La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Avril 2008 IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS) 1 La Coloscopie Jan-Pol SONGEONSAvril 2008 IFSI/Chu/pap.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Avril 2008 IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS) 1 La Coloscopie Jan-Pol SONGEONSAvril 2008 IFSI/Chu/pap."— Transcription de la présentation:

1 Avril 2008 IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS) 1 La Coloscopie Jan-Pol SONGEONSAvril 2008 IFSI/Chu/pap

2 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)2 Introduction Le cancer du côlon est une cause importante de mortalité en France : Le cancer du côlon est une cause importante de mortalité en France : nouveaux cas de cancer du côlon par an et décès nouveaux cas de cancer du côlon par an et décès. La coloscopie permet, non seulement de dépister des lésions du colon, mais aussi de prélever directement un petit fragment pour analyse, et parfois d'enlever un polype dès sa détection. La coloscopie permet, non seulement de dépister des lésions du colon, mais aussi de prélever directement un petit fragment pour analyse, et parfois d'enlever un polype dès sa détection.

3 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)3 DEFINITION LA COLOSCOPIE La coloscopie est une exploration visuelle, qui sert à mettre en évidence des lésions du colon. La coloscopie est une exploration visuelle, qui sert à mettre en évidence des lésions du colon. Elle est utile, pour déterminer l'origine des symptômes ou pour dépister des lésions précancéreuses du colon. Elle est utile, pour déterminer l'origine des symptômes ou pour dépister des lésions précancéreuses du colon.

4 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)4 But de la coloscopie C'est actuellement l'examen de référence pour mettre en évidence d'éventuelles lésions du colon. C'est actuellement l'examen de référence pour mettre en évidence d'éventuelles lésions du colon. Elle permet également de les biopsier ou denlever (polypes...) Elle permet également de les biopsier ou denlever (polypes...) –Dans certains cas, l'examen peut être incomplet. Un examen radiologique de l'intestin pourra alors compléter la coloscopie.

5 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)5 Intérêt de la coloscopie C'est le gastro-entérologue qui décide de l'opportunité d'effectuer une coloscopie. C'est le gastro-entérologue qui décide de l'opportunité d'effectuer une coloscopie. Cet examen lui permet de déterminer l'origine des symptômes digestifs (troubles du transit récents, douleurs ou saignements intestinaux) ou de dépister la présence de polypes dans le colon. Cet examen lui permet de déterminer l'origine des symptômes digestifs (troubles du transit récents, douleurs ou saignements intestinaux) ou de dépister la présence de polypes dans le colon. Ce sont des petites tumeurs bénignes de la paroi de l'intestin qui peuvent à long terme évoluer en cancer. Ce sont des petites tumeurs bénignes de la paroi de l'intestin qui peuvent à long terme évoluer en cancer. D'où l'intérêt de les détecter précocement pour les enlever avant qu'ils ne dégénèrent. D'où l'intérêt de les détecter précocement pour les enlever avant qu'ils ne dégénèrent.

6 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)6 Les Polypes Les polypes ont un peu la forme de champignons. Les polypes ont un peu la forme de champignons. Certains peuvent se transformer en cancer. Certains peuvent se transformer en cancer. Lorsque leur taille et leur implantation sur la paroi intestinale le permettent, les polypes peuvent être enlevés lors d'une coloscopie. Lorsque leur taille et leur implantation sur la paroi intestinale le permettent, les polypes peuvent être enlevés lors d'une coloscopie.

7 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)7 Les Polypes –On utilise le plus souvent le bistouri électrique, qui permet de sectionner ou de coaguler les polypes. – Dans certains cas, on utilise les rayons laser pour les détruire.

8 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)8 Preparation du Patient Il faut être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer). Il faut être à jeun strict (sans boire, ni manger, ni fumer). Le colon doit être parfaitement propre, pour permettre un examen précis et réaliser les gestes thérapeutiques utiles. Le colon doit être parfaitement propre, pour permettre un examen précis et réaliser les gestes thérapeutiques utiles. Pour cela, régime sans résidu, laxatif, parfois ingestion dun liquide de lavage intestinal avant l'examen. Pour cela, régime sans résidu, laxatif, parfois ingestion dun liquide de lavage intestinal avant l'examen.

9 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)9 PRÉPARATION PSYCHOLOGIQUE Préparation indispensable car la participation du patient est essentielle, aussi l'infirmier(ère) lui explique le déroulement de l'examen et lui rappelle l'intérêt de sa coopération si l'anesthésie n'est pas générale. Préparation indispensable car la participation du patient est essentielle, aussi l'infirmier(ère) lui explique le déroulement de l'examen et lui rappelle l'intérêt de sa coopération si l'anesthésie n'est pas générale.

10 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)10 Déroulement de lexamen L'examen utilise un appareil souple appelé endoscope qui sera introduit par l'anus. L'examen utilise un appareil souple appelé endoscope qui sera introduit par l'anus. Pendant l'examen, de l'air sera insufflé pour déplisser les parois. Pendant l'examen, de l'air sera insufflé pour déplisser les parois. D'éventuels prélèvements seront réalisés en cours d'examen, si le médecin le juge nécessaire. D'éventuels prélèvements seront réalisés en cours d'examen, si le médecin le juge nécessaire. Pour améliorer la tolérance de l'examen une anesthésie générale est souvent proposée. Pour améliorer la tolérance de l'examen une anesthésie générale est souvent proposée.

11 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)11 Déroulement de lexamen La coloscopie se déroule généralement en position couchée sur le dos. La coloscopie se déroule généralement en position couchée sur le dos. Le médecin insère l'endoscope, appareil optique long et souple, par l'anus. Le médecin insère l'endoscope, appareil optique long et souple, par l'anus. Il le dirige ensuite, sans forcer, en insufflant de l'air pour bien ouvrir la cavité et déplisser les parois, jusqu'à la jonction du côlon droit avec l'intestin grêle. Il le dirige ensuite, sans forcer, en insufflant de l'air pour bien ouvrir la cavité et déplisser les parois, jusqu'à la jonction du côlon droit avec l'intestin grêle.

12 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)12 Déroulement de lexamen Le médecin retire alors progressivement l'endoscope en examinant attentivement l'intérieur de l'intestin à la recherche de lésions. Le médecin retire alors progressivement l'endoscope en examinant attentivement l'intérieur de l'intestin à la recherche de lésions. Si un polype est détecté, son ablation peut être effectuée immédiatement à l'aide d'instruments introduits dans l'endoscope. Si un polype est détecté, son ablation peut être effectuée immédiatement à l'aide d'instruments introduits dans l'endoscope.

13 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)13 SURVEILLANCE POST EXAMEN Après l'examen, l'infirmier(ère) s'assure de l'absence de saignement et/ou de douleurs abdominales. Après l'examen, l'infirmier(ère) s'assure de l'absence de saignement et/ou de douleurs abdominales. Prendre les constantes (pouls, TA, T°) à noter sur la feuille de surveillance. Prendre les constantes (pouls, TA, T°) à noter sur la feuille de surveillance. Surveillance de l'apparition de douleurs abdominales Vérifier sur les transmissions, à quelle heure le patient peut se lever, boire, manger. Surveillance de l'apparition de douleurs abdominales Vérifier sur les transmissions, à quelle heure le patient peut se lever, boire, manger. S'informer que le médecin a donné les résultats au patient. S'informer que le médecin a donné les résultats au patient. Une surveillance de 24 heures peuvent être nécessaire en cas de polypectomie. Une surveillance de 24 heures peuvent être nécessaire en cas de polypectomie. Vérifier en particulier les premières selles. Vérifier en particulier les premières selles.

14 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)14 Hygiène lors de la coloscopie Entre chaque patient, l'endoscope est désinfecté et l'ensemble des accessoires utilisés (pinces à biopsies,...) est stérilisé ou jeté (matériel à usage unique). Entre chaque patient, l'endoscope est désinfecté et l'ensemble des accessoires utilisés (pinces à biopsies,...) est stérilisé ou jeté (matériel à usage unique). Ces procédures font références pour prévenir d'éventuelles transmissions d'infections. Ces procédures font références pour prévenir d'éventuelles transmissions d'infections.

15 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)15 Complications Tout investigation, sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication. Tout investigation, sur le corps humain, même conduit dans des conditions de compétence et de sécurité conformes aux données actuelles de la science et de la réglementation en vigueur, recèle un risque de complication.

16 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)16 Complications Les complications de la coloscopie sont rares : Les complications de la coloscopie sont rares : La perforation de la paroi intestinale, peut rendre une opération nécessaire (avec ses propres risques). La perforation de la paroi intestinale, peut rendre une opération nécessaire (avec ses propres risques). L'hémorragie peut exceptionnellement nécessiter une intervention chirurgicale. L'hémorragie peut exceptionnellement nécessiter une intervention chirurgicale.

17 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)17 Complications D'autres complications sont possibles mais restent exceptionnelles, telles que les troubles cardio-vasculaires et respiratoires, D'autres complications sont possibles mais restent exceptionnelles, telles que les troubles cardio-vasculaires et respiratoires, Ces complications peuvent être favorisées par des antécédents médicochirurgicaux ou par la prise de certains traitements. Ces complications peuvent être favorisées par des antécédents médicochirurgicaux ou par la prise de certains traitements.

18 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)18 Résultats A gauche : Colon sain sans lésion. A gauche : Colon sain sans lésion. A droite : un polype est nettement visible, sous forme d'une excroissance A droite : un polype est nettement visible, sous forme d'une excroissance

19 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)19 Coloscopie normale

20 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)20 Les Polypes

21 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)21 Les diverticules Les diverticules sont fréquents dans la population âgée. Les diverticules sont fréquents dans la population âgée. On peut habituellement en observer plusieurs chez un même individu. On peut habituellement en observer plusieurs chez un même individu. Chez ce patient on peut observer 2 collets de diverticules au niveau du côlon ascendant, que lon reconnaît à la coloscopie à cause de sa lumière plus circulaire que les autres segments du côlon. Chez ce patient on peut observer 2 collets de diverticules au niveau du côlon ascendant, que lon reconnaît à la coloscopie à cause de sa lumière plus circulaire que les autres segments du côlon.

22 Avril 2008IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS)22 Le coût de la coloscopie Lexamen dure de 15 à 20 minutes, mais impose de rester sous surveillance 2 à 3 heures, et d'être accompagné pour le retour à domicile. Lexamen dure de 15 à 20 minutes, mais impose de rester sous surveillance 2 à 3 heures, et d'être accompagné pour le retour à domicile. Le coût de la coloscopie est de 96 à 192 (remboursé à 100% par l'Assurance Maladie), auquel il faut ajouter 52,25 pour l'anesthésie. Le coût de la coloscopie est de 96 à 192 (remboursé à 100% par l'Assurance Maladie), auquel il faut ajouter 52,25 pour l'anesthésie.


Télécharger ppt "Avril 2008 IFSI/CHU/PAP - JP Songeons (CDS) 1 La Coloscopie Jan-Pol SONGEONSAvril 2008 IFSI/Chu/pap."

Présentations similaires


Annonces Google