La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Définition État général dactivation entraînant des modifications corporelles et des activités cérébrales, des évaluations cognitives, des sentiments.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Définition État général dactivation entraînant des modifications corporelles et des activités cérébrales, des évaluations cognitives, des sentiments."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Définition État général dactivation entraînant des modifications corporelles et des activités cérébrales, des évaluations cognitives, des sentiments subjectifs et une propension à laction.

4 Notes personnelles ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ _________________________________________

5 Composantes de lémotion Composante situationnelle Événement ou situation à lorigine de lémotion Composante cognitive Pensées, croyances, attentes Cest linterprétation des événements Composante physiologique Activation du système limbique, du système nerveux autonome, des lobes frontaux.

6 Composante physiologique

7 Rôles différents des deux hémisphères Hémisphère gauche: spécialisé dans le traitement des émotions positives Hémisphère droit: spécialisé dans le traitement des émotions négatives.

8 Lamygdale et le cortex Évalue la menace ou le danger Évalue limportance affective de linformation sensorielle.

9 Hormones Épinéphrine Norépinéphrine Ces deux hormones activent le système nerveux sympathique.

10 Composante situationnelle

11 Notes personnelles ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ _________________________________________

12 Composante cognitive

13 Interaction des composantes Théorie de James-Lange Théorie de Cannon-Bard Théorie de lévaluation cognitive Cf. Figure 8.1

14 Trois groupes de lexpérience de Schachter et Singer Groupe informé : information exacte Groupe mal informé : information fausse Groupe non informé : aucune information

15 Les complices devaient simuler La joie et la gaieté: lancer des boulettes et des avions de papier dans une corbeille Du mécontentement et de la colère: se plaindre du questionnaire et exprimer de linsatisfaction envers le déroulement de lexpérience.

16 Approche cognitive de Ellis Événement ou expérienceSystème de croyances Conséquences Jai échoué à un examen « je suis vraiment nul » (perfection) « lexamen était trop difficile, il ny avait rien à faire » (impuissance) « les examens sont trop difficiles – le professeur devrait nous donner des chances » (impératifs) « Le prof est chien » (causalité) Désespoir Tristesse Colère Très en colère

17 8.2.1 LEXPRESSION FACIALE DES ÉMOTIONS LE VISAGE, PREMIER REFLET DE LÉMOTION rôleimportant Joue le rôle le + important LUNIVERSALITÉ DE LEXPRESSION FACIALE Travaux de Paul Ekman Joiecolèresourire Joie, colère et sourire : universelles Peur et surprise : résultats mitigés

18 LA RÉTROACTION FACIALE expressions induireémotions Certaines expressions du visage peuvent induire certaines émotions => effets sur le SNA

19 8.3 LÉVENTAIL DES ÉMOTIONS HUMAINES Éventail assez large et difficile à classifier Plutchik (1980) a proposé un modèle intéressant Cf. fig. 8.4 & 8.5 (p.197)

20 8.5LE CARACTÈRE ADAPTATIF DES ÉMOTIONS théorie évolutive chaque émotion Selon la théorie évolutive de Plutchik, chaque émotion : fonction particulière possède une fonction particulière peur : protection dégoût : rejet etc. adapter survivre et permet ainsi à la personne de sadapter et de survivre

21 Le stress

22 Le stress est une émotion Stress Stress : ensemble des réactions de lorganisme à toute demande dadaptation comprenant : eustressbon eustress : bon stress -> stimule et rend productif dystressmauvais dystress : mauvais stress -> désorganise et inhibe

23 Les causes du stress Les tracas de la vie quotidienne Les événements de la vie La douleur et linconfort physique Les frustrations et les conflits Les croyances irrationnelles Le comportement de type A

24 LES TRACAS DE LA VIE QUOTIDIENNE ménagers Tracas ménagers : repas, épicerie, ménage, etc. santé Tracas de santé : maladie, effets des médicaments, etc. temporels Tracas temporels : horaire chargé, etc. personnels Tracas personnels : solitude, grossesse, etc. interpersonnels Tracas interpersonnels : relations difficiles entre amis, etc. environnementaux Tracas environnementaux : crime, bruit de la circulation, etc. financiers Tracas financiers : dettes, recherche dun emploi, etc. professionnels Tracas professionnels : ne pas aimer son travail, etc. Sécurité Sécurité à long terme : emploi, être refusé à luniversité, etc.

25 LES CHANGEMENTS DE VIE adaptation Tout changement de vie => adaptation => stress « + » « - » Changement « + » ou « - » => stress Tropproblèmes Trop de changements => problèmes Échelle dévaluation de lajustement social de Holmes et Rahe (1967)

26 COMPARAISONS Tracas Sont toujours négatifs Tendance à se répéter quotidiennement Événements Ils peuvent être positifs ou négatifs ; Certains événements sont désirables ou souhaitables. Sont relativement rares.

27 10.1.3LA DOULEUR ET LINCONFORT PHYSIQUES Diminuent la capacité dadaptation Expérience de Richter Expérience de Richter (1957) : rats surnagent normalement pendant 80 heures si on leur coupe les moustaches et quon les met immédiatement dans leau => ne surnagent que quelques minutes si on leur donne la chance de se rétablir du traumatisme => surnagent 80 heures espacertâchestravaux exaspérants Donc, il faut espacer les tâches ou les travaux exaspérants

28 10.1.4LA FRUSTRATION ET LES CONFLITS Frustrationtension obstaclecontrariété Frustration : tension engendrée par un obstacle ou une contrariété empêchant latteinte dun but sources Certaines sources de frustration : conflits de motivation file dattente, trafic échec

29 Tolérance Tolérance à la frustration varie dune personne à lautre selon le contexte

30 10.1.5LES CROYANCES IRRATIONNELLES Idées irréalistes conclusions erronées Idées irréalistes de nature émotive menant à des conclusions erronées Ces fausses croyances peuvent faire augmenter le stress 10 croyances irrationnelles très répandues selon Ellis Cf. encadré 10.2 (p.237)

31 .1.6LE COMPORTEMENT DE TYPE A urgencecompétitivité emportement Sentiment durgence et de compétitivité, ainsi quune tendance à lemportement compétentperformant Croyance irrationnelle que lon doit être compétent et performant dans tout ce quon entreprend Comparaison des comportements de types A et B : Cf. Tab. 10.2

32 varier dun domaine à un autre Chez un même individu, les comportements peuvent varier dun domaine à un autre (p. ex. travail vs sport) Attention : nouvelles données concernant les troubles cardiovasculaires et le comportement de type A moins reliés au style de vie Peuvent être plus reliés à lattitude (hostilité et négativisme

33 Le syndrome général dadaptation

34 SGA

35 Phase dalarme Déclencheur: agent stressant Caractéristiques: activation du système nerveux sympathique But: préparer lorganisme à affronter le stress par lattaque ou la fuite.

36 LA PHASE DALARME Libérationhormones Libération de diverses hormones : adrénalinenorépinéphrine adrénaline et norépinéphrine (rôle majeur) accélération du rythme cardiaque libération de sucre par le foie et les muscles stéroïdes cortisol et autres stéroïdes Ces hormones préparent lorganisme à utiliser de lénergie pour se défendre (lutter ou fuir) Perception de stresseurs Activation du système endocrinien Activation du système sympathique

37 Phase de résistance Caractéristiques: Système sympathique et endocrinien : – élevés que lors de la phase dalarme, mais + élevés que la normale Accroissement du taux de résistance à la maladie Si la situation perdure ==> augmente la vulnérabilité à la maladie But: Faire face au stress le plus longtemps possible

38 Phase dépuisement Caractéristiques: inversion du système sympathique Affaiblissement (énergie et résistance) => inversion du système sympathique p. ex. baisse des rythmes cardiaque et respiratoire graves perturbations physiques Peut entraîner de graves perturbations physiques Baisse des réserves dénergie. Conséquences Système immunitaire plus vulnérable

39 LAFFAIBLISSEMENT DU SYSTÈME IMMUNITAIRE Les trois fonctions du système immunitaire reconnaître détruire inflammation générer de linflammation pour empêcher lentrée des bactéries agents pathogènes les agents pathogènes

40 Stress Production de stéroïdes Diminution du fonctionnement du système immunitaire Augmentation de la sensibilité à la maladie

41 relations psychologiquesmaladies Établir les relations entre les facteurs psychologiques et certaines maladies u Lhypertension et les autres troubles cardiovasculaires u Le cancer u Les ulcères u Lasthme u Les maux de tête et les migraines u Autres maladies en relation avec le stress LE DÉVELOPPEMENT DE CERTAINES MALADIES

42 Lhypertension et les autres troubles cardiovasculaires tension artérielle + élevée Hypertension ==> tension artérielle + élevée que la normale En 2001 : + de 10 % des Canadiens en sont affectés Prédisposetroubles cardiovasculaires Prédispose à dautres troubles cardiovasculaires : artériosclérose crise cardiaque accident vasculaire cérébral (AVC) 36 % des décès au Canada en 1997

43 Stresseurs Stresseurs pouvant contribuer au développement des troubles cardiovasculaires : mode de vie (p. ex. horaire surchargé) relations interpersonnelles tendues refoulement de la colère comportement de type A

44 Le cancer cellules mutantes Développement de cellules mutantes qui se reproduisent rapidement et privent lorganisme déléments nutritifs On peut avoir certaines prédispositions au cancer facteurs de risque Plusieurs facteurs de risque : tabagisme alcoolisme gras transgéniques bains de soleil changements de vie majeurs autres Attention : le stress peut accélérer lapparition ou le développement du cancer, mais ne le cause pas

45 LES STRATÉGIES PERMETTANT DE FAIRE FACE AU STRESS DÉTERMINER LA SOURCE DE STRESS EXPLORER DIFFÉRENTES STRATÉGIES SUSCEPTIBLES DE CONTRER LE STRESS LES STRATÉGIES BASÉES SUR LHYGIÈNE DE VIE LES STRATÉGIES COGNITIVES ET COMPORTEMENTALES RETENIR ET METTRE EN PRATIQUE LES STRATÉGIES LES PLUS APPROPRIÉES ÉVALUER LEFFICACITÉ DES SOLUTIONS RETENUES

46 LES STRATÉGIES BASÉES SUR LHYGIÈNE DE VIE Bien se nourrir Dormir suffisamment Faire de lexercice Apprendre à se détendre

47 Stratégies axées sur le problème Amasser de linformation de qualité La résolution du problème Lentraînement aux habiletés de communication La gestion du temps La mobilisation du support des gens de lentourage Les efforts pour changer lenvironnement Se retirer de lenvironnement

48 Stratégies axées sur les émotions Détourner son attention Prendre une distance émotionnelle Se comparer à dautres personnes dans la même situation. Se parler comme à un ami Réviser ses critères dévaluation Lentraînement à la relaxation

49 Notes personnelles ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ ___________________________________________________________ _________________________________________


Télécharger ppt "Définition État général dactivation entraînant des modifications corporelles et des activités cérébrales, des évaluations cognitives, des sentiments."

Présentations similaires


Annonces Google