La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les limites de la croissance et du développement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les limites de la croissance et du développement."— Transcription de la présentation:

1 Les limites de la croissance et du développement

2 I) Le PIB et lIDH, des indicateurs contestables Document 1 : Les pirouettes de léconomie -Toutes les activités rémunérées font augmenter le PIB alors que certaines ne permettent pas daugmenter réellement le bien être matériel (les accidents et les réparations, les pollutions et les décontaminations…). -Certaines activités font lobjet dune « marchandisation » et donc font augmenter le PIB, alors quelles sont socialement condamnables (la marchandisation du vivant, du sexe, de la procréation, des organes humains…) A.Les Limites statistiques du PIB

3 Document 2 : Des activités mal décrites Les activités non marchandes et bénévoles ne sont pas comptés dans le PIB alors quelles ont un poids important dans le bien être matériel. Les activité non marchandes mais rémunérées sont comptées dans le PIB : -Les services publics individualisables (ex : léducation nationale) => consommation finale des ménages -Les services publics non individualisables (ex : la police) Consommation finale des APU (administrations publiques) Certaines activités marchandes échappent aux statistiques : les activités illégales ou non déclarées.

4

5 Document 3 : Lévaluation du poids de léconomie souterraine est difficile… Elle peut être très important dans certains pays et expliquer les difficultés de lEtat à se financer… Voir les cas de la Grèce et de lItalie.

6 Document 4 : LIDH désagrégé des Etats-Unis. LIDH, tout comme le PIB peuvent maquer les inégalités entre groupe sociaux. Pour les mesurer il faut « désagréger » ces indicateurs en fonction des groupes sociaux pertinents. Cela compliquer leur lecture et les comparaisons internationales. B.Les Limites statistiques de lIDH

7 Weronika Zarachowicz Télérama n° juin 2009 Détrônons le PIB !

8

9 II) Les limites naturelles de la croissance et du développement Document 5 : F. Schnelder utilise lempreinte écologique pour montrer que le mode de vie des occidentaux (les pays dits développés) nest pas soutenable. Lempreinte écologique est la surface terrestre nécessaire pour régénérer la consommation en ressources naturelles dun habitant de la planète ou dun groupe dhabitant. A. Les ressources naturelles sont limitées

10 Doc 5 (suite) Le problème est que notre société est dépendante de la croissance pour résoudre ses problèmes sociaux et économiques : financement de lEtat et de la protection sociale, emploi et chômage. Il faut changer de modèle social et économique => voir le débat développement durable ou décroissance (III)? Plus le niveau de cette consommation saccroît plus la surface nécessaire est importante. Si la consommation de la population humaine dépasse la surface disponible sur la planète alors lempreinte est trop forte, elle nest pas soutenable : la consommation présente se fait au prix dune dégradation de lenvironnement et dune diminution des ressources disponibles pour les générations futures.

11 Empreinte écologique pour quelques pays en 2005, en hectare global par personne

12 Empreinte écologique par régions du monde en 2008

13 Empreinte écologique et IDH en 2005

14 L'épargne nette ajustée ou "épargne véritable" est un indicateur de soutenabilité mis au point par la Banque mondiale pour exprimer la variation du capital économique, humain et naturel d'un pays à l'issue d'un cycle de production. A partir de la mesure standard de l'épargne nationale brute, il procède à quatre types d'ajustements: déduction de la consommation de capital fixe, ajout des investissements en capital humain (assimilés aux dépenses d'éducation), déduction de la baisse des stocks de ressources naturelles consommées (énergie, minerais, forêts) et des dommages causés par la pollution (dont les émissions de CO 2 ).

15 Des indicateurs cherchent à chiffrer le coût écologique de la croissance Epargne nette ajustée de quelques pays en 2006, en % du revenu national brut

16 Définition : Externalités : Conséquences des activités économiques sur le bien être des autres agents économiques et qui ne sont pas comptabilisés par ceux qui les génèrent. Les externalités peuvent être négatives ou positives. Exemples positifs: découvertes scientifiques, innovations, progrès médicaux… B. La croissance génère des externalités négatives

17 Exemples dexternalités négatives : – Le coût du réchauffement climatique pourrait atteindre milliards d'euros (Nicholas Stern, ancien chef économiste de la Banque mondiale, 2006) – Dans l'Oural, la mine d'amiante à ciel ouvert pollue toujours la ville d'Asbest LE MONDE 10 Novembre 2009 – Pollution de l'air à l'est LE MONDE | 2 octobre 2010 La Commission européenne a rappelé à l'ordre l'Autriche, la République tchèque, l'Allemagne, la Pologne et la Slovaquie, les enjoignant de respecter les normes en matière de qualité de l'air. La pollution atmosphérique est responsable de décès prématurés par an en Europe

18 Evolution des émissions de CO depuis 1960

19 C. Des dégâts écologiques à nuancer ? Certaines pollutions diminuent aujourdhui : Document 6

20 Document 7 : il est difficile de mesurer les dégâts environnementaux et leurs causes exactes (exemple de la disparition des abeilles). Par ailleurs lHomme nest pas lunique responsables des transformations des écosystèmes. Mais on ne peut pas nier aujourdhui lurgence de certains défis écologiques ou certains risques industriels de grande ampleur : biodiversité, réchauffement climatique, énergie nucléaire…

21 III) Décroissance ou développement durable? A) La thèse de la décroissance B) La thèse du développement durable


Télécharger ppt "Les limites de la croissance et du développement."

Présentations similaires


Annonces Google