La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Nouveau programme de 3e Septembre 2008 Catherine Bourse – Jean-Pierre Barre IA-IPR SVT Rouen Mars – Avril - Août 2008 Encien programe de SVT BO hors série.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Nouveau programme de 3e Septembre 2008 Catherine Bourse – Jean-Pierre Barre IA-IPR SVT Rouen Mars – Avril - Août 2008 Encien programe de SVT BO hors série."— Transcription de la présentation:

1 Nouveau programme de 3e Septembre 2008 Catherine Bourse – Jean-Pierre Barre IA-IPR SVT Rouen Mars – Avril - Août 2008 Encien programe de SVT BO hors série n°6 volume 2 du 19 avril 2007 BO 28 août 2008

2 Le programme comporte 4 parties (45 heures) - Diversité et unité des êtres humains (30% : 13 h 30) PP : 10h -Évolution des êtres vivants et histoire de la Terre (20% : 9 h) -Risque infectieux et protection de l'organisme (25% : 11 h 15) PP : 8 h - Responsabilité humaine en matière de santé et d'environnement (25% : 11 h 15) PP 6h Suppression partie C fonctionnement de l'organisme, activité des cellules et échanges avec le milieu (digestion, absorption, énergie et O2, déchets transport sang lymphe, ration alimentaire : 5°) Suppression partie D relations à l'environnement et activité nerveuse : 4°

3 Diversité et unité des êtres humains (13 heures) Unité et diversité des êtres humains (10 heures) Peu de différences dans les notions à connaître Chaque chromosome est constitué d ADN (acide désoxyribonucléique). L'ADN est une molécule qui peut se pelotonner lors de la division cellulaire, ce qui rend visible les chromosomes au microscope. De rares suppressions Souvent une écriture plus précise ou plus simple La division d'une cellule est préparée par la copie de chacun de ses 46 chromosomes. Quelques notions nouvelles Chaque cellule possède l'ensemble du programme génétique mais n'en exprime qu'une partie.

4 Une partie que vous aurez toujours autant de mal à boucler en 13h Diversité et unité des êtres humains (13 heures) Unité et diversité des êtres humains (10 heures) Un choix de notions à construire Réaliser une programmation sur 9 séances d1h30 Réduction du nombre dexemples Une seule étude de cas pour la mise en relation de linformation génétique et du caractère correspondant. Un seul exemple de caryotype anormal. Utilisation de maquettes, mais attention à la représentation que les élèves ont dun chromosome. Attention au dépassement Pas dexercice de génétique. Pas d échiquier de croisement en tant quobjectif évaluable. Réduire au strict minimum la mitose et la méiose. Pas darbre généalogique en tant quobjectif évaluable. Un choix dactivités parmi celles envisagées Extraction dADN sur différents supports (colorations).

5 Évolution des organismes vivants et histoire de la Terre 9 heures 6 séances d'1 h 30 (dont évaluations) Premier niveau de formulation de la théorie de l'évolution synthèse à partir de : - 6 e : diversité, parentés et unités des organismes vivants; - 5 e : géologie externe, respiration et occupation des milieux de vie; - 4 e : activité interne du globe, reproduction sexuée et maintien des espèces dans les milieux - 3 e : diversité et unité des êtres vivants. fossiles dans les roches sédimentaires - succession de groupes - renouvellement des groupes fixisme évolution progressive évolution par crises idées fausses - évolution orientée - évolution = amélioration - espèce primitive, espèce évoluée - chaînon manquant - fossile vivant

6

7 Des faits à un début d'explication... - La cellule, unité du vivant et luniformité des instructions du patrimoine génétique dans tous les organismes vivants daujourdhui, Homme compris, indiquent sans ambiguïté une origine primordiale commune. - Lexistence de ressemblances entre les groupes apparus successivement suggèrent la parenté des espèces qui les constituent. - une espèce nouvelle comporte une organisation commune avec les espèces dont elle parente (y compris l'Homme). - cette espèce nouvelle possède aussi des nouveaux caractères par rapport aux espèces dont elle est parente (y compris l'Homme). - Les événements géologiques ont modifié les milieux et les conditions de vie : les peuplements ont changé. - l'apparition de la vie et la diversification des organismes ont modifié la surface de la Terre.

8

9 Évolution des organismes vivants et histoire de la Terre (9 heures) construction progressive d'une frise : - La succession des formes vivantes et les évènements géologiques sont utilisés pour subdiviser les temps géologiques en ères et en périodes de durées variable. - […] 4,6 milliards dannées, - les différentes ères (paléozoïque, mésozoïque et cénozoïque), - lapparition de la vie (vers 3,8 milliards dannées), - les crises (limite paléozoïque - mésozoïque / limite mésozoïque –cénozoïque et autres), ainsi que quelques événements géologiques et quelques repères biologiques correspondants aux exemples étudiés. Un conseil : dans ce sujet plus encore que dans les autres, ayez recours à - la reformulation, - La conception des résumés par les élèves. 6 séances d1 h 30 évaluations comprises

10 Évolution des organismes vivants et histoire de la Terre (9 heures) Objectif : Introduire le temps pour donner un aperçu de la théorie de lévolution. On part de : On arrive à : Hors programme Caractère nouveau Temps

11 Risque infectieux et protection de l'organisme (12h) Protection de lorganisme (8h) Des notions nouvelles à connaître Les antibiotiques sont sans effet sur les virus. Les lymphocytes T détruisent par contact les cellules infectées par des virus. La notion de séropositivité est appliquée au cas du VIH, cette personne peut transmettre le virus sans pourtant présenter de maladies. Des notions plus précises Des notions supprimées Linflammation La sérothérapie Immunodéficience innée LB… anticorps… neutralisation des microorganismes et favorise la phagocytose. Mémoire immunitaire est liée « au maintien dans lorganisme de nombreux leucocytes spécifiques » IST plutôt que MST toutes les infections nétant pas considérées comme des maladies. 6 séances d1h30 + évaluations

12 Des idées fausses dans la tête des élèves Risque infectieux et protection de l'organisme (12h) Protection de lorganisme (8h) Toutes les bactéries sont pathogènes ; Quand on est séropositif, on a le SIDA ; On peut guérir du SIDA grâce aux progrès de la médecine ; Le VIH ne se transmet quaux autres… Des notions à parfaire - Notion déchelle : cellule / bactérie / virus / molécules. Vaccinothérapie : ce nest pas la vaccination au sens commun du terme. Sérothérapie : technique pratiquement plus utilisée. Antibiogramme :la lecture nest pas si simple… 1- Lélève doit comprendre la façon de lobtenir (effet bactériostatique) 2- Lévaluation de lefficacité nest pas obtenue en lecture directe. Quelques précisions

13 La « droite de concordance » diffère dun antibiotique à lautre. L'antibiogramme a pour but de déterminer la Concentration Minimale Inhibitrice (CMI) d'une souche bactérienne vis-à-vis des divers antibiotiques. Par définition (O.M.S.), la CMI est la plus faible concentration d'antibiotique capable de provoquer une inhibition complète de la croissance d'une bactérie donnée, appréciable à l'œil nu, après une période d'incubation donnée.

14 Un choix des activités en fonction des capacités déclinées, quelques suggestions : Réalisation dun TP tournant pour observer différents microorganismes. On évitera les dessins dobservation à la suite de ces observations délicates. Certains aspects peuvent être traités dans le cadre de recherches documentaires hors de la classe, la synthèse se faisant alors en commun. Situations dasepsie, localisation de ganglions lymphatiques dans lorganisme, des IST… Renoncer à exploiter, en classe, les deux temps de découvertes scientifiques évoqués, lun suffit peut-être… (découverte des antibiotiques ou principes de la vaccination). Éviter les doublons : Observation dimages de cellules infectées par un virus puis de documents montrant le contact entre le lymphocyte T et la cellule infectée par un virus On peut gagner du temps en choisissant le VIH. Risque infectieux et protection de l'organisme (12h) Protection de lorganisme (8h) Sécurité voir site SVT Rouen

15 Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (13h) Responsabilité humaine : santé et environnement (6h) Acquérir de nouvelles connaissancesDévelopper lautonomie de lélève 2 domaines Santé 1.Maîtrise de la reproduction 2.Maladies nutritionnelles et certains cancers 3. Transplantations (dons d'organes, de tissus et de cellules) Environnement* 4.Qualité de l'eau ou de l'air de la basse atmosphère 5.La biodiversité 6.Les ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables * Un certain nombre de problèmes doivent s'appuyer sur des exemples pris sur le territoire de l'élève (commune, département, région). Éduquer au choix Chaque élève, seul ou en groupe, s'implique selon une démarche de projet dans un sujet au cours de l'année

16 maîtrise de la reproduction: notions attendues Pour la procréation médicalement assistée, les connaissances exigibles se limitent à -la définition de la stérilité dun couple, - lénoncé des deux principales méthodes employées (FIVETE et insémination artificielle) et de leur principe, - la justification du choix dune méthode en la reliant à la cause de la stérilité. Pour contraception, contragestion et IVG, les connaissances exigibles se limitent à - la distinction entre un effet contraceptif, un effet contragestif ou abortif, - la mobilisation des connaissances pour montrer lintérêt des méthodes contraceptives préventives par rapport aux méthodes durgence. Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (13h) Problématiques possibles - comment compenser la stérilité féminine dans le cas d'une obstruction ou altération des trompes ? - comment compenser la stérilité masculine dans le cas d'un déficit des spermatozoïdes ? - quels sont les problèmes techniques liés à la fécondation in vitro avec transfert d'embryons ? - par rapport au cycle sexuel de la femme, comment agit la pilule ? - quels sont les points communs et les différences entre l'IVG et l'action de la mifépristone ?

17 Méthode : démarche de projets Le professeur explique ce qui va être demandé : - un écrit de 2 ou 3 pages (traitement de textes) avec un plan, des annexes éventuellement, un sommaire, une conclusion montrant que le problème posé a été résolu. La production sera exploitable collectivement; - un oral (5 minutes !), …donc des critères d'apprentissage, de réussite, établis par les professeurs de l'équipe, (pour l'écrit, pour l'oral, les documents recherchés, les partenaires…) pas de "copier coller". Chaque élève travaille seul ou en groupe le problème à résoudre pendant la séance de SVT avec l'aide du professeur (de l'assistant d'éducation ?). Croisement des disciplines notamment avec les professeurs documentalistes. Collaboration avec des partenaires extérieurs si possible (les partenaires s'intègrent à un projet mais ne le remplacent pas). Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (13h)

18 Méthode : démarche de projets Dans les sujets, le professeur présente des problématiques (restreintes) à résoudre, le groupe choisit sa problématique. (Les documents, prévus à l'avance, permettent au groupe de faire le choix dans les informations nécessaires à la résolution de la problématique). le professeur prévoit la présentation orale dès le début du travail du groupe ; le professeur aide le groupe pour le choix du support de la présentation orale (affiche, DVD, ppt, schémas, cartes, maquette, graphique, photos...); la présentation orale faite par le groupe est suivie d'un débat animé par le professeur et /ou les élèves ; la production du groupe est exploitable par la classe : les notions étudiées sont résumées sur un document distribué à la classe (avant ou lors de la présentation orale) ; l'évaluation du groupe porte sur le travail en classe, la production, la présentation orale, l'animation éventuelle du débat ; les notions exposées sont ensuite évaluées pour l'ensemble de la classe. Responsabilité humaine en matière de santé et denvironnement (13h)

19 1.Maîtrise de la reproduction ancrage parties 1 et 3 2.Maladies nutritionnelles et certains cancers ancrage partie 1 3.Transfusions, greffes et transplantations ancrage partie 3 4.Qualité de l'eau ou de l'air de la basse atmosphère ancrage partie 2 5.La biodiversité ancrage parties 1 et 2 6. Les ressources en énergies fossiles et énergies renouvelables Le professeur peut proposer les problèmes à résoudre au fur et à mesure de l'année quand cela est possible de les intégrer dans l'étude des autres parties du programme.

20 SOCLE COMMUN DE CONNAISSANCES ET DE COMPÉTENCES encart du BO n° 29 du 20/07/06 "La scolarité obligatoire doit au moins garantir à chaque élève les moyens nécessaires à l'acquisition d'un socle commun constitué d'un ensemble de connaissances et de compétences qu'il est indispensable de maîtriser pour accomplir avec succès sa scolarité, poursuivre sa formation, construire son avenir personnel et professionnel et réussir sa vie en société" (article 9 de la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école)

21 Les sept compétences du socle : 1 - la maîtrise de la langue française 2 - la pratique d'une langue vivante étrangère 3 - les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique : 3 A - les principaux éléments de mathématiques 3 B - la culture scientifique et technologique 4 - la maîtrise des techniques usuelles de l'information et de la communication 5 - la culture humaniste 6 - les compétences sociales et civiques : 6 A - vivre en société 6 B - se préparer à sa vie de citoyen 7 - l'autonomie et l'initiative connaissances capacités attitudes

22 SOCLE ET SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE C3B : culture scientifique et technologique Grille de référence du livret de connaissances et de compétences Mise en œuvre d'une démarche scientifique : s'informer, réaliser, raisonner et communiquer Capacité à construire un graphique, un tableau Fin de 6 e : l'élève complète un schéma simple, une figure simple, un tableau à double entrée avec des données Fin de 4 e : l'élève construit ou complète un graphique, un tableau selon des consignes précises. dans ce cadre il sait utiliser une calculatrice ou un tableur Fin de scolarité obligatoire : l'élève construit un graphique ou un tableau en choisissant lui même un paramètre de représentation (échelles, axe). dans ce cadre il sait utiliser une calculatrice ou un tableur. -L'équipe pédagogique détermine les méthodes d'apprentissage et les modalités d'évaluation - Quand la capacité n'est pas validée, l'équipe propose des remédiations à l'élève Nouveauté Progression dans les apprentissage s

23 SOCLE ET ÉVALUATION 4 paliers d'évaluation : Palier 1 en fin de CE1 pour C1, C3A et C6 Palier 2 en fin de CM2 pour les 7 compétences Palier 3 en fin de 6 e pour les 7 compétences Palier 4 en fin de scolarité obligatoire (3 e ou autre fin de scolarité) 2008 : 2 compétences doivent être validées compétence 4 : B2i compétence 2 : niveau A2 en langue vivante -Validations inscrites dans le livret individuel de connaissances et de compétences -Validation acquise à la suite de plusieurs réussites - Plusieurs disciplines vont évaluer cette capacité


Télécharger ppt "Nouveau programme de 3e Septembre 2008 Catherine Bourse – Jean-Pierre Barre IA-IPR SVT Rouen Mars – Avril - Août 2008 Encien programe de SVT BO hors série."

Présentations similaires


Annonces Google