La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIÈRE GÉNÉRALE Histoire-géographie Vendredi 11 mai 2012 Nouvelle-Calédonie.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIÈRE GÉNÉRALE Histoire-géographie Vendredi 11 mai 2012 Nouvelle-Calédonie."— Transcription de la présentation:

1 MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIÈRE GÉNÉRALE Histoire-géographie Vendredi 11 mai 2012 Nouvelle-Calédonie

2 Organisation de la journée HorairesContenusIntervenants 8h à 9h30Présentation générale des programmes Présentation des nouvelles épreuves du baccalauréat en 1e S Présentation des programmes dhistoire-géographie IA-IPR 9h30 à 9h45Pause 9h45 à 10h30Proposition de mise en œuvre dun thème en histoire : colonisation et décolonisation Marc Weitmann (LGN) Isabelle Amiot (LGN) 10h30 à 11hAteliers : lévaluation au baccalauréat en histoire (élaboration de sujets - composition et analyse dun ou deux documents – copies) IA-IPR Isabelle Amiot 11h à 13hDéjeuner 13h à 14hLenseignement de la géographie de la France dans les programmes scolaires Martine Lafond (Lapérouse) 14h à 14h30Proposition de mise en œuvre dune étude de cas en géographie : le port de Nouméa Christian Guitard (Jules Garnier) Sophie Don (Jules Garnier) 14h30 à 14h45Pause 14h45 à 15h15Ateliers : lévaluation au baccalauréat en géographie (élaboration de sujets - analyse dun ou deux documents et production graphique - copies) IA-IPR Isabelle AMIOT 15h15 à 15h45Restitution des ateliersIA-IPR Isabelle AMIOT 15h45 à 16hAnnonces et questions diversesIA-IPR Isabelle AMIOT

3 Présentation générale du programme de la classe de 1 e L'histoire et la géographie font partie des enseignements communs de la classe de première des séries générales. Leurs programmes sont identiques en ES, L et S. Ces programmes sont adaptés.

4 Présentation générale du programme de la classe de 1 e Leur conception est en cohérence : - Avec lensemble des programmes dhistoire-géographie de lÉcole - Avec les exigences de lexamen - Avec lÉcole du socle

5 Présentation générale du programme de la classe de 1 e Ils donnent des clés de compréhension du monde contemporain et des sociétés et des territoires dans lesquels elles s'inscrivent et agissent. L'histoire et la géographie donnant conjointement ces clés de compréhension, la parité horaire prévue entre les deux disciplines doit être respectée.

6 Présentation générale du programme de la classe de 1 e Les démarches s'inscrivent également dans la continuité de celles mise en œuvre en seconde : - les études de cas en géographie et des études délimitées et mises en perspective en histoire y occupent une place importante ; - les technologies de l'information et de la communication doivent jouer un rôle croissant ; - le professeur doit exercer pleinement sa liberté et sa responsabilité pédagogiques. Il a notamment la possibilité de construire son propre itinéraire, non seulement au sein de chacun des programmes d'histoire et de géographie, mais encore en les articulant, autant qu'il le jugera nécessaire, autour de points de convergence.

7 Présentation générale du programme de la classe de 1 e Les capacités et les méthodes, présentées dans le tableau des « capacités et méthodes », figurent explicitement parmi les objectifs d'apprentissage. Il revient à l'équipe disciplinaire du lycée et à chacun des enseignants d'évaluer leur niveau de maîtrise à l'issue de la classe de seconde, de penser leur progressivité au fil de l'année de première et de construire des situations d'enseignement les plus propices à leur maîtrise par les lycéens. Comme en seconde, cette maîtrise est indissociable de celle des connaissances.

8 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S Cette épreuve est définie par un texte sorti au B.O. n°5 du 3 février Cette épreuve anticipée, écrite, entre en vigueur à compter de la session Épreuve écrite : durée 4 heures, coefficient 3.

9 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S L'épreuve comprend deux parties. - Dans la première partie, le candidat rédige une composition en réponse à un sujet d'histoire ou de géographie. - La deuxième partie se compose de deux exercices, l'un en histoire, l'autre en géographie :. en histoire : analyse d'un ou de deux document(s). en géographie : il s'agit soit de l'analyse d'un ou de deux document(s), soit d'une production graphique (réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire).

10 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S 1- La composition Le candidat traite un sujet parmi deux qui sont proposés à son choix dans la même discipline. En histoire comme en géographie, il doit montrer qu'il maîtrise les connaissances du programme. Pour traiter le sujet choisi, il produit une réponse organisée et pertinente, comportant une introduction, plusieurs paragraphes et une conclusion. La formulation du sujet peut prendre des formes diverses : reprise (partielle ou totale) d'un intitulé du programme, question ou affirmation, problématique explicite ou non ; elle peut être brève ou plus détaillée. 4 pages maximum, le sujet peut reprendre un libellé du programme

11 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S 2. Exercice d'analyse de documents ou de production graphique (réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire) L'exercice d'analyse de document(s), en histoire comme en géographie, comporte un titre, un ou deux documents qui peuvent être de nature diverse et des notes explicatives si nécessaire. Il est accompagné d'une consigne visant à orienter l'analyse du ou des documents. En géographie, un exercice d'un autre type peut être proposé : réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire.

12 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S En histoire, l'analyse d'un ou de deux document(s) Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport et la portée du ou des document(s) proposé(s). L'exercice demande au candidat de mettre en œuvre les démarches propres à l'analyse de document en histoire. Lorsqu'un document est proposé, il s'agit de : - dégager le sens général du document en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte ; - de montrer l'intérêt et les limites éventuelles du document pour la compréhension de cette question historique. Lorsque deux documents sont proposés, on attend du candidat qu'il dégage le sens général de chacun des documents en relation avec la question historique à laquelle il se rapporte puis qu'il les mette en relation en montrant l'intérêt de cette confrontation.

13 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S En géographie deux types d'exercices peuvent être proposés - soit l'analyse d'un ou de deux document(s). Cette analyse doit permettre au candidat de faire la preuve de sa capacité à comprendre le contenu, l'apport du (ou des) document(s) et les enjeux spatiaux qu'il(s) aborde(nt). - soit la réalisation d'un croquis ou d'un schéma d'organisation spatiale d'un territoire, en réponse à un sujet. Pour la réalisation d'un croquis de géographie, un fond de carte est fourni au candidat.

14 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S Évaluation et notation L'évaluation de la copie du candidat est globale. À titre indicatif, la première partie compte pour 10 points ; dans la deuxième partie, chaque exercice compte pour 5 points.

15 Présentation des épreuves du baccalauréat anticipé en série S Des inquiétudes répertoriées : quel est le niveau dexigence attendu? Le nombre de croquis et de schémas «possibles»? Quest-ce quune composition? Des exercices hors de portée des élèves? Pas de possibilité dimpasses? Au moment du bac : des réunions dentente et dharmonisation plus poussées Pour le niveau dexigence : attention les manuels et les « annales » sont trop ambitieux et exhaustifs dans les corrigés proposés (rappel : durée des épreuves est de 2h pour la composition et 1h pour chaque exercice) ; un texte de cadrage va être produit par lIG ; le nombre de croquis et schémas possibles est réduit ; cette épreuve que les élèves passent en 1 e nest pas une épreuve de terminale. Aucun sujet de composition ne pourra porter sur une question à laquelle le programme consacre moins de 3 heures de cours.

16 Présentation des programmes de géographie « France et Europe : dynamiques des territoires dans la mondialisation » Quelle analyse? Un programme qui intègre les grandes orientations actuelles de la géographie Un programme multiscalaire Un programme porteur de grands enjeux centrés autour des questions de gestion territoriale

17 Présentation des programmes de géographie Ce programme est très rénové dans sa conception, son organisation et ses problématiques. Des inquiétudes : - À propos du nombre de croquis et de schémas - À propos du thème 1 « comprendre les territoires de proximité » - À propos des études de cas au choix dans le cadre dun examen national

18 Thème 1 (entrée obligatoire) Comprendre les territoires de proximité (11-12 heures) Thème 2 : Aménager et développer le territoire français (24-26 heures) Thème 3 Lunion Européenne : dynamique de développement des territoires (11-12 heures) Thème 4 : France et Europe dans le monde (11-12 heures). UN PROGRAMME MULTISCALAIRE (académie de Besançon) Approche des territoires du quotidien La région, territoire de vie, territoire aménagé Valoriser et ménager les milieux La France en ville Les dynamiques des espaces productifs dans la mondialisation Mobilités, flux et réseaux de communication dans la mondialisation De lespace européen aux territoires de lUnion Européenne Les territoires ultramarins de lUnion Européenne et leur développement LUnion Européenne dans la mondialisation La France dans la mondialisation

19 Quelques éléments de cadrage concernant lépreuve de production graphique au baccalauréat, épreuve anticipée, série S Croquis et schéma Les croquis (fond de carte fourni) ou les schémas (sans fond de carte) portent toujours sur lorganisation spatiale dun territoire. Le croquis est préféré au schéma chaque fois que cela est possible. Beaucoup dinterrogations portent sur les croquis et schémas qui sont susceptibles dêtre proposés au bac ; il ne sagit évidemment pas de fournir une liste « officielle » ni exhaustive des sujets, mais daider les collègues à mieux cerner les attentes réelles. En réalité, le nombre de croquis et de schémas possibles est assez restreint.

20 Quelques éléments de cadrage concernant lépreuve de production graphique au baccalauréat, épreuve anticipée, série S Exemples de croquis : « potentialités et contraintes du territoire français » ; « mouvements de population et croissance urbaine en France » ; « dynamiques de localisation des activités en France et mondialisation » ; « lorganisation de lespace français dans le contexte européen et mondial » ; « lorganisation des réseaux de transports en France et leurs connexions avec lEurope et le monde » ; « disparités et inégalités socio-économiques dans lUE » ; « lorganisation spatiale de la Northern Range « etc. Exemples de schémas : « lorganisation de lespace de la région étudiée » ; « lorganisation de lespace du territoire de linnovation étudié » ; « Roissy, plate-forme multimodale et hub mondial » ; « lorganisation de lespace du territoire ultra-marin étudié » ; « Paris, ville mondiale » etc. Il nest pas attendu dexplicitation des choix effectués pour réaliser le croquis, le schéma et leur légende ; le croquis ou le schéma doit se suffire à lui-même. Par ailleurs, les candidats peuvent choisir dintégrer dans leurs compositions des schémas simples (illustrant une organisation spatiale, une notion ou un autre phénomène géographique, y compris des schémas fléchés).

21 Les études de cas Sur les dix questions (réparties en quatre thèmes) que comprend le programme de géographie de première, six dentre elles souvrent par une étude de cas. Elles sont à choisir librement sauf deux dentre elles consacrées obligatoirement à « La région où est situé le lycée » et à « Roissy : plate-forme multimodale et hub mondial ».

22 Les études de cas LÉTUDE DE CAS EN PREMIÈRE GARDE SES CARACTÈRES ESSENTIELS Létude de cas permet daborder une question du programme à partir dune situation précise, localisée et ancrée dans un territoire ; elle met en évidence quelques grands enjeux spécifiques. Létude de cas sinscrit toujours dans un territoire et met en œuvre un raisonnement géographique. Létude de cas induit des réflexions de portée générale. Cest par létude de cas que commence le traitement de la question. Létude de cas occupe environ la moitié du temps accordé à lenseignement de la question. On sera attentif aux choix et au nombre des documents lors de létude de cas.

23 Les études de cas LÉTUDE DE CAS EN PREMIÈRE PRÉSENTE DES SPÉCIFICITÉS Chaque étude de cas ouvre la question puis laisse place à une analyse de portée plus générale se plaçant à léchelle nationale et/ou européenne. Le choix du territoire et des problématiques de létude de cas est essentiel. Létude de cas naborde quune partie de la question dans laquelle elle sinscrit, à la différence du programme de seconde où elle visait à couvrir lensemble de la question. Létude de cas en première a une forte dimension civique. Certaines études de cas, portant sur un espace parfois très proche, permettent de faire mesurer concrètement et précisément aux élèves la complexité des situations. Elles sont loccasion de faire appel aux ressources et aux acteurs locaux, en particulier pour le traitement du thème 1 « Comprendre les territoires de proximité ». Ces études de cas préparent les élèves à la compréhension des espaces qui leur seront les plus familiers durant leur existence et à laction pour mieux les gérer.

24 THÈME 1 - COMPRENDRE LES TERRITOIRES DE PROXIMITÉ - Question : Approches des territoires du quotidien (5 à 6 heures) Thème obligatoire en début dannée. Question qui peut faire lobjet dun sujet à lépreuve anticipée. Compréhension par les élèves du fonctionnement de leurs territoires proches, enjeu majeur de lenseignement de la géographie au lycée. Des pistes problématiques : - Quels acteurs aménagent aujourdhui les territoires français ? - À quelles échelles territoriales leur action sinscrit-elle ? - Quels sont les grands enjeux de laménagement des territoires français? Mise en œuvre : - Une étude de cas - Une entrée plus générale qui guide la mise en perspective (nouveauté en Première).

25 THÈME 1 - COMPRENDRE LES TERRITOIRES DE PROXIMITÉ - Question : Approches des territoires du quotidien (5 à 6 heures) Pièges à éviter : - Traiter, comme étude de cas, un aménagement à léchelle locale dans un espace autre que le territoire proche du lycée ; cela serait contraire à la lettre du programme qui vise à impliquer les élèves en les faisant travailler sur un lieu quils connaissent. - Faire un historique de laménagement en France ; la question porte sur les réalités actuelles, pas sur les politiques menées il y a plusieurs décennies. - Reproduire, sans recul ou analyse critique, le discours des différents acteurs ; leurs argumentaires doivent être confrontés aux points de vue dautres acteurs ou mis en perspective à laide de documents scientifiques. - Donner une vision trop lisse de la question ; laménagement des territoires est lobjet de débats en France, des visions contrastées de lavenir des territoires sy expriment.

26 Présentation des programmes dhistoire « Questions pour comprendre le vingtième siècle. » Quelles sont les clefs de lecture pour comprendre lhistoire du monde au siècle dernier ? En quoi la guerre, les totalitarismes, le fait colonial, dans le contexte de la mondialisation permettent-ils à des lycéens français vivant en République de comprendre le monde issu du XXe siècle ?

27 Présentation des programmes dhistoire « Questions pour comprendre le vingtième siècle. » Quelle analyse? Une approche chrono-thématique pour structurer le temps en histoire. Des problématiques renouvelées pour inclure les dernières recherches historiographiques. Des démarches renouvelées pour écarter la tentation de lexhaustivité.

28 Présentation des programmes dhistoire Un programme en cohérence avec le programme de Seconde : Dans son prolongement chronologique : suite dune mise en perspective sur le temps long qui a saisi les grands moments des Européens dans lhistoire du monde. Dans la continuité des objectifs dapprentissage (capacités et méthodes notamment). Dans la démarche : des questions toujours problématisées et parfois des études significatives mises en perspective. Un programme en résonance avec les programmes de Géographie et dECJS Un programme en rupture avec les approches des anciens programmes de 1 ère : Une approche temporelle différente : le XX e siècle est considéré dans sa globalité. Une approche résolument thématique : il sagit davoir une vision plus globale des faits marquants du XX e siècle au programme dhistoire : le fait guerrier, le totalitarisme, le fait colonial, les Français et la République… Un programme en appui sur les repères construits au collège quil réactive Un programme qui prend en compte les objectifs de lHistoire des Arts

29 Présentation des programmes dhistoire Des inquiétudes. Des programmes lourds. Une approche chrono-thématique. Comment articuler sujet détude et sujet général?

30 Thème 5 : les Français et la République (15-16 heures) Thème 3 : Le siècle des totalitarismes (10-11 heures) Thème 2 : La guerre au XXème siècle (16-17 heures) Thème 1 (entrée obligatoire) : Croissance économique, mondialisation et mutations des sociétés depuis le milieu du XIXème siècle (9-10 h) UN PROGRAMME THEMATIQUE DECLINE EN QUESTIONS (académie de Besançon) La République et les évolutions de la société française La République, trois républiques La décolonisation Le temps des dominations coloniales La fin des totalitarismes Genèse et affirmation des régimes totalitaires (soviétique, fasciste et nazi) De la guerre froide à de nouvelles conflictualités Guerres mondiales et espoirs de paix Mutations des sociétés Croissance et mondialisation Thème 4 : Colonisation et décolonisation (7-8 heures)

31 Des démarches renouvelées Les démarches proposées se situent dans la continuité de celles qui ont été déjà introduites pour la mise en œuvre du programme de seconde. Il convient de les approfondir encore et de les adapter au niveau du cycle terminal du lycée, où lapproche plus problématisée, conceptuelle et synthétique inaugurée en seconde doit être renforcée

32 Des démarches renouvelées Le choix de recourir à des « études » bien délimitées pour traiter une question répond à la nécessité décarter toute tentation dexhaustivité et tout risque denseignement désincarné ou trop général, tout en permettant au professeur de donner du sens.

33 Des démarches renouvelées Les études relèvent dobjectifs fondamentalement pédagogiques : il sagit simplement de donner à la fois de la chair et du sens à la leçon dhistoire. Le fait de sattacher à des objets précis et significatifs ne signifie pas que lon puisse généraliser leurs caractères propres et construire un savoir historique général qui serait déduit de leur singularité. Les études proposées sont en effet choisies en fonction de leur pertinence pour faire découvrir les traits essentiels dune réalité historique. Les études sont inséparables dune mise en perspective et doivent être sous-tendues par une problématique. Létude est un instrument dans la panoplie du professeur, mais ce nest pas le seul. Une répétition détudes selon une procédure immuable serait par ailleurs génératrice dennui. Cest pourquoi létude nest pas posée comme un objet pédagogique verrouillé, à propos duquel serait arrêtée une doctrine intangible.

34 Des démarches renouvelées Il ne sagit pas non plus de figer les modalités de lutilisation des documents, qui doit rester essentielle. Il faut varier ces modalités en gardant présent à lesprit quelques principes simples : on peut conduire partir dun travail critique sur des documents ; on peut sen servir comme illustration ; on ne peut pas tout faire dire à un document ; on doit veiller à ne pas affaiblir lusage du document en multipliant les documents ; si lon use dun questionnement préalable pour interroger le document, on doit aussi former progressivement lélève à questionner par lui-même le support, en écho à la démarche danalyse de document historique. Lapprofondissement des démarches déjà pratiquées en classe de seconde permet, conformément aux objectifs du programme, de dégager lessentiel de ce quil faut retenir de lhistoire du XXe siècle pour amener les élèves à comprendre le monde dans lequel ils vivent et à penser lhistoire du temps présent.

35 Ateliers dhistoire Ateliers type 1 (3 groupes de 5) : évaluation – travail sur copies délèves - Évaluer les copies - Identifier les obstacles qui se sont présentés à lélève en utilisant le tableau des capacités et méthodes - Repérer les capacités et méthodes insuffisamment maîtrisées par les élèves au 1 er trimestre. Ateliers type 2 (3 groupes de 5) : la composition en histoire - Trouver un sujet de composition sur le thème « colonisation et décolonisation » - En donner rapidement les attentes Ateliers type 3 (4 groupes de 5) : lanalyse dun ou deux documents en histoire - Choisir un ou deux documents sur le thème « colonisation et décolonisation ». - Formuler la consigne.

36 Ateliers de géographie Ateliers type 1 (3 groupes de 5) : évaluation – travail sur copies délèves - Évaluer les copies - Identifier les obstacles qui se sont présentés à lélève en utilisant le tableau des capacités et méthodes - Repérer les capacités et méthodes insuffisamment maîtrisées par les élèves au 1 er trimestre. Ateliers type 2 (2 groupes de 5) : lanalyse dun ou deux documents en géographie - Choisir un ou deux documents sur le thème « aménager et développer le territoire français ». - Formuler la consigne.

37 Questions diverses et annonces Informations sur le trinôme académique de Nouvelle-Calédonie Annonce de la reprise du cycle de conférences, à partir de juillet Thème général : les enjeux de lOcéanie. Participation des enseignants possible aux journées défense et citoyenne. Contacter le Centre du Service National 70 e Anniversaire de Bir-Hakeim : une invitation sera envoyée aux enseignants pour visiter lexposition présentée à la Maison du Combattant à partir du 14 juillet 2012.


Télécharger ppt "MISE EN ŒUVRE DES NOUVEAUX PROGRAMMES DE PREMIÈRE GÉNÉRALE Histoire-géographie Vendredi 11 mai 2012 Nouvelle-Calédonie."

Présentations similaires


Annonces Google