La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Investigation dune suspicion dexcès de cas de lymphomes à proximité du Centre dEnfouissement Technique dAllemant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Investigation dune suspicion dexcès de cas de lymphomes à proximité du Centre dEnfouissement Technique dAllemant."— Transcription de la présentation:

1 Investigation dune suspicion dexcès de cas de lymphomes à proximité du Centre dEnfouissement Technique dAllemant

2 Contexte « Ecopôle » dAllemant (Aisne) en activité depuis 1996 (comprenant un Centre dEnfouissement Technique – CET) En 2005 : premiers mécontentements de la population pour odeurs insoutenables Décembre 2009, inquiétude des médecins exprimée au Préfet basée sur –Etude sur le canton dAnizy-le-Château sur la période : taux standardisés de mortalité supérieurs aux données régionales ou nationales pour certains cancers –Etude réalisée en 1998 par le ministère de la Santé de New-York : les femmes vivant près dun CET ont un risque quatre fois plus important de développer un cancer de la vessie ou une leucémie –Réponse sur létat des connaissances des effets sur la santé liés aux CET et actualisation des données de taux standardisés de mortalité par cancer Avril 2010, signalement dune suspicion dagrégat de lymphomes résidant à proximité du CET

3 Méthodologie (cf. guide méthodologique de lInVS) A/ Description des cas signalés B/ Investigation sommaire de lenvironnement C/ Analyse de lensemble des données collectées Nécessité ou non de poursuivre linvestigation

4 Zone et période détude Zone détude : communes concernées par le rayon le plus court englobant les cas de cancers recensés soit 27 communes habitants Période détude : étendue entre lannée du premier cas de cancer et celle du dernier cas de cancer soit

5 Quelques données sur les LMNH lymphomes malins non Hodgkiniens Incidence en forte augmentation entre 1980 et nouveaux cas estimés en ème rang des localisations cancéreuses Taux dincidence standardisé : 12,1 pour chez lhomme 8,2 pour chez la femme Sexe-ratio : 1,4 Âge moyen au diagnostic : 65 ans

6 A/ Description des cas signalés 14 cas de lymphomes recensés de sous types différents 8 hommes – 6 femmes (Sex-ratio = 1,3) Moyenne dâge au diagnostic : 58 ans ( min : 18 ans – max : 83 ans)

7 Calcul des SIR ( Ratio dincidence standardisé ) Rapport entre le nombre de cas recensés par létude (14) sur le nombre de cas attendus. Nombre de cas attendus daprès lincidence observée: - en Picardie :15 à 16 cas - en France : 16 à 17 cas SIR respectif de 0,90 (14/15,6) et 0,84 (14/16,7),

8 B/ Analyse sommaire de lenvironnement Deux Installations Classées pour la Protection de lEnvironnement soumises à autorisation, dintérêt : –Ecopôle dAllemant –Hydro Aluminium 2 sites ayant fait lobjet dune action au titre des sols pollués; –Une ancienne décharge de 1975 à 1981 à Lizy, aujourdhui revégétalisé, sans impact noté –Une déposante de matière de vidange d assainissement à Allemant, réhabilité en 1997, sans impact noté en activités historiques industrielles ou de services (dont 9 stations services, 7 garages automobiles, 7 dépôts de liquides inflammables), à distance limitée dimpact géographique

9 C/ Analyse de lensemble des données collectées Données sanitaires absence dexcès de cas de lymphomes pour la période et la zone proposées pour létude; pas de particularités de la description des cas pour les tranches dâges et le sex- ratio Données environnementales pas dexposition spécifique à un facteur de risque sur la base des données connues et consultées

10 Résultats Excès de cas Surexposition NonOui Non fin de linvestigation épidémiologique Gestion du risque Autres données sanitaires OuiSurveillanceGestion du risque Etude étiologique

11 Discussion Les biais possibles –en faveur dune sous-estimation de lincidence des cas de lymphomes Pas de données déjà exploitables pour confirmer le nombre des cas (PMSI, laboratoire danatomopathologie…) Si CET à lorigine démanations cancérogènes, temps de latence dapparition de cancers de lordre de 10 à 20 ans ( début de la période pour laquelle un excès pourrait commencer à être identifié = 2006 à 2016) –En faveur dune surestimation de lincidence des cas de lymphomes : choix de population de létude (zone resserrée) minimisant leffectif de la population détude

12 Conclusion – Recommandation Pas dexcès de cas de LMNH observé Absence de sur-incidence de LMNH absence de risque sanitaire (risque sanitaire lié aux odeurs?) Prendre en compte la gêne lié aux nuisances olfactives en faisant cesser les dysfonctionnements récurrents sur le site


Télécharger ppt "Investigation dune suspicion dexcès de cas de lymphomes à proximité du Centre dEnfouissement Technique dAllemant."

Présentations similaires


Annonces Google