La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

COURS DE PHYSIOLOGIE VEGETALE NUTRITION CARBONEE Prof. H. ZAID Mars, 2014 (Part 07)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "COURS DE PHYSIOLOGIE VEGETALE NUTRITION CARBONEE Prof. H. ZAID Mars, 2014 (Part 07)"— Transcription de la présentation:

1

2 COURS DE PHYSIOLOGIE VEGETALE NUTRITION CARBONEE Prof. H. ZAID Mars, 2014 (Part 07)

3 Résumé de la 6 ème partie Les deux phases de la PS Réactions claires (ou photochimiques) Réactions sombres (ou biochimiques) Mécanismes de la phase claire Notion dunité photosynthétique Structure des photosystèmes Antenne et centre réactionnel Les deux photosystèmes Mécanisme des photosystèmes Transport des électrons dans la phase claire Mécanismes de la phase sombre Cycle de Calvin Mode daction de la Rubisco

4 Un processus appelé Photorespiration (PR) diminue le rendement de la photosynthèse. La PR a lieu parce que le site actif de la Ribusco peut accepter lO2 à la place du CO2. La photorespiration

5 Comme les 2 gaz se disputent la même enzyme, une diminution de la concentration du CO2 dans les lacunes de la feuille favorise la PR. La Rubisco ajoute dans ce cas de lO2 et non du CO2 au RuDP.

6 Le produit se scinde en une molécule à 3 atomes de C, qui reste dans le cycle de Calvin, et un composé à 2 atomes de C (le glycolate), qui sort du cycle.

7

8 Le processus dans son ensemble sappelle la PR. Le radical respiration se rapporte à la consommation dO2 et à la production de CO2. Quant au préfixe photo, il indique que le processus se déroule généralement en présence de lumière, quand la photosynthèse réduit la concentration de CO2 et augmente la concentration de O2 dans les lacunes de la feuille.

9 Contrairement à la respiration cellulaire, la PR nengendre pas dATP. Elle réduit le rendement de la photosynthèse en soutirant de la matière organique au cycle de Calvin.

10 Par temps chaud et sec, les plantes ferment leurs stomates afin déviter les pertes deau. LO2 provenant des réactions photochimiques saccumule. Quand il se substitue au CO2 dans le cycle actif de la Rubisco, un produit intermédiaire se forme et sort du cycle. Ce processus, appelé PR, consomme du combustible organique sans produire dATP.

11 Les plantes en C3 La majorité des plantes sont dites en C3, parce que le 1 er produit intermédiaire stable formé par la fixation du carbone est le 3- phosphoglycérate, un composé à trois atomes de carbone (cf. cycle de Calvin). Elles vivent principalement dans des milieux tempérés. Plantes en C3, C4 et CAM

12 Anatomie feuille C3 Tous les processus photosynthétiques ont lieu dans les cellules du mésophylle. Cellules du mésophylle Cellules de la gaine périvasculaire (pas de photosynthèse)

13 Cycle de Calvin lorsque O 2 est abondant 5C RuBP 3C 2C Perte de C sans production dATP photorespiration RuBisCo

14 La chaleur, la sécheresse et lensoleillement favorisent la PR. Quand ces conditions se trouvent réunies, les stomates se ferment. Il sagit là dune adaptation qui prévient la déshydratation en ralentissant la perte deau par les feuilles.

15 Or, la photosynthèse épuise rapidement le CO2 contenu dans les lacunes des feuilles et augmente la concentration dO2. Ainsi, la Rubisco accepte lO2 et la PR se déclenche. On observe chez certaines espèces des modes de fixation de C qui réduisent la PR au minimum, même dans des climats arides. Les 2 plus importantes de ces adaptations sont la photosynthèse en C4 et le Métabolisme Acide Crassulacéen (CAM).

16 Les plantes en C4 Plusieurs milliers despèces végétales réparties entre une vingtaine de familles vivent principalement dans les régions tropicales sèches avec un fort éclairement, des températures élevées et une faible humidité. On trouve parmi elles la Canne à sucre, le Maïs, le sorgho et le mil (de la famille des Graminées).

17 Elles font précéder le cycle de Calvin de réactions qui forment des composés à quatre atomes de carbone avec le CO2. Ces plantes sont appelées Plantes de type C4.

18 En effet, on a montré (en 1970) que chez certaines plantes (canne à sucre), le 1er composé organique formé à partir du CO 2 était une molécule en C4 (malate ou aspartate) et non l'acide phosphoglycérique (APG) comme dans la photosynthèse traditionnelle (Cycle de Calvin).

19 D'autre part, les plantes qui réalisent cette photosynthèse dite en C4 présentent très généralement une structure particulière au niveau de la feuille, de leurs cellules chlorophylliennes et de leurs nervures. On trouve deux types de cellules photosynthétiques chez ces plantes: les cellules de la gaine fasciculaire et les cellules du mésophylle

20 Coupe transversale de feuille de Maïs. En plus des cellules chlorophylliennes du mésophylle, on constate que les nervures sont entourées d'une gaine périvasculaire chlorophyllienne

21 Chloroplaste de mésophylle (MET): La structure est classique, le chloroplaste contient de nombreux thylakoïdes empilés en grana Chloroplaste de gaine (MET): Le chloroplaste ne contient pas de grana mais seulement de longs thylakoïdes non empilés

22 Les chloroplastes des cellules du mésophylle contiennent des granas (thylakoïdes empilés) et réalisent la photosynthèse acyclique avec production d'ATP, de NADPH et libération d'oxygène, mais ne possèdent que peu de Rubisco et ne font donc pas l'incorporation en C3. Ces cellules sont riches en PEPC (phosphoenolpyruvate carboxylase) Ces différences structurales s'accompagnent de grandes différences biochimiques :

23 Anatomie feuille C4 La photosynthèse a lieu aussi bien dans le mésophylle que dans les cellules de la gaine périvasculaire.

24 Les cellules de la gaine et du mésophylle sont voisines et communiquent par des plasmodesmes. Le mécanisme de la photosynthèse en C4 sexplique par lanatomie particulière des feuilles où il seffectue.

25

26 L'incorporation préalable du CO 2 dans un corps en C4 est réalisée dans le cytoplasme des cellules du mésophylle par la phosphoenolpyruvate carboxylase (PEPcase), enzyme de la carboxylation primaire.

27 La PEPcase est très affine pour le CO 2 et l'incorporation peut donc se réaliser avec une faible concentration en CO 2, lorsqu'il fait chaud et que les stomates sont presque fermés.

28 Les plantes de type C4 sont adaptées à la chaleur et à la sécheresse. Elles empêchent la PR en faisant précéder le cycle de Calvin dune série de réactions qui fixent le CO2 dans un composé à 4 atomes de C.

29 Le composé à 4 atomes de carbone (le malate chez certaines espèces) est exporté cers les cellules photosynthétiques de la gaine fasciculaire où, sous laction de lenzyme malique, il libère le CO2 en vue du cycle de Calvin et régénère le pyruvate.

30 Les plantes de type CAM Ce sont des plantes adaptées aux conditions désertiques et qui stockent de l'eau en quantité plus importante que leur besoin immédiat (plantes grasses, cactus, orchidées). Exemple de plante cultivée : l'ananas.

31 En milieu chaud et sec, certaines plantes fixent le carbone par un processus appelé Métabolisme Acide Crassulacéen (CAM). Ces plantes ouvrent leurs stomates pendant la nuit et fixent le CO2 dans des acides organiques quelles emmagasinent dans la vacuole des cellules du mésophylle.

32 Pendant le jour, les stomates se ferment pour limiter les pertes deau, et le CO2 est libéré des acides organiques en vue du cycle de Calvin.

33 Métabolisme CAM : disjonction dans le temps de l'ncorporation primaire du CO 2 dans un composé en C4, le malate (la nuit, stomates ouverts) et l'incorporation finale du CO 2 par le cycle de Calvin (le jour, grâce à la lumière, stomates fermés).

34 Séparation des étapes d'absorption dans la feuille et d'assimilation dans la matière organique du CO 2. Deux stratégies sont possibles : séparation dans le temps (métabolisme crassulacéen, plantes CAM) ou dans l'espace (plantes en C4), toutes deux aboutissant à une meilleure efficacité photosynthétique.

35

36 Fin du cours sur la photosynthèse


Télécharger ppt "COURS DE PHYSIOLOGIE VEGETALE NUTRITION CARBONEE Prof. H. ZAID Mars, 2014 (Part 07)"

Présentations similaires


Annonces Google