La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LECTURE ET ACHAT DE LIVRES POUR LA DÉTENTE Créatec Grégoire Gollin SONDAGE NATIONAL 2005 Patrimoine canadien

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LECTURE ET ACHAT DE LIVRES POUR LA DÉTENTE Créatec Grégoire Gollin SONDAGE NATIONAL 2005 Patrimoine canadien"— Transcription de la présentation:

1 LECTURE ET ACHAT DE LIVRES POUR LA DÉTENTE Créatec Grégoire Gollin SONDAGE NATIONAL 2005 Patrimoine canadien

2 Les résultats concernent seulement les livres pour la détente, ce qui exclut la lecture, lemprunt ou lachat dans le cadre dun emploi ou détudes/école. Les résultats concernent seulement les livres pour la détente, ce qui exclut la lecture, lemprunt ou lachat dans le cadre dun emploi ou détudes/école.

3 Objectifs du sondage 1. Décrire les attitudes et comportements des Canadiens dans leur rapport au livre pour la détente Lecture, achat, emprunt Lecture, achat, emprunt Comparaison avec dautres sondages Comparaison avec dautres sondages La lecture et les Canadiens (1991) La lecture et les Canadiens (1991) Pollara (2002) Pollara (2002) Québec – ISQ (1999) Québec – ISQ (1999) NEA (US ) NEA (US ) Eurobaromètre Eurobaromètre 2. Balises pour de futures études

4 Principales réponses recherchées La pratique de la lecture a-t-elle reculé? La pratique de la lecture a-t-elle reculé? Les jeunes boudent-ils la lecture? Les jeunes boudent-ils la lecture? Quel est limpact du vieillissement de la population? Quel est limpact du vieillissement de la population? Quel est limpact dInternet? Quel est limpact dInternet? La lecture est-elle une activité élitiste? La lecture est-elle une activité élitiste? Que lisent les Canadiens? Que lisent les Canadiens? Comment se comparent les habitudes des francophones et des anglophones? Comment se comparent les habitudes des francophones et des anglophones? Quelles sont les principales habitudes dachat et demprunt? Quelles sont les principales habitudes dachat et demprunt? Quelle est la taille du marché? Quelle est la taille du marché?

5 Méthodologie QUI? Grand public 16 ans ou + QUI? Grand public 16 ans ou + COMMENT? Sondage téléphonique aléatoire COMMENT? Sondage téléphonique aléatoire –Durée moyenne: 27 minutes COMBIEN? N=1 963 répondants COMBIEN? N=1 963 répondants –Suréchantillon des communautés de langue officielle en situation minoritaire –Échantillon du Québec n=559 répondants QUAND? 5-31 janvier 2005 QUAND? 5-31 janvier 2005 MARGE DERREUR? +/- 2,2 % MARGE DERREUR? +/- 2,2 %

6 Les Canadiens aiment lire et lisent souvent des livres Les Canadiens lisent souvent : Les Canadiens lisent souvent : –87 % ont lu un livre au cours de la dernière année –54 % lisent tous les jours ou presque –13 % sont des lecteurs assidus (50 livres ou plus par année) –Ils lisent en moyenne 17 livres par année Les Québécois francophones aiment lire tout autant que les autres Canadiens Les Québécois francophones aiment lire tout autant que les autres Canadiens

7 Quelques comparaisons Au plan international, les recherches démontrent que le taux de lecture au Canada se compare très favorablement à celui dautres pays industrialisés Au plan international, les recherches démontrent que le taux de lecture au Canada se compare très favorablement à celui dautres pays industrialisés –Les pays nordiques lisent beaucoup plus que ceux du Sud –Climat ou scolarité? La comparaison de nos résultats avec ceux dune étude effectuée en 2002 aux États-Unis par le National Endowment for the Arts révèle que les Canadiens lisent davantage que les Américains La comparaison de nos résultats avec ceux dune étude effectuée en 2002 aux États-Unis par le National Endowment for the Arts révèle que les Canadiens lisent davantage que les Américains

8 Quelques comparaisons Données dannées variées : Canada (2005), É.-U. (2004), Union Européenne (2002)) Taux de lecture (au moins un livre par année)

9 Les habitudes de lecture de livres sont stables 12 DERNIERS MOIS Taux général de lecteurs livres sonores livres électroniques 87% 10% 11% 84% 10% NA Nombre moyen de livres lus 16,8 livres 24,4 livres Livres pour se détendre Journaux Revues 4,6 hr/s 2,6 hr/s 1,6 hr/s 4,4 hr/s 3,6 hr/s 2,1 hr/s Total lecture de matériel imprimé 8,8 hr/s10,1 hr/s Lire du matériel sur Internet 2,4 hr/s s.o. Activités audio-visuelles 23 hr/s27,4 hr/s

10 Internet na pas affecté la lecture de livres Internet est corr é l é positivement avec la lecture de livres : 64 % des lecteurs utilisent Internet contre 49 % des non-lecteurs Internet est corr é l é positivement avec la lecture de livres : 64 % des lecteurs utilisent Internet contre 49 % des non-lecteurs –Internet n a pas influ é sur le taux ou la dur é e de lecture des livres –Mais a influ é sur la lecture d autres m é dias et la t é l é vision Internet est une source appréciée dinformation sur les livres, mais : Internet est une source appréciée dinformation sur les livres, mais : –39 % ny ont pas trouvé ce quils cherchaient –28 % ne savaient pas où chercher Le consommateur peu porté à acheter par Internet Le consommateur peu porté à acheter par Internet –37 % ont fait des recherches en ligne (mais achètent en personne ensuite) –3% seulement préfèrent acheter par Internet –12 % des Canadiens ont acheté en ligne (4 % de tous les livres achetés) au cours de lannée précédente –6 % disent que cest très probable quils achètent un livre en ligne au cours de lannée prochaine

11 Les Québécois lisent moins 12 DERNIERS MOISMoyenne Canada Québec Taux général de lecteurs Taux de lecteurs réguliers Lecteurs 12 livres et + 87% 54% 41% 84% 46% 36% Nombre moyen de livres lus 16,8 livres 14,7 livres Heures de lecture de détente 4,6 hr/s4,2 hr/s Lire du matériel sur Internet 2,4 hr/s2,1 hr/s

12 Les Québécois lisent moins 12 DERNIERS MOIS Anglophones du reste du Canada Québécois Francophones Taux général de lecteurs Taux de lecteurs réguliers Lecteurs 12 livres et + 88% 59% 44% 84% 45% 36% Nombre moyen de livres lus 17,6 livres 13,9 livres Heures de lecture de détente 4,9 hr/s3,9 hr/s Lire du matériel sur Internet 2,5 hr/s2,3 hrs/s

13 Les Québécois recherchent moins souvent des livres sur Internet Internet est surtout utilisé comme source dinformation sur les livres par: Internet est surtout utilisé comme source dinformation sur les livres par: –Les plus scolarisés (55 %) –Les plus jeunes (51 % les moins de 35 ans) Beaucoup moins par: Beaucoup moins par: –Les francophones du Québec (27 %) –Les anglophones du Québec (23 %) –Les francophones hors Québec (21 %) –Les plus agés (18 %)

14 Les Canadiens de tous les âges aiment lire On lit presque aussi fréquemment chez tous les groupes dâge On lit presque aussi fréquemment chez tous les groupes dâge Les jeunes ne boudent pas la lecture – ce sont même les champions de la lecture douvrages littéraires Les jeunes ne boudent pas la lecture – ce sont même les champions de la lecture douvrages littéraires Les plus âgés sont ceux qui lisent le plus grand nombre de livres Les plus âgés sont ceux qui lisent le plus grand nombre de livres – Tout comme ceux qui ne travaillent pas ou nétudient pas Les jeunes préfèrent les ouvrages littéraires et les plus âgés, le genre histoire et les biographies Les jeunes préfèrent les ouvrages littéraires et les plus âgés, le genre histoire et les biographies – Les jeunes aiment particulièrement la science fiction

15 Faible scolarité nest pas synonyme de non lecture Bien que les Canadiens moins scolarisés lisent moins souvent, ils lisent en grand nombre : Bien que les Canadiens moins scolarisés lisent moins souvent, ils lisent en grand nombre : –48 % de lecteurs r é guliers chez les moins instruits comparativement à 66 % chez les plus instruits –83 % des r é pondants ne d é tenant pas de diplôme d é tudes post-secondaires ont lu un livre au cours de la derni è re ann é e et la moiti é sont des lecteurs r é guliers –38 % des r é pondants moins instruits aiment beaucoup lire pour la d é tente Ils repr é sentent la moiti é du lectorat r é gulier et 44 % des gros lecteurs Ils repr é sentent la moiti é du lectorat r é gulier et 44 % des gros lecteurs –La lecture n est pas une activit é é litiste

16 Des retards importants dans certains groupes Les hommes boudent la lecture Les hommes boudent la lecture –65 % de lecteurs réguliers chez les femmes contre 43 % chez les hommes –Deux fois plus de gros lecteurs chez les femmes que chez les hommes (19 % contre 9 %) La lecture régulière en retard chez les francophones: La lecture régulière en retard chez les francophones: –Les Québécois francophones (45 % vs 59% les autres) –Les francophones hors Québec (31 %) Plus nombreux à rapporter des difficultés à lire Plus nombreux à rapporter des difficultés à lire Plus nombreux à vouloir une meilleure sélection de livres en bibliothèque Plus nombreux à vouloir une meilleure sélection de livres en bibliothèque Plus dheures à pratiquer des activités sociales Plus dheures à pratiquer des activités sociales Lisent dautres médias Lisent dautres médias La lecture régulière en retard chez les minorités visibles (46% vs 56% les autres) La lecture régulière en retard chez les minorités visibles (46% vs 56% les autres)

17 Des intérêts de lecture très différents selon le sexe FEMMES Rang Lecteurs principaux % HOMMES Rang Lecteurs principaux % Espionnage, suspense, détective, aventure 124 Science fiction, fantastique, horreur 117 Romans damour212 Espionnage, suspense, détective, aventure 214 Science fiction, fantastique, horreur 38 Histoire, guerre, généalogie, patrimoine 39 Croissance personnelle 48 Science et technologie 47

18 Des intérêts de lecture très différents selon la langue FRANCOPHONES Rang Lecteurs principaux % ANGLOPHONES Rang Lecteurs principaux % Espionnage, suspense, détective, aventure 115 Espionnage, suspense, détective, aventure 121 Biographies / autobiographies 211 Science fiction, fantastique, horreur 213 Science fiction, fantastique, horreur 38Roman damour37 Croissance personnelle 48 Religion Histoire 46

19 Les Québécois fréquentent moins les bibliothèques publiques Presque la moitié des Canadiens fréquentent les bibliothèques publiques Presque la moitié des Canadiens fréquentent les bibliothèques publiques –56 % ont une carte de bibliothèque –40 % ont emprunté un livre au cours de la dernière année –Moyenne de 5,2 visites au cours de la dernière année –Ce sont les lecteurs assidus et les familles qui y empruntent le plus souvent Taux demprunt le plus élevé : Colombie-Britannique (49 %), taux le plus bas : provinces de lAtlantique (30 %) Taux demprunt le plus élevé : Colombie-Britannique (49 %), taux le plus bas : provinces de lAtlantique (30 %) Fréquentation inégale selon les communautés linguistiques Fréquentation inégale selon les communautés linguistiques –Les francophones (tant au Québec que hors Québec) les fréquentent moins pour y emprunter un livre (un tiers seulement) –Laccès pour les francophones (tant au Québec que hors Québec) semble plus limité Taux de satisfaction élevé partout sauf pour les anglophones au Québec Taux de satisfaction élevé partout sauf pour les anglophones au Québec –66 % des anglophones du reste du Canada se sont dits « très satisfaits » –71 % des francophones québécois, 82 % des francophones hors Québec et 57 % des anglophones québécois

20 Tous les livres lus ne sont pas achetés 81 % des Canadiens ont acheté des livres (neufs et doccasion) lannée dernière 81 % des Canadiens ont acheté des livres (neufs et doccasion) lannée dernière –En moyenne, 12 livres par année –42 % des Canadiens achètent sous limpulsion du moment –Près de 40 % des achats pour faire un cadeau –La librairie est encore la plus importante source dachat –36 % des non-lecteurs ont acheté des livres Le lecteur achète la moitié des livres quil lit Le lecteur achète la moitié des livres quil lit –Le quart est reçu en cadeau –Le quart est emprunté Les Québécois achètent moins de livres Les Québécois achètent moins de livres –(80 % dacheteurs et 10 livres par année)

21 Tous les livres achetés ne sont pas neufs 41 % ont acheté au moins un livre doccasion lannée dernière 41 % ont acheté au moins un livre doccasion lannée dernière –25 % des livres achetés sont doccasion; –Les librairies de livres doccasion sont aussi populaires que les magasins à grande surface, surtout pour les gros acheteurs (et gros lecteurs) Le livre usagé attire surtout les gros acheteurs (55 % en ont acheté lan dernier) Le livre usagé attire surtout les gros acheteurs (55 % en ont acheté lan dernier)

22 Intérêt pour les auteurs Canadiens La moitié se souviennent avoir acheté le livre dun auteur canadien lan dernier La moitié se souviennent avoir acheté le livre dun auteur canadien lan dernier –27 % des livres achetés sont dauteurs canadiens –La nationalité canadienne de lauteur est important pour 15 % des acheteurs La moitié disent avoir lu le livre dun auteur canadien lan dernier La moitié disent avoir lu le livre dun auteur canadien lan dernier –Taux le plus élevé chez les Québécois francophones (55 %) –12 % des livres lus sont dauteurs Canadiens 71 % sont intéressés à lire des livres dauteurs canadiens (16 % très intéressés) 71 % sont intéressés à lire des livres dauteurs canadiens (16 % très intéressés)

23 Un petit nombre dacheteurs dominent le marché Le tiers des Canadiens achètent au moins un livre par mois – les gros acheteurs (12 livres et + par année) Le tiers des Canadiens achètent au moins un livre par mois – les gros acheteurs (12 livres et + par année) Les gros acheteurs achètent 76% des livres Les gros acheteurs achètent 76% des livres Ce sont aussi les plus gros acheteurs de livres usagés et de gros emprunteurs aux bibliothèques publiques Ce sont aussi les plus gros acheteurs de livres usagés et de gros emprunteurs aux bibliothèques publiques

24 Un marché de presque 3 milliards Moyenne de 147 $ dépensés pour des livres Moyenne de 147 $ dépensés pour des livres –150 $ les Québécois francophones Grande influence des amis et de la publicité Grande influence des amis et de la publicité Marché plus important que dans lenquête auprès des ménages de Statistique Canada Marché plus important que dans lenquête auprès des ménages de Statistique Canada –234 millions de livres neufs ou usagés par année –2,8 vs 1,1 milliards $

25 Le futur du livre de détente semble assuré Lhabitude de lire aux enfants a progressé Lhabitude de lire aux enfants a progressé –Les parents actuels lisent beaucoup plus à leurs enfants que leurs propres parents ne le faisaient –Comportement moins répandu chez les Québécois francophones Le baby boom est un facteur favorable Le baby boom est un facteur favorable –Même si tous les groupes dâge lisent à peu près aussi fréquemment, les 55 ans et plus lisent un plus grand nombre de livres Les habitudes se révèlent très stables depuis 15 ans, pas affectées par Internet Les habitudes se révèlent très stables depuis 15 ans, pas affectées par Internet

26 Conclusions Marché énorme et mature Marché énorme et mature –Pas de tendances significatives depuis 15 ans –Le vieillissement de la population est favorable à la lecture –Le comportement des parents est favorable à la lecture –Mais retard chez les francophones, surtout les FHQ, les hommes et ceux qui nont pas complété des études post- secondaires Marché très segmenté et très concentré auprès dune minorité de gros acheteurs Marché très segmenté et très concentré auprès dune minorité de gros acheteurs –Cannibalisation entre livre neuf, bibliothèque publique et livre usagé – surtout chez gros acheteurs Marché important du livre-cadeau et du livre usagé Marché important du livre-cadeau et du livre usagé

27 Conclusions Les moins scolarisés représentent un marché important Les moins scolarisés représentent un marché important Pas dévidence dun facteur générationnel Pas dévidence dun facteur générationnel Internet nest pas la menace quon pensait Internet nest pas la menace quon pensait –ni sur la lecture ni sur les achats de livres –Appréciation mitigée dInternet comme outil de recherche sur les livres Les lecteurs canadiens, y compris les Québécois francophones, se comparent avantageusement à ceux dautres pays industrialisés Les lecteurs canadiens, y compris les Québécois francophones, se comparent avantageusement à ceux dautres pays industrialisés

28 Pour information contacter: Nadia Laham - Directrice Développement de l'industrie Politique et programmes de l'édition patrimoine Canadien Tel: (819) Fax: (819)


Télécharger ppt "LECTURE ET ACHAT DE LIVRES POUR LA DÉTENTE Créatec Grégoire Gollin SONDAGE NATIONAL 2005 Patrimoine canadien"

Présentations similaires


Annonces Google