La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Recommandations pour la pratique de laspiration trachéo-bronchique Céline BOURIGAULT Unité de Gestion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Recommandations pour la pratique de laspiration trachéo-bronchique Céline BOURIGAULT Unité de Gestion."— Transcription de la présentation:

1 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Recommandations pour la pratique de laspiration trachéo-bronchique Céline BOURIGAULT Unité de Gestion du Risque Infectieux Service de Bactériologie - Hygiène

2 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 2 Définition Aspiration bronchique: introduction d'une sonde daspiration dans l'arbre trachéo-bronchique pour dégager les voies respiratoires des obstructions qui entravent le passage de lair.

3 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 3 Objectifs Pour le malade : –Assurer et entretenir en permanence la liberté des voies aériennes supérieures –Eviter l'infection de l'arbre trachéo- bronchique Pour le personnel soignant : –Perfection des gestes –Prévention de l'infection

4 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 4 Indications Encombrement bronchique. Patient intubé. Patient trachéotomisé. Si la toux ou les expectorations provoquées par la kinésithérapie ne suffissent pas.

5 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 5 Voies dabord Aspiration endo-trachéale –Technique consistant à évacuer les sécrétions bronchiques au travers dune sonde dintubation ou dune canule de trachéotomie, à laide dune sonde daspiration à usage unique Aspiration rhino- pharyngée –technique consistant à libérer les voies aériennes supérieures, des sécrétions qui les encombrent, à laide dune sonde daspiration Aspiration buccale –technique consistant à libérer la bouche des sécrétions buccales, des vomissements etc. à l aide d une sonde d aspiration

6 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 6 Risque et complications Désaturation voire hypoxie Traumatisme Arrêt cardiaque Infection

7 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 7 Risque infectieux Ce geste peut cependant générer des contaminations provenant –du patient lui-même –du soignant –de l environnement –des autres patients hospitalisés par transmission croisée

8 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 8 Matériel Source de vide avec manomètre Système daspiration (bocal daspiration, poche de recueil) Tuyaux à usage unique (bocal/source de vide, bocal/patient) Valve stop-vide à usage unique Sondes daspiration à usage unique

9 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 9

10 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 10 Système clos

11 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 11 Chez le patient intubé (1) Désinfection des mains par friction avec une solution hydro- alcoolique sur des mains non souillées macroscopiquement ou par un lavage avec un savon antiseptique (recommandation de catégorie A) Revêtir surblouse, masque de soins à visière ou lunettes Neutraliser lalarme du respirateur Enfiler les gants, procéder selon une technique aseptique (recommandation de catégorie A) Ouvrir les emballages : sonde à jupette et compresses Imbiber les compresses dantiseptique Adapter la sonde d'aspiration emballée au stop-vide Source : CCLIN Sud-Est 2004

12 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 12 Chez le patient intubé (2) Retirer l'emballage Saisir la sonde (lubrification si nécessaire) Dégager la sonde de la jupe sur environ 1 cm Ouvrir le raccord de Mount avec la compresse imbibée dantiseptique Introduire la sonde à travers la jupe sans aspirer dans le raccord de Mount = stop-vide ouvert afin déviter de provoquer des micro ulcérations Remonter la sonde en aspirant = stop-vide bouché Si nécessité dune nouvelle aspiration : ne pas sortir complètement la sonde du raccord de Mount et la réintroduire stop vide ouvert Fermer le raccord de Mount avec une compresse imbibée dantiseptique

13 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 13 Chez le patient intubé (3) Désadapter la sonde du stop-vide Eliminer sonde + compresses dans le sac de déchets à risque infectieux Rincer le système d'aspiration : Adapter le stop-vide sur le système de décontamination ou au flacon deau stérile Aspirer jusqu'à évacuation des sécrétions présentes dans le tuyau Laisser le stop-vide en place sur le système de décontamination Eliminer gants, masque, lunettes, surblouse dans le sac de déchets à risque infectieux Réactiver lalarme du respirateur Désinfection des mains par friction avec une solution hydro- alcoolique sur des mains non souillées macroscopiquement ou par un lavage avec un savon antiseptique

14 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 14 Chez le patient non intubé Adapter le système daspiration à la sonde, la sortir de son emballage et la maintenir avec une compresse stérile. Aspirer les sécrétions buccales. Jeter la sonde et la compresse dans le sac à élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux. Rincer le système daspiration avec la solution de rinçage. Adapter une nouvelle sonde au système d'aspiration et prendre une nouvelle compresse stérile. Vérifier de la perméabilité des narines en introduisant doucement la sonde, ne surtout pas forcer. Lors du passage de la sonde dans le larynx, demander au patient dinspirer.

15 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 15 Chez le patient non intubé Ne jamais aspirer lors de la progression de la sonde, éviter les mouvements de va-et-vient. Aspirer par intermittence en remontant. Aspirer en remontant et en effectuant des mouvements de rotation, enrouler la sonde entre le pouce et lindex. Surveiller laspect clinique du patient. Jeter la sonde et la compresse dans le sac à élimination des déchets d'activités de soins à risques infectieux. Rincer le système daspiration avec la solution de rinçage. A la fin des aspirations, jeter le matériel, changer le réceptacle en fonction du protocole.

16 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 16 Prévention du risque infectieux

17 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 17 Hygiène des mains Elle doit être réalisée –Avant l aspiration Désinfection des mains visuellement propres avec un produit hydro-alcoolique –Après l aspiration Désinfection des mains visuellement propres avec un produit hydro-alcoolique Recommandations SF2H 2010

18 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 18 Protection des professionnels Port de gants –Utiliser des gants propres non stériles –Il ny a pas détude démontrant que les gants utilisés doivent être stériles –Manipuler la sonde : avec la technique du no-touch avec compresses stériles –Hygiène des mains avant le port et après le retrait des gants Recommandations SF2H 2010

19 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 19 Protection des professionnels Masque ou le masque visière –A mettre et à jeter après utilisation CCLIN Paris Nord 2000 Lunettes de protection –A mettre si pas de visière au masque CCLIN Paris Nord 2000 Surblouse ou tablier à usage unique SF2H 2010

20 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 20 Sonde daspiration Doit être à usage unique, stérile Elle sera manipulée sans contact direct avec la main –Technique du no-touch Elle sera changée et jetée après chaque aspiration Ne jamais tremper une sonde dans un flacon

21 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 21 Tubulures daspiration Bocal/patient Tubulure à patient unique –Rinçage à leau stérile après chaque utilisation –Fréquence de changement Une fois par semaine Plus en cas de souillures ou sécrétions malodorantes A changer –Impérativement entre deux patients –En fin de programme pour les salles dintervention et Salles post interventionnelles

22 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 22 Le liquide de rinçage Le liquide utilisé doit être stérile (100 recommandations) –Certains sen servent pour rincer sonde daspiration buccale et tuyau d aspiration Recommandation CCLIN Sud Ouest : « Flacon deau stérile qui devra être renouvelé toutes les 24H » –Certains sen servent pour rincer uniquement le tuyau d aspiration recommandation CCLIN Paris Nord : « solution stérile de rinçage avec ou sans désinfectant selon protocole du service »

23 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 23 Le liquide de rinçage –Le guide pour la prévention des infections nosocomiales en réanimation édition 1999 écrit par le groupe « Réanis » –recommande: « un nettoyage du système d aspiration après chaque aspiration avec un produit antiseptique »

24 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 24 Pots de recueil (1) Deux possibilités –bocaux d aspiration en verre ou –poches d aspiration jetables. –PRIVILEGIER LUSAGE UNIQUE Plusieurs études datant des années montrent quen tenant compte de tous les paramètres, lutilisation de l usage unique a un prix de revient sensiblement égal à la gestion des bocaux en verre

25 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 25 Pots de recueil (2) Poches souples transparentes à UU –Emboitables dans un pot en plastique réutilisable –Changer les poches dès 3/4 pleines ( CCLIN Paris Nord) ou lorsque niveau maximal est atteint (SFAR) Systématiquement après 7 jours dutilisation –Changer en fin de programme (pour salles d op et SPI, SFAR) –Changer entre chaque patient

26 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 26 Pots de recueil (3) Le support de la poche à UU –Nettoyage dans un bain de DD Toutes les 24 H en réanimation Et systématiquement entre deux patients (CCLIN Sud Ouest) En fin de programme en salle d intervention et SPI (SFAR)

27 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 27 Pots de recueil (4) Bocaux en verre ou en plastique réutilisables –Pré-désinfection et stérilisation autoclave –changer au moins toutes les 24 H

28 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 28 La canule daspiration buccale –Utiliser matériel jetable à patient unique –A changer toutes les 24 heures minimum –Rinçage après chaque utilisation (CCLIN Sud Ouest 2001) Recommandations pour les dispositifs médicaux (risque médian)

29 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 29 Lubrification de la sonde daspiration trachéo-bronchique –Si besoin (non recommandé) –Privilégier produits en mono dose –Humidifier à l eau stérile ou au sérum physiologique en mono dose CCLIN Paris Nord 2000 Recommandations pour les dispositifs médicaux (risque médian)

30 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 30 Gestion du matériel : synthèse Changer le flacon d'eau stérile : une fois / 24h (au minimum) Changer la poche d'aspiration –si remplie –systématiquement après 7 jours d'utilisation Changer systématiquement après 7 jours d'utilisation –le tuyau d'aspiration (bocal/patient) –le stop-vide A la sortie du patient : –Eliminer tous les matériels à UU –Nettoyer et désinfecter les matériels réutilisables et les supports muraux

31 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 31 Surveillance Saturation Fréquence respiratoire Pulsations, tension artérielle Couleur des téguments Aspect, coloration, quantité des sécrétions

32 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 32 Synthèse Source : APLEIN 2008

33 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 33 Source : APLEIN 2008


Télécharger ppt "CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE NANTES Page 1 Recommandations pour la pratique de laspiration trachéo-bronchique Céline BOURIGAULT Unité de Gestion."

Présentations similaires


Annonces Google