La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Saisir et modéliser la géo-économie du Québec contemporain Marc-Urbain Proulx UQAC.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Saisir et modéliser la géo-économie du Québec contemporain Marc-Urbain Proulx UQAC."— Transcription de la présentation:

1 Saisir et modéliser la géo-économie du Québec contemporain Marc-Urbain Proulx UQAC

2 Québec, espace nord-américain Dans cette structure de peuplement encore adolescente, les repositionnements et même les renversements spatiaux sont historiquement courants sur lespace nord-américain ; Lent déplacement historique du centre de gravité continental vers louest et le sud-ouest des Etats-Unis, dans un contexte actuel dexplosion des échanges nord-sud ; Les avant-postes de conquête de ressources territoriales en périphéries éloignées sont nombreux, fragiles aux fluctuations du marché mondial et se multiplient encore ;

3 Tendances spatiales au Québec Dans un Québec à 80% urbanisé, la concentration des activités atteindra bientôt sa limite supérieure ; Pourtant, de nouvelles formes de concentration (petites et grandes) apparaissent dans les activités des secteurs primaires, secondaires et tertiaires ; La dispersion des activités demeure et même saccentue en illustrant de nouvelles formes ;

4 Ces tendances spatiales sont influencées par des forces spatiales dont voici les principales : La croissante mobilité des agents et des stocks ; Lintensification de la consolidation sectorielle ; Lexplosion des échanges avec les Etats américains ; Lappropriation territoriale de leviers économiques ; Les puissantes forces dattractivité de Toronto ;

5 Ces forces causent des effets spatiaux La croissante concentration en faible densité ; La spécialisation de certaines aires de production ; La modification de certains usages territoriaux ; La déprise dans certaines zones centrales et périphériques Lextension du rayonnement des agglomérations ;

6 Comment saisir ces mouvements spatiaux ? Notre hypothèse est à leffet que nous assistons actuellement au Québec à une division spatiale de plus en plus accentuée des activités économiques.

7 Lapproche analytique de larmature urbaine focalise sur les centres urbains qui structurent lespace La perspective positionnelle est concernée par lanalyse la position relative de chaque centre ; La perspective relationnelle est concernée par lanalyse de limbrication de lensemble des centres de larmature ;

8 Perspective positionnelle Avant-postes historiques de conquête : Québec, Tadoussac, Métabetchouan, Sault-Sainte-Marie ; Fort Rupert ; etc. Evolution différenciée des avant-postes : Tadoussac - Montréal - Trois-Rivières - Sept-îles - etc. ; Désignation en 1968 de pôles primaires, secondaires et tertiaires dans un esprit déquilibre spatial ; Polarisation forte de St-Georges, Rouyn, Drummondville, etc. et faible de Shawinigan, Saguenay, Rimouski, etc.

9 Variation de lemploi total par agglomérations Déclin et stagnation Baie-Comeau (-5,4 %) Lachute (4,3 %) Matane (-5,7 %) Montréal (2,9%) Shawinigan (-4,2 %) Sept-Iles (3,3 %) Thetford Mines (3,4 %) Saguenay (7,5 %) La Tuque (9,3 %) Croissance faible Alma (14,0 %) Cowansville (14,2 %) Dolbeau (11,0 %) Rimouski (12,2 %) Saint-Hyacinthe (11,4 %) Sorel (14,4 %) Trois-Rivières (12,4 %) Valleyfield (12,3 %) Croissance modérée Joliette (16,2 %) Rivière-du-Loup (19,3 %) Rouyn-Noranda (16,6 %) Québec (15,5 %) Sherbrooke (19,3 %) Saint-Jean-Richelieu (30,7 %) Val dOr (16,0 %) Croissance forte Granby (35,3 %) Drummondville (61,3 %) Gatineau (Hull) (31,0 %) Magog (34,4 %) Saint-Jérôme (43,2 %) Saint-Georges (103,9 %) Victoriaville (104,9 %)

10 Emplois en % par fonction urbaine, 31 principales agglomérations

11 Autres analyses de la position relative Localisation géographique Dimension ; Densité ; Fiscalité - financement ; Distance des grands marchés; % de chômage ; Economie dagglomération Compétence des ressources humaines ; Coûts de la vie ; Qualité de vie ; Revenu par habitant ; Etc.

12 La perspective relationnelle La saisie des relations entre les composantes, cest-à-dire des flux de matières, de monnaies, de technologies, de savoir-faire, dinformation, etc. savère la « bête noire » de lanalyse spatiale

13 Lecture du rayonnement des agglomérations Migration alternante Domicile - Travail ; Collecte de matières premières ; Desserte de services déducation, de santé ; Desserte de services privés ; Attraction commerciale ;

14

15 La lecture des grandes fonctions économiques Logique dextraction des ressources naturelles par plusieurs centaines de petits centres dispersés et distants ; Logique de consommation dans les centres de distribution moyens et grands ; Logique de production largement localisée à lintérieur dun croissant manufacturier polycentrique ;

16

17 Petits centres dextraction 260 centres forestiers ; 22 centres miniers ; 30 centres maritimes ; + ou centres agricoles ; 75 centres de tourisme et de villégiature ; 54 centres autochtones ; + ou centres mixtes ;

18 Centres de consommation (distribution) Les 31 grandes agglomérations urbaines de plus de 10,000 habitants ; Certaines des 44 moyennes agglomérations contenant entre 5,000 et 10,000 habitants ; Quelques uns des petits centres ruraux de services ;

19 Modélisation des grandes fonctions économiques C. Extraction Forestville Lebel-sur-Quévillon St-Ludger-de-Milot Percé/Rivière-au-Renard Maniwaki La Tuque Chibaugamau Etc. Petits centres de service C. Production C. Consommation Péri-urbain nord de Montréal Ville St-Laurent Beauce Estrie Bois-Francs Sud de Québec Rimouski Rouyn-Noranda Sept-Iles Hull Saguenay Alma Rivière-du-Loup Etc

20 Position de Ville de Saguenay comme centre de consommation / distribution

21 Emplois en % par fonction urbaine, Ville de Saguenay

22 Quelques faits saillants Agglomération très bien dotée en agences, en infrastructures, en équipements et en services publics ; Localisée au cœur dun district industriel embryonnaire, en pleine dynamique dapprentissage collectif à la transformation des ressources naturelles ; Pôle de développement le plus important au nord du 47ème parallèle ; Pôle qui ne polarise désormais que très faiblement les activités économiques ; Pôle qui rayonne sur un très large territoire périphérique ;

23

24 Quelques faits saillants Pôle qui subit actuellement un important changement structurel dans ses activités traditionnelles ; Pôle qui subit actuellement une forte poussée dintégration et de dépossession dans ses activités commerciales ; Illustre depuis 20 ans lun des taux de chômage les plus élevés parmi les RMR canadiennes, malgré un fort exode ; Pôle qui illustre dimportantes difficultés à attirer des activités manufacturières ; Pôle qui projette une image négative à lextérieur ; Pôle qui na jamais eu explicitement de stratégie métropolitaine de développement économique et social ;

25 Quelle stratégie pour Ville de Saguenay Stratégie dattraction de quelles activités économiques ? Stratégie de protection de la propriété indigène des activités économiques ? Stratégie de rayonnement dans sa vaste périphérie ? Stratégie de consolidation de lactuel embryon de district industriel ? Stratégie de décentralisation de ladministration publique ? Stratégie de marketing territorial ? Stratégie de soutien au processus dapprentissage collectif au développement territorial ?

26 Je vous remercie beaucoup de votre attention !

27 PetiteMoyenneGrandeTrès grande Relativement stable Modéré Relativement marqué Tellier (2000) Polèse et Roy (1999) Bruneau (1992) Proulx et Riverin (1999) Collin et al. (1999) MAMM (2000) Collin (1997) Bruneau (2000)Bruneau (1992) Proulx (1998) Côté (1996) Vachon et Lemieux (1998) Dugan (2000) Échelle dobservation Changement dynamique spatiale


Télécharger ppt "Saisir et modéliser la géo-économie du Québec contemporain Marc-Urbain Proulx UQAC."

Présentations similaires


Annonces Google