La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE."— Transcription de la présentation:

1 1Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE CONFERENCE NATIONALE DES CHEFS DETABLISSEMENTS Alger, le 05 janvier 2011

2 2Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

3 3 Préambule Lannée universitaire 2010/2011 se caractérise par le passage à une étape supérieure dans la mise en place de la réforme des enseignements supérieurs (LMD) En effet Lancée en 2004/2005 la réforme LMD est passée par une première étape qui a permis la réforme LMD est passée par une première étape qui a permis - lappropriation des concepts - la généralisation progressive - la mise en place des 03 niveaux L, M et D

4 4Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Préambule En 2010/2011 La réforme LMD entame une deuxième étape caractérisée par une consolidation: - des structures dencadrement pédagogique (responsables Pédagogiques et Tutorat) - des textes réglementaires - de la Qualité de la Gouvernance et des formations dispensées Il est ainsi judicieux de sinscrire dans un processus de suivi, dévaluation, de questionnement et danalyse des contraintes observées autour des dispositifs de mise en place et daccompagnement de la réforme LMD

5 5Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

6 6 Les Domaines Le basculement est total dans tous les établissements de la CRUE À lannée 2010/2011 Ils ont ouvert des formations LMD dans tous leurs domaines de compétence

7 7Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Etat des lieux des formations L, M et D Etablissements Parcours habilitésParcours fonctionnels LMDLMD Constantine Annaba Sétif Batna Biskra Skikda M'sila Guelma Ouargla Jijel OEB Tébessa EAK C.U. El oued C.U. El Taref C.U. S/ ahras C.U. Khenchla C.U. BBA C.U. Mila Total Habilitées: 1133Licences 669 Masters 104 Doctorats Fonctionnels: 598 Licences 356 Masters 104 Doctorats

8 8Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Bilan et Evolution du nombre doffres habilitées L et M

9 9Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Offres de formation Constat: Evolution encore quasi constante du nombre de formation, dune année à une autre et ce, aussi bien en Licence quen Master Même si on observe, surtout dans les nouvelles offres Licence, une révision/Actualisation doffres déjà habilitées Le nombre doffres de formations fonctionnelles, peut constituer une base de référence. Les processus dhabilitation organisés depuis lannée 2004, a permis - de capitaliser une grande expérience et terme de gestion de cette opération - de former beaucoup denseignants à lexpertise

10 10Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Recommandation: Une plate forme collaborative peut être mise en place pour effectuer les opération de dépôt et dexpertise des offres de formation. Vu le nombre doffres de formations enregistrées en Licence et en Master, une évaluation de ces parcours doit être faite pour apporter les ajustements et corrections nécessaires aux contenus, et élaborer ainsi les bases référentielles des Formations et des UE.

11 11Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

12 12Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Encadrement Pédagogique Objectif de lencadrement pédagogique Rendre létudiant ACTEUR DE SA FORMATION En développant chez lui un état desprit de Recherche et Acquisition des savoirs, dEchange, de Synthèse et de Communication. Travaux Tutorés Relations déchange : Etudiant-Enseignant Travaux Personnels mettre létudiant devant des problèmes et trouver des solutions TP et sorties Concevoir et construire des savoirs Stages en Entreprise Mettre létudiant en situation réelle Exposés et MémoireCapacité de Synthèse et Communication Pour cela, mettre létudiant dans un contexte nouveau et de nouvelles Pratiques Pédagogiques

13 13Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Système LMDSystème Classique - Responsable du Domaine - Responsable de la Filière - Responsable de la Spécialité - Equipe de Formation - Equipe de lUE/Matière - Dispositif du Tutorat Equipe du Module Encadrement Pédagogique sur le terrain, ces dispositifs, confortés par les textes réglementaires, commencent à être mis en place, mais les missions dévolues aux responsables des Domaines, des Filières et des Spécialités ne sont pas encore bien explicites, et devraient être confortées par un texte pour définir: - leurs missions - les dispositifs de coordinations verticales et horizontales - lévaluation des missions de chaque niveau. Pour cela, le système LMD a apporté un enrichissement du staff dencadrement pédagogique

14 14Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Encadrement Pédagogique / Responsables Dom-Fil-Spécialités Domaines : la plupart des établissements ont procédé à linstallation des responsables de domaine, le taux de la mise en place avoisine les 88%, quelques déficiences sont constatés estimées à 12% dus essentiellement au manque denseignants de rang magistral dans les domaines LLE, SEGC et DSP. Filières et Spécialité : lopération est en cours, létat de la mise en place diffère dun établissement à lautre (validation par les comités et les conseils scientifiques, létablissement des décisions par les chefs détablissement…)

15 15Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

16 16Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Etat de la mise en place Mise en place différenciée selon les établissements. On regroupe selon le stade davancement dans la mise en place Stade4: mise en place effective dans tout létablissement Stade3: mise en place partielle Stade2: structures installée mais application sur le terrain en attente Stade1: limité à linformation et la vulgarisation

17 17Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Etat de la mise en place Le TUTORAT est pensé, comme un dispositif daide à la réussite et à la prise en charge des difficultés rencontrées par létudiant. Sa mise en place a fait intervenir des enseignants, assistés par des Doctorants, des Magistérants et des étudiants du M2. Le dispositif est nouveau et son application devrait être contextualisée selon les sites (gros effectifs, …), évaluée et mise à jour pour viser lamélioration. La formation des Tuteurs, aux concepts du LMD et à laccompagnement des étudiants, est un préalable quil convient de prendre en charge.

18 18Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

19 19Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Etat de la réalisation des TP et des sortie et stages Globalement: 1- fortes acquisitions de nouveaux équipements. 2- la majorité des établissements assurent, totalement ou partiellement, les TP et sorties inscrits dans les programmes de formation. 3- des contraintes sont signalées pour les formations à gros effectifs où les demandes de stages sont supérieures aux capacités daccueil du tissu socio économique.

20 20Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Tous les établissements soulignent lapport des derniers apports financiers pour le soutien à lacquisition de matériels de Travaux Pratiques. Doù une amélioration sensible dans la réalisation des TP. Mettre en place des PLATE FORME par thème - regroupe le matériel - multiplie, de manière souple, les thématiques de manipulation - offre la possibilité dorganiser de gros TP thématique, voir des mini projets ou des projets (L3 et M1/M2) Penser à optimiser les équipements

21 21Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Géré et organisé par les textes réglementaires Géré et organisé par les textes réglementaires : - les arrêtés 136 et 137 du 20 juin 2009 fixant les règles daccès, dorganisation et de gestion pédagogiques communes aux études conduisant aux diplômes de licence et Master - la circulaire N°06 du 11 octobre 2010.

22 22Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Historique 4 ème Année de mise en place Même si les différentes circulaires émises depuis 2007/2008, soumettent linscription an Master aux conditions et capacités de prise en charges, les établissements ont, généralement, recrutés lensemble des sortants du niveau Licence. Ceci parce que: - les effectifs diplômés, en Licence, nétaient pas important; - la volonté de consolidation de la réforme LMD. Pour lannée 2010/2011, Vu les effectifs importants des candidats à linscription au Master, tous les établissement ont procédé à la sélection des candidatures en fonction des capacités daccueil et de prise en charge pédagogique et de rcherche

23 23Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Accès au Master 2010/2011 dans les établissements de lEst Laccès au Master a été organisé sur la base dune sélection qui a tenu compte: - du nombre de places ouvertes (capacité daccueil et dEncadrement) - du classements des étudiants 60 à 80% des candidatures ont été acceptées par les établissements de lEst Mobilité Lors de la Rencontre de la CRUEst de Sétif (Avril 2010), les établissements de la région Est ont retenu le principe de réserver, entre 10% et 20% des places ouvertes, pour les étudiants des autres établissements, et faire jouer ainsi, le principe de la mobilité. Passerelle pour le système classique Mise en place par la circulaire n°06 du 11 octobre 2010, cette passerelle na pas été mise en place pour lannée 2010/2011. Les établissements recommandent la définition de conditions complémentaires, permettant la sélection des candidatures.

24 24Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Synthèse des conditions daccès dans lEst Lopération dinscription au Master doit être gérée en observant: - Une campagne dinformation large et précoce faisant apparaître les et précoce faisant apparaître les parcours ouverts, les places parcours ouverts, les places pédagogiques et les autres pédagogiques et les autres conditions daccès… conditions daccès… - un calendrier nexcédant pas le mois doctobre pour finaliser mois doctobre pour finaliser les opérations de sélection et les opérations de sélection et dinscription. dinscription.

25 25Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Accès au Master / Eléments de réflexion Formation le long de la Vie LMD Développement de la Recherche Formation de la Ressource Humaine Economie du Savoir Les passages entres les niveaux L – M et M – D Doivent être pensés et gérés en fonctions du rôle quon veut faire jouer aux formations dispensées dans les universités. Dans ce cadre, les formations LMD doivent avoir un quadruple impact

26 26Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Larticulation Licence – Master doit prendre en compte certains indicateurs, tels que: - léquilibre entre les effectifs du niveaux L3 et le nombre de formations Master habilitées Master habilitées - les capacités dencadrement des formations Master habilitées - léquilibre quil convient de cibler entre les sortants (Licence) vers le monde du travail et ceux autorisés (Master) pour une poursuite détude (ceci suppose aussi la mise en place des mécanismes de formations le long de la vie, de retour aux études, de validation des acquis de lexpérience, …) Accès au Master

27 27Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Etudiants Titulaires de licence Master recherche 20 % Doctorat Master professionnel 40 % Vie active 40 % Soutien à la recherche Cadres Master en formation continue Apr è s acquisition d exp é rience Professionnelle Régulation des passages entre paliers

28 28Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Régulation des passages entre paliers Pour cela, il est nécessaire passer dune logique de Bac+n à une logique de contenus de formations et compétence acquises. Cette première logique, qui fait mauvaise réputation au diplôme de Licence LMD continue dexister malgré les textes de la Fonction Publique classant les diplômes, et du texte de passerelle du MESRS. Ceci nécessite une autre stratégie de la Communication et de Multiplier les rencontres et Informations pour Valoriser, auprès des différents partenaires employeurs (à commencer par les Administrations Publiques), les diplômes délivrés, et spécialement la Licence.. Cela est nécessaire pour faire accepter, aux étudiants, le principe des filtres de passage entre cycles, et leur donner confiance dans les diplômes délivrés par nos universités Le supplément au diplôme

29 29Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Formation en 3 ans ou en 04 ans A titre dexemple Nous avons procédé à une étude comparative de deux formations: - Licence de Tourisme en 04 ans -Espagne - Licence de Tourisme en 03 ans -UMC Algérie Un partenariat existe entre ces deux établissements, dans le cadre de ces formations Soit plus de 300 Heures de travail présentiel sur une année 900 heures sur les 03 années

30 30Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Lisibilité et reconnaissance des diplômes Sur le plan international La réforme LMD a donné une plus grande lisibilité pour nos diplômes et notre Système de lEnseignement Supérieur Une récente étude sur la mise en place du LMD dans les pays de la rive sud de la Méditerranée le confirme, et situe notre système en conformité et en harmonie avec les autres systèmes dEnseignement Supérieur Européens et Maghrébins. (Etude Tempus Programme Européen; Volume.3, Avril 2010)

31 31Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

32 32Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Consolidation par les Textes Réglementaires Loi dorientation Consacre lorganisation des enseignements en L-Met D Décret du 19/08/2008 Portant création des diplômes L, M et D Arrêtés 136 et 137 du 20 juin 2009 Organisent le fonctionnement de la Pédagogie au niveau L et M Décret du 03/05/08 Portant Statut particulier et créant les tâches des Responsables D/F/S Décret du 03/01/09 Fixant et organisant les missions du Tutorat Arrêté 189 du 16/06/10 pour la prise en charge des missions du Tutorat Arrêté 735, 736, 737 de Dec 2010 Critères de notation pour lamélioration des performances pédagogiques Arrêté du Doctorat 250 du 28/07/09F ixant lorganisation et laccès ad Doctorat Circulaire n°6 du 11/10/10 Conditions daccès au Master

33 33Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 Rencontres organisées par la CRUE autour des textes Conférence régionale des chefs détablissement du 10 avril 2010 à luniversité Mentouri Conférence régionale des chefs détablissement du 10 avril 2010 à luniversité Mentouri Conférence régionale des chefs détablissement du 22 mai l 2010 au centre Universitaire de Conférence régionale des chefs détablissement du 22 mai l 2010 au centre Universitaire de El Tarf El Tarf Conférence régionale des chefs détablissement du 30 Septembre 2010 à Luniversité du 08 Conférence régionale des chefs détablissement du 30 Septembre 2010 à Luniversité du 08 mai 1945 mai 1945 Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 03 juin 2010 à luniversité Ferhat Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 03 juin 2010 à luniversité Ferhat Abbas – Sétif Abbas – Sétif Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 02 Octobre 2010 à luniversité Larbi Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 02 Octobre 2010 à luniversité Larbi Tebessi – Tébessa Tebessi – Tébessa Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 28 décembre 2010 à luniversité Rencontre des Responsables Chargé de la pédagogie le 28 décembre 2010 à luniversité de Ouargla. de Ouargla. Les textes publiés constituent, maintenant, une assise réglementaires complète et permettant dencadrer lensemble des aspects de la formations. La CRUE a organisé un ensemble de rencontres pour harmoniser leur lecture et leurs application.

34 34Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011

35 35Conférence Nationale des Universités - 05 janvier Des diplômes pour quels emplois ? Relation Valeur du diplôme - Nombre dannées détudes Relation Valeur du diplôme - Nombre dannées détudes Rôle de lUniversité pour ladéquation Formation et Niches d Emplois. Rôle de lUniversité pour ladéquation Formation et Niches d Emplois. 2- Offres de formation et habilitation 2- Offres de formation et habilitation comment limiter la pléthore comment limiter la pléthore suivi, évaluation et amélioration des offres existantes suivi, évaluation et amélioration des offres existantes 3- Textes réglementaires, notamment les arrêtés 136 et 137 CRE, Concertation et échange de pratiques CRE, Concertation et échange de pratiques 4- SEES, Gestion des Scolarité et des effectifs, Système dInformation Intégré et Bases de Données Nationales Données Nationales Outil daide à la décision Outil daide à la décision 5- Relations Universités / Entreprises - une multitude dexpériences sans résultats probants Le passage du Pédagogique à la Pratique / de la connaissance mutuelle au partenariat réel Le passage du Pédagogique à la Pratique / de la connaissance mutuelle au partenariat réel Cette relation reste un élément important dans les missions de lUniversité. Cette relation reste un élément important dans les missions de lUniversité. 6- Assurance Qualité Faire de lannée 2011, lannée de la mise en place de cette démarche Faire de lannée 2011, lannée de la mise en place de cette démarche Questions

36 36Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011


Télécharger ppt "1Conférence Nationale des Universités - 05 janvier 2011 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE LENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE."

Présentations similaires


Annonces Google