La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ulysse: figure et miroir du pouvoir Les soubassements idéologiques et pragmatiques du mythe (XII e -XV e siècles) GLOR 2390 Virginie Minet-Mahy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ulysse: figure et miroir du pouvoir Les soubassements idéologiques et pragmatiques du mythe (XII e -XV e siècles) GLOR 2390 Virginie Minet-Mahy."— Transcription de la présentation:

1 Ulysse: figure et miroir du pouvoir Les soubassements idéologiques et pragmatiques du mythe (XII e -XV e siècles) GLOR 2390 Virginie Minet-Mahy

2 Epistre Othea Ms La Haye, KB, 74 G Exemple 98 Eschever dois le port Circés Ou les chevaliers Ulixés Furent tous en porcs convertis Souviegne toy de ses partis (Tu dois éviter le port de Circé Où les chevaliers dUlysse Furent tous changés en porcs, Souviens toi de ses tours.)

3 I. Introduction

4 1.1. Fils conducteur du cours: Ulysse, double de laède/figure dauteur

5 Iliade, III, 202 et sq. Hélène, née de Zeus répondit : « Cest le fils de Laërte, lingénieux Ulysse, qui grandit à Ithaque, malgré la rudesse de ce pays. Il sait toute sorte de ruses et de pensées bien tramées. » Alors le sage Anténor sadressa à Hélène : « Femme, cest bien vrai, ce que tu dis là. Il est déjà venu ici, le divin Ulysse, à ton sujet, en ambassade, avec Ménélas aimé dArès. Je les ai reçus en hôtes, et bien traités dans mon palais. De tous deux, je connus ainsi la prestance et les pensées bien tramées. Quand ils furent au milieu des Troyens assemblés, debout, Ménélas dépassait Ulysse de ses larges épaules ; mais assis tous deux, Ulysse était plus imposant. Quand ils tissaient, pour tous, des paroles et des pensées, Ménélas parlait brièvement, en peu de mots, mais très clairs ; ce nétait pas un orateur abondant ni dont les mots manquassent leur but, quoiquil fut plus jeune. Quand lingénieux Ulysse se levait, il restait immobile, le regard baissé, les yeux fixés à terre ; il nagitait son sceptre ni en arrière, ni en avant ; il le tenait immobile, semblable à un ignorant ; on eût dit un homme plein de ressentiment, ou un sot, comme cela. Mais quand il lançait, du fond de sa poitrine, sa grande voix, et ses paroles semblables aux flocons de la neige en hiver, dès lors, avec Ulysse, aucun humain ne pouvait rivaliser ; alors, ce nétait plus tant la beauté dUlysse que nous admirions en le voyant. »

6 1.2. Ulysse et Polyphème chez Guillaume de Machaut

7 Les tensions du Voir-Dit (dit/récit à insertions lyriques) narration Ulysse: poétique de la narration La ruse, le mensonge, le fils dHermès dieu des songes (songes allégoriques) lyrique Polyphème: le pôle lyrique la borgne, le rustre, le laid (le clerc) Le joueur de flûte

8 1.4 Perspective : mythe/réécriture et horizon dattente

9 II Cadre Théorique

10 2. 1. Pragmatique de limaginaire Quelles sont les intentions de communication liées à un contexte historique qui motivent les choix esthétiques?

11 Pragmatique: les actes de langage Esthétique de la réception/valorisation du destinataire (lecteur) Horizon dattente/encyclopédie du lecteur Les choix imaginaires sont « agissants »

12 Comment expliquer pragmatiquement le succès dun mythe?

13 2.2. Lauteur et le lecteur engagés dans le texte

14 P. Ricoeur (~W. Iser) Auteur impliqué Lecteur impliqué = Projection au sein du texte de figures idéales de lauteur et du lecteur ~ Comment lauteur se représente sa fonction ~ Comment lauteur entend baliser la lecture

15 2.3 Le poète et le prince aux XIV et XV siècles

16 Le bon clerc conseille le prince (joue un rôle politique/engagement) Le bon prince est clerc et sage (il devient clerc) « Un prince sans lettres est un âne couronné »

17 III Mythe et Moyen Age

18 Lallégorie « Le mythe est un mensonge qui dit la vérité en images » Théon dAlexandrie, Progymnasmata, 3 (Rhetores Graeci, éd. Spengel, Leipzig, 1854.)

19 IV Héros et Moyen Age

20 Figures exemplaires Fonction didactique et morale (miroir pour le lecteur)

21 V Le succès dUlysse au Moyen Age (XII e siècle)

22 5.1 Un problème de réception

23 Pas de manuscrit grec du texte de lOdyssée en Occident avant 1353!

24 5.2 Les Iliades et (lOdyssée) latins

25 LIliade latine/ Ilias latina : attribuée à Baebus Italicus (Ie siècle PCN), texte en hexamètres relativement bref (1070 vers) (Le Journal de la guerre de Troie (Ephemeris belli Troiani), traduction latine dun original latin attribué à Dictys de Crète, vers la IVe siècle. LHistoire de la ruine de Troie (Historia de excidio Troiae) attribué à Darès le Phrygien (V/VIe siècle, mais lexistence du texte grec est sujet à caution) La Ruine de Troie (Excidium Troiae), traduction dun texte grec datant du VIe siècle et qui sétend aussi du Jugement des trois déesses à lexpédition dEnée. Ovide, Métamorphoses, livres Virgile, lÉnéide

26 5.3 La traduction des classiques

27 Roman de Thèbes (1150) (trad. Thébaïde de Stace) Roman dEneas (1160) (trad. Enéide) Roman de Troie Benoît de Sainte-Maure (1165) Ulysse au XII e siècle?

28 Pas de traduction de lOdyssée… Mais 600 vers au sein du Roman de Troie consacrés aux aventures dUlysse (pérégrination maritime) 200 vers relatifs à la mort dUlysse … Sur les + de vers du texte… CSQ Ulysse, héros de lIliade Figure du diplomate et de lorateur Vers la construction dun héros « politique »

29 Enée et Didon Paris, B.N.F, fr. 60, f. 148

30 5.4 LUlysse latin: Eneas Les manuscrits de lÉnéide et la supériorité du modèle Une odyssée suivie dune iliade Un roi fondateur Le rôle de la femme: Lavinie ou Pénélope

31 VI LOvide moralisé: la sagesse dUlysse, la sagesse du prince

32 Ms. Lyon, BM 742, f. 4v Prologue La création du monde

33 6.1 Le texte Traduction intégrale des Métamorphoses début XIV e siècle Avec gloses allégoriques Explications de chaque récit selon un plan hiérarchisé 1.Lecture historique 2.Lecture physique 3.Lecture morale/chrétienne 4.Lecture typologique

34 Les décalages entre le texte dOvide et la traduction Témoignages des adaptations idéologiques Aus celestiaulz se conseille De cest art, de ceste merveille, Come il en puisse à chief venir. Une blanche flour à tenir Li dona le dieux de loquence / Ovide: pacificateur du Cyllène Qui moult aïde et moult avence Celui qui ovuec soi la porte. (OM vv , livre 14)

35 6.2 Plan des livres : matières interpolées

36

37

38 6.2.1 Ulysse : la parole triomphe de la force

39 6.2.2 Ulysse médiateur, diplomate de larmée grecque

40 6.2.3 La description du bouclier dAchille et la dispute des armes

41

42

43

44

45

46 6.2.2 Énée roi fondateur

47

48

49

50 6.2.3 Les gloses: une lecture christique des héros

51 Ulysse et Enée: personnages principaux de la glose, figure du Christ (Sagesse) et figure de lEglise

52 Ms. Lyon BM, 742 Illustrations Livres Mise en relief du personnage dUlysse

53 Enlèvement dHélène, f. 203

54 Folie dUlysse, f. 205

55 Parîs tuant Achille, f. 222v

56 Ulysse reçoit les armes dAchille 224v

57 Glaucus et Circé, f. 241v

58 Suicide de Didon f. 243v

59 VII La figure de linvention

60 7.1 Invention, création, figure dauteur

61 7.2 Ovide moralisé: loutre des vents

62

63 7.3 Christine de Pizan: le jeu déchec

64

65 Epistre Othea Paris, B.N.F, fr. 606, f. 39

66 7.4 Les Douze Dames de Rhétorique: deux (prince/poète) en un (Ulysse)

67


Télécharger ppt "Ulysse: figure et miroir du pouvoir Les soubassements idéologiques et pragmatiques du mythe (XII e -XV e siècles) GLOR 2390 Virginie Minet-Mahy."

Présentations similaires


Annonces Google