La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Lancement des régions pilotes Lancement dun diagnostic dans les lieux de formation Etat de situation du projet Conférence de presse 22 avril 2003.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Lancement des régions pilotes Lancement dun diagnostic dans les lieux de formation Etat de situation du projet Conférence de presse 22 avril 2003."— Transcription de la présentation:

1 1 Lancement des régions pilotes Lancement dun diagnostic dans les lieux de formation Etat de situation du projet Conférence de presse 22 avril 2003

2 2 Jean-Claude Mermoud, Co-président du CODIR et Président du Conseil dEtat Eric Lehmann, Commandant de la Police cantonale Denis Froidevaux, Chef de lopération police 2000 Michel Francey, Chef du projet Riviera Serge Loutan,Chef de projet sécurité des lieux de formation, Département de la formation et de la jeunesse Prof Martin Killias, Institut de criminologie et de droit pénal Présentation

3 3 Jean-Claude Mermoud, Co-président du CODIR et Président du Conseil dEtat Présentation

4 4 "Une meilleure sécurité pour le canton de Vaud, par une police efficiente, et au service du citoyen" La cause commune

5 5 Ancrage de lopération Police 2000 dans les priorités du Conseil dEtat programme de législature Périmètre de lopération Police 2000 étendu en conséquence Police 2000 et le plan de législature

6 6 Politique des ressources humaines recrutement unique formation unique favoriser la mobilité professionnelle plans de développement personnel à terme : homogénéité de la politique salariale et des conditions cadres Police 2000 point de situation

7 7 Création des conseils régionaux de prévention et de sécurité - CRPS Souplesse du système surtout pour les régions pilotes Police 2000 point de situation

8 8 Aspects financiers Identification des coûts de la sécurité dans le canton police secours - police proximité - 5ème processus Police 2000 point de situation

9 9 Coûts de la sécurité par habitant et par an : minimum : Fs maximum : Fs (Lausanne) district Nyon : Fs district dYverdon : Fs Police 2000 point de situation

10 10 Aspects financiers modèles pour définir les coûts par processus et par district Police 2000 point de situation

11 11 Etapes à venir : fin de lété 2003 hearing avec les communes présentation du modèle de répartition des coûts (calcul financier) 2004 EMPD et EMPL pour lensemble du canton budget et loi Police 2000 point de situation

12 12 Monsieur Eric Lehmann, Commandant de la Police cantonale vaudoise Présentation

13 13 Le cadre général évolue Le périmètre du projet s'élargit Une réalité liée à lévolution de notre environnement

14 14 Une réalité liée à lévolution de notre environnement Augmentation de la demande sociale en matière de sécurité Augmentation des délits et de la violence Diminution des moyens financiers

15 15

16 16 Le cadre général bouge... Nous allons vers Police 2000+, ou ++ Le cadre fixé en 2001 bouge, parce que lenvironnement se modifie Exemples: Nécessité davoir une approche économique de chaque projet et non plus empirique Augmentation et changement de la délinquance Attribution du statut dagent de police judiciaire à tous les policiers Diminution des ressources de lEtat et des communes Renoncement de certaines communes à conserver un corps de police Planning chahuté Partenariat accéléré avec le DFJ Intégration de Lausanne dans la démarche

17 17 Rappel des attentes de la population exprimées dans le diagnostic de la sécurité Priorité 1 Intervention rapide de la police Priorité 2 Patrouilles pédestres uniformées milieu urbain et périurbain Priorité 3 Présence dun poste de quartier ou de village

18 18 Les recommandations : Mieux traiter les incivilités Améliorer lécoute Mieux assister les victimes Augmenter la visibilité policière Prévenir les délits commis par des jeunes Développer le partenariat avec les instances concernées Rappel des recommandations découlant du diagnostic de la sécurité

19 19 Une meilleure qualité de prestation pour les situations urgentes (police-secours) par : une diminution des délais dintervention une prise en charge identique de tous les événements une prise en charge optimale par un seul type de patrouille une présence visible accrue et une meilleure complémentarité entre forces de police un meilleure maillage territorial Quest-ce qui va changer aujourdhui pour les habitants de la Riviera et du district dEchallens?

20 20 Un seul no dappel pour les urgences « police » 117 une seule centrale pour gérer les appels : CET au Centre de la Blécherette à Lausanne Qu est-ce qui va changer aujourdhui pour les habitants de la Riviera et du district dEchallens?

21 21 Une meilleure qualité de prestation pour la sécurité de proximité par : laffectation de ressources exclusivement dédiées à ces missions linstauration dun partenariat structuré le développement dune stratégie de prévention une forte implication des autorités communales à léchelle de la région Quest-ce qui va changer aujourdhui pour les habitants de la Riviera et du district dEchallens?

22 22 Développer des prestations qui répondent en priorité à la demande sociale, ce qui passe par: une co-production par le partenariat une approche proactive qui vise à anticiper une approche par groupe-cible ( jeunes par exemple) une approche orientée résolution des problèmes des programmes de prévention des programmes dactions prioritaires La sécurité de proximité et son axe clef

23 23 Monsieur Denis Froidevaux, Chef de lopération Police 2000 Présentation

24 24 Riviera Secteur Chablais Zone autonome Région gendarmerie Est-Vaudois Jongny Rennaz Chessel Villeneuve Leysin Ormont-Dessous Ormont-Dessus Gryon Ollon Bex Lavey-Morcles Roche Corbeyrier Noville Yvorne Aigle Chardonne Montreux Vevey Veytaux La Tour-de-Peilz Corsier Corseaux Blonay St-Légier- La chiésaz Rossinière Château-dOex Rougemont La région EST

25 25 Effectif Château-d Oex CIR Est Rennaz Villeneuve Veytaux Montreux Blonay St-Légier-La Chiésaz La Tour-de-Peilz Vevey Corsier-s/Vy Corseaux Leysin Ormont- Dessou s Ormont- Dessus Ollon- Villars-s/Ollon Bex Aigle Pol mun : cat IV ouverture 24/24 Pol mun : cat II ouverture variable Pol mun : cat III ouverture Poste C ouverture variable CIR Est Rennaz ouverture 24/24 Poste A : ouverture Poste B : ouverture variable Pol mun : cat IV ouverture 12/24 Pol mun : cat IV ouverture variable Chardonne Pol mun : cat I ouverture variable Les moyens à ce jour dans la région est

26 26 Les patrouilles sont mixtes pour la phase I, soit un policier et un gendarme Elles ont toutes compétences, le policier ayant les mêmes compétences que le gendarme Elles agissent dans leur secteur primaire, mais aussi de manière subsidiaire dans les autres secteurs Seules les patrouilles du CIR agissent sur lA9 et lA12 Les patrouilles mixtes agissent en première priorité sur le secteur RIVIERA et uniquement à titre subsidiaire sur le Chablais Police-secours dès ce jour à 1200

27 27 Délai dintervention des patrouilles police-secours Riviera Gdm et PM Zone urbaine : 5 Zone périurbaine : Zone rurale : Rennaz Villeneuve Chardonne Jongny Montreux Vevey Veytaux La Tour-de-Peilz Corsier Corseaux Blonay St-Légier- La chiésaz CIR Est Processus police-secours

28 28 Réseau des patrouilles selon localisation des moyens A12 CIR CIL A9 CIR Est CIL Riviera 5 ème unité Chablais Rennaz Villeneuve Chardonne Jongny Montreux Vevey Veytaux La Tour-de-Peilz Corsier Corseaux Blonay St-Légier- La chiésaz 10 Effectif total Effectif total CIR 52 ETP CIL 30 ETP 82 Processus police-secours

29 29 CIR RENNAZ CIL Riviera Poste A Postes B Postes C Chef CIR sous-of sup Chef CIR sous-of sup Chef CIL & Chef poste A sous-of sup Chef CIL & Chef poste A sous-of sup Remplaçant Chef région & Chef Police-secours officier Remplaçant Chef région & Chef Police-secours officier Chef de région officier Chef de région officier SûretéSpécialistesRéserve Chefs de postes Chefs de postes Unité dintervention 16 Unité dintervention 17 Unité dintervention 18 Unité dintervention 19 Unité dintervention 20 Unité dintervention Postes autonomes Proximité Poste autonome Effectif : 52Effectif : 30 Aigle Poste A Vevey Processus Police-secours ORGANIGRAMME POLICE-SECOURS RÉGION EST DURANT LA PHASE TEST Processus Police-secours ORGANIGRAMME POLICE-SECOURS RÉGION EST DURANT LA PHASE TEST

30 30 Processus police-secours Zone dEchallens

31 31 Montée en puissance progressive Mise sur pied du Conseil régional de prévention et de sécurité dici fin 2003 Mise sur pied dun contrat local de sécurité dici fin 2003 Formation du personnel dès lété 2003 Projet prévention échelon cantonal terminé pour fin 2003 Mise sur pied du Conseil cantonal de prévention et de sécurité en 2004 Exploitation maximale de tout ce qui a été développé à ce jour Sécurité de proximité

32 32 Objectif Développer des mesures nouvelles répondant aux besoins de sécurité et de tranquillité de la population dans une démarche de partenariat de proximité Axes daction la prévention la répression léducation la résolution de problèmes Contrats locaux de sécurité (CLS)

33 33 Présentation Monsieur Michel Francey, Chef du projet Riviera et Président de lACPMV

34 34 Des opportunités à saisir Rationalisation des tâches Vision région concrétisation des efforts déjà réalisés Regroupement des services - 5ème processus - prise en charge au niveau région (une organisation compétente au service des autorités de décision) Proximité partenariat / problèmes particuliers - intervenants communs

35 35 Sécurité de proximité un processus à découvrir Processus de proximité - évolutif Des modifications progressives dans un champ de vision large Des capacités d adaptation à démontrer Des collaborateurs impliqués et volontaires (candidats) Une mise en pratique permettant la démonstration des avantages Préparer le futur en assumant le présent à qualité égale ou supérieure Cadre de manœuvre définit par le projet Situation transitoire (organisationnelle / politique / etc)

36 36 Villeneuve Chardonne Jongny Vevey Corsier Corseaux Blonay St-Légier- La chiésaz La Tour-de-Peilz Veytaux Montreux Police régionale Riviera Vaudoise La proximité depuis deux bases (dans la phase test ) : Est : Montreux / Veytaux-Villeneuve Ouest : Vevey / La Tour-de-Peilz-Blonay- Chardonne-Corseaux-Corsier-Jongny-St-Légier- la-Chiésaz

37 37 Villeneuve Chardonne Jongny Vevey Corsier Corseaux Blonay St-Légier- La chiésaz La Tour-de-Peilz Veytaux Montreux Sécurité de proximité poste et bureaux de police 24/24 : BASE EST - MONTREUX BASE OUEST - VEVEY 12/24 : LA TOUR-DE-PEILZ BUREAUX DE POLICE /SOLLICITATION PAR ADM. COM. REPONDANT DE PROXIMITE LORS DES OUVERTURES PROLONGEES

38 38 Monsieur Serge Loutan, Chef de projet sécurité des lieux de formation, DFJ Prof Martin Killias, Institut de criminologie et de droit pénal Présentation

39 39 Intentions du DFJ Prendre en compte le constat de laugmentation des délits chez les mineurs et les jeunes adultes Identifier la part des incivilités et des délits qui se déroulent dans le cadre scolaire Offrir lécole comme lieu de lenquête, les jeunes étant faciles à atteindre dans ce cadre Exploiter les résultats de lenquête comme état des lieux dans le cadre du développement du projet de formation citoyenne (volet préventif de lutte contre les incivilités et les comportements à risque) Participer au développement des conseils régionaux de prévention et de sécurité prévus par le processus Police 2000 Enquête DFJ - Police 2000

40 40 Première étape de l enquête Questionnaire soumis aux élèves de 8e et 9e années des établissements scolaires des régions Police établissements 2655 élèves District dEchallens Etablissements de Bercher-Pailly, Echallens - Poliez-Pittet, Echallens Trois- Sapins District de Vevey Etablissements de Blonay - Saint-Légier, Corsier, La Tour-de-Peilz, Montreux- Est, Montreux-Ouest, Vevey Agglomération de Morges Etablissements de Morges - Beausobre, Morges - Hautepierre, Préverenges, Saint-Prex Enquête DFJ - Police 2000

41 41 Objectif de lenquête diagnostic de linsécurité chez les jeunes Importance et nature des incivilités et des délits Lieux où les faits se déroulent Quartier, Village, Ville voisine, Transports publics, Chemin de l école, Ecole Lenquête exclut les actes commis ou subis dans la sphère privée Enquête DFJ - Police 2000

42 42 M. le Prof. Martin Killias, Institut de criminologie et de droit pénal Un sondage auprès de jeunes constitue un indicateur innovateur mais fort précieux pour évaluer un projet comme Police Un modèle villes anglaises Une motivation Les jeunes sont plus que les autres classes d'âge concernés par la délinquance (en tant que victimes et auteurs), donc un projet de police de proximité devrait avoir des effets surtout à ce niveau Enquête DFJ - Police 2000

43 43 Enquête DFJ - Police 2000 Le questionnaire utilisé dans les 3 districts constitue une version retravaillée à partir d'origines diverses: sondage international de délinquance juvénile (12 pays, dont la Suisse, en 1992) étude internationale sur la violence parmi des écoliers (Allemagne et plusieurs pays européens) étude parmi les recrues étude dans les cantons de ZH et ZG (1999 / 2001)

44 44 Enquête DFJ - Police 2000 Contenu: expériences de victime (notamment de violences, hors cadre familial) délits avoués (toute la palette des délits les plus fréquents parmi les jeunes) un certain nombre de variables explicatives bonne correspondance entre les données provenant de sondages et de sources policières (recherches antérieures ICDP)

45 45 Les conditions de passation Les questionnaires sont totalement anonymes : aucune donnée permettant d identifier un élève, une classe, un établissement ne sera communiquée Les parents seront informés, ils pourront sopposer à ce que leur enfant réponde au questionnaire Les élèves pourront refuser de répondre à tout ou partie du questionnaire Enquête DFJ - Police 2000

46 46 Les Etapes suivantes Premier résultats présentés à la rentrée 2003 Extension de lenquête aux établissements lausannois printemps 2004 Enquête auprès des apprentis et gymnasiens Extension de lenquête à tout le canton Enquête DFJ - Police 2000

47 47 Police 2000 Conférence de presse 22 avril 2003


Télécharger ppt "1 Lancement des régions pilotes Lancement dun diagnostic dans les lieux de formation Etat de situation du projet Conférence de presse 22 avril 2003."

Présentations similaires


Annonces Google