La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e."— Transcription de la présentation:

1 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e Planification hospitalière 2008 Point de presse – 11 juillet 2008 Thomas Burgener, Conseiller dEtat

2 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Base légale fédérale Loi fédérale sur lassurance-maladie (LAMal), art. 39, al. 1, let. d : Les hôpitaux sont admis à pratiquer à charge de lassurance obligatoire des soins sils « correspondent à la planification établie par un canton ou, conjointement, par plusieurs cantons afin de couvrir les besoins en soins hospitaliers ».

3 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Base légale cantonale Loi cantonale sur les établissements et institutions sanitaires (LEIS), art. 12: Le Conseil dEtat établit la planification sanitaire. Il garantit prioritairement des soins de qualité. Dans la mesure compatible avec la maîtrise des coûts, il veille à offrir des activités sanitaires sur tous les sites actuels et à répartir les ressources équitablement.

4 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Évolution de la planification hospitalière : suppression de 400 lits hospitaliers 1997: convention créant lhôpital du Chablais (répartition des disciplines entre Monthey et Aigle) 2 février 2002: création du RSV (1er décret) 4 septembre 2003: direction et gestion des établissements transférées au RSV (2ème décret) 2004: introduction progressive de la répartition des disciplines entre les établissements du RSV 2006: adaptation de la planification : fermeture de lhôpital de Gravelone transformé en EMS

5 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Composition du RSV Le RSV forme une entreprise composée de trois centres hospitaliers offrant chacun un éventail complet de prestations, à savoir : le SZO – Centre hospitalier du Haut-Valais: hôpitaux de Brigue et de Viège ; le CHCVs – Centre hospitalier du Centre du Valais: hôpitaux de Sierre (y compris Ste-Claire), Sion, Martigny et le Centre valaisan de pneumologie (CVP) ; le CHC – Centre hospitalier du Chablais: partie valaisanne de lHôpital du Chablais, les Institutions psychiatriques du Valais Romand (IPVR) et la clinique de St-Amé. LICHV a également été rattaché au RSV.

6 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e

7 Bilan de la mise en réseau des hôpitaux Masse critique nécessaire à la garantie de la qualité des soins, création de centres de compétences Meilleure attractivité pour les médecins et le personnel (allègement des gardes) Maintien des emplois Équilibre des comptes du RSV sur la période Difficultés liées à la répartition sur plusieurs sites : Prise en charge des patients plus compliquée Transferts de patients Travail plus difficile pour les médecins et autres professionnels de la santé

8 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Perspectives Nouveau contexte hospitalier : dès 2012 libre choix de lhôpital, comparaisons sur les coûts et la qualité, accroissement de la concurrence les patients valaisans iront se faire traiter hors canton si la qualité des soins nest pas optimale au sein du RSV Évolution toujours plus rapide des technologies médicales et des modes de prise en charge spécialisation des soins, besoin croissant de concentration des disciplines médicales

9 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Contraintes du marché de lemploi Concurrence dautres employeurs souvent plus attractifs (perspective de carrière universitaire, gardes moins lourdes en clinique privée) Manque de médecins hospitaliers et de personnel de soins et médico- technique: au sein du RSV, environ 25% de ces professionnels proviennent de létranger

10 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Nécessité dadaptation Nécessité dune organisation répondant aux besoins des patients : équipes organisées et hiérarchisées Nécessité de créer et développer des centres de compétences (2012: libre circulation des patients) Nécessité dêtre plus attractif pour le personnel: volume de patients suffisant (maintien des compétences), réduction des déplacements, allègement des gardes

11 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Enjeux Anticiper les changements (libre circulation des patients, progrès médico-techniques) Garantir la pérennité et le développement de nos hôpitaux (risque de ne plus être suffisamment attractif pour les patients et pour le personnel)

12 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Objectifs de la planification 2008 Regrouper certaines disciplines médicales (sur 1 site au SZO, sur 2 sites au CHCVs) afin de : garantir la qualité des soins (spécialisation, meilleur entraînement des professionnels grâce à un volume de patients suffisant); créer des centres de compétences ; mieux organiser les équipes ; satisfaire les conditions de reconnaissance FMH. Amélioration de lattractivité du RSV pour les patients et le personnel. Même logique que planifications 2004 et 2006 (continuité)

13 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Centre hospitalier du Chablais Centre hospitalier du Chablais (partie valaisanne de lHôpital du Chablais, IPVR, St-Amé) : Hôpital intercantonal Riviera-Chablais: en cours délaboration (regroupement des soins aigus sur un seul site); procédure distincte qui sera soumise aux parlements vaudois et valaisan. Les IPVR et la clinique de St-Amé de St-Maurice ne sont pas touchées par la planification 2008.

14 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Décisions relatives au Centre hospitalier du Haut-Valais (SZO)

15 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Centre hospitalier du Haut-Valais (1) Chirurgie générale, traumatologie Regroupement à Viège (env. 9 lits transférés vers Viège) Orthopédie Arrivée dun 3 ème orthopédiste à Brigue (env. 8 lits exploités en plus à Brigue en orthopédie) Développement du centre de compétences de lappareil locomoteur à Brigue (en collaboration avec les domaines de la thérapie de la douleur, de la physiothérapie, de la réadaptation gériatrique et de la rhumatologie ) ORL Regroupement à Viège (env. 1 lit transféré vers Viège)

16 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Centre hospitalier du Haut-Valais (2) Gériatrie Regroupement à Brigue (exigence FMH) (env. 14 lits transférés vers Brigue) Adaptation du nombre de lits planifiés en fonction de lactivité effective (35 lits à Brigue pour lensemble du SZO) Médecine interne Hospitaliser davantage à Viège (env. 18 lits transférés vers Viège, 20 lits env. restant à Brigue) Lits dattente Réduction progressive (selon décision planification 2006)

17 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Décisions relatives au Centre hospitalier du Centre du Valais (CHCVs)

18 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Centre hospitalier du Centre du Valais (1) Chirurgie générale Regroupement sur 2 sites : Sierre (env. +3 lits) et Sion (env. +4 lits) Orthopédie, traumatologie Développement du centre de compétence de lappareil locomoteur à Martigny (orthopédie, traumatologie différée, rhumatologie, physiothérapie, réadaptation en collaboration avec le CVP) Transfert de la traumatologie différée sur Martigny (décision 2006 en cours de réalisation; le Conseil dEtat exige la mise en œuvre dans les meilleurs délais des décisions de planification déjà prises) Soins palliatifs Regroupement à Martigny (abandon du projet de Sierre) (4 lits supplémentaires pour lunité de Martigny dont la capacité passera à 12 lits)

19 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Centre hospitalier du Centre du Valais (2) Gynécologie ambulatoire Regroupement sur Sion et Martigny (discipline qui nest plus très pratiquée à Sierre: 169 visites et cas de semi- hospitalistion dans cette discipline à Sierre en 2007) Pédopsychiatrie Octroi de 2 lits supplémentaires à lunité de Sierre (dont la capacité passera à 10 lits) Médecine interne – gériatrie Regroupement progressif au sein dun même département des activités de médecine interne et de gériatrie du CHCVs (lapplication concrète fera lobjet de décisions ultérieures du Conseil dEtat)

20 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Équilibre entre les régions Léquilibre entre les régions est respecté: Lactivité hospitalière et les emplois ont été maintenus sur tous les sites. Chaque établissement touché par la planification 2008 reçoit de nouvelles activités et en perd dautres. Les hôpitaux de Martigny et Brigue sont renforcés grâce au développement de centres de compétences de lappareil locomoteur (activité en augmentation avec vieillissement de la population et développement nouvelles prothèses). Lhôpital de Sierre se spécialise dans la chirurgie viscérale, lurologie et la chirurgie plastique.

21 S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e Merci de votre attention


Télécharger ppt "S e r v i c e d e l a s a n t é p u b l i q u e D é p a r t e m e n t d e l a s a n t é, d e s a f f a i r e s s o c i a l e s e t d e l é n e r g i e."

Présentations similaires


Annonces Google