La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

00/00/2001 Page 1 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 1 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LADHERENCE DES REVETEMENTS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "00/00/2001 Page 1 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 1 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LADHERENCE DES REVETEMENTS."— Transcription de la présentation:

1 00/00/2001 Page 1 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 1 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LADHERENCE DES REVETEMENTS AU JEUNE AGE une expérience française Pierre DUPONT – SETRA Gérard DELALANDE – LRPC Angers

2 00/00/2001 Page 2 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 2 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE PLAN DE LEXPOSE circulaire adhérence expérimentation dorigine démarche innovation expérimentation sur site conclusion

3 00/00/2001 Page 3 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 3 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LA CIRCULAIRE ADHERENCE préparée par le GNCDS validée par le Directeur du SETRA signée par le Directeur des Routes applicable depuis janvier 2003

4 00/00/2001 Page 4 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 4 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LE GNCDS groupe national Administration-Profession - paritaire et partenarial - rattaché au CFTR groupe opérationnel de production

5 00/00/2001 Page 5 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 5 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE SON MANDAT clarifier progresser établir le consensus diffuser le savoir

6 00/00/2001 Page 6 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 6 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE SA REFLEXION PRELIMINAIRE savoir ce que lon veut définir ce dont on a besoin recenser ce que lon obtient pouvoir mesurer ce que lon a fait proposer des spécifications réalistes

7 00/00/2001 Page 7 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 7 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE OBJET DE LA CIRCULAIRE ADHERENCE énoncer les objectifs de qualité les traduire en spécifications et définir les modalités du contrôle de conformité

8 00/00/2001 Page 8 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 8 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE DOMAINE DAPPLICATION DE LA CIRCULAIRE ADHERENCE réseau national réception des couches de roulement neuves travaux de construction et dentretien

9 00/00/2001 Page 9 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 9 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE CONDITIONS PREALABLES A LA RECHERCHE DUN NIVEAU DADHERENCE SATISFAISANT respect des règles géométriques de tracé obtention du niveau duni longitudinal requis élimination des causes daccumulation deau

10 00/00/2001 Page 10 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 10 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE NOTIONS DE BASE FONDATRICES DE LA CIRCULAIRE ADHERENCE le pneu peut compenser une faible macrotexture mais ne peut pas rattraper une faible microtexture la microtexture est nécessaire à toutes les vitesses et ne dépend pas que du seul PSV des gravillons la macrotexture est une condition additionnelle à vitesses moyenne et élevée

11 00/00/2001 Page 11 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 11 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LA DEMANDE DADHERENCE la macrotexture permet de participer à lévacuation de la lame deau la microtexture permet de rompre le film deau résiduel

12 00/00/2001 Page 12 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 12 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LA DEMANDE DADHERENCE la macrotexture est prépondérante - pour les itinéraires à vitesse élevée - pour les sections induisant une longueur découlement deau importante la microtexture est prépondérante - pour les itinéraires en site difficile - pour les points singuliers de tracé

13 00/00/2001 Page 13 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 13 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LA DEMANDE DADHERENCE les spécifications ne sont exprimées quen matière de macrotexture avec des modulations suivant : - les conditions de circulation - et les configurations de site le niveau de microtexture attendu étant estimé a priori - par le choix des granulats - et par le type et la composition du revêtement

14 00/00/2001 Page 14 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 14 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LOFFRE DADHERENCE la macrotexture dépend - de la dimension des granulats - de la formule du revêtement, de sa mise en oeuvre et de son traitement de surface éventuel la microtexture dépend - de la résistance au polissage des gravillons - du calibre D et du pourcentage de passant au tamis de 2 mm de la formule du revêtement

15 00/00/2001 Page 15 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 15 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE ET LADHERENCE DES REVETEMENTS AU JEUNE AGE…

16 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Adhérence au jeune âge Quantification et origine des défauts de certains enrobés au jeune âge Possibilité damélioration existantes, nouveau principe Expérimentation en laboratoire

17 Origine Michelin

18

19 Macrotexture Microtexture

20 CFL 40 Fuseau national tous revêtements 9ème décile: er décile: 0.36 Objectif

21 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 CFL 120 Fuseau national tous revêtements 9ème décile: er décile: 0.09

22 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Objectif

23 Granulat Mastic bitumineux Les enrobés à film de liant épais (BBDr, BBTM) sont dépourvus de micro-texture à la mise en service. Le pneu est en contact avec du liant, pas avec les granulats. Cause des faibles adhérences au jeune âge

24 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Amélioration de ladhérence au jeune âge Principe antérieurs Projection deau à haute pression Application difficile sur des grandes surfaces routières lappareillage a une faible surface daction Grenaillage Fragilise la micro-texture; ladhérence chute vite à un niveau inférieur à celui dune surface décapée non grenaillée

25 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 LOrigine du principe « Incruster, à chaud, dans le mastic bitumineux superficiel la micro-texture qui fait défaut au jeune âge ». Ladhérence en bénéficiera le temps que le trafic décape le film de mastic. Transposition dune publication Américaine de 1974, sans lien direct avec le sujet, de Britton, Ledbetter et Gallaway découverte lors dune étude bibliographique du LRPC Idée au LRPC dAngers

26 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Éléments de micro-incrustation Les éléments incrustés offrent la microtexture utile à ladhérence le temps que le film de liant superficiel soit décapé par le trafic

27

28 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Etude en laboratoire Saupoudrage de micro- éléments Zone témoin recouverte

29 Zone témoin Zone micro-incrustée Zone répandue Non incrustée

30

31 Élément de 0.2mm à la surface dun granulat de 8 mm denrobé drainant

32 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003

33 00/00/2001 Page 33 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 33 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LINNOVATION ROUTIERE démarche rigoureuse procédure formalisée état desprit histoire dHommes

34 00/00/2001 Page 34 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 34 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LINNOVATION ROUTIERE besoin du maître douvrage réponse de lentreprise protocole daccord - programme dexpérimentation - programme de suivi bilan de comportement valorisation des résultats

35 00/00/2001 Page 35 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 35 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LINNOVATION ROUTIERE 135 protocoles daccord signés 250 chantiers expérimentaux réalisés 35 certificats de bonne fin délivrés

36 00/00/2001 Page 36 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 36 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LINNOVATION ROUTIERE le certificat permet à lentreprise daccéder à la procédure allégée dinstruction des avis techniques mise en place à cet effet par le CFTR

37 00/00/2001 Page 37 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 37 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE ET LINNOVATION SUR LADHERENCE DES REVETEMENTS AU JEUNE AGE…

38 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Micro-incrustation- Expérimentations sur chantiers

39 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003

40

41 RN 137 St. Fulgent

42

43 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003

44

45 Après 4 jours de trafic

46 Micro-incrustation sur BBTM type 1 0/10 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0, Vitesse en km/h C.F.L. fuseau nat RN 137 St. Fulgent - CFL à la mise en service Micro-incrustation témoin Distances darrêt 41 m. 54 m.

47 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 CFT RN147 (49) sur BBTM 010 (âge 2 semaines) Micro-incrustation témoin

48 RN 12 (35) BBDr 2*2 voies

49

50

51

52 RN 12 (35)

53 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 CFL BBDr RN 12 Micro-incrustation 0,0 0,1 0,2 0,3 0,4 0,5 0,6 0,7 0,8 0, Micro incrustation témoin Distances darrêt à 80 km/h 44 m. 54 m.

54 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Micro-incrustation Éléments 0.1à 0.25 mm. Dosage sur BBDr 300 à 350 g/m2 (3% du volume des vides dun drainant) Dosage peut être + fort sur BBTM (ex 500g. sur MR11) Gains en adhérence CFL, CFT ou SRT 10 points Coût: 0.52 au m2 en 2001

55 G. DELALANDE - LAUSANNE 17/9/2003 Micro-incrustation Lidée, le principe et les résultats de laboratoire sont propriété de létat, une publication a été faite Les entreprise ont la liberté des moyens dapplication sur chantier. Le principe nest pas brevetable par un tiers

56 00/00/2001 Page 56 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 56 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE CONCLUSIONS lobtention dune bonne adhérence des revêtements dès leur jeune âge est une préoccupation constante des possibilités damélioration existent une information orale a été diffusée des recommandations écrites sont à létude


Télécharger ppt "00/00/2001 Page 1 - Centre - Unité - Titre de la Présentation 17/09/2003 Page 1 - CSTR - TCE - Adhérence au jeune âge - LAUSANNE LADHERENCE DES REVETEMENTS."

Présentations similaires


Annonces Google