La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Francisco Le Pape François portant le casque du mineur en visitant Cagliari, la capitale de la Sardaigne - le 23 Septembre, 2013.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Francisco Le Pape François portant le casque du mineur en visitant Cagliari, la capitale de la Sardaigne - le 23 Septembre, 2013."— Transcription de la présentation:

1

2 Francisco

3 Le Pape François portant le casque du mineur en visitant Cagliari, la capitale de la Sardaigne - le 23 Septembre, 2013

4 «Je suis un pécheur.» Le Pape se définit lui-même comme «un pécheur». Et, se rappelant lextraordinaire image de Caravaggio sur la vocation de Matthieu, affirme: «Voici qui je suis : un pécheur sur lequel le Seigneur a jeté ses yeux. Et cest ce que jai dit quand on ma demandé si jacceptais mon élection au Pontíficat».

5 Église de Jésus, Église mère de la Compagnie Jésus à Rome, où on trouve la tombe du père Pedro Arrupe, fondateur de lOrdre des Jésuites pour les Réfugiés - 12 septembre 2013

6

7

8

9

10 «Je vois clairement ce dont l Eglise a besoin aujourdhui : la capacité à guérir les blessures et à réchauffer les coeurs des fidèles, et la proximité. Je vois lEglise comme un hôpital de campagne aprés une bataille. Il est inutile de demander à un blessé grave sil a du cholestérol ou de la glycémie ! Il faut soigner ses blessures. Ensuite, on pourra parler du reste. Soigner les blessures, soigner les blessures... Il faut commencer par le bas».

11

12

13

14

15

16 «LEglise, parfois, sest laissée enfermer dans de petites choses, de petits préceptes. La chose la plus importante, en revanche, est la première annonce : «¡Jésus ta sauvé !». Et les ministres de lEglise doivent être, par dessus tout, ministres de miséricorde [...] Lannonce de lamour salvifique de Dieu est premier par rapport à lobligation morale et religieuse. Aujourd-hui, paraît prévaloir, parfois au contraire, lordre.»

17

18

19

20

21

22 «Nous devons annoncer lEvangile dans chaque rue, en prêchant la bonne nouvelle du Royaume et en guérissant, y compris par notre prédicatión, tous types de maladies ou de blessures. A Buenos Aires je recevais des lettres de personnes homosexuelles, qui sont des «blessés sociaux» car ils me disent quils sentent que lEglise les a toujours condamnés. Mais lEglise ne veut pas cela. Pendant le vol de retour de Río de Janeiro jai dit que, si une personne homosexuelle est de bonne volonté et cherche Dieu, qui suis-je pour la juger? En disant cela, jai dit ce que dit le Cathéchisme. La religion a le droit dexprimer sa propre opinion pour servir les gens, mais Dieu, lors de la création, nous a faits libres: lingérence spirituelle dans la vie des personnes nest pas possible.» «Une fois, une personne, par provocation me demenda si japprouvais lhomosexuallité. Je lui répondís par une autre question : «Quand Dieu voit une personne homosexuelle, regarde-t-il son existence avec affection ou la repousse-t-il en la condamnant ?». Il faut considérer toujours la personne. Ici nous entrons dans le mystère de lhomme. Dans la vie, Dieu accompagne les personnes, et nous devons les accompagner à partir de leur condition. Il faut accompagner avec miséricorde. Quand cela arrive, lEsprit Saint inspire le prêtre pour quil dise le plus juste.»

23

24

25

26

27

28

29 Une certitude : Dieu est dans la vie de chaque personne ! «Ceux qui aujourdui cherchent toujours des solutions disciplinaires, ceux qui tiennent exagérément à la sécurité doctrinale, ceux qui cherchent obstinément à retrouver le passé perdu, ont une vision statique non évolutive.Et de cette manière la foi se convertit en une idéologíe entre toutes les autres. Jai une certitude dogmatique : Dieu est dans la vie de chaque personne. Même si la vie dune personne a été un désastre, même si elle est détruite par les vices, par la drogue ou tout autre chose, Dieu est dans sa vie. Nous pouvons et nous devons Le chercher dans chaque vie humaine. Même si la vie dune personne est un terrain plein dépines et dherbes, il y a toujours un espace dans lequel la bonne semence peut croître. Il faut avoir confiance en Dieu.»

30

31

32

33

34

35 LEglise est le peuple de Dieu Le peuple est sujet. Et lEglise est le peuple de Dieu qui chemine dans lhistoire, avec joies et douleurs. Alors, pour me sentire cum Ecclesia cela signifie être dans ce peuple,. Et lassemblée des fidèles est infaillible à croire: elle manifieste cette infallibilitas in credendo au moyen du sentiment surnaturel de la foi de tout le peuple qui chemine... Quand le dialogue entre les gens, les évêques et le Pape va sur ce chemin et est loyal, alors il a lassistance de lEsprit Saint. Ce nest pas, donc, un sentiment qui se refère aux théologiens... Il ne faut pas penser que la compréhension de se sentir avec lEglise est liée seulement à se sentir avec sa partie hiérarchique». LEglise ne doit pas se réduire à une petite chapelle qui peut contenir seulement un petit groupe de personnes sélectionnées. Nous ne devons pas réduire le sens de lEglise universelle à un nid protecteur pour notre médiocrité».

36 Visite du Pape François du Centre dAstalli pour les réfugiés à Rome le10 Septembre, géré par le Service Jésuite des Réfugiés.

37

38

39 Centre dAstalli pour les réfugiés - Rome

40

41 La femme dans lEglise «Il est toujours nécessaire daugmenter nos efforts pour une présence féminine plus incisive dans lEglise. Je crains la solution du machisme avec jupes, parce que en réalité la femme a une structure différente de lhomme. En revanche, les discours que jentends sur le rôle de la femme sinspirent souvent dune idéologie machiste. Les femmes posent des questions profondes qui doivent être affrontées. LEglise ne peut être elle même sans la femme et son rôle. La femme, pour lEglise, est imprescintible. Marie, une femme, est plus importante que les évêques. Je dis cela parce quil ne faut pas confondre la fonction avec la dignité. Dès lors, il faut approfondir mieux la figure de la femme dans lEglise. Il faut travailler plus pour faire une profonde théologíe de la femme. Cest seulement en faisant ce pas que lon pourra refléter mieux la fonction de la femme à lintérieur de lEglise. Le génie féminin est nécessaire dans les lieux où se prennent les décisions importantes».

42

43 Le pape François a reçu en audience Adolfo Pérez Esquivel et Felix Diaz, prix Nobel de la paix, leaders du groupe ethnique Qom pámpido, qui vit dans le Grand Chaco

44

45

46

47

48 Le Concile et la messe ancienne Vatican II fut une relecture de lEvangile à la lumière de la culture contemporaine. Il produisit un mouvement de rénovation qui vient simplement de lEvangile même. Les fruits son énormes. Il suffit de rappeler la liturgie. Le travail de réforme liturgique fut un service au peuple comme relecture de lEvangile à partir dune situation historique concrète. Sil y a des lignes dherméneutique de continuité et de discontinuité; cependant, il y a une chose très claire: la dynamique de lecture de lEvangle actualisée aujourdhui qui fut le propre du Concile est absolument irréversible. Ensuite, il y a des questions particulières comme la liturgie selon le Vetus Ordo. Je crois que la décision du Pape Benoît fut prudente, liée à laide à certaines personnes qui ont cette sensibilité particulière. En revanche, je crois que ce qui est préoccupant cest le danger didéologisation du Vetus Ordo, son instrumentalisation».

49

50 Chapelle Sainte Marthe (Cité du Vatican) )

51

52

53

54 Dieu est plus grand que le péché. «Comment traitons-nous le peuple de Dieu? Je rêve dune Eglise Mère et Pasteure. Les ministres de lEglise doivent toujours être miséricordieux, soccuper des personnes, les accompagner comme le bon samaritain qui lave, et soulage son prochain. Cela est Evangile pur. Dieu est plus grand que le péché. Les réformes dorganisation et de structure sont secondaires, elles viennent aprés. La première réforme doit être celle de lattitude. Les ministres de lEvangile doivent être des personnes capables de réchauffer les coeurs des personnes, de savancer dans la nuit, dans lobscurité, sans se perdre. Le peuple de Dieu veut des pasteurs pas des fonctionnaires ou des clercs de lEtat. Les évêquess, particulièrerment, doivent être des hommes capables de soutenir avec patience les pas de Dieu dans son peuple pour que personne ne reste en arrière, mais aussi pour accompagner le troupeau qui a le flair pour trouver de nouveaux chemins».

55 Le pape François a consacré le Vatican à saint Michel Archange et à Saint Joseph, cérémonie à laquelle il a invité le pape émérite Benoît XVI

56

57

58

59

60

61 Armoiries du pape François élaborées par les jardiniers du Vatican

62 Collégialité et primat de Pierre Il faut cheminer ensemble : les gens, les évêques et le Pape. La synodalité doit être vécue à divers niveaux. Peut-être est arrivé le moment de changer la méthodologíe du Synode, car lactuelle me paraît statique. Cela pourrait aussi avoir valeur oecuménique, spécialement avec nos frères Orthodoxes. Deux on peut apprendre plus sur le sens de la collégialité épiscopale et sur la tradition de la synodalité. Leffort de réflexion commun, considérant comment était gouvernée lEglise des premiers siècles, avant la rupture entre Orient et Occident, donnera des fruits le moment venu».

63 Le pape Francisco avec les frères augustins, qu'il visitait dans la basilique de Saint-Augustin - Rome

64

65 Visite de la zone industrielle du Vatican, où il a salué les travailleurs

66

67

68

69 La doctrine nest pas un monolithe Il y a des normes et des préceptes ecclésiaux secondaires qui étaient jadis efficaces, mais qui aujourdhui ont perdu valeur ou signification. La vision de la doctrine de lEglise comme monolithe qui doit être défendu sans nuances est erronée... Les formes dexpression de la vérité peuvent être multiformes; de plus, ceci est nécessaire pour la transmission du message évangélique dans sa signification inmuable.

70 Délégation du Patriarche œcuménique de Constantinople (Église orthodoxe)

71

72

73

74 "FRANCOIS" est exclusivement éducatif et purement informatif. TEXTES: Quelques réponses du pape François dans une interview avec Antonio Spadaro, SJ SOURCES: Hd.clarín.com, Facebook, News.va, Flickr, Lastampa.it, Infobae.com, l'Osservatore Romano, Tumblr.com IMAGES: Reuters, AP, AFP, Reuters, Getty Images. Tous viennent de l'Internet. Mes remerciements aux auteurs. Compositeur: Johann Sebastian Bach - Allegro Classique Sampler - Philharmonia Slavonie RÉALISATION: EdPeMol


Télécharger ppt "Francisco Le Pape François portant le casque du mineur en visitant Cagliari, la capitale de la Sardaigne - le 23 Septembre, 2013."

Présentations similaires


Annonces Google