La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prof. Gérald J. Zagury, Ing., M.Env., PhD. Mert Guney, Ing., MSc.,Etudiant au PhD Département des génies civil, géologique et des mines.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prof. Gérald J. Zagury, Ing., M.Env., PhD. Mert Guney, Ing., MSc.,Etudiant au PhD Département des génies civil, géologique et des mines."— Transcription de la présentation:

1 Prof. Gérald J. Zagury, Ing., M.Env., PhD. Mert Guney, Ing., MSc.,Etudiant au PhD Département des génies civil, géologique et des mines

2 Plan Introduction Revue de la littérature, métaux dans les jouets, exposition des enfants aux métaux, tests in vitro, objectifs Matériel & Méthodes Résultats & Discussion Conclusions Recommandations ecommandat

3 Revue de la littérature Enfants: Vulnérables, déjà exposés aux métaux par la nourriture, lair, leau et le sol 1-4 Contact avec la bouche: spécifiquement plus important pour les enfants de moins de 6 ans 5-8 Types de voies dexposition: par contact avec la bouche & par ingestion plus de risque

4 Métaux dans les jouets Jouets contaminés par les métaux: Métaux utilisés comme stabilisateurs dans les plastiques, peintures contaminées et utilisation de matériaux recyclés & contaminés dans la fabrication Manque de réglementation pour certains contaminants, problèmes dapplication des réglementations 9-11 Rappels nombreux en Amérique du Nord à cause des risques dempoisonnement /

5 Exposition des enfants aux métaux Accidents antérieurs suite à lexposition des enfants aux bijoux de pacotille Ingestion partielle (i.e. fibres, textile, matériel détaché & pièces cassées) Ingestion entière (bijoux, pièces détachables)

6 Biodisponibilité: in-vivo Biodisponibilité in-vivo : fraction dun contaminant retenue par lorganisme, absorbée dans le système gastro-intestinal Absolue : ABA = Principe : mesure de la concentration en contaminant en fonction du temps dans les tissus ou les excréments après administration de doses connues Choix de la méthode selon le comportement du métal dans lorganisme de lanimal: As : bien absorb é, rapidement excr é t é par les urines Pb : accumul é dans les os Cd : accumul é dans le foie et les reins. Dose absorbée Dose ingérée

7 Biodisponibilité in-vitro : Bioaccessibilité Bioaccessibilit é : fraction soluble d un contaminant dans l environnement gastro-intestinal et potentiellement disponible pour l absorption Bioaccessibilit é (in vitro) = Biodisponibilit é orale in- vivo pour As, Cd et Pb (m é thode valid é e, Rodriguez et al., 1999 ; Schroder et al., 2003, 2004)

8 Objectifs (1) analyser le contenu en As, Ba, Cd, Cr, Cu, Mn, Ni, Pb, Sb et Se dans des jouets et des bijoux pour enfants (n=100, 172 sous-échantillons) achetés dans la région de Montréal (2) estimer la biodisponibilité orale des métaux dans certains jouets (n=5, 7 sous-échantillons) en utilisant un test in vitro

9 Plan Introduction Matériels & Méthodes Sélection des articles potentiellement contaminés, analyse des métaux, estimation de la biodisponibilité Résultats & Discussion Conclusions Recommandations

10 Sélection des articles Jouets et bijoux de fantaisie (n=100): Magasins de bijoux de fantaisie Magasins 1 dollar et plus Supermarchés Internet, incluant: 5 articles déjà examinés par Healthy Stuff.org 18 6 articles similaires aux bijoux retirés du marché en 2012 par Santé Canada 19

11 Analyses Digestion à lacide HNO 3 / HNO 3 + HF / HNO 3 + HF + HClO 4 Au moins un échantillon par article, au total 172 sous- échantillons Biodisponibilité orale Par la phase gastrique du protocole IVG (modifié) Analyses des métaux par ICP-OES

12 Bioaccessibilité Essai in vitro: Protocole IVG Deux phases Gastrique: pH 1.8, présence de pepsine et de NaCl, 1h Intestinale: pH 5.5, bile porcine et pancreatine, 1h Expérience faite à 37 °C. Validé avec des essais in vivo pour As, Pb et Cd dans différents sols contaminés La phase gastrique, qui est un bon estimateur de la biodisponibilité des métaux, a été utilisée.

13 Plan Introduction Matériels & Méthodes Résultats & Discussion Critères dévaluation Jouets métalliques et bijoux (MB), Jouets en plastique (PL), Jouets peints ou vernis (PV), Jouets fragiles/flexibles (FF) Bioaccessibilité Conclusions Recommandations

14 Critères dévaluation Les limites de migration des métaux définies dans la reglementation de lUE « EU toy safety legislation 2009» 20 Base scientifique, variété de contaminants, présence des limites pour différentes catégories des jouets Hypothèse: Si la concentration totale dun métal > la limite de migration définie par lUE, ce jouet peut être dangereux pour la santé des enfants, donc il faut aussi estimer la biodisponibilité. Guney and Zagury, Environ. Sci. Technol., 2012, 46 (8), pp 4265–4274

15 Résultats: Contamination des jouets Catégorie MB (jouets métalliques et bijoux) 19 de 25 MB (23 de 36 sous-échantillons) ont au moins une concentration de métal qui dépasse la limite de migration. Teneur en Cd, Cu ou Pb très élevées (jusquà 100%!) Concentrations totales en métaux mille fois supérieures aux critères Catégorie PL (jouets en plastique) 7 de 28 PL (13 de 67 sous-échantillons) ont au moins une concentration qui dépasse la limite de migration. Principalement Cd et Cr

16 Résultats: Contamination des jouets Catégorie PV (jouets peints ou vernis) 13 de 19 PV (13 de 21 sous-échantillons) ont au moins une concentration > la limite de migration. Contamination par Cr Catégorie FF (jouets fragiles/flexibles) 18 de 28 FF (33 de 48 sous-échantillons) ont au moins une concentration > la limite de migration. Contamination par Cr

17 Discussion (Jouets métalliques et bijoux) MB: En plus du Pb et du Cd, les concentrations des autres métaux (Cu, Ni, As, Cr, Sb) sont élevées. Ces métaux ne sont pas réglementés au Canada et aux USA. Articles attrayants pour les enfants (colorés, brillants) Exposition aigüe (ingestion des pièces détachables ou brisées) avec des conséquences très graves

18 Discussion (Jouets en plastique) PL: Moins contaminés que MB. En plus du Cd et du Cr, lAs et le Se sont aussi présents Articles avec probabilité dexposition élevée (i.e. articles à mâcher pour bébés, hochets, gommes à effacer en forme de nourriture…) Exposition chronique, Ingestion des pièces ou de peinture (si présent)

19 Discussion (Jouets peints ou vernis) PV: Contamination par le Cr, un seul échantillon contaminé par Sb (plus de 7 000mg/kg) Présence de Cr(VI)?

20 Discussion (Jouets fragiles/flexibles) FF: Limites spécifiques pour cette catégorie (plus strictes) Possibilité dingestion en hautes quantités (i.e. pate à modeler, crayons,craie) Problèmes déchantillonage (quantités limitées) hautes limites de détection

21 Résultats et Discussion Bioaccessibilité: Test in vitro sur 5 articles BP04/1 BP04/2 BP04/3 BP06/1 BP23/2

22 BP11/1 BP27/2

23 Description des échantillons analysés

24 Bioaccessibilité des métaux (mg/kg)

25 Discussion Migration des métaux à partir des crayons ( jouets FF): As, Ba, Cr, Cu, Mn, Ni, Pb, Se Migration excédant les limites pour : As et Se (BP11/1) > limites de lUE As (BP04/2) > limite de lUE Pb (BP27/2) > limite de lUE

26 Bioaccessibilité des métaux (%) La bioaccessibilité est très variable pour le Ba ( %) et pour le Mn (14-92 %). Elle varie dun jouet à lautre.

27 Plan Introduction Matériels & Méthodes Résultats & Discussion Conclusions

28 Contaminants trouvés en très fortes concentrations !

29 Conclusions Catégories les plus problématiques: Jouets métalliques et bijoux (hautes concentrations) Jouets fragiles et flexibles (possibilité dingestion en quantités élevées, normes plus strictes) Contaminants principaux: Jouets métalliques et bijoux : Cd, Pb, Cu Jouets en plastique : Cd, Cr Jouets peints et vernis : Cr Jouets fragiles et flexibles : Cr total et migration de lAs, Pb et Se en conditions gastriques.

30 Conclusions Problèmes déchantillonnage: faible masse de matériel donc hautes limites de détection pour certains articles (spécifiquement pour les jouets peints et fragiles) Il est nécessaire dévaluer la spéciation du Cr Les tests in vitro permettent de mieux évaluer les risques pour la santé des enfants en cas dingestion des jouets et des bijoux pour enfants.

31 Recommandations Besoin dune réglementation appropriée au Canada et aux États-Unis avec des limites pour dautres contaminants (à part le Cd et le Pb) et avec prise en compte de la biodisponibilité. Besoin de recherche additionnelle sur la biodisponibilité orale (gastrique et intestinale) des métaux dans les jouets et les bijoux pour enfants. Il y a un risque pour les enfants même sil ny a pas ingestion totale du jouet. Il est donc nécessaire dévaluer la biodisponibilité des métaux dans la salive.

32 Prof. Gérald J. Zagury: Mert Guney:

33 Références ( 1)Yost, J. L.; Tao, S. H.; Egan, S. K.; Barraj, L. M.; Smith, K. M.; Tsuji, J. S.; et al. Estimation of Dietary Intake of Inorganic Arsenic in U.S. Children. Hum. Ecol. Risk Assess. 2004, 10, (2)Sexton, K.; Adgate, J.L.; Fredrickson, A.L.; Ryan, A.D.; Needham, L.L.; Ashley, D.L. Using Biologic Markers in Blood to Assess Exposure to Multiple Environmental Chemicals for Inner-city Children 3-6 Years of Age. Environ. Health Perspec. 2006, 114, (3)Glorennec, P.; Bemrah, N.; Tard, A.; Robin, A.; Le Bot, B.; Bard, D. Probabilistic Modeling of Young Childrens Overall Lead Exposure in France: Integrated Approach for Various Exposure Media. Environ. Int. 2007, 33, (4)Trejo-Acevedo, A.; Díaz-Barriga, F.; Carrizales, L.; Domínguez, G.; Costilla, R.; Ize-Lema, I.; et al. Exposure Assessment of Persistent Organic Pollutants and Metals in Mexican Children. Chemosphere 2009, 74, (5)Juberg, D. R.; Alfano, K.; Coughlin, R. J.; Thompson, K. M. An Observational Study of Object Mouthing Behavior by Young Children. Pediatrics 2001, 107, (6)Tulve, N. S.; Suggs, J. C.; McCurdy, T.; Hubal, E. A. C.; Moya, J. Frequency of Mouthing Behavior in YoungChildren. J. Expo. Anal. Environ. Epidemiol. 2002, 12, (7)Smith, S.; Norris, B. Reducing the Risk of Choking Hazards: Mouthing Behaviour of Children Aged 1 Month to 5 Years. Inj. Control Saf. Promot. 2003, 10, (8)U.S.EPA (U.S. Environmental Protection Agency). Child-Specific Exposure Factors Handbook. EPA/600/R-06/096F. Washington, DC. Office of Research and Development of U.S.EPA, (9)Becker, M.; Edwards, S.; Massey, R. I. Toxic Chemicals in Toys and Childrens Products: Limitations of Current Responses and Recommendations for Government and Industry. Environ. Sci. Technol. 2010, 44, (10)Guney, M.; Zagury, G. J. Toxic Chemicals in Toys and Childrens Products. Environ. Sci. Technol. 2011, 45, (11)Guney, M.; Zagury, G. J. Heavy Metals in Toys and Low-cost Jewelry: Critical Review of U.S. and Canadian Legislations and Recommendations for Testing. Environ. Sci. Technol. 2012, 46, (12)Morrison, W. M. Health and Safety Concerns over U.S. Imports of Chinese Products: An Overview. RS Congressional Research Service, (13)Mattel web site: Consumer Relations Answer Center - Product Recall/Advisory. (14)CPSC (U.S. Consumer Product Safety Commission) web site: McDonalds Recalls Movie Themed Drinking Glasses Due to Potential Cadmium Risk. (15)CDC (U.S. Centres for Disease Control and Prevention) web site: Brief Report: Lead Poisoning from Ingestion of a Toy Necklace - Oregon, (16)VanArsdale, J. L.; Leiker, R. D.; Kohn, M.; Merritt, T. A.; Horowitz, B. Z. Lead Poisoning From a Toy Necklace. Pediatrics 2004, 114, (17)CDC (U.S. Centres for Disease Control and Prevention) web site: Death of a Child after Ingestion of a Metallic Charm - Minnesota, (18)The Ecology Center web site on toxic chemicals in everyday products: Reports section. view=reports (19)Health Canada web site: Consumer product recall notice. (20)European Council. Directive 2009/48/EC of the European Parliament and of the Council, 2009.

34 Concentrations totales des métaux (mg/kg) Fortes concentrations en Ba et en Cr dans certains articles notamment les crayons (BP04).

35 In vitro vs In vivo Coûts (200 $/ech vs > $ /ech.) Durée du test (1 j vs 2-4 semaines) Difficultés dans la mise en oeuvre Ethique (évite lutilisation des animaux) Représentativité Tests in vivo sont réalisés sur un très petit nombre déchantillons


Télécharger ppt "Prof. Gérald J. Zagury, Ing., M.Env., PhD. Mert Guney, Ing., MSc.,Etudiant au PhD Département des génies civil, géologique et des mines."

Présentations similaires


Annonces Google