI: antécédent ischémique, asthme, grossesse Octreotide: 25µg bolus puis 25µg/h IVSE Somatostatine: 250 µg bolus puis 250µg/h IVSE Vapreotide: 50 µg bolus puis 50µg/h IVSE CI: 0

34 HDH liée à HTP Terlipressine ou analogue somatostatine Endoscopie +/- ligature ou sclérose ou colle biologique Maintenir traitement vaso actif au moins 5 jours Antibiothérapie: au moins FQ Béta bloqueurs dès que possible Deuxième sclérose ligature si besoin TIPS

35 Traitement vasoactif Endoscopie Gastropathie VO Varices gastriques hypertensive beta- Sclérose/Ligature Sclérose Colle TIPS HDH et HTPChirurgie Embolisation

36 HDH non liée à HTP Réanimation Endoscopie Autre Ulcère Aspect favorable Aspect défavorable TTT antisécrétoire TTT endoscopique Hgie massive Arrêt Hgie Comorbidité Chirurgie USI/48hSurveillance 3j


Télécharger ppt "Hémorragie digestive haute survenant en amont de langle de Treitz 80% des hémorragies digestives mortalité 10% importance du terrain diagnostic étiologique."

Présentations similaires


Annonces Google