La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Le point de vue du professionnel Dr Anne-Marie Brieude Praticienne hospitalière Addictologue Centre Hospitalier.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Le point de vue du professionnel Dr Anne-Marie Brieude Praticienne hospitalière Addictologue Centre Hospitalier."— Transcription de la présentation:

1 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Le point de vue du professionnel Dr Anne-Marie Brieude Praticienne hospitalière Addictologue Centre Hospitalier de Blois Coordinatrice du Rézo Addictions 41

2 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Une évolution rapide Des concepts Des consommations et de leurs diversités Des cultures face aux représentations sociales Lanonymat et la gratuité des soins spécialisés Une majorité des usagers vus en médecine de ville Une plus grande précarité et difficultés dautonomie des personnes Mais une augmentation des lieux ressources et la grande variation des sigles

3 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Rapidité dévolution des dispositifs Les associations entraides Les centres de cure et de post-cure Les communautés thérapeutiques Les CHA Les CCAA, les CICAT Les réseaux, les PES, les associations dauto-supports Les CSST Les appartements thérapeutiques Les ELSA, les CSAPA, les CAARUD Les consultations jeunes consommateurs SSRA, les Unités de Sevrage Complexe, les hôpitaux de jour, les unités pour troubles cognitifs Les salles dinjection

4 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Le point de vue du professionnel Pour le médecin généraliste –Qui fait quoi où et comment, sans compter les sigles reste un peu flou –La demande est souvent familiale dans lurgence et le recours aux urgences assez classique –Les retours des CSAPA ne sont pas automatiques –Il est difficile de savoir où leurs patients en sont dans le parcours de soins et si ils consultent –Le recours à une hospitalisation programmée ou dans un SSRA est souvent effectuée

5 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Du point de vue du professionnel pour lhyper spécialiste –Nécessité darrêt des consommations –Pathologie souvent vue au travers de la conduite addictive –Place importante de laffect dans le soin (transfert-contre-transfert) –Daccès difficile après des RDV non honorés

6 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Les différents postes de travail en addictologie Hospitalier et établissements de santé –Les ELSA priorités urgences, maternité, difficulté avec la psychiatrie. –Les Unités de Sevrage Complexe 2 et 3 –Les hôpitaux de jour –Les SSRA Ambulatoire –Les CSAPA –Les consultations externes hospitalières –Les CAARUD –Libérale

7 RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Prise en compte du point de vue des professionnels sur laddictologue de terrain –Sa spécialité nest pas tout à fait reconnue hors sa spécialisation psy, gastro, pneumo, interniste (faire profil bas). –Lapproche globale du patient dans une philosophie de RDR et des dommages est une pratique « innovante ». –Les effets « file active et budget » amènent aussi des problèmes de territoire –Avoir un bon carnet dadresses et travailler en réseau


Télécharger ppt "RENCONTRE FRANCO- QUEBECOISE 30 mai 2013 Le point de vue du professionnel Dr Anne-Marie Brieude Praticienne hospitalière Addictologue Centre Hospitalier."

Présentations similaires


Annonces Google