La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La politesse dans les relations sociales Le modèle de la politesse Kerbrat-Orecchioni (1992) (P. Brown, S. Levinson), (E. Goffman) Chaque sujet social.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La politesse dans les relations sociales Le modèle de la politesse Kerbrat-Orecchioni (1992) (P. Brown, S. Levinson), (E. Goffman) Chaque sujet social."— Transcription de la présentation:

1 La politesse dans les relations sociales Le modèle de la politesse Kerbrat-Orecchioni (1992) (P. Brown, S. Levinson), (E. Goffman) Chaque sujet social possède 2 faces -« Face négative » -« Face positive »

2 Dans toute interaction, 4 faces se trouvent mises en présence. Tout au long du déroulement de linteraction, les participants sont amenés à accomplir un certain nombre dactes de communication, dont la plupart constituent des menaces potentielles pour lune et lautre de ces 4 faces : - actes menaçants pour la face négative de celui qui les accomplit ; - actes menaçants pour la face positive de celui qui les accomplit ; - actes menaçants pour la face négative de celui qui les subit ; - actes menaçants pour la face positive de celui qui les subit.

3 Dun côté, les actes effectués de part et dautre tout au long de linteraction possèdent un caractère intrinsèquement menaçant pour les partenaires. Mais dun autre côté, ceux-ci doivent obéir aux commandement suprême : Ménagez-vous les uns les autres car la perte de face est une défaite symbolique que lon essaie dans la mesure du possible déviter à soi-même et dépargner à autrui.

4 Système de politesse I. Principes qui déterminent les comportements que lénonciateur doit adopter vis-à-vis de son partenaire énonciatif (D), (D orientés) 1)Eviter ou atténuer les menaces envers la face négative / positive du D 2)Valoriser la face négative / positive du D II. Principes qui déterminent les comportements que lénonciateur doit adopter vis-à-vis de lui-même (E orientés) A) Principes qui jouent en faveur de lénonciateur 1) Sarranger pour ne pas perdre sa face négative / positive 2) Se valoriser Journaliste : Votre combat a-t-il porté ses fruits depuis 10 ans ? JP Coffe : Je ne vais pas répondre, parce que si je dis oui, vous allez dire que je suis prétentieux, si je dis non, vous allez me trouver trop modeste. B) Principes qui jouent en la défaveur de lénonciateur 1) Eviter de valoriser sa face négative / positive 2) Dévaloriser sa face négative / positive

5 … vous aviez posé une condition… (1) Jai tenu cet engagement…. (2) Je ne vous ai jamais menti et ce nest pas aujourdhui que je vais commencer…. Il y avait une autre règle… vous savez comme (3) cette contrainte ne peut que me paraître désastreuse, injuste…(=votre contrainte / vous êtes injuste) (4) que je sois prêt à me plier à votre volonté…. cet amour… (5) qui moblige encore à cette franchise envers vous….(= je suis franc avec vous)

6 Bilan Principe de réciprocité : on a tout intérêt à ménager ou valoriser autrui, car on peut en espérer en retour un comportement similaire. Celui qui se conforme au système de politesse, obtient pour récompense la reconnaissance sociale, tandis que celui qui adopte un comportement transgressif encourt certaines sanctions. L a politesse est avantageuse, pour celui la reçoit, mais aussi pour celui qui lexerce. Mais la politesse est aussi une nécessité sociale : si lon admet que lenfant et dans une moindre mesure ladulte ont un penchant naturel égocentrique, la politesse, qui sert plutôt les intérêts de lAlter, est là pour rétablir quelque peu léquilibre interactionnel.


Télécharger ppt "La politesse dans les relations sociales Le modèle de la politesse Kerbrat-Orecchioni (1992) (P. Brown, S. Levinson), (E. Goffman) Chaque sujet social."

Présentations similaires


Annonces Google