La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Profils des moyens dexistences. (Household Economy Approach) ou Analyse de léconomie des ménages (AEM) Présentation du HEA.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Profils des moyens dexistences. (Household Economy Approach) ou Analyse de léconomie des ménages (AEM) Présentation du HEA."— Transcription de la présentation:

1 Profils des moyens dexistences

2 (Household Economy Approach) ou Analyse de léconomie des ménages (AEM) Présentation du HEA

3 Historique du HEA Découle de lapproche FEA - Food Economy Approach (lapproche de léconomie alimentaire). Conçue par Save the Children UK dans les années 1994/95 Une approche en constante innovation (dynamique) La version actuelle date de 2007

4 Pourquoi HEA Pour avoir une image détaillée des moyens dexistence par groupe socio-économique et par zone, pendant une année de référence, dite «normale» Connaître les stratégies mises en place par ces ménages pour accéder à leur alimentation et à leur revenu Comprendre les relations entre les ménages de la communauté et les interactions avec léconomie régionale ou nationale

5 Pourquoi HEA Mieux prévoir les changements à court terme daccès à la nourriture (qualitativement et quantitativement) Suggérer des interventions possibles groupes prioritaires ? zones prioritaires ? stratégies dinterventions appropriées prenant en compte les moyens dexistence existants ? quantification de lampleur de lintervention nécessaire ? (combien, pendant quelle durée, à partir de quand ? etc) information sur la mise en œuvre des filets sociaux

6 Méthodologie – base de référence a. Zonage par moyens dexistence relativement homogènes

7 Méthodologie – base de référence b. Séparation des ménages par classes socio économiques

8 c. Quantification de la nourriture, des revenus et des dépenses pour chacun des groupes Au final, une image qui « tient debout ». La cohérence des différentes données entre elles est vérifiée

9 1. Profil urbain de Gao, 2. Profil rural de San/Tominian (ML09) et 3. Profil rural de Kenieba (ML12).

10 Spécificités des évaluations urbaines Les sources de revenu disponibles dans les zones urbaines sont très diverses, Limpossibilité davoir sa propre production et la forte dépendance vis-à-vis du marché; Lemploi formel régulier et les affaires sont les options les plus évidentes dans un contexte urbain (M & N), Il est possible que lemprunt et lendettement soient des facteurs plus significatifs dans un contexte urbain que rural, Cependant, les schémas de dépenses restent assez homogènes pour tous les groupes socio-économiques, Le calendrier saisonnier en milieu urbain semble moins important quen milieu rural a cause des fluctuations des ME, La quantification des dépenses qui dirige lentrevue et la quantification des revenus permet la triangulation des données. Pour le cas spécifique de Gao, plusieurs facteurs peuvent influencer la durée de la validité du profil: Contexte post-crise, nouvelles activités économiques, forte demande au marché, population déplacée – durée limitée de la base (6 mois/ 12 mois).

11 Phases méthodologiques de létude Cette étude financée par ECHO a été réalisé grâce à lappui formatif de FEG (Food Economy Group) et a vue la participation de plusieurs acteurs étatiques (SAP, DRPSIAP et DRDS) et ONG (OXFAM, SCI, ACTED, WVI, GARDL et UEAVES). 1. Atelier dorientation stratégique de létude (Choix de la zone denquête de létude « Gao urbain », Brainstorming des thèmes à étudiés) 2. Formation théorique et pratique à Bamako Sous zonage de la ZME Gao urbain (cartographie des sous zones des moyens dexistence dans la ville de Gao) Choix de la sous zone de létude Détermination de la période de référence Questionnaires HEA urbain (F1, F2, F3 et F4) Paniers (survie et de protection des moyens dexistence) Prise de contact avec le chef de quartier de Sebeni Koro Simulation F3 Simulation F4

12 Phase terrain (GAO) Rencontre avec les autorités locales Prise de contact avec le gouvernorat Prise de contact avec le plan et développement social Rencontre avec les chefs de quartiers cibles de létude Explication de lobjectif de létude Choix des sites denquête Collecte des données et analyses intérimaires F1 entretiens avec les services techniques de la ville, F2 collecte sur les marchés (mesure, poids, prix, circuit, etc.), F3 entretiens avec les informateurs clés des quartiers, F4 entretiens avec les groupes socio-économiques, Analyses et consolidation des données, Restitutions des résultats préliminaires.

13 Les limites La période de référence nest que de 6 mois au lieu de 12, Durée de vie du profils très limité, Dans un milieu urbain les gens ne se connaissent pas très bien ce qui peut souvent biaiser la catégorisation SE faite avec les informateurs clés, Pas dactivité typique par groupe socio-économique, Temps dentretien assez long en lien avec les préoccupations des enquêtés. Difficultés rencontrées: Mobilisation des personnes a enquêter, Influence de certains responsables communautaires, Nombre denquêteur bien outillé insuffisant, Temps de létude assez limité en lien avec les activités planifiées.

14 Restitution des résultats Gao PERIODE DE REFERENCE Octobre 2013 à mars 2014 (6 derniers mois avant la collecte de données, situation jugée un peu plus stable à partir de la rentrée scolaire) ECHANTILLON Quartiers: Boulgoundié - Extension, Château Secteur 3, Aljanabandja et Sosso-Koïra Représentatif de la zone urbaine de Gao

15 Carte de zonage

16 Catégorisation socio-économique des ménages % de ménages dans chaque groupe socio-économique Taille du ménage Type d'habitat BétailPrincipales activitésEquipement Nbre de migrant Très Pauvres 5 à 6 Case traditionnelle 1 à 2 caprin, 0 ovins, 4 volailles occasionnel (main dœuvre), petit commerce, travail domestique. 1 Pauvres 8 à 10 Case traditionnelle / banco 3 caprins, 0 ovins,7 volailles Ouvrier non qualifié(menuiserie métallique et bois, mécanique, maçonnerie), Petit commerce et le charretier. 1 Charette, 1 âne2 Moyens 9 à 15 banco/semi dure 7 caprins, 5 ovins, 8 volailles fonctionnaires, des commerçants et des ouvriers qualifiés (petit métier). 1 Moto, 1 TV, 1 frigo2 Nantis 0% 20% 40%

17 Circuit du marché

18 Sources de Nourriture Note: 100% équivaut à 6 mois de couverture énergétique (sur la base de 2100 kilocalories pppj)

19 Revenu (6 mois) Les TP gagnent leur revenu a traves les activités tels que : travaux occasionnels (main dœuvre), petit commerce, travail domestique, porteurs dans les marchés. Les P a travers: Ouvrier non qualifié (menuiserie métallique et bois, mécanique, maçonnerie), Petit commerce et le charretier. Et les M a travers: le salaire, le commerce et le travail qualifié.

20 Postes de dépense Les dépenses alimentaires (nourriture de base et autres aliments) représentent au moins 60% des dépenses globales chez tous les GSE. Les dépenses non alimentaires sont plus importantes chez les Moyens. Une bonne partie des revenu des M est destiné aux dépenses sur les transports, carburant, communication et lentretien des motos.

21 Conclusion et Recommandation - Il ressort de cette étude que la vulnérabilité est aussi une réalité en milieu urbain. - Il atteint près de 65 % des ménages de la ville de GAO. - Tous les ménages dépendent des marchés qui connaissent des fois des hausses de prix affectant ainsi leur pouvoir dachat. -A la différence du milieu rural, la vulnérabilité en milieu urbain se mesure principalement par le pouvoir dachat des ménages. Recommandation: -Réviser le profil dès la normalisation de la situation socio-économique. (12 mois), - Organiser des ateliers pour la collecte des données primaires (F3 & F4), - Augmenter le nombre de profil de base de HEA, - Renforcement des capacités des acteurs sur lapproche HEA.

22 Restitution de l enquête HEA SAN/TOMINIAN Cette étude a vu la participation de plusieurs structures a savoir : Oxfam, SAP,SCI, CSPEEDA,DRPSIAP, IPR/IFRA, DRA, SLPIA, Secteur Agriculture de San/Tominian et SLPSIAP. Villages enquêtés: Tara, Teguena, Daga, Sokourani dans le cercle de San et Sonina, Bangouma bobo, Konda, Bora et Yarani dans le cercle de Tominian. Représentatif de la zone agropastorale de San et Tominian Année de référence: Dans le cadre de cette étude, lannée de référence retenue est Octobre 2010 à Septembre 2011.

23

24 Catégorisation socio-économique des ménages typiques

25 Calendrier saisonnier de la zone ML09

26 Source de Nourriture Lannée de référence ( ) était jugée moyennement bonne. Tous les GSE arrive a couvrir leurs besoins énergétiques annuels minimuim. Malgré quelle soit une zone agropastorale, la consommation du produit bétail est très peu significative qui sobserve seulement que chez les M et N de façon très faible aussi. Malgré aussi linfluence de la production agricole, certains GSE dépendent du marché principalement (TP&P) pour lachat des céréales. Il faut notifier que la part des paiements en nature contribue à léquilibre alimentaire des ménages pauvres et très pauvres. Cette part est essentiellement gagnée dans les zones rizicoles de Djené, zone office du Niger et de linter fleuve (mil sorgho).

27 Source de Revenu

28 Poste de dépense

29

30 RESTITUTION DES RESULTATS PRELIMINAIRES DU PROFIL DE MOYEN DEXISTENCE DE LA ZONE MAIS – SORGHO – FRUIT 10 au 30 janvier 2014

31 Cette étude a vu la participation de plusieurs structures a savoir : Oxfam, SAP, CSPEEDA, GRDR, VSF-B, SLPIA, Secteur Agriculture et Service Vétérinaire. Villages enquêtés: Keniety, Diantisa, Sakola, Dioulafoudouni, Diabarou, Mandinading, Sanougou et Djibouria. Représentatif de la zone agropastorale et orpaillage de Kenieba. Année de référence: Dans le cadre de cette étude, lannée de référence retenue est Octobre 2011 à Septembre 2012.

32 VILLAGES ECHANTILLONS

33 RESULTATS Catégorisation socio-économique

34 Calendrier Saisonnier

35 Sources de nourriture

36 Sources de Revenu

37 Dépenses

38

39


Télécharger ppt "Profils des moyens dexistences. (Household Economy Approach) ou Analyse de léconomie des ménages (AEM) Présentation du HEA."

Présentations similaires


Annonces Google