La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

National Aquaculture Sector Overview 2004 SIPAM National Cordinator

Présentations similaires


Présentation au sujet: "National Aquaculture Sector Overview 2004 SIPAM National Cordinator"— Transcription de la présentation:

1 National Aquaculture Sector Overview 2004 SIPAM National Cordinator
The eight National Cordinator’s Meeting National Aquaculture Sector Overview M’hammed El Ahdal SIPAM National Cordinator Split, juin 2005

2 PLAN 1. Résume; 2. Historique et Généralités; 3. Ressources humaines;
4. Distribution et caractéristiques; 5. Culture de certaines espèces; 6. Pratiques culturales; 7. Production; 8. Marché; 9. Contribution au secteur économique; 10. Cadre institutionnel, 11. Règlements régissant le secteur; 12. Recherche expérimentale, éducation et formation; 13. Tendances résultats et développement

3 RESUME Population : 30 Millions d’habitants;
Façades maritimes: Atl et Méd Longueur côtes: 3500 Km; Superficie : 1 Million Km2; Consommation : 7.5 Kg/per; Marine Aquaculture : Continentale Etude d’évaluation des potentialités:96/97; Importance: 0.1% de la production nationale;signifie que: Secteur marginal dans le secteur des pêches maritimes

4 2. Historique et Généralités
Aquaculture Marine;Département des pêches: -1950: ostréiculture dans la lagune Oualidia: 200 tonnes/an 5 entreprises offrent une trace ancienne (continuité ) Espèce: Huître creuse ( Crassostria gigas). 1980: Elevage intensif de poisson en Méditerranée * Deux exploitations marines: - Marost (1985), lagune de Nador à l’est - Aqua M’diq (baie de M’diq) à l’ouest 2 espèces: > Loup (Dicentrarchus labrax). -> Daurade (Sparus aurata) Récemment: - Pagre (Pagrus pagrus) - Dentex commun (Dentex dentex) - Maigre (Argyrosomus regius)

5 Historique et généralités (suite) Aquaculture continentale
1924 : création de la Station Pisciculture d’Azrou: - Objectif : promotion de la pêche sportive par le biais de la reproduction et le déversement d’alevins dans les plans d’eau appropriés 1980 : - Installation des communautés des pêcheurs mise à la disposition des populations rurales du poisson 1990 : investissement dans l’élevage de poisson et coquillage: Truite arc en ciel; Anguille; Huître Tilapia ; Ecrevisses.

6 1. Production nationale Résultats obtenus par le secteur (Utiliser les années les plus récentes pour lesquelles des statistiques sont disponibles) 1. Production en tonne (tableau : quantité et valeur ajoutée) Espèces Daurade Loup, Anguille Huître Palourde Moule Divers Total Source : Département des Pêches Maritimes, la Mer en chiffres 2004

7 3. Ressources humaines Entreprises Marost : 147 Aqua M'diq : 35
Dakhla : 10 Khnifiss : 7 Oualidia :145 Aquaculture continentale :118 CNPH : 10 INRH : 40 Facultés scientifiques : 95 TOTAL : 607

8

9 5. Culture de certaines espèces pour l’aquaculture au Maroc
PRINCIPALES ESPECES DE POISSONS MAITRISEES Bar D. labrax Daurade P.pagrus S.aurata POISSON A PRODUCTION SIGNIFICATIVE Daurade: D.dentex, D.srgus, D.vulgaris, P.acarne, P.bogaraveo, P. major, P. puntazzo et D.labrax Mulet: Mugil spp. Anguille: A. anguilla

10 5. Culture de certaines espèces (suite)
POISSON A PRODUCTION SIGNIFICATIVE Sériole: S. dumerilii Sole: S.solea Turbot: S.maximux MOLLUSQUES Huître: O. edulis , C. gigas Moule: M.galloprovincilis , M.edulis Palourde: R. decussatus Coquille saint Jacque: P. maximux CRUSTACEES Crevette: Peneus spp 5. Culture de certaines espèces (suite)

11 5. Culture de certaines espèces (suite)
En milieu continental Espèces autochtones: - 20 espèces de poissons sont introduites au Maroc dont 7 espèces reproduites artificiellement pour l’empoissonnement et l’enrichissement Ichtyologique des différents types du milieu aquatique - multiplicité artificielle dans 3 stations dépendant du CNHP: Production de plusieurs millions d’alevins. But: - Amélioration des rendements de la pêche commerciale, - Promotion de la pêche sportive et - lutte contre l’eutrophisation dans les canaux d’irrigation et les lacs des retenus des barrages destinés à l’eau potable. Espèces introduites: Truite arc en ciel, Carpes, Black bass; Sandre; Ecrevisse; Tilapia du Nil

12 6. Pratiques culturales Aquaculture Marine:
- En mer, dans un milieu protégé, Lagunes et estuaires - dans les bassins côtiers en pompant de l’eau de mer; - dans les cages en offshore Aquaculture limitée: 2 espèces, élevage intensif: cages flottantes et cages fixes en lagunes en mer ouverte. 2 écloseries de poisson au Maroc: * Nador; * Centre Aquacole de Mdi’q « expérimentation » 2. Aquculture continentale: - intensive ou extensif de pisciculture variée, relations avec l’environnement soumis aux réglementations régissant la ressource en eau. La pisciculture est soumise à des autorisations délivrées par l’Administration des Eaux et Forêts.

13 2. Marché (marché local et exportation)
- vente limitée tendance à la hausse représente un débouché potentiel Gamme de produit très limitée : Loup et Dorade Dorade 4,8 Euros Loup 5,6 Euros pêche Daurade 8,5 Euros et Loup 9,7 Euros - aquaculture continentale: totalité commercialisée localement à l’exception de l’anguille Marché extérieur: Reste déficitaire en produit halieutique Expédition aérienne et voie routière distribution sur le marché international est assurée par un Transporteur Marché Italien reste marché potentiel Certaines règles UE peuvent freiner les importations sur ce marché Respect des normes d’hygiène pour protéger le consommateur Européen

14 16% des exportations marocaines
3-Contribution au secteur économique ( securité alimentaire, emploi, atténuation de la pauvreté) Contribution du secteur de la pêche et de l’aquaculture dans la balance commerciale: 16% des exportations marocaines 50% des exportations des produits agro-alimentaires Compte tenu des avantages dont dispose le Maroc, le secteur de l’aquaculture essaye de contribuer à l’économie nationale par la : Régénération et restauration des stocks de poisson; Alléger la pression sur les stocks halieutiques; Augmentation des revenus pour le pêcheur de la région ; Création de l’emploi ; Fixation des gens pour lutter contre l’exode rural.

15 1-Cadre institutionnel
Plan juridique et institutionnel: le Maroc est rentré dans une période charnière de son histoire Système juridico-institutionnel hérité de la colonisation, n’est plus adapté aux réalités actuelles: Réforme juridique en cours au sein de plusieurs Départements Ministériels: projet de Loi sur la pêche maritime projet de Loi sur le Domaine public Projet de Loi sur la protection et la mise en valeur de l’environnement etc… Conflit sur les compétences Au niveau central: plusieurs intervenants:

16 1. Cadre institutionnel (suite)
Au niveau Central sont impliqués: - Département de pêches Département Agriculture; Département Environnement Département Equipement Département des Finances, de la Santé, Conseil Supérieur de l’Eau et du Climat Conseil National de l’Environnement CICATL INRH et CNA Etc…

17 2-Règlement régissant le secteur
Loi n° du 23 novembre 1973 formant règlement sur la pêche maritime constitue le document de base, traite accessoirement de l’aquaculture ne contient que très peu de dispositions relatives à l’installation et à l’exploitation d’un établissement aquacole - ce n’est pas surprenant car à l’époque il n’y avait pas d’aquaculture. Grande imprécision de ce texte - 2 lagunes sont classées par décret: Moulay Bousselham, nord Atlantique, juin 1931 et Oualidia en 1951

18 3. Recherche expérimentale

19 Création de l’INRH L’Institut National de Recherche Halieutique (INRH) a été créé en tant qu’établissement public autonome, en remplacement de l’Institut Scientifique des Pêches maritimes (ISPM), par le Dahir de création N° en date du 29 juillet 1996, publié au bulletin officiel du 7 novembre sous la tutelle du MPM , Conseil d’Administration de l’INRH: Administrations et profession - Arrête le budget, - Approuve le rapport annuel scientifique, - Décide l’octroi des subventions. L’INRH élabore annuellement un rapport scientifique adressé à Mr le Ministre Comité Scientifique: composé de l’Administra concerné, des experts choisis, peut s’adjoindre à titre consultatif toute personne. IL élabore les programmes de recherche

20 Missions de l’INRH Objectifs
Evaluation des ressources halieutiques et suivi de leur exploitation. Surveillance de la qualité et de la salubrité du milieu marin. Etude du fonctionnement des écosystèmes marins et littoraux. Essais des techniques de pêche et valorisation des produits de la mer. Recherche et contribution au développement de l’aquaculture marocaine. Objectifs Une gestion durable et responsable des ressources. Préservation du milieu marin et protection de la santé du consommateur des produits de la mer. Préservation des ressources marines vivantes. Valorisation des ressources en vue de l’amélioration des revenus et de la compétitivité. Vulgarisation et développement de l’aquaculture.

21 Implantation des centres régionaux
Dakhla Laayoune Agadir Tanger Nador Casablanca Tan Tan M’diq Oualidia Centres régionaux Centres spécialisés Réseau de surveillance de la Salubrité du Littoral Océan Atlantique

22 Réseau de Surveillance de la Salubrité du Littoral
Missions et Fonctions Préservation de l ’Environnement Marin Protection du Consommateur Appui Technique Objectifs Surveillance continue le long du littoral Système d ’alarme Base de données (santé du littoral)

23 Réseau de Surveillance de la Salubrité du Littoral
Structuré en 9 Stations 3 en Méditerranée Nador M ’diq Tanger 6 en Atlantique Casablanca Oualidia Agadir Tan tan (en cours) Laâyoune Dakhla

24 Exemple d’une station du RSSL à Oualidia

25 Fortement dépendant du contexte aquacole international
4. Tendances et Résultats et Développement Fortement dépendant du contexte aquacole international Volonté politique confirmant la vocation aquacole du Maroc Littoral atlantique: activités conchylicoles Méditerranée : d’élevage intensif du poisson. Oct 2003, Journées Nationales de l’Aquaculture Recommandation: Mettre en place un cadre institutionnel favorisant le développement du secteur; Accélérer l’élaboration des plans; Encourager l’investissement ; Développer la recherche. Politique de développement: Favoriser l’entrée en activité de jeunes investisseurs, Limiter l’accès aux projets conformes aux préoccupations de maintien d’activité traditionnelles, Privilégier les projets répondant à des exigences économiques et sociales précises, Obliger à l’adhésion à certaines structures professionnelles (coopératives, associations), Limiter l’accès à certains mode de production, Obliger les producteurs à contracter des assurances, Inciter à des actions communes de marketing, de contrôle de qualité, obliger à la participation à des réseaux d’échange d’information pour le suivi sectoriel, le suivi des marchés, Contribuer au maintien d’une recherche nationale spécialisée.

26 En aquaculture continentale:
. Tendances et Résultats et Développement (suite) En aquaculture continentale: En vue de mettre à la dispositions des populations du poisson frais et augmenter les revenus des pêcheurs, il est recommandé: Encourager l’installation des unités aquacoles Assister les unités techniquement et scientifiquement Organiser les professionnels dans des coopératives Diversifier l’élevage du poisson Réhabiliter les espèces endémiques (anguille , alose etrc…) Les objectifs spécifiques portent sur la : production de protéine animales, la création d’emploi et le développement du tourisme de montagne.

27 MERCI DE VOTRE ATTENTION
Ce rapport a ete elabore en cooperation avec: K.Ellalloussi M.Hafidi J.Kacemi Et Mohamed Ramdani MERCI DE VOTRE ATTENTION

28 MERCI DE VOTRE ATTENTION


Télécharger ppt "National Aquaculture Sector Overview 2004 SIPAM National Cordinator"

Présentations similaires


Annonces Google