La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

D.D.A.S.S. de la Haute-Corse1 La qualité de leau dalimentation en Haute-Corse.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "D.D.A.S.S. de la Haute-Corse1 La qualité de leau dalimentation en Haute-Corse."— Transcription de la présentation:

1 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse1 La qualité de leau dalimentation en Haute-Corse

2 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse2 Extrapolation à la Corse Tous les trois ans, réalisation dune synthèse triennale régionale Qualité chimique : pas de problème de présence de métaux, mais eau plus agressive rendant le problème de la dissolution du plomb plus marqué. Qualité bactériologique : globalement, la situation est identique à la Haute-Corse. La Corse du Sud présente toutefois lavantage dun nombre de communes inférieur avec une taille moyenne des réseaux plus importante.

3 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse3 PLAN 1 - Présentation du contrôle sanitaire 2 - La qualité physico-chimique de leau 3 - La qualité bactériologique de leau 4 - Les causes de non conformité bactériologiques 5 - Conclusion

4 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse4 1-Présentation du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine Objectif : vérifier la qualité physico-chimique et microbiologique de leau sur lensemble des réseaux du département Moyen : programme annuel de contrôles réalisé par lEtat aux frais des maîtres douvrage

5 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse5 1-Présentation du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine La fréquence et le type danalyses sont déterminés par : La nature de la ressource en eau (souterraine ou superficielle) Le type de linstallation (captage, traitement, distribution) Le débit journalier maximum La population desservie

6 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse6 1-Présentation du contrôle sanitaire des eaux destinées à la consommation humaine Cas de la Haute-Corse : En 2002 : 2500 analyses sur les 445 réseaux du département Fréquence : de 3 analyses par an jusquà 3 analyses par semaine

7 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse7 3 types principaux de composés chimiques sont susceptibles dêtre présents dans leau : - - les composés générés par lactivité agricole ou industrielle, - - les composés présents à létat naturel, - - les composés présents dans les conduites, susceptibles dêtre dissous et donc présents dans leau de distribution. 2- La qualité physico-chimique de leau

8 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse8 2-1 Pollutions agricoles et industrielles Leau distribuée sur le département est de bonne qualité vis à vis des nitrites, nitrates, pesticides et autres composés chimiques dorigine agricole ou industrielle. Sources des pollutions limitées : - faible population, - exploitation agricole en mode extensif, - faible développement industriel.

9 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse9 2-2 Présence de métaux à létat naturel dans certaines eaux Le sous-sol de certaines régions de la Haute-Corse recèle des métaux toxiques (antimoine, arsenic, plomb, mercure) présents à létat naturel dans les roches 1995 : Cartographie de ces zones 1996 : Analyses au niveau de ces zones et incitation des collectivités concernées à entreprendre des travaux correctifs Depuis 1999 : recherche systématique des métaux dans leau des captages « à risque »

10 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse Présence de métaux à létat naturel dans certaines eaux - - Problème lié à la présence dantimoine dans leau distribuée par 4 communes du nord du Cap Corse des solutions de substitutions ont été trouvées - - Larsenic contenu dans les sols de la région de la haute Bravone ou de la Castagniccia a conduit à labandon de certaines ressources, dautres étant actuellement en passe dêtre remplacées

11 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse Agressivité et plomb dans les canalisations Leau distribuée peut se charger en plomb lorsquelle est en contact avec des canalisations ou des branchements qui en contiennent risque de saturnisme La dissolution dépend notamment : - du temps de contact avec le matériau - de la nature physico-chimique de leau

12 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse Agressivité et plomb dans les canalisations Selon les distributeurs, aucune conduite publique ne subsiste dans les zones de faible minéralité de leau Le problème subsiste au niveau des parties privatives de certains branchements et des conduites intérieures de certains immeubles anciens

13 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse Agressivité et plomb dans les canalisations 2 actions correctives : - - remplacement des branchements publics en plomb (Bastia, Calvi, Ile Rousse) et incitation de la population à procéder au remplacement des conduites anciennes, - - demande aux gestionnaires des réseaux deau dévaluer, et le cas échéant de diminuer, le potentiel de dissolution de leau distribuée.

14 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse14 3- La qualité bactériologique de l eau. Lévolution de la qualité de 1988 à 2000 Les causes de non conformité Les conditions à lamélioration de la qualité

15 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse15

16 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse16 Bilan à la fin de lannée Population du département desservie par une eau suspecte de non potabilité : personnes (17 %) - Nombre total dunités de distribution : 208 (réparties sur 141 communes) sur un total de 445

17 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse17 Les contraintes liées à la distribution sur le département - Les contraintes géographiques et démographiques - -Faible taille de nombreuses collectivités gestionnaires - -Nombre dagglomérations sur le territoire communal - -Augmentation de la population saisonnière - Les caractéristiques « conjoncturelles » - -Faiblesse des réseaux - -Problème récurrent de la divagation des animaux - -Gestion financière du service

18 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse18 Les caractéristiques de la distribution de leau en Haute- Corse Une faible taille des collectivités gestionnaires

19 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse19 La non conformité bactériologique affecte surtout les petites communes :

20 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse20 La présence ou labsence dun service de leau conditionne la qualité de leau :

21 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse Lourdeur des structures pour chaque collectivité - Nombre dagglomérations sur chaque territoire communal, doù limportance du ratio coût réseau / nombre dabonnés - Aggravation avec la saisonnalité de la population et la désertification progressive de certaines zones rurales

22 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse22 3 : Faiblesse des réseaux Vétusté des réseaux et existence de lacunes en matière de protection des ouvrages de captage, damenée, de stockage et de traitement de leau.

23 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse23 Caractéristiques conjoncturelles Facturation souvent insuffisante de leau Divagation des animaux délevage

24 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse24 Nature des difficultés des petites collectivités 1- Faiblesse des moyens financiers et humains 2- Importance du ratio coût réseau / nombre dabonnés et vétusté et/ou mauvaise conception des réseaux 3- Aggravation du risque par la divagation des animaux délevage

25 D.D.A.S.S. de la Haute-Corse25 Conclusion - Trois conditions sont nécessaires à la progression de la qualité de leau - La réalisation prioritaire de travaux damélioration de la sécurité sanitaire des installations (protection des ressources, mise en place de traitements, suivi et entretien des réseaux) - La mise en œuvre de mesures destinées à léquilibre du budget du service de leau - Le cas échéant, association des collectivités les plus petites


Télécharger ppt "D.D.A.S.S. de la Haute-Corse1 La qualité de leau dalimentation en Haute-Corse."

Présentations similaires


Annonces Google