La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Démocratie / Oligarchie. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Démocratie / Oligarchie. 3. Questions / Discussion : 3 questions,

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Démocratie / Oligarchie. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Démocratie / Oligarchie. 3. Questions / Discussion : 3 questions,"— Transcription de la présentation:

1 Démocratie / Oligarchie. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Démocratie / Oligarchie. 3. Questions / Discussion : 3 questions, 20 mn environ par question. 4. En guise de conclusion Réunion préparée avec Marie Clavière Emmanuel Lecomte et Jean-Claude Régnier.

2 Étymologie et définitions Étymologie : Étymologie : Démocratie vient du grec dêmokratia, de dêmos, le peuple et de kratos, lautorité. Définitions : Définitions : Larousse internet : i. Système politique, forme de gouvernement dans lequel la souveraineté émane du peuple. i. État ayant ce type de gouvernement. i. Système de rapports établis à l'intérieur d'une institution, d'un groupe, etc., où il est tenu compte, aux divers niveaux hiérarchiques, des avis de ceux qui ont à exécuter les tâches commandées. Synonymes : Synonymes : Etat de droit, gouvernement populaire, république. Contraires : Contraires : Autocratie (monarchie, dictature…), oligarchie (aristocratie, ploutocratie…), anarchie. Dictionnaire de philosophie Godin : Dictionnaire de philosophie Godin : Régime politique qui, par opposition à la monarchie et à laristocratie, tire du peuple la source de sa souveraineté et de sa légitimité. La démocratie est de tous les régimes celui qui donne le sens le plus fort à la liberté conçue au niveau collectif en même temps que celui qui élimine le mieux la violence comme moyen daccès au pouvoir.

3 Notions / Concepts / Prise de vue A.Démocratie : Selon Rousseau, la démocratie -qui réalise lunion de la morale et de la politique- est un état de droit exprimant la volonté générale des citoyens qui sont à la fois législateurs et sujets des lois. Selon Rousseau, la démocratie -qui réalise lunion de la morale et de la politique- est un état de droit exprimant la volonté générale des citoyens qui sont à la fois législateurs et sujets des lois. Opposé à la tyrannie ( Là où le droit finit comme disait Locke), on distingue : Opposé à la tyrannie ( Là où le droit finit comme disait Locke), on distingue : La démocratie directe dans laquelle le pouvoir est exercé sans intermédiaire par le peuple. La démocratie directe dans laquelle le pouvoir est exercé sans intermédiaire par le peuple. La démocratie parlementaire ou représentativedans laquelle le peuple délègue ses pouvoirs à un corps élu (parlement) La démocratie parlementaire ou représentative dans laquelle le peuple délègue ses pouvoirs à un corps élu (parlement) Dune manière générale, la démocratie doit par la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire garantir les droits fondamentaux de la personne humaine Dune manière générale, la démocratie doit par la séparation des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire garantir les droits fondamentaux de la personne humaine B.Oligarchie : Du grec oligos « en petit nombre », cest un régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par un petit nombre. Du grec oligos « en petit nombre », cest un régime politique dans lequel le pouvoir est exercé par un petit nombre. Loligarchie nest pas nécessairement : Loligarchie nest pas nécessairement : Une aristocratie : le pouvoir des meilleurs ou supposés tels. Une aristocratie : le pouvoir des meilleurs ou supposés tels. Une ploutocratie : le pouvoir des plus riches Une ploutocratie : le pouvoir des plus riches Une théocratie: le pouvoir des religieux Une théocratie: le pouvoir des religieux Une tyrannie : par exemple, le pouvoir exercé par une junte installée par la force Une tyrannie : par exemple, le pouvoir exercé par une junte installée par la force Selon les critères de sélection daccès au pouvoir et les fins poursuivies par ceux qui lexercent, ne pourrait- on pas imaginer lexistence dun pouvoir oligarchique (mixte daristocratie et de ploutocratie) dans le cadre dune démocratie ? Selon les critères de sélection daccès au pouvoir et les fins poursuivies par ceux qui lexercent, ne pourrait- on pas imaginer lexistence dun pouvoir oligarchique (mixte daristocratie et de ploutocratie) dans le cadre dune démocratie ? Plus quun système électoral, la démocratie nest-elle pas avant tout un état desprit ? Si lordre naturel voudrait que le pouvoir revienne aux individus les plus forts, les plus riches, les plus savants…, les plus capables; lesprit de la démocratie, ne consiste-t-il pas en ce quaucune compétence particulière ne puisse dominer afin déviter tout risque de dérapage oligarchique ? Loligarchie nest-elle pas une tendance naturelle de la démocratie ?

4 QUESTIONS 1.Démocratie et république sont-elles des notions équivalentes ? 2.Démocratie : forces et faiblesses ? 3.Liberté, égalité, fraternité : est-ce une évidence en démocratie ?

5 1.Démocratie et république sont-elles des notions équivalentes ? Animation Jean-Claude Régnier Toute démocratie est-elle forcément libérale ? Systématiquement respectueuse des droits de lhomme au sens universel ? Laïque, égalitaire ? Le pouvoir est-il au bénéfice de tous ou de la majorité ?

6 1. Démocratie et république sont-elles des notions équivalentes ? 2.République ? Cest plutôt, dit ACS, la forme pure ou absolue de la démocratie : une et indivisible, laïque et égalitaire, nationale et universaliste. Si la république suppose la démocratie, cest une démocratie radicale. Le pouvoir sexerce au bénéfice de tous (au profit de lintérêt général) : cest le pouvoir du peuple par le peuple et pour le peuple. On voit que la république suppose un jugement de valeur et comme une volonté de résister aux égoïsmes, aux privilèges, aux corporatismes, aux Eglises, et même aux individus. La démocratie nest-elle pas essentiellement lexpression de la souveraineté de la majorité ? 1.Démocratie ? Cest le régime du peuple souverain. Cela ne signifie pas quil gouverne, ni même quil fait la loi, mais que nul ne peut gouverner ou légiférer sans son accord. La démocratie nest pas forcément libérale : puisque le peuple souverain peut fixer nimporte quelles limites à telle ou telle liberté, et même il le fait nécessairement mais plus ou moins. Cest ce qui donne sens à lexpression démocratie libérale. Si dans une démocratie le pouvoir est par définition au service des plus nombreux ou des plus influents, il nest pas forcément au service de tous. Si, de par son mode de fonctionnement, le principe dégalité des voix électives est la règle, cela ne signifie pas pour autant que légalité des droits de lhomme (au sens universel) soit reconnue de facto. Pour le respect des droits de lhomme, la démocratie, nest-elle pas le minimum obligé; la république, le maximum souhaitable ? La république nest-elle pas moins un mode de fonctionnement quun idéal ?

7 2.Démocratie : forces et faiblesses ? Animation Emmanuel Lecomte Pour la liberté et légalité, y-a-t-il mieux que la démocratie ? Liberté, égalité / cohérence de laction : relativisme des valeurs et efficacité ? Popularité et populisme ? Importance et fiabilité de linformation ? Démocratie représentative et dérives oligarchiques ?

8 2. Démocratie : forces et faiblesses ? La force principale de la démocratie nest-elle pas déviter les écueils majeurs que présentent tous les autres systèmes de gouvernance ? Si la démocratie est un mauvais système, nest-il pas le moins mauvais de tous les systèmes : le seul compatible avec légalité et la liberté ? 2.Faiblesses ? La démocratie directe nest-elle pas quune théorie impossible à mettre en œuvre ? La démocratie représentative, par le transfert aux élus de la souveraineté, ne tend -elle pas à loligarchie ? La démocratie ne nécessite-t-elle pas que tout citoyen soit parfaitement informé (transparence des élus, objectivité des médias)? Nest-ce pas utopique ? « Comment gouverner les démocraties s'il faut être populaire pour être élu et impopulaire pour réformer ? » dit Ferry Luc. La démocratie représentative serait-elle populiste ? La démocratie ne présente-t-elle pas aussi les points faibles que dénonçait Platon et qui lui faisait dire que cétait le gouvernement de la multitude, débile en tout et sans grande puissance : Règne du désordre ou du chaos auquel le goût pour la liberté et légalité conduit par le rejet de toute autorité ou de toute hiérarchique ? Règne de la médiocrité dès lors que la relativité des valeurs ne peut conduire qu à leur nivellement (doù la suprématie de la loi du marché ?) ? Règne de la faiblesse et de lincohérence par suite de lémiettement de lautorité entre un grand nombre dindividus qui tirent à hue et à dia ? La relativité des valeurs nest-elle au cœur des faiblesses de la démocratie ? 1.Forces ? Quel autre mode de fonctionnement que le scrutin majoritaire (égalité des voix / décision à la majorité) pourrait-il mieux garantir légalité des droits et protéger de la tyrannie ? Quel autre système de gouvernance pourrait-il mieux promouvoir la responsabilité individuelle et limplication de chacun à la définition et au respect des règles de vie en société ?

9 3.Liberté, égalité, fraternité : est-ce une évidence en démocratie ? Ces trois termes ne sont-ils pas plus ou moins antagonistes ?

10 1.Liberté ? « La liberté toute seule tue légalité et même la fraternité » estime E. Morin Comment la liberté pourrait-elle reconnaitre légalité puisquelle finit toujours par lentraver ? Comment la fraternité pourrait-elle ne pas brider la liberté ? Activer de manière dialectique et équilibrée les trois leviers antagonistes que sont : liberté, égalité, fraternité, nest-il pas un problème essentiel et le défi majeur de toute démocratie ? 2.Egalité ? « Imposée, légalité détruit la liberté sans réaliser la fraternité » dit E. Morin Comment lacceptation de légalité de droit dautrui pourrait-elle ne pas entraver ma liberté ? Sans sy opposer, en quoi légalité pourrait-elle susciter la fraternité ? La liberté nest-elle pas antagoniste de légalité et de la fraternité ? Légalité nest-elle pas antagoniste de la liberté et non incitative de la fraternité ? 3. Liberté, égalité, fraternité : est-ce une évidence en démocratie ? Edgar Morin considère que la formule Liberté, égalité, fraternité est complexe car les trois termes qui la composent sont à la fois complémentaires et antagonistes Une politique de civilisation : 3.Fraternité ? « Quant à la fraternité, qui ne peut être instituée par décret, elle doit réguler la liberté et réduire linégalité » dit E. Morin Dès lors quune des caractéristiques importantes de la démocratie, est que lattribution dune égale liberté à tous (définie comme un droit) va introduire un mouvement, une dynamique, telle que des inégalités de richesse importantes vont pouvoir se manifester, comment la fraternité pourrait-elle ne pas vouloir les réguler ou les réduire ? La fraternité nest-elle pas la liaison de soi-même avec lintérêt général, cest-à- dire le civisme même de lesprit citoyen, responsable et solidaire ?

11 En Chine, les théoriciens du retour à Confucius expliquent que lélection démocratique des dirigeants ne serait pas à la hauteur des enjeux internationaux ! Dans ces conditions, la mondialisation ne constitue-t-elle pas un défi majeur pour les démocraties occidentales ?

12 De 18h30 à 20h à la Maison des Savoirs: De 18h30 à 20h à la Maison des Savoirs : « Sciences » mardi 12 avril « Sciences » mardi 12 avril « Intuition » mardi 3 mai (Attention : 1er mardi du mois et non le second !) « Intuition » mardi 3 mai (Attention : 1er mardi du mois et non le second !) « Compassion » et synthèse de la saison mardi 14 juin « Compassion » et synthèse de la saison mardi 14 juin « Optimisme-pessimisme » mardi 11 octobre « Optimisme-pessimisme » mardi 11 octobre « Devoir » mardi 8 novembre « Devoir » mardi 8 novembre « Philosophie » mardi 13 décembre « Philosophie » mardi 13 décembre Prochaines réunions Toutes les informations et documents sont disponibles sur :


Télécharger ppt "Démocratie / Oligarchie. 1. Étymologie / Définitions 2. Notions / Concepts / Prise de vue: Démocratie / Oligarchie. 3. Questions / Discussion : 3 questions,"

Présentations similaires


Annonces Google