La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Enquête sur ladoption des pratiques de Production Fruitière Intégrée (PFI) dans les régions pomicoles du Québec et recommandations pour son implantation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Enquête sur ladoption des pratiques de Production Fruitière Intégrée (PFI) dans les régions pomicoles du Québec et recommandations pour son implantation."— Transcription de la présentation:

1 Enquête sur ladoption des pratiques de Production Fruitière Intégrée (PFI) dans les régions pomicoles du Québec et recommandations pour son implantation

2 Une enquête qui nen est pas une… Objectif premier: implantation de la PFI – se préparer à de nouvelles exigences du marché – soutenir la compétition de la concurrence qui adopte la PFI – Perfectionner ses connaissances et moderniser son entreprise en adoptant de nouvelles pratiques appropriées à chaque situation

3 Une enquête quand même Pour dresser le portrait actuel des pratiques de PFI Pour identifier les obstacles et freins à limplantation de certaines pratiques Pour recommander des mesures souhaitables pour supporter le secteur dans latteinte de ces objectifs.

4 Cest quoi faire de la PFI déjà? – connaitre et adopter les meilleures pratiques disponibles aujourdhui pour la pomiculture – favoriser les approches durables aux approches à court terme. – Viser à la fois la qualité des fruits, la rentabilité de lentreprise, la durabilité de la production, la protection de lenvironnement et le respect de la santé et la sécurité des employés et citoyens.

5 Le secteur pomicole québécois a été le 1 er au pays à développer un programme de PFI inspiré du modèle européen mais adapté à la réalité nord-américaine (2001). Le programme est mis à jour par un comité mixte de chercheurs, conseillers pomicoles et représentants de lindustrie pomicole. Initiative canadienne en PFI: Petite histoire

6 Les visites chez les producteurs Inspiré de la méthode utilisée pour limplantation de la PFI par les vignerons californiens de la région de Lodi (Lodi Rules) rencontres de 2-3 producteurs + un conseiller pomicole de club dans chaque région (Montérégie, Sud-ouest, Deux-Montagnes, Estrie, Québec

7 Comment le score PFI est calculé? (exemple : pratique # 33) Utilisation de pièges englués pour dépister la mouche et lhoplocampe des pommes *** Dépistage de ces deux espèces24 pts Dépistage de la mouche de la pomme16 pts Dépistage de l'hoplocampe 8 pts Aucune de ces espèces 0 pts

8 Résultats 127 producteurs rencontrés (jan – dec 2007) 1970 ha, 118 exploitations, 40% de la production 79 membres dun C.E.T. Questionnaire = guide questions (pratiques) Pointage 0-48/question Score moyen : 77%

9 Quelques résultats

10

11

12 PFI :moins présente en post-récolte Réfrigération rapide des pommes après la mise en entrepôt Mise rapide au régime gazeux Utilisation dun seul cultivar par chambre AC pour une température et un régime gazeux idéal * Tenue dun registre des traitements post-récolte* Utilisation deau potable pour le transport des pommes lors de lemballage et traitement de leau avant son recyclage * dans certaines régions

13 Recommandations au MAPAQ mise en place de mesures favorisant ladhésion dun plus grand nombre de producteurs à un service dencadrement technique Accès à des programmes d'aide pour l'installation de clôtures contre les cerfs, de systèmes d'irrigation et de bâtiments sécuritaires pour l'entreposage des pesticides;

14 Recommandations au MAPAQ développement et mise en disponibilité d'outils d'information et de promotion de certaines pratiques (dépistage, gestion de la récolte et post-récolte, diminution de limpact environnemental des traitements). support accru aux organisations et services- conseils responsables de la R-D et du transfert technologique en vue de latteinte des objectifs du programme de PFI.

15 En résumé: 1.Les producteurs suivis par un conseiller pratiquent davantage la PFI lors de limplantation et de lentretien des vergers, de même que pour ce qui est de la fertilisation, de la taille, de la pollinisation, de léclaircissage, du dépistage, de la protection des espèces utiles, des stratégies de lutte utilisées, de la formation, de lutilisation de plans et registres et la gestion de la récolte.

16 En résumé: 2.Les producteurs moins âgés et ceux opérant de plus gros vergers ont obtenu un score PFI plus élevé. 3.Les principaux freins à limplantation de la PFI: les coûts additionnels, le manque de temps et le besoin de transfert de connaissances.

17 Pour en savoir 10 fois plus: Le rapport complet est disponible sur le site web de la Fédération des producteurs de pommes du Québec à: ocumentation/PFI-rapport%20final pdf)

18 Prochaines étapes? Réviser le programme annuellement Proposer une note de passage pour une éventuelle reconnaissance des efforts en PFI Proposer une forme de mise en marché ou de promotion qui permette de générer des retombées positives aux producteurs pour leurs efforts en PFI

19

20 Remerciements Aux 127 producteurs visités Aux conseillers ayant réalisé les rencontres (Isabelle Turcotte, Marilyne Courchesne, Sylvain Brousseau, Nicole Gagné, Serge Mantha, Nathalie Tanguay, Lise Éthier, Yvon Morin et Gilles Tremblay) Aux 22 membres du comité PFI Au MAPAQ (Programme dappui financier aux associations de producteurs désignées ), à la FPPQ et à lIRDA pour leur support


Télécharger ppt "Enquête sur ladoption des pratiques de Production Fruitière Intégrée (PFI) dans les régions pomicoles du Québec et recommandations pour son implantation."

Présentations similaires


Annonces Google