La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lacharnement palliatif Dr Corinne Vaysse-van Oost Domus, Brabant wallon Clinique St Pierre, Ottignies.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lacharnement palliatif Dr Corinne Vaysse-van Oost Domus, Brabant wallon Clinique St Pierre, Ottignies."— Transcription de la présentation:

1 Lacharnement palliatif Dr Corinne Vaysse-van Oost Domus, Brabant wallon Clinique St Pierre, Ottignies

2 Lacharnement palliatif Notions Dirigé vers le patient Et les proches? Quelques situations difficiles Et léquipe soignante? Conclusion

3 Quelques idées Acharnement= ardeur furieuse et ôpiniatre dans la lutte, leffort.. En SP obstination déraisonnable dans la mise en place des soins palliatifs Cela peut être dirigé vers le patient, ou ses proches Cela peut être le fait des soignants ou des proches

4 Le patient est la cible Le patient est dans le déni: rester dans le curatif, palliatif mission impossible Le patient est ouvert à tout, accepte tout: jusquoù? Le patient reste en souffrance, malgré nos soins palliatifs

5 Le curatif est le choix du patient Le palliatif est inacceptable Souvent des personnes jeunes,femmes Conflit entre la situation médicale et le vécu du patient, des proches Soins continus, mais si USP, discussions Tout proposition est discutée

6 Madame M. Cancer du col utérin, opéré, en récidive avec carcinose péritonéale, infiltration métastatique gastro-duodénale, occlusion intestinale 51 ans,divorcée,1 fille 26 ans, enceinte Nentend pas la situation « palliative » Veut manger,boire,chimio,interventions

7 Les proches nacceptent pas Le patient accepte la situation, ou nest pas en état de décider (patient confus) Les proches refusent le passage en SP Pour le patient, les médecins le font La famille continue dans le curatif, les soignants sont dans le palliatif

8 Madame G AVC à répétition,diabète,état de mal épileptique, infection respiratoire SNOG, perf IV pour antibio: arrachés 78 ans, MRS avec mari âgé refuse SP Enfants et méd: minimum, pas SNOG Soignants insistent: SP, patiente mieux Déglutit mieux, stop Sp, RAD

9 Autres situations (patient) Demande deuthanasie du patient refusé par soignants ou proches Le patient sait quil va mourir mais ne veut pas en parler avec les proches Conflits familiaux dans lequel les patients ne prennent pas position, ou qui isole le patient dans sa fin de vie

10 Patient en souffrance Il est inconfortable, physiquement ou psychologiquement mais il refuse certains soins, certains médicamens, laide du psychologue, de laumonier.. Discussion déquipe pour ne pas « forcer les soins palliatifs »

11 Jusquoù les soins palliatifs Les soignants peuvent imposer au patient leur image de la « bonne mort » Avoir mal à certains moments ou somnoler à cause des médicaments? Être anxieux, appeler sans cesse, exiger la présence des proches ou être à moitié endormi mais paisible?

12 Comment faire? Deux principes: singularité de situation et discussion en équipe Le passage curatif-palliatif se discute au cas par cas, avec équipes et proches Les propositions seront discutées en équipe pluridisciplinaire, les enjeux mis en évidence (qui respecte-t-on?)

13 Conclusion Les SP véhiculent une philosophie de soin qui est, en principe, bonne.. Sachons vérifier que le patient y adhère avant de la lui appliquer sans retenue Lécoute des proches est fondamentale La discussion déquipe est le garant du respect des valeurs du patient


Télécharger ppt "Lacharnement palliatif Dr Corinne Vaysse-van Oost Domus, Brabant wallon Clinique St Pierre, Ottignies."

Présentations similaires


Annonces Google