La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Étude critique de corrigés trouvés sur Internet Fonctions du comique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Étude critique de corrigés trouvés sur Internet Fonctions du comique."— Transcription de la présentation:

1 Étude critique de corrigés trouvés sur Internet Fonctions du comique

2 Comparez les relations entre les personnages mis en scène dans ces extraits. Comparer = points communs différences Relation maître/élève : Autorité ? Attention ? Soumission, Respect ?

3 Les trois extraits présentent des personnages en situation dapprentissage: Monsieur Jourdain, Rose (et en un sens aussi Mr Follavoine) et lÉlève vont au cours de lextrait acquérir une connaissance; la différence entre voyelles et consonnes et leur prononciation pour le premier, lexistence des Hébrides et la définition dune île pour la seconde et la manière la plus efficace darticuler les sons pour la dernière. Tous ont respectivement un maître. Le Maître de philosophie révèle à monsieur Jourdain les joies de la phonétique, Rose apprend de Mr Folle- avoine un peu de géographie et le professeur inculque à lélève la stratégie du port de tête. Mais aucun nentretient avec celui-ci les mêmes rapports. Le maître de philosophie a été engagé par Monsieur Jourdain pour lui apprendre des choses: celui-ci est son précepteur. Rose est la domestique de Mr Follavoine. Seule lélève de La leçon est dans un rapport traditionnel dapprentissage, face à un maître peu enclin à écouter son élève. A cause de ces rapports différents, le ton change. Ladmiration de Monsieur Jourdain pour le savoir que représente le maître de philosophie lui apprenant les bases de la langue fait place à létonnement soumis et peu convaincu de la jeune domestique. Enfin, lélève feint par politesse ladmiration mais se laisse vite rattraper par un mal de dent qui lempêche dêtre conquise par les propos de son professeur. Tous en revanche semblent soumis aux exigences de leur maître.

4 Les trois extraits présentent des personnages en situation dapprentissage : Monsieur Jourdain, Rose (et en un sens aussi Mr Follavoine) et lÉlève vont au cours de lextrait acquérir une connaissance ; la différence entre voyelles et consonnes et leur prononciation pour le premier, lexistence des Hébrides et la définition dune île pour la seconde et la manière la plus efficace darticuler les sons pour la dernière. Tous ont respectivement un maître. Le Maître de philosophie révèle à monsieur Jourdain les joies de la phonétique, Rose apprend de Mr Folle- avoine un peu de géographie et le professeur inculque à lélève la stratégie du port de tête. Mais aucun nentretient avec celui-ci les mêmes rapports. Le maître de philosophie a été engagé par Monsieur Jourdain pour lui apprendre des choses: celui-ci est son précepteur. Rose est la domestique de Mr Follavoine. Seule lélève de La leçon est dans un rapport traditionnel dapprentissage, face à un maître peu enclin à écouter son élève. A cause de ces rapports différents, le ton change. Ladmiration de Monsieur Jourdain pour le savoir que représente le maître de philosophie lui apprenant les bases de la langue fait place à létonnement soumis et peu convaincu de la jeune domestique. Enfin, lélève feint par politesse ladmiration mais se laisse vite rattraper par un mal de dent qui lempêche dêtre conquise par les propos de son professeur. Tous en revanche semblent soumis aux exigences de leur maître.

5 Quest-ce qui rend ces trois textes comiques? Rire Sourire Amusant Situation Quiproquos, malentendus Personnages Répétitions Gestes, mimiques, attitudes Comparer = points communs différences

6 Les trois textes proposés relèvent du registre comique. Le comique naît dune part des personnages eux-mêmes mais aussi des situations dans lesquelles ceux-ci sont placés. Les personnages sont comiques car ils sextasient pour un rien: cest le cas de monsieur Jourdain « Ah! Que cela est beau! » l. 18. Sa réaction est décalée par rapport au contenu de lapprentissage: « A, E, I, I, I, I. Cela est vrai. Vive la science! » l. 21. En réalité le personnage part de loin et son ignorance finir par émouvoir: « Ah! La belle chose que de savoir quelque chose! » l Rose a un aspect comique par son attitude: les didascalies la décrivent « ahurie » l. 6, « ouvrant de grands yeux » l. 13 ou encore « voulant avoir compris » l. 22. Là encore son personnage provoque le rire mais Rose est également touchante. Le comique naît dans la Leçon de la grimace de lélève qui souffre dun mal de dent: « aura lair de souffrir de plus en plus »l. 32. Les situations également prêtent à rire. Le maître de philosophie commence vraiment par les bases de la connaissance or nous étions en droit dattendre autre chose dun tel maître. Monsieur Follavoine ne sait, quant à lui, pas grand chose de plus que sa domestique: maugréant contre linculture de celle-ci, il se révèle en réalité parfaitement ignare lui-même puisquil ne sait pas écrire le terme quil cherche dans le dictionnaire. En outre, le quiproquo du début sur la question du lieu où se trouvent les Hébrides est très efficace. Enfin, lindifférence du Professeur face au mal de dent de sa jeune élève et le décalage entre son exaltation et labsence de réaction face à celle-ci est un puissant effet comique: « ça na pas dimportance. Nous nallons pas nous arrêter pour si peu de chose. Continuons! » l. 30. Situation Quiproquos, malentendus Personnages Répétitions Gestes, mimiques, attitudes


Télécharger ppt "Étude critique de corrigés trouvés sur Internet Fonctions du comique."

Présentations similaires


Annonces Google