La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Diagnostic biologique de l’infection à HEV

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Diagnostic biologique de l’infection à HEV"— Transcription de la présentation:

1 Diagnostic biologique de l’infection à HEV
Jacques Izopet Laboratoire de Virologie CHU de Toulouse & INSERM U563 XXème Colloque de Virologie Versailles 25/11/2008

2 Mr D John 62 ans Australien en France depuis 4 ans Consulte son médecin généraliste pour un ictère ATCD : diabète de type 2 sous metformine et diamicron depuis 2 ans Habitudes de vie: consommation d’alcool 30 à 40 g/j Habite sur une péniche sur le Canal du Midi

3 Fièvre à 38°C et céphalées
Ictère depuis 2 j Prise de 1 g de paracétamol la veille de l’hospitalisation Biologie : ASAT : 4500 UI/l ALAT : 5000 UI/l Phos Alc : N GT : 133 UI/l TP : 26% CAT pratique ?

4 Circonstances épidémiologiques
Afrique-Asie-Amérique centrale  endémie élevée  épidémies avec transmission hydrique  cas sporadiques Pays industrialisés  cas sporadiques : autochtones >> importés  régions endémiques Boutrouille JCM 07 ; Mansuy JMV 08

5 Facteurs de risque Exposition directe à un réservoir animal liée à une activité professionnelle ou de loisir Habitudes alimentaires Exposition environnementale

6 Circonstances cliniques
Hépatite symptomatique : ictère, fièvre, asthénie, nausées, vomissements,… Formes particulières : manifestations articulaires, thrombopénie Formes asymptomatiques : élévation des ALAT

7 Facteurs de gravité Femme enceinte Hépatopathie chronique sous-jacente
Immunodépression thérapeutique : chimiothérapie anticancéreuse ou transplantation

8 Dépistage sérologique
Outils virologiques Diagnostic direct Diagnostic indirect Dépistage génomique Sang Selles Dépistage sérologique IgG IgM

9 Cinétique des marqueurs
symptômes virus dans les selles virémie IgG IgM Transaminases 10 20 30 40 50 60 jours 3 4 mois après infection contage

10 Stratégie diagnostique
Niveau d’endémie national ou régional  recherche ou non des marqueurs HEV en 1ère ligne Tests disponibles au laboratoire NABM :  Anticorps anti-HEV : B70  ARN HEV : BHN 250 Dalton Lancet 07 ; De Silva JMV 08

11 Tests sérologiques & antigènes utilisés
Génotype 1, 2 1 Ag recombinant Peptide synthétique 91-123 Genelabs Adaltis MP Diagnostics II III ORF 2.1

12 Evaluation des tests IgM anti-HEV
Trousses  EIAgen IgM HEV Adaltis  IgM HEV ELISA MP Diagnostics  Assure HEV IgM Rapid test MP Diagnostics Panels  Panel A : 50 sérums ARN HEV (+), G3  Panel B : 406 sérums IgG ARN HEV (-) anti-HEV (-)

13 Echantillons ARN HEV (+)
IgM anti-HEV anti-HEV IgG Microplaque Adaltis Microplaque MP Diagnostics Test rapide MP Diagnostics positif négatif positif négatif positif négatif Positif (n=41) 40 1 39 2 37 4 Negatif (n=9) 5 4 5 4 4 5 Total (n=50) 45 5 44 6 41 9

14 Performance Sensibilité % Spécificité % VPP % VPN % Microplaque
Adaltis 90 100 100 98.8 Microplaque MP Diagnostics 88 99.5 95.7 98.5 Test rapide MP Diagnostics 82 100 100 97.8

15 Tests sérologiques spécialisés
Quantification des IgG  dilutions de raison 2 / UA ou UI Avidité des IgG  urée 5M IgA Western-blot Rendall JMV 08 ; Zhang JMV 02 ; Takahashi JCM 05

16 Tests moléculaires Détection ARN HEV : RT-PCR conventionnelle RT-PCR temps réel  tests non commercialisés / protocoles validés / EEQ essentiel  amorces / sonde ORF2  limite de détection 500 c/ml Mansuy JCM 04 ; Mansuy JMV 04 Quantification ARN HEV : RT-PCR temps réel Caractérisation ARN HEV par séquençage

17 Echantillons pertinents
Sang : prélèvement de choix Selles : gain de 15 % vs sang uniquement Salive : rarement positif

18 Hépatites E aiguës en Midi-Pyrénées
Number of cases Rainfall (mm) 25 300 250 20 200 15 150 10 100 5 50 Trimesters 2003 2004 2005 2006 2007 2003 to 07 Periods Mansuy JCV 08

19 Données cliniques Démographie H/F : 41/21 Age : 58 (20-82) Symptômes
Jaunisse Asthénie Fièvre Arthromyalgie Douleur abdominale Céphalée Nausée Anorexie Perte de poids Diarrhée Eruption (%) 67.7 40.3 27.4 21 11.3 9.7 8.1 6.5 4.8 3.2 Démographie H/F : 41/21 Age : 58 (20-82)

20

21 Hépatites E chez l’immunodéprimé
Evolution chronique dans 2 situations :  Chimiothérapie anticancéreuse Peron JGH 06 ; Tamura Hepatol Res 07  Transplantation Kamar NEJM 08 ; Haagsma Liver Transpl 08 Progression vers la cirrhose possible : Gerolami NEJM 08 ; Kamar AJT 08

22 Lésions histologiques Hépatite chronique après
Hépatite aiguë B C Hépatite chronique après 15 mois d’évolution Cirrhose E après 3 ans d’évolution Kamar AJT 08

23 Diversité du génotype 3 ORF3 M Y P V X H R Capside ORF1 ORF2 HV ORF1
RdRp ORF2 Région hypervariable Polymérase Capside

24 région ORF2 3f 3b 3c 3e Souches humaines locales Souches porcines 2 1
4 3b 3c 3e région ORF2 348nt A la suite de ces travaux je me suis + particulièrement interessée à la diversité des souches de HEV en France. Des analyses phylogénétiques ont été réalisées dans 3 régions du génome. Voici les résultats obtenus avec le gène de la capside. Toutes les souches appartenaient au génotype 3. La majorité des souches appartenaient au sous-type 3f mais des souches de génotype 3e 3c et 3b ont également été retrouvées. Pour chacun des sous-type une homologie avec les souches porcines, représentées en orange a été mise en évidence . 3f Souches humaines locales Souches porcines

25 ORF1 Région RdRp 383 nt 3f 3b 3c 3e Souches humaines locales
AF b-Pakistan L b-China M b-Pakistan L b-China M b-China D b-China D b-China X b-China 1 AF a-India AF a-India 100 D a-Burma M a-Burma 94 AF a-Nepal 2 X a-India AF a-Pakistan AY e-Chad AY d-Morocco M Mexico AB c-Japan 91 AB c-Japan AB c-Japan AB c-Japan AB c-Japan AB cJapan-swine 4 AB c-Japan 3 AB c-Japan AB c-Japan AB c-Japan AB e-China AJ d-China AY d-China-swine 78 AB b-Japan-deer AB b-Japan AB b-japan 3b AB b-Japan AB b-Japan AB b-Japan-boar AP b-Japan AB b-Japan 89 TLS39 AB a-Japan AB a-Japan AB a-japan 100 AF a-USA 98 AF a-USA-swine AB a-Japan-swine AY j-Canada-swine 3c TLS41 TLS40 AF Kyrgyzstan-swine TLS38 3e AB e-Japan TLS42 AB e-Japan-swine TLS36 TLS35 ORF1 Région RdRp 383 nt TLS37 TLS31 TLS32 TLS33 TLS34 TLS28 TLS19 TLS12 TLS10 TLS11 TLS14 TLS13 TLS6 TLS8 3f TLS3 TLS2 TLS1 TLS5 TLS4 TLS7 TLS9 TLS18 TLS18 TLS16 TLS15 Souches humaines locales TLS30 TLS29 TLS27 TLS26 Souches porcines TLS25 TLS24 TLS23 TLS22 TLS21 TLS20 0.1

26 ORF1 Région HVR 345 nt 3f 3e 3b 3c Souches humaines locales
AF b-Pakistan M b-Pakistan L b-China D b-China L b-China M b-China D1109-1b-China X b-China AF a-India AF a-India 1 X a-India AF a-Nepal M a-Burma 100 2 D a-Burma AF a-Pakistan AY e-Chad AY d-Morocco M a-Mexico 3 AB b-Japan AB c-Japan 100 AB b-Japan AB b-Japan-swine AB b-Japan AB b-Japan 99 4 AB c-Japan AB c-Japan AB c-Japan 78 AB c-Japan AJ e-China AY d-China-swine AB e-China 3e AF g-Kyrgyrstan-swine AB e-Japan-swine AB e-Japan TLS42 AB b-Japan 100 AB b-Japan 3b AB b-Japan AB b-Japan-boar AP b-Japan AB b-Japan AB b-Japan-swine 100 AB a-Japan AB a-Japan AB a-Japan AF a-USA-swine AF a-USA 3c 75 AY j-Canada-swine TLS39 TLS41 ORF1 Région HVR 345 nt TLS40 TLS38 TLS32 TLS33 TLS34 TLS28 TLS31 TLS36 TLS37 TLS35 TLS25 TLS26 TLS24 TLS23 TLS21 TLS22 TLS20 TLS29 3f TLS30 TLSE19 TLS27 TLS17 TLS18 TLS16 TLS15 TLS04 TLS05 Souches humaines locales TLS07 TLS08 TLS06 TLS13 Souches porcines TLS14 TLS12 TLS10 TLS11 TLS09 TLS02 TLS03 TLS01 0.1

27 Génome complet Abravanel EID sous presse Souches humaines locales
AB b-Japan-deer AB b-Japan 3b AB b-Japan-boar 100 AP b-Japan AB b-Japan Génome complet AB b-Japan-swine 100 AB a-Japan 3a AB a-Japan 100 AB a-Japan AF a-USA AF a-USA-swine 3 AY j-Canada-swine 100 AB Mongolia-swine 3e 100 AB e-Japan-swine 100 AB e-Japan-swine 3f AB e-Japan TLS25 100 AF GC-3g-kyrgyrztan-swine AB c-Japan 100 AB c-Japan AB c-Japan AB c-Japan-swine AB c-Japan 1 100 AB c-Japan 100 AB c-Japan 4 AB c-Japan 100 AB c-Japan 100 AB g-China 2 AJ d-China 100 AY d-China-swine M a-Mexico AY e-Chad 100 AY d-Morocco L b-China M b-China 93 L b-China D b-China Souches humaines locales D b-China X b-China Souches porcines AF a-Pakistan AF a-Nepal X a-India AF a-India AF a-India D a-Burma Abravanel EID sous presse M a-Burma 0.1

28 Transmission nosocomiale ?
Mansuy CID sous presse

29 Synthèse HEV constitue un pathogène émergent pour les pays industrialisés justifiant une stratégie diagnostique adéquate : sérologie + BM Transmission zoonotique hautement probable mais modes de transmission encore inconnus  projet multidisciplinaire ANR HEVZOONEPI Formes chroniques : modèle inattendu pour étudier les mécanismes de persistance virale

30 Remerciements Laboratoire de Virologie Florence Abravanel
Martine Dubois Jean-Michel Mansuy Services d’Hépatologie & Médecine Interne Jean-Marie Péron Laurent Alric Service de Néphrologie & Transplantation Nassim Kamar Lionel Rostaing


Télécharger ppt "Diagnostic biologique de l’infection à HEV"

Présentations similaires


Annonces Google